ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Le Blog Du Doc   

Du journalisme comme on l’aime


Quand il s’agit de journalisme, la famille Blanc est en veille et se passe les bons tuyaux ! Hier, j’étais par exemple en train de bosser sur mon article à propos de Dee Snider et Metallica et de prime abord j’avais en tête d’en utiliser les principaux extraits pour le Blog d’aujourd’hui. Ce dernier aurait eu pour but de rebondir sur ce que l’on avait évoqué ensemble ces dernières semaines dans ce billet hebdomadaire : l’espoir indispensable et l’incapacité nécessaire de faire l’unanimité.

Et puis là mon frère – journaliste pour le trimestriel Planète Lyon, un magazine de football centré sur l’Olympique lyonnais, et connu au sein de la communauté RM en tant que maître du quiz – me contacte par mail avec l’objet suivant : « Trop fort ». Un objet qui vaut aujourd’hui une place dans ces colonnes.

Oui le présent Blog va notamment traiter de football (pardonnez-moi…) mais ce sont surtout les médias qui nous intéressent ici et plus particulièrement la guerre entre médias. Vous n’êtes peut-être pas forcément familiarisés avec le contexte que je vais évoquer, alors je vais vous en dire quelques mots tout de suite.

En France, nous sommes l’un des très rares pays à avoir UN SEUL quotidien majeur qui traite de sports – et particulièrement de football – avec L’Equipe. Ce journal est une référence, autant en termes d’information que d’écriture, et est en position de monopole. Une position qu’il cherche à préserver à tous les niveaux, il suffit de voir à titre d’exemple les nombreux projets avortés de ceux qui, un jour, ont eu la volonté de lancer leur propre quotidien pour concurrencer L’Equipe…

Ce dernier est donc un journal puissant géré par Amaury Médias, un groupe de presse qui détient également Le Parisien, France Football et d’autres médias. Conséquence : puissant et en position de monopole, L’Equipe a tendance à donner le la, en matière d’information, à tous les autres médias traitant de sports. Il est vrai que pour un journaliste travaillant dans ce domaine, L’Equipe est une étape obligée exactement comme Blabbermouth peut l’être à l’échelle internationale du metal. Cette situation, bien entendu, énerve ÉNORMÉMENT de journalistes parce qu’ils sont tout simplement jaloux qu’une structure ait un rôle aussi important, ce qui est tout à fait compréhensible.

Ainsi, quand le mensuel So Foot fait ce mois-ci sa une avec Javior Pastore, le meneur de jeu du PSG, il ne peut s’empêcher de se moquer ouvertement du travail de L’Equipe. Une provocation marrante… surtout quand on connaît la détestation profonde entre tous les journalistes du milieu. Car, il y a 15 jours, L’Equipe fait l’interview du joueur et il en sort un entretien un peu vide où l’on n’apprend pas grand-chose. Le joueur n’a pas forcément envie de parler, sur le terrain il n’est d’ailleurs pas en confiance, et le résultat est moyen. On ne peut pas reprocher grand-chose aux journalistes de L’Equipe sur ce coup, ils font le job mais malheureusement pour eux rien n’en ressort. Pour nous, en tant que média metal, c’est exactement la même chose : parfois nos entretiens sont intéressants, parfois moins, parfois pas du tout etc.

Mais ce qui est drôle, c’est que So Foot a la bonne idée d’aller chercher le formateur du joueur Angel Cappa pour mener une interview avec le joueur et le coach de ses débuts. Un beau coup car Javier Pastore est tout de suite beaucoup plus en confiance et, contrairement à l’interview menée par L’Equipe, balance même quelques