ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Nouvelles Du Front   

DREAM THEATER n’aurait-il pas fait exprès ?


Après avoir écouté le dernier album de Dream Theater, A Dramatic Turn Of Events, Thiago Campos, un fan connu pour avoir publié avec son groupe sur YouTube plusieurs reprises parfaitement exécutées des titres de la formation, a écrit une chronique dudit disque. Il ne s’attendait probablement pas à ce que cette chronique soit relayée et commentée par Mike Portnoy, l’ancien batteur de la formation, sur son forum personnel, ni à ce qu’elle ne finisse sur Blabbermouth avant de finalement arriver aux oreilles de John Petrucci.

Qu’a-t-elle de si spécial, cette chronique ?

Thiago compare ce dernier effort avec Images And Words, l’un des albums préférés des puristes du groupe, puristes dont les critiques de l’évolution actuelle depuis une demi douzaine d’années sont sévères. A vrai dire, il ne fait pas que simplement comparer la qualité de ces deux disques. Il liste un grand nombre de similarités qui, tant elles sont évidentes, pourraient être considérées comme des clins d’œils. Pour être franc avec vous, à la simple lecture du titre de la chronique « A Dramatic Turn Of Events : Images And Words Revisited ? », nous arborions un sourire narquois, pensant « encore une théorie du complot d’un fan-boy obsédé qui a décortiqué chaque plan pour trouver un message subliminal ». Pour être encore plus franc, l’idée d’un article en ce sens avait quasi immédiatement germé. Depuis, les quelques lignes introductives écrites sur la base d’un préjugé sur les « geeks » de la musique figurent dans la corbeille de la base de données du site de Radio Metal. Votre trop hâtif serviteur s’est, en effet, modéré suite à une lecture plus attentive de l’analyse de Thiago Campos.

Et effectivement, certaines ressemblances sont troublantes. Images And Words comprenant un titre fleuve précédé d’un court interlude piano/voix, interlude dont le thème était ensuite repris dans le morceau suivant. C’est également le cas ici, avec l’enchaînement « Far From Heaven »/ »Breaking All Illusions ». Quant aux similarités purement musicales, les plus marquantes sont celles entre l’intro de « Pull Me Under » et « On The Back Of Angels », puis entre le riff et la rythmique de « Under A Glass Moon » et « Lost Not Forgotten ».

Pull Me Under :


On The Back Of Angels :

Under A Glass Moon :

Lost Not Forgotten :

Thiago Campos insiste là dessus : il ne compare pas les albums. Ce sont évidemment deux disques différents, aux registres et influences différentes. Et ne parlons pas (ou du moins plus) du contexte. Il s’agit de similitudes de structures, d’arrangements ou parfois de riffs. Lorsqu’on saupoudre ses titres de clins d’œils, on est un génie. Si c’est involontaire, on est en manque de renouvellement, ce qui est précisément la principale critique formulée par les fans sur les récentes productions de Dream Theater. Dans une interview accordée à Ultimate Guitar, John Petrucci (guitare) a réagi à ces propos.

Ultimate Guitar : « Il y a eu un article publié sur Internet par un fan de Dream Theater qui soutient que [le nouvel album] a des similarités musicales et de structure avec Images And Words. Quelle est ta réponse à cela ? »

John Petrucci : « Je pense que nos fans aiment analyser notre musique, la décortiquer avec un microscope. Cela montre à quel point les fans sont passionnés par ce que nous faisons. [...] Les gens ont toujours cherché ce genre de messages cachés ou d’autres choses dans notre musique. »

Ultimate Guitar : « Donc cette accusation n’est pas vraie ? »

John Petrucci : « Nous aimons vraiment la musique. Nous avons un objectif à accomplir musicalement et un son qui nous définit. Le noyau de Dream Theater, de ce que nous sommes et de comment nous faisons de la musique. Ces éléments sont identifiables. C’est ce qui donne au groupe son identité. »

Ultimate Guitar : « Je m’en rends bien compte, John, mais ce fan accuse Dream Theater d’avoir tout simplement réécrit Images And Words. Ce n’est donc pas le cas du tout ? »

John Petrucci : « Nous ne réécririons pas un album, non. Ce n’est pas quelque chose que nous ferions (rires). »

Avec une langue de bois maladroite, John Petrucci tente de noyer le poisson auprès d’un journaliste qui n’aspire qu’à une réponse simple. Sa première réponse écarte l’idée que ces clins d’œils étaient prémédités. Sa réponse aurait été affirmative dans le cas contraire. Ou bien elle aurait été encore plus évasive, pour conserver une part de mystère. Le groupe n’a-t-il pas conscience de ces troublantes similitudes ? Peut-être aurions nous eu droit à une réponse naïve telle que « Ha, tiens, je n’avais pas remarqué » ?

