ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Nouvelles Du Front   

Device n’est pas l’arrêt de mort de Disturbed


David Draiman n’en a pas fini avec Disturbed et ce n’est pas son nouveau projet indus Device, dont l’album sortira le 9 avril prochain, qui va y mettre fin. Il faut dire qu’il n’est pas chose évidente pour Draiman de tirer un trait sur une aventure longue de seize années et six albums qui ont vu Disturbed, après avoir pleinement profité du tremplin de la vague Néo Metal dans les années 90, s’installer durablement en haut du Pavé du Rock-Metal alternatif, jouer sur les Mainstages des plus gros festivals européens tels que le Rock Am Ring et partager la scène avec Korn ou Avenged Sevenfold.

C’est dans ce sens qu’il a tenu vendredi dernier à préciser sur la page Facebook officielle de Device que « Disturbed est toujours en hiatus. Un hiatus est un break rallongé, pas une séparation. Nous avons combattu longtemps et durement ensemble pour faire de Disturbed ce qu’il est devenu et nous n’allons pas l’abandonner comme ça. » Draiman veut maintenir la flamme chez les fans de Disturbed, histoire de ne pas retrouver un groupe à l’audience disparate quand il sera temps de mettre fin au break du groupe.

Pourtant, le frontman insiste: « L’existence de Device ne veut aucunement dire la fin de Disturbed. Ce sont deux entités complètement séparées. » Et pour être tout à fait clair sur ses intentions, il écrit tout ça en majuscules sur la page officielle. Non, mais. Alors, David est-il un brin énervé ou paranoïaque ? Ni l’un, ni l’autre apparemment, il serait tout simplement enclin à ne pas perdre une base de fans qu’il a mis longtemps à conquérir, et surtout il se refuse à ce que ces mêmes fans s’opposent à Device. Et qu’ils considèrent Device comme un « catalyseur » de la fin de Disturbed. Les membres de Disturbed, Draiman le premier, avaient besoin de prendre une pause après ces longues années de tournées et de studio, de façon à retrouver le plaisir de jouer ensemble et une certaine créativité, eux dont la dernière sortie avant l’arrêt de 2011 est un album de faces B du nom de Lost Children, qui réunissait des pistes non parues sur les versions définitives des albums. Alors pour définitivement obtenir l’acquiescement de son public d’origine, Draiman donne du grain à moudre et décoche les premières flèches du très prometteur Device avec le premier single, « Vilify », désormais en ligne et qui donne une idée beaucoup plus claire de ce à quoi on peut s’attendre:

Pour rappel, le premier album de la formation Metal-Indus contiendra de nombreuses et prestigieuses participations (cf. la tracklist en bas de cet article). « Je me suis inspiré des gars du Hip-Hop qu invitent tout le monde, et même leur mère sur les albums » se marre David Draiman. Car l’ouverture d’esprit qui le caractérise, ainsi que son engagement auprès de certaines causes, dont la lutte contre l’antisémitisme et la méconnaissance historique de ses contemporains des drames de la Shoa (ses grands parents sont des rescapés des camps de la mort lors de la Seconde Guerre Mondiale), l’ont amené à se lier d’amitié avec des grands noms du milieu. Ainsi M. Shadows, le chanteur d’Avenged Sevenfold, Serj Tankian (System Of A Down), Tom Morello (RATM), le bassiste culte de Black Sabbath Geezer Butler et le chanteur-bassiste et ex-Deep Purple Glenn Hughes seront de la partie pour l’accompagner dans un projet qui devient à chaque annonce plus ambitieux. Un magnifique tableau de chasse de featurings pour le chanteur de Disturbed et un album forcément plein de promesses, entre chant Hard-Rock/Neo typique de Draiman, nappes Electro et guitares Indus dans l’esprit de Rammstein ou Nine Inch Nails.

Les choses vont donc vite s’accélérer pour Device, un projet qui contient également d’autres membres émérites comme Geno Lenardo de Filter (qui ne sera pas présent sur la tournée, remplacé par Virus de Dope), et le très technique batteur d’Evanescence Will Hunt. « Si vous lisez la bio de Device postée sur cette page, vous apprendrez que le projet entier s’est monté accidentellement, et je suis très content de cela. Je pense que vous le serez également. » ajoute encore David Draiman qui, même s’il se montre heureux de la tournure inattendue des événements, semble vouloir éviter à tout prix une quelconque sortie de route, surtout auprès de ses fans inconditionnels. Peut-être également de quoi se rassurer lui-même avant un tournant qui peut s’avérer crucial dans sa carrière, lui qui, à la fois, est anxieux et a hâte de savoir ce que les gens vont penser de l’album, comme il nous l’a récemment confié dans une interview à paraître bientôt dans nos colonnes. S’il aime l’idée d’être à nouveau « le petit nouveau », il garantit qu’il n’imagine pas un grand fan de Disturbed ne pas aimer le premier opus de Device. Dans ce sens, même s’il lorgne un peu plus vers les sphères électroniques en compagnie du guitariste de Filter, le risque de perturber fortement ses fans de toujours apparaît tout de même comme très relatif…

Tracklist du premier album de Device :

You Think You Know
Penance
Vilify
Close My Eyes Forever (reprise d’Ozzy Osbourne & Lita Ford) (avec Lzzy Hale de HALESTORM)
Out Of Line (avec Serj Tankian de SYSTEM OF A DOWN et Geezer Butler de BLACK SABBATH)
Hunted
Opinion (Tom Morello de RAGE AGAINST THE MACHINE, THE NIGHTWATCHMEN)
War Of Lies
Haze (avec M. Shadows d’AVENGED SEVENFOLD)
Through It All (avec Glenn Hughes)



Laisser un commentaire

  • Arrow
    Arrow
    Slipknot @ Lyon
    Slider
  • 1/3