ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Nouvelles Du Front   

Dez Fafara : encore un p’tit Coal Chamber pour la route


« Je veux seulement sortir un peu avec Coal Chamber, je veux sortir avec cette fille. Je veux aller prendre un verre avec elle et voir comment ça se passe. » Et maintenant, ils vont peut-être faire un petit… Ces mots étaient ceux de Dez Fafara il y a un an. A ce moment-là, on pouvait s’étonner que le chanteur ait accepté de reformer son ancien groupe mais on ne pouvait pas espérer que ça aille plus loin. Pas question, disait-il. Déjà assez à faire avec DevilDriver. Mais peut-être s’ouvre-t-il désormais à la polygamie.

Après une séparation qui a duré huit ans, principalement à cause des problèmes de drogues de Cox et Rascon, Fafara doit sentir que la matrice de ses vieux acolytes est à nouveau saine et qu’on pourrait bien y faire pousser un nouveau disque. C’est ce qu’il a laissé entendre, le 9 octobre dernier, lors d’une interview avec une radio du Michigan.

Audio (en anglais) dans le player YouTube ci-dessous :

Voici ses mots : « Ça fait du bien de les voir débarrassés des drogues dures, mec, et tu peux voir que ces gars sont clairs comme de l’eau de roche et ça me donne envie de refaire de la musique avec eux. […] Pour le moment, avec Coal Chamber, on y va doucement. Il y a une semaine, ils m’ont envoyé quelques morceaux en me disant : ‘Hey, que penses-tu de faire un nouveau disque ? Voilà de nouveaux morceaux’. Et c’est des morceaux de tueur. Ils vont de l’avant avec leur son, mais tu pouvais dire que c’était du Coal Chamber, mais ce n’était pas si linéaire. Alors, qui sait ce qui arrivera dan l’avenir ? »

Bien entendu, rien n’est encore pondu dans la Cave à Charbon. Mais, si, il y a quelques années, cette reformation n’était même pas une hypothèse recevable ; si, il y a un an, un album n’était même pas envisageable ; à l’allure où vont les choses, où en sera-t-on l’année prochaine ?

Mais ça devra quand même attendre et passer après DevilDriver. Dans cette même interview, Fafara affirme que le groupe travaille en ce moment sur le petit-frère de Beast (2011), avec les premiers enregistrements à venir en décembre et en janvier pour, au final, le sortir en septembre 2013 chez Napalm Records. Ce qui nous ramène à ce changement de label et le chanteur ne manque pas d’exposer les raisons qui l’ont poussé, lui et sa bande, à claquer la porte de Roadrunner :

« Il était temps de le faire, je crois. Quand Roadrunner a été vendu à Warner, c’est devenu un tout autre animal. Monte Conner, le type qui nous a signé chez Roadrunner n’est plus là, un tas d’autres groupes ne sont plus là. […] Ils s’occupent d’artistes plus classiques comme Lynyrd Skynyrd ou Ratt – il était temps de partir. Il nous fallait un autre label, quelqu’un qui comprenne ce que nous faisons. Napalm est arrivé et nous a dit : ‘On aime votre musique, on est derrière vous’. […] Dès que Monte Conner est parti… On savait qu’il allait partir car nous sommes parti avant lui. On a été chez Roadrunner pendant longtemps et ils ont fait du bon boulot pour ma carrière […], je leur dois donc beaucoup. Mais quand les choses changent en interne et quand les meubles commencent à être déplacés dans la maison au point qu’on ne la reconnait plus, il est temps de déménager et c’est ce qu’on a fait. »



Laisser un commentaire

  • Coal Chamber fait partie de ces groupes qui cessent d’exister (peu importe la raison) sans provoquer le moindre regret. Mieux, jusqu’à oublier leur existence.

    [Reply]

  • Décidément ça n’arrête pas d’évoluer dans le bon sens pour Coal.
    Je serai bien curieux de voir ce que cette inactivité forcée pourrait apporter comme fraîcheur au groupe !

    [Reply]

  • Arrow
    Arrow
    Shaka Ponk @ Paris
    Slider
  • 1/3