Ainsi, il semble, au regard de cette réaction, que Dream Theater n’a tout simplement pas fait exprès. Par automatisme de composition, automatisme auquel aucun musicien n’échappe, certaines choses d’Images And Words, avec la force de l’inconscient, se sont retrouvées sur A Dramatic Turn Of Events. Et comprenons nous bien, il n’y a pas de mal (ni de bien) à ça, ce ne sont que des détails qui ne font ni la qualité ni le défaut d’un titre.

Ce qui nous irrite ici, c’est bien la réaction d’un John Petrucci politiquement correct à l’excès pour qui, visiblement, même l’aveu d’un clin d’œil involontaire pourrait être mal vu.



Laisser un commentaire

  • un petit peu de promo :D ma chronique vidéo se trouve sur dailymotion

    [Reply]

    je ne pense pas que DT ait voulu copier Images and Words. En fait il y a des références à tous leurs albums. D’habitude DT s’inspire des autres groupes (Opeth, Muse, Metallica,…). Cette fois ils se sont eux-mêmes copiés. Mais attention, ce n’est pas du copié/collé, ce sont des références plus que des copiés/collés. (pour en savoir plus, voir ma kro vidéo sur Dailymotion, les Kros de Sacripan)

  • IL est vrai que dès les premières notes de « On The Backs Of Angels », je me suis dit  » On y est ! Voilà le fameux retour aux sources que j’attendais tant.  »
    Et j’ai moi aussi tout de suite pensé à « Imagies And Words ».
    Mais cet album est plus qu’un simple copié collé du CD précité.
    Nous avons affaire à l’un des meilleurs disques de DT.

    [Reply]

  • Metal'o phil/RM dit :

    Lire les articles. Il faut lire les articles.

    « Par automatisme de composition, automatisme auquel aucun musicien n’échappe, certaines choses d’Images And Words, avec la force de l’inconscient, se sont retrouvées sur A Dramatic Turn Of Events. Et comprenons nous bien, il n’y a pas de mal (ni de bien) à ça, ce ne sont que des détails qui ne font ni la qualité ni le défaut d’un titre.  »

    Il faut lire les articles. Lire.

    [Reply]

  • Nan mais faut arrêter, les fans de DT (pour la plus part) sont des fans à moitié psychopathe ou autiste ! Dans cet album on ne retrouve pas que du Images and Words….pour moi on retrouve pas mal d’aspects d’octavarium par exemple ! A la première écoute je n’ai pas été choqué par ces pseudos similitudes. Ce dernier album est excellent, point barre. Apprécions le pour ce qu’il est. Comme dit « Lemmy », dans ce cas à chaque fois qu’on aura un nouvel album d’acdc ou de motorhead on va crier au scandale.

    [Reply]

  • +1

    [Reply]

  • screamingformetal dit :

    Grand fan de DT depuis… « Images », j’ai toujours acheté leurs cd avec fidélité mais surtout parce que j’adore leur musique.
    Je dois avouer que malgré le fait que les albums suivants m’ont plu, un disque de la trempe d’ »Images » me manquait.
    Dès la première écoute de « Dramatic » j’ai tout de suite pensé à « Images » et loué enfin le retour à un album, certes très technique, mais avec… des chansons…
    Pour moi ce fan a approfondi ce qu’inconsciemment j’avais pensé: c’est un putain d’album que les fan d’ »Images » vont adorer!!!
    Je ne ferait pas de procès d’intention aux zicos, tout ce que je peux dire c’est que j’attendais cet album et ils l’ont -enfin- fait.

    [Reply]

  • Je ne vois pas où réside une quelconque langue de bois dans cette réponse. S’il y en a une louche, c’est en disant que certains fans de Dream Theater sont bien ravagés ;-) Et qu’un groupe a un son et des identifiants bien à lui. Va-t-on décléncher une telle polémique dans un verre d’eau avec les albums de mon groupé préféré, Motörhead ? Ou avec ACDC ?

    [Reply]

    lemmy

    C’est sûr qu’ils sont moins rôdés médiatiquement que lorsque Portnoy était là ;-)

    MyOpinionSucks

    Bah un gars à qui l’on doit poser trois fois la même question pour qu’il daigne répondre clairement, t’appelles ça comme tu veux mais…:D

  • Samedi, 20 décembre 2014 à 22:19
    MARILYN MANSON : nouveau clip
    Samedi, 20 décembre 2014 à 17:34
    Angra – Secret Garden
    Samedi, 20 décembre 2014 à 17:29
    In This Moment tisse sa toile
    Samedi, 20 décembre 2014 à 11:18
    Le pull de Noël SLAYER est désormais disponible
    Samedi, 20 décembre 2014 à 1:06
    Comment ne pas se décourager ?
    Vendredi, 19 décembre 2014 à 22:27
    CRAZY TOWN propose son nouveau single
    1/3
    base
    kprod