ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Nouvelles Du Front   

Décès d’un fan au concert de Suicidal Tendencies : tragique ironie


Quand un fan, en Suisse, décède suite à un slam mal négocié dans le public lors du concert de Suicidal Tendencies, c’est vrai qu’aujourd’hui cela ne laisse pas sans rappeler Randy Blythe accusé en 2012, en République Tchèque, d’homicide involontaire sur un stage-diver lors d’un concert de Lamb Of God à Prague, lui aussi décédé après une mauvaise chute. Cependant, c’est là le seul point commun avec cette nouvelle tragédie. Car ce qu’il s’est passé la semaine dernière à la Kulturfabrik Kofmehl de Solothurn se veut légèrement différent et au-delà des tristes conséquences du cas Blythe. Là où en République Tchèque l’affaire est devenue celle de la justice en quelques heures après avoir couvé pendant près de deux ans, en Suisse les autorités l’ont de suite reconnu : « c’est un accident ». Un triste accident.

Le 22 janvier dernier, c’est donc lors du Persistence Tour des Américains de Suicidal Tendencies (accompagnés de Terror, Strife, Evergreen Terrace mais également des Français de The Arrs) qu’un spectateur suisse âgé de 28 ans a fait une sale chute après avoir mal été réceptionné par le public lors d’un « stage diving ». Suite à celle-ci l’intéressé a été immédiatement pris en charge par l’unité d’urgence de la salle, avant d’être transporté au Bern University Hospital. Victime d’une crise d’épilepsie à son arrivée, il est décédé deux jours plus tard.

Selon le quotidien Solothurner Zeitung, qui ici rapporte les propos de Pipo Kofmehl, directeur de la salle où l’événement a eu lieu : « Malheureusement, les membres du public n’ont pas réussi à l’attraper correctement et il est tombé au sol. » Au début, cela semblait être un incident, sans danger. Il ajoute : « Un agent de sécurité a réagi immédiatement, a aidé le jeune homme et notre unité d’urgence a ainsi réagi ». Le jeune homme de 28 ans a été vu se promener peu après la chute et il aurait notamment exprimé son désir de rentrer chez lui. « Notre équipe a décidé, cependant, qu’il devait consulter immédiatement des soins hospitaliers » ajoute Kofmehl. « C’est un énorme problème pour nous » déclare t-il après avoir été en contact avec la famille du défunt. « Le tout est très, très tragique. »

Tout a donc été mis en œuvre pour prendre en charge le malheureux. Et, évidemment, aucune accusation n’a été portée à l’encontre du groupe. Toutefois, toujours selon le quotidien Solothurner Zeitung, une enquête a été ouverte pour déterminer, comme de faire se doit, les causes exactes du drame. Thalia Schweizer, porte-parole de la police, rapporte tout de même : « c’était un accident ».

Le site Le Matin rapporte de son côté les propos de certains membres du public, présents ce soir-là, tel Sébastien : « La salle était pleine, je ne vois pas comment les gens ont pu s’écarter et laisser le gars tomber», raconte t-il. Ajoutant : «Un des mes potes, qui pèse pourtant 115 kilos, a slammé du début à la fin sans problème. Il y avait toujours six ou sept mecs qui slammaient en même temps. » « Très bon enfant » (le média suisse souligne d’ailleurs en introduction que le slam « permet de fraterniser entre fiers à bras des premiers rangs »), la soirée n’a été émaillée d’aucune bagarre, malgré le côté très violent du style (le hardcore n’étant clairement pas des plus calmes). « Il y avait des jeunes, de 18 à 25 ans, et aussi des quadragénaires, venus pour Suicidal Tendencies », relève Sébastien.

D’après le site d’informations suisse : « Ironiquement, [Sébastien] relève que le chanteur de Terror avait souligné avec plaisir, le soir même, [le fait que ce soit] l’une des premières dates de la tournée ou des barrières ne séparaient pas la foule des artistes », permettant un plus grand contact entre la fosse et la scène. L’ironie du sort : ce qui devait être la soirée hardcore idéale est en partie devenue un bal tragique et fatal.



Laisser un commentaire

  • Eric Felder dit :

    L’accident s’est produit pendant la prestation de Strife, et ayant fais plus de 15 ans de CQ de concert (tout styles confondu)je n’ai jamais vu d’accident de la sorte ni même de bagarres dans des shows Métal, tout au plus une broutille qui généralement se terminait au bar avec une bière de réconciliation. On ne peut pas en dire autant des concert de Rap. ABE

    [Reply]

  • Arrow
    Arrow
    Alice Cooper @ Paris
    Slider
  • 1/3