ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Nouvelles Du Front   

Dez Fafara (Devildriver) : un diable sur tous les fronts


Reformer Coal Chamber pour du live, continuer à faire des albums avec DevilDriver et mettre en place un nouveau projet avec le guitariste de Lamb Of God Mark Morton : voici les objectifs actuels de Dez Fafara, le frontman de DevilDriver. Un beau programme en perspective pour l’infatigable chanteur. Ainsi, dans un récent entretien accordé à MyYearbook, Dez Fafara s’est tout d’abord exprimé sur la possibilité d’une réunion avec ses ex-compères de Coal Chamber. Mais, dans l’esprit du chanteur, cette reformation serait plutôt tournée vers la scène.

« Je voudrais faire des concerts avec eux, absolument. » confie le frontman au cours de cet entretien. « Ca va faire 10 ans et nous avons mis le passé derrière nous. Meegs (Miguel « Meegs » Rascon, guitare) et mon batteur Mike (Cox) ne prennent plus de drogues dures. La raison pour laquelle j’ai quitté Coal Chamber était liée au fait qu’ils prenaient des methamphétamines et je n’étais pas en phase avec ce genre de trucs. J’ai une famille et je ne consomme pas de drogues dures.

J’ai dû partir, ce qui faisait ch*er, mais être en besoin d’argent les a fait arrêter et devenir clean. Nous sommes amis depuis des années, ils sont venus aux concerts de DevilDriver. Vous pouvez d’ailleurs voir sur YouTube des vidéos de Meegs interprétant « Loco » avec DevilDriver. Je ne sais pas si j’accueillerais favorablement une réunion mais ce sera définitivement le cas pour des concerts ».

Pour obtenir des nouvelles fraîches de l’entité Coal Chamber, il faut remonter à l’été 2003, date de la séparation du groupe qui avait sorti l’année d’avant son troisième album, le bien nommé Dark Days. A cette époque, les querelles entre les musiciens étaient en effet très fréquentes et la formation avait d’ailleurs demandé au batteur Mike Cox d’aller voir ailleurs en pensant probablement le remplacer. Mais les rapports s’étaient beaucoup trop détériorés et Coal Chamber cessa son activité après avoir eu un impact non-négligeable sur la scène nu metal.

Notamment avec « Loco », le fameux tube dont vous pouvez voir le clip ci-dessous.


Dez Fafara avait alors poursuivi sa carrière au sein de la formation Deathride, qui deviendra plus tard DevilDriver, pour proposer entre 2003 et 2011 pas moins de cinq opus de power américain. Un album tous les deux ans : une preuve d’une certaine frénésie dans l’écriture sur laquelle revient également le chanteur dans l’interview pré-citée.

« Nous écrivons chaque jour. Je me lève chaque matin et les mecs du groupe auront quatre ou cinq airs de déjà écrit. […] Si tu es un musicien, tu écris. Il n’y a pas de raisons pour que les groupes te fassent attendre trois, quatre, cinq ans pour faire un disque, qui plus est maintenant de nos jours. » indique à ce titre le frontman. Ce dernier évoquant également dans les colonnes de MyYearbook l’éventualité d’un album live de DevilDriver à la fin de l’année prochaine.

Pour être tout à fait complet à propos de la vie de Dez Fafara, sachez que le chanteur a mis en place, en complément de ses activités évoquées plus haut, un projet avec Mark Morton de Lamb Of God du nom de Circus Of Power. Un mélange de « Soundgarden époque Badmotorfinger » et de « la musique proposée par le groupe Doom » ont indiqué les deux protagonistes. Ces derniers ont déjà écrit quatorze « morceaux qui tuent » (sic) sans toutefois préciser quand et sous quel format ils sortiront.

Dez Fafara n’est donc pas prêt de se reposer !



Laisser un commentaire

  • « J’ai dû partir, ce qui faisait ch*er »
    rolalala la censure… à quand les chandails avec l’inscription « sh*t music only » ?…

    n.b. j’ai vérifié sur myYearbook cette partie n’a pas été censuré…

    [Reply]

    Amaury/RM

    Alala vous etes lassants parfois…^^

  • Bonnes nouvelles !!!

    [Reply]

  • Arrow
    Arrow
    Ghost @ Paris
    Slider
  • 1/3