ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Live Report   

Der Weg Einer Freiheit marche vers la perfection


Finisterre est l’une des sorties majeures dans l’univers du black metal en 2017. Avec ce disque, les Allemands de Der Weg Einer Freiheit montrent qu’ils continuent leur ascension et que leur créativité ne semble pas faiblir depuis leurs premiers albums. Et pour épauler l’un des tout meilleurs groupes de black metal atmosphérique de la décennie (oui on est fans, ça dérange quelqu’un ?), il s’agit de l’un des meilleurs groupes de black metal de nos contrées : les Parisiens de Regarde Les Hommes Tomber.

À l’origine, Inter Arma est le troisième groupe qui devait faire partie de cette aventure. Cependant, suite à des soucis qu’Inter Arma n’a pas su régler, le groupe n’a pas pu être présent. Pour certaines dates les organisateurs avaient donc trouvé d’autres premières parties mais, pour Paris, le choix s’est porté sur un rallongement de set de la part des deux groupes pré-cités. Le tout dans un Petit Bain complet.

Artistes : Der Weg Einer FreiheitRegarde Les Hommes Tomber
Date : 3 octobre 2017
Salle : Petit Bain
Ville : Paris [75]

Regarde Les Hommes Tomber

On se demande presque en arrivant au concert si tout le monde n’est pas là pour Regarde Les Hommes Tomber. Les t-shirts sont nombreux et la salle est incroyablement pleine pour un concert du genre. Il faut dire que RLHT joue à domicile et qu’années après années la formation a su fidéliser un public nombreux. Ils le mérite car leur black metal nerveux et explosif est impressionnant. Sur scène, le chanteur frappe au sol et se contorsionne dans tous les sens : une attitude dont on n’a pas l’habitude dans ce genre de musique. En conséquence, une réelle énergie est donnée ici par le frontman. Sur un autre sujet, le groupe soigne son image car si lors de son passage à Glazart on ne pouvait voir que son nom écrit en grand en guise de backdrop, ici on admire une grande fresque aux inspirations antiques (que l’on peut voir régulièrement sur leurs t-shirts).

Et évidemment, on n’échappera pas à l’encens et aux bougies présentes devant et sur la scène. Le tout imprégnant le lieu d’une odeur unique, et moins désagréable qu’à Glazart où cela brûlait les yeux de l’audience. Il s’agit par ailleurs d’une date importante pour le groupe qui nous joue ici son centième concert. Mais il va néanmoins devenir nécessaire de sortir un troisième album car la setlist n’offre pas beaucoup de changement par rapport aux précédentes dates, la formation parisienne faisant vite le tour de sa discographie composée de deux albums. On tombe en tout cas vite amoureux de l’univers du groupe qui lui assure un public fidèle.

Setlist :

L’Exil
A Sheep Among The Wolves
Ov Flames, Flesh And Sins
…To Take Us
Embrace The Flames
Thou Shall Lie Down
The Incandescent March

Der Weg Einer Freiheit

Après que le public le plus jeune soit sorti de la salle à la fin du set de Regarde Les Hommes Tomber, la péniche reste tout de même bondée. Un constat qui fait plaisir car Der Weg Einer Freiheit n’est pas le groupe dont on entend le plus parler dans la scène metal. Mais une fois qu’on a posé ses oreilles sur ce groupe, il paraît bien difficile de l’oublier. Pas de bougie ou de mise en scène particulière sur ce set : DWEF se présente naturellement au public en démarrant avec « Einkehr ». Et ce qui frappe en premier lieu est le son proposé, d’une pureté incroyable. Chaque instrument a son importance dans ce mix au rendu parfait. Car c’est un fait qu’il faut rappeler : jusque-là, et en caricaturant un peu, ce n’était qu’un lointain rêve de pouvoir entendre la basse dans un concert de black metal, elle qui est généralement si faible ou totalement absente par moment ! Ici, comme en studio, la cinq cordes donnera le ton autant que les guitares.

Le changement de line-up a son importance. Nikita officiant maintenant au chant, il ne s’agit plus d’une prestation avec un chanteur derrière son micro bougeant sur la scène. Ici le guitariste et chanteur se tient devant un massif pied de micro à l’effigie de Finisterre, le dernier album. Un disque qui sera bien représenté dans une setlist d’une heure et quart. Les deux parties de « Skepsis » auront également permis de profiter d’un moment très calme dans ce concert qui n’aura pas eu beaucoup de temps morts. Il est à signaler également que l’interlude à la guitare du morceau « Aufbruch » sera également joué en live, une chose rare car généralement les groupes préfèrent sampler ce type de rendu. À chaque titre, les fans se regardent avec un grand sourire complice, signe que ce groupe procure des émotions particulières à son public. Même « Der Stille Fluss », issu de l’EP Agonie, sera exécuté car le groupe aura ce soir fait honneur à toute sa discographie, caractérisée par une musique dense et de long morceaux. Un concert intense sur le plan émotionnel donc, où l’on verra également quelques mouvements de foules sur les derniers titres, comme lors de la première partie. Car la musique du groupe est belle, violente et hisse l’audience vers le haut. Des musiciens actifs sur scène et reconnaissants, jouant ce qu’ils ont déclaré comme étant « l’un des concerts les plus intenses que nous avons pu jouer. » Nos yeux se souviendront longtemps des stroboscopes, nos mains des applaudissements et nos oreilles d’une musique splendide.

Nikita au chant et à la guitare

Des larmes et de la joie : voilà ce que nous laisse Der Weg Einer Freiheit à son départ. Une leçon à la fois musicale et technique. Une date unique lors de laquelle on a été heureux de n’avoir savouré « que » Regarde Les Hommes Tomber en ouverture, ce qui aura permis de profiter d’un set bien plus long de la part des deux excellents groupes, que l’on s’empressera de revoir. Maintenant, on n’a plus qu’à espérer que Der Weg Einer Freiheit fasse partie des programmations de nos festivals français dans le courant de l’été 2018.

Setlist :

Einkehr Stellar
Der Stille Fluss
Repulsion Stellar
Skepsis, Pt. I
Skepsis, Pt. II
Ewigkeit
Zeichen
Aufbruch
Lichtmensch

Report et photos : Matthis Van der meulen.



Laisser un commentaire

  • Arrow
    Arrow
    Alice Cooper @ Paris
    Slider
  • 1/3