ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Nouvelles Du Front   

Dillinger Escape Plan : en pause… mais pas trop


Quand en mai dernier The Dillinger Escape Plan avait annoncé avoir besoin d’une pause, on ne s’inquiétait pas trop. Il était même clair que le groupe avait surtout besoin d’une sortie de route, autrement dit de s’écarter un peu du rythme des tournées pour recharger les batteries. Normal pour un groupe qui déballe tant d’énergie en live. Et il n’était donc pas question de disparaître complètement du paysage musical pendant ce temps. Ayant commencé l’an dernier à composer le petit-frère d’Option Paralysis (2010), on pouvait bien penser que le groupe allait reprendre le travail où il l’avait laissé. C’était même assez clair dans leur dernier message :

« Ne vous inquiétez pas pour nous et pour notre calme relatif comparé à notre présence habituelle. Le processus créatif a besoin d’un peu de détachement et d’isolement… Nous n’avons pas besoin ou envie de constamment donner des nouvelles. […] Lorsque nous émergerons de notre isolement, nous apporterons un bon gros pichet de jus tiré de l’arbre de la vie éternelle caché dans les profondeurs de la jungle interdite et vous serez tous du genre : ‘Merde, ouais, file-moi ça’. Et on va le faire. Et vous le boirez. Et vous vivrez éternellement. »

C’est non seulement très imagé mais ça donne aussi pas mal soif. Alors, on est bien content d’avoir confirmation que DEP est bien en train de presser ce fameux tronc.

D’après les mots de Ben Weiman, guitariste du groupe, rapportés par le site BlowTheScene.com, cet album de DEP est bien en travaux, pourrait commencer à être enregistré en novembre et devrait à nouveau être produit par Steve Evetts (déjà aux manettes de toutes les réalisation du combo). Quant au jus de l’arbre de la vie éternelle, il a quel goût ?

« C’est très punk, très hardcore dans les influences. Il se pourrait que, réunis ensemble, tous les fantastiques groupes de ma jeunesse soient en train d’inspirer ça. Billy [Rymer, batterie] et moi, on vient de s’écouter à fond de vieux disques de hardcore avant de descendre au donjon pour mettre un grand coup. Greg [Puciato, chant] a aussi l’air dans quelque chose de très sombre pour les paroles. Je pense que ça va être pas mal flippant. Si ces chansons n’arrivent pas à faire des trous dans le mur, alors je ne sais pas ce qui le pourra. »

Instant David Caruso : « Appelez la balistique, la nature des projectiles employés sur cette scène de crime n’est pas familière. » (lunettes de soleil, envoyez les Who).

Des déclarations de Weinman qui nécessitent quand même d’être mises en balance avec le relais de ces informations par le groupe sur leur page Facebook puisqu’ils affirment (peut-être avec une pointe d’ironie, ce n’est pas clair) : « C’est bien sûr de la désinformation de la part de Ben puisque, pour le moment, le nouvel album prend la forme d’un album de trance ambient progressive mêlée à de la noise [ndt : ou du bruit]. » Et, en fait, entre ça et le hardcore bien bourrin dont parle le gratteux, on est pile dans les ambiances avec lesquelles DEP est capable de jongler.

Et si le groupe a bel et bien rendez-vous en studio dans un mois, on peut parier que dans moins d’un an, leur pause sera terminée. De toute façon, peut-on les imaginer s’arrêter plus longtemps ?



Laisser un commentaire

  • Arrow
    Arrow
    Tool @ Hellfest
    Slider
  • 1/3