ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Chronique   

Delain – The Human Contradiction


La carrière de Delain est d’une quasi absolue régularité ; depuis 2006 la formation de l’ex-clavier de Within Temptation, Martijn Westerholt, avance à un rythme particulièrement constant. Sans faire de vagues, Delain a su se faire sa place dans ce carcan metal mélodique à chanteuse par une musique quelque peu mielleuse, relativement gentillette mais toujours ponctuée d’orchestrations et guitares saturées propres à la scène symphonique, apportant son quota de riffs ronronnants et de rythmiques simples et carrées qui roulent toutes seules. Un schéma assez simple sur le papier mais qui a fait ses preuves et qui, aujourd’hui, a plus que le vent en poupe. Preuve en est le dense florilège de formations du genre qui émergent depuis quelques années. Dans le lot, indéniablement, Delain a su avec le temps tirer son épingle du jeu. Pas étonnant alors de retrouver au programme de ce nouvel album intitulé The Human Contradiction du single efficace, une Charlotte Wessels toujours en voix, une pop-metal léchée et à nouveau toute une liste d’invités.

Il ne faut pas vraiment s’attendre à voir Delain bouger de ses positions. Le groupe applique, albums après albums, la même formule, les mêmes ritournelles. Si ce n’est ces grosses guitares sous-accordés qui ont pris de l’importance avec le temps et jettent immédiatement un faux air « méchant » sur les compositions, contrastant avec les jolis arrangements de piano, cordes et voix. Toutefois, si Delain se montre prévisible et facile sur des titres tels que le single « Stardust » et « My Masquerade » (que n’auraient pas renié The 69 Eyes) ou en invitant une nouvelle fois George Oosthoek et Marco Hietala, il sait aussi se faire plus surprenant avec la théâtrale et soignée « Here Comes The Vultures » qui marque l’ouverture de l’opus. Ceci est également valable pour la plus grandiloquente « The Tragedy Of The Commons » où l’on note la présence du grunt d’Alissa White-Gluz (Arch Enemy, ex-The Agonist). Hormis une légère baisse de régime en milieu d’album, ce dernier offre pléiade de titres efficaces (« Army Of Dolls » et ses beats et sonorités clubbing), quitte à fortement s’inspirer des aînés. Pour exemple « Sing To Me » et ses claviers en introduction qui remémorent le « Slaying The Dreamer » de Nightwish, puis ce pré-refrain qui fait du pied à la période Olzon des Finlandais avant de finalement déboucher sur la voix de Marco Hietala.

Delain fait un album de Delain et en cela il n’y a rien d’étonnant, mais par la même perfectionne sa recette : un peu pop, un peu metal, un peu gothique, une production au poil, arrangée et orchestrée comme une super production, etc. Finalement, les détracteurs du combo auront encore et toujours les mêmes arguments à présenter, tout comme les fans qui eux, à n’en pas douter, seront ravis.

Ci-dessous la lyric-vidéo de « Your Body Is A Battleground (feat. Marco Hietala) » :

Album The Human Contradiction, sortie le 07 avril 2014 chez Napalm Records.



Laisser un commentaire

  • Arrow
    Arrow
    Slipknot @ Clisson
    Slider
  • 1/3