ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Live Report   

DEATHSTARS A L’ISLINGTON O2 ACADEMY DE LONDRES


Artistes : DeathstarsMarionetteThe Defiled
Ville: London (UK)
Salle: Islington O2 Academy
Date: 21-04-2009
Public: 800 personnes

L’Académie d’Islington est une salle à Londres qui, comme l’Underworld, n’est pas très grande mais de cette façon tout le public peut être très proche de la scène. Une atmosphère unique se dégage donc de ce genre de concerts. Bien que nombre de personnes pensent que le metal industriel n’a aucun rapport avec le « vrai » métal, la plupart des fans qui sont présents à ce concert sont des metalleux. Et c’est une très bonne chose, parce que cela signifie que les gens commencent à être plus ouverts d’esprit et apprécient plus de style musicaux. Mais allons directement dans le vif du sujet : la musique.


The Defiled.

Le premier groupe de la soirée s’appelle The Defiled, nouveau combo formé à Londres. Les Defiled jouent un style de musique très agressif, avec un mélange de sons électroniques bien sauvages et de bons riffs. Leur accoutrement est impressionnant avec des coupes de cheveux de vrais sauvages ! L’un des membres du groupe porte même un masque respiratoire digne d’un personnage du film Mortal Kombat ! Mis à part cela, le public n’a vraiment pas été impressionné par la performance du combo. Il est clair qu’ils se donnent à fond dans leur musique et qu’ils y mettent beaucoup d’énergie, mais la plupart des chansons sont trop semblables. Les Defiled ont suivi la recette : briser les riffs de guitare et les chants agressifs avec du ch?ur. Il était aussi très drôle de voir le second chanteur du groupe, le claviériste, courir partout sur la scène en dansant comme un fou ! The Defiled a beaucoup de potentiel mais ils doivent clairement améliorer leurs compositions. Car de nos jours il y a tant de groupes de hardcore (particulièrement aux USA), qu’il devient très dur de les distinguer l’un de l’autre…Bref, un bon groupe pour chauffer la foule.


Marionette, deuxième groupe de la soirée.

Après une pause rapide, on acceuille Marionette sur scène. Ils sont assez récents sur la scène metal, étant fondé en 2006 à Gothenburg en Suède. Après avoir reussi plusieurs concours et la sortie d’un très bon premier album, Marionette a été choisi pour faire la première partie de Deathstars sur la tournée Night Electric Night. À entendre ça on pourrait se dire que les deux groupes se ressemblent musicalement, mais ce n’est pas le cas. En fait, Marionette semble se rapprocher de The Defiled, avec leur son rythmé et une voix rauque. Le son du groupe semble plus évolué que le premier combo. En effet le public entendait mieux les passages de guitare pendant que les partitions de synthé semblaient mieux composées. Visuellement le chanteur semble s’être inspiré de Till Lindemann, le frontman de Rammstein, de par son look et sa gestuelle. Le chanteur des Marionette est très charismatique et a un bon rapport avec la foule. Mais là encore, sur le plan musical la variété manquait cruellement. Il se pourrait que ceci est une particularité de ce style. A savoir, proposer des rythmes entrenants pour du headbanging fou au détriment de la diversité musicale. De ce point de vue, nous dirions donc que les deux groupes ont parfaitement réussi à chauffer la salle avant la venue de la tête d’affiche !


Deathstars, un des meilleurs groupes de goth/indus/metal !

Cela fait dix ans que les Deathstars font de la musique et même si ils n’ont sorti que trois albums à ce jour, chacun a été très bien reçu. En plus, leur visuel impréssionant et leurs paroles ont attiré un grand nombre de fans. Ce qui explique pourquoi ce concert est complet. Ceux qui pensent que le groupe Deathstars ne se base que sur l’image pour convaincre doivent absolument les voir en concert ! Ils ont joué sans fautes et ont su montrer leur appétit pour la scène. Aucun des membres ne pouvait rester en place (à part le batteur avec son air très sérieux), mais le dynamisme du groupe n’a en aucun cas diminué la qualité de la musique. Deathstars est un groupe très mature et leur expérience de la scène provenant des récentes tournées avec Cradle of Filth et Korn est clairement perceptible. En effet le groupe communique bien en se faisant régulièrement des gestes et clins d’oeil.

Deathstars est considéré comme un groupe de metal indus malgré leurs nombreuses influences. Beaucoup de gens les comparent donc à Rammstein, mais ils partagent plus de différences que de points en commun avec le groupe allemand. C’est vrai que les deux formations ont des riffs qui se rapprochent mais, mise à part ce constat, les Deathstars ont plusieurs aspects très différents. Les synthés sont moins proéminants (en effet, les Deathstars ne s’en servent même pas sur scène), il y a aussi moins de son de guitare et la voix joue sur un autre registre. En fait le seul regret que l’on peut avoir sur ce concert, c’est qu’on ne trouve pas du tout d’effets pyrothechniques…à la Rammstein !


Deathstars : simplement incroyable.

La set-list du concert a été une bonne surprise. Pas trop de remplissages avec les titres du dernier album, Night Electric Night, mais plus de Termination Bliss, le deuxième album du groupe. La foule a apprécié cette démarche et la salle entière tremblait grâce aux cris des fans. Deathstars se sont munis de leurs tenues militaires habituelles avec du maquillage blanc. Ce qui faisait un grand contraste avec les habits modernes des groupes précédents. Le chanteur, Whiplasher, partageait son humour avec la foule entre chaque chanson, faisant des imitations d’accents Anglais ou Français. Mais malheureusement le public n’a pas tout entendu à cause de la réverbération des grosses enceintes ! Par ailleurs, notre ami a aussi retiré sa chemise au grand plaisir des demoiselles (après s’être poliment excusé auprès de leurs petits amis…) ! Ce qui fut probablement leurs moment favori de la soirée… Mais à part ses petites blagues, il a très bien chanté et a su montrer qu’il pouvait changer de style de voix sans trop d’éfforts. Du côté téchnique, tous les groupes avaient un bon son malgré le fait que l’accoustique de cette salle n’est pas térrible.


Yeaaaah!

Comme pour tous les grands concerts, difficile de décrire ce qu’on a ressenti avec des mots exacts. La musique est là pour être ressentie plutôt qu’analysée… Après un tel show, tout ce que l’on peut vous dire, c’est que ça vaut vraiment le coup de voir les Deathstars sur scène. Et ce même si ce n’est pas votre genre de musique ! Vous n’avez rien à perdre, ce sera une bonne expérience et une sacrée « Night, Electric Night » !

Set-list :

Night Electric Night
Motherzone
Semi-Automatic
Tongues
Last Ammunition
Fuel Ignites
New Dead Nation
Trinity Fields
Chertograd
Blitzkrieg
Blood Stains Blondes
Cyanide

Rappels :

Death Dies Hard
The Revolution Exodus


Bon concert des Deathstars !


Laisser un commentaire

  • Arrow
    Arrow
    Slipknot @ Lyon
    Slider
  • 1/3