ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Song For The Deaf   

Deathcode Society : un successeur à Anorexia Nervosa ?


Mais d’où sortent t-ils ? Humains ? Pas humains ? Voilà les premières questions qui peuvent venir à l’esprit quand, par le plus grand des hasard, on tombe sur un titre de Deathcode Society, groupe jusqu’alors totalement inconnu au bataillon. Du coup, quelques recherches s’imposent afin de répondre aux nombreux questionnements flottant dans notre esprit encore groggy suite à l’écoute de ce groupe. Deathcode Society est donc un groupe français d’origine haute-savoyarde. Ils font du black et semble être humains même si rien ne permet vraiment d’en attester car côté communication, le groupe est très silencieux (une page Facebook quasi vierge, une page Reverbnation où vous pouvez acheter ces titres et un MySpace, mais, voilà, MySpace…). Du coup, pourquoi offrir une telle tribune à ce groupe qui – on a oublié de vous le préciser – n’a pour l’instant sorti qu’une démo de deux titres ?

La seule réponse est musicale.

Ite Missa Est est la première démo du groupe, datant de 2009 et contenant seulement deux titres : ‘The Inner Vortex’ et ‘Seraphic Requiem’, dont la qualité audio se rapproche plus d’un album que d’une simple démo. D’ailleurs, bien qu’étant très silencieux, le groupe annonçait fin décembre dernier qu’après quelques changements au sein du groupe, la bande allait enregistrer son premier opus cette année. Les informations, très lacunaires, laissaient entendre que cet opus allait – était en train de ? – être enregistré au Hiroshima Studio (studio où Black Rain, groupe de glam français, a enregistré son premier opus) situé à Challonges [74], ville du groupe. C’était d’ailleurs dans ce même studio que Deathcode Society avait enregistré la démo.

Les puristes de black metal vous diront qu’Anorexia Nervosa – au même titre que Seth – forment et ont formé la scène black metal française pendant des années. Et si Seth fait son grand retour, avec notamment un passage au Motocultor Festival, Anorexia est bel et bien un projet enterré depuis 2005 et le départ de Hreidmarr (chant). C’est donc avec plaisir (peut-être même jouissance) que l’on découvre ce nouveau projet, très travaillé, très poussé, offrant incontestablement un black metal d’une qualité rappelant celui d’Anorexia. Par ses passage orchestraux notamment, mais aussi dans sa technicité et son originalité (nous sommes très loin d’un trve black metal) faisant que l’ennui est quasi impossible à l’écoute de ces titres extrêmement riches. Un groupe qui rappelle également un certain Emperor, en plus édulcoré, mais dont la souche reste très similaire. Un plaisir non dissimulé quand, de surcroît, l’on découvre que cette voix qui ne nous est pas inconnue est celle de Ben, chanteur de Sybreed (celui-ci ayant participé à cette démo comme l’indique le groupe en réponse à un internaute sur Youtube).

Tout discret qu’il est dans sa communication, Deathcode Society réussit à générer en nous une impatience certaine quant à la sortie de son album, que l’on espère voir représenter la relève du Black français.



Laisser un commentaire

  • Leur premier album est en phase de sortie, chez Osmose production. Vous devriez y jeter une oreille : il déboite.

    [Reply]

  • DEATHCODE SOCIETY a commencé l’enregistrement de son premier album. Pour en financer la production, le groupe a lancé une campagne de crowd-funding permettant de pré-commander le disque dans une multitude de formats et de profiter ainsi d’offres exclusives, qui ne seront pas disponibles sur d’autres plateformes.

    Pour pré-commander votre exemplaire, c’est par ici : http://igg.me/p/317103/x/2166073

    [Reply]

  • Je viens de découvrir à l’instant. En plus c’est de chez moi et j’en avais jamais entendu parler… O_O

    C’te tuerie!!!! J’ai l’impression d’écouter ce qu’il manquait à un album comme « IX Equilibrium »!!

    Pour les curieux, c’est un ancien d’Alkemyst aux commandes, qui a également produit l’album de Pavillon Rouge (Excellent aussi)

    [Reply]

  • Rhoooooo la claque !

    [Reply]

  • Le groupe possède un bandcamp :

    http://deathcodesociety.bandcamp.com/

    Les titres sont dispo en écoute et en téléchargement payant, pour une qualité supérieure à ces horribles conversions Youtube, qui ne rendent absolument pas justice aux compos et cachent le meilleur.

    [Reply]

  • c’est beaucoup plus proche d’Emperor que d’Anorexia Nervosa tout de même, que ce soit dans la musique ou dans le chant
    mais en tout cas c’est vraiment excellent! je vais aussi attendre l’album impatiemment

    [Reply]

  • Franchement tout bon!

    Je crois que d’un coup, cet article à ouvert un début de porte à ce groupe. Et c’est quelque chose dont on rêverais avoir l’occasion plus souvent, il faut promouvoir le talent quand on le trouve!

    [Reply]

  • C’est juste putain de bon, n’ayons pas peur des mots !

    Vivement que ce groupe communique davantage/propose de nouvelles compos \m/

    [Reply]

  • Je ne trouve pas que cela ressemble a Anorexia Nervosa, hormis qu’ils soient francais (ou franco-suisse) et qu’ils fassent du black metal sympho, mais niveau arrangements claviers, placement de la voix, jeu de batterie, je trouve pas si ressemblant que ça.

    Par contre c’est limite plagia d’Emperor époque Anthem to the Welkin at Dusk/IX equilibrium…

    [Reply]

  • N’oublions pas le grand Deathspell Omega mon cher Alastor. Incontournable de la scène française. Bien vivant et toujours aussi inspiré, malgré leur éternelle discrétion.

    [Reply]

    Alastor/RM

    Tout juste ! Merci très cher Spaceman 😉

  • C’est vrai qu’il y a comme un air. Du très bon en tout cas.

    [Reply]

  • Arrow
    Arrow
    Slipknot @ Lyon
    Slider
  • 1/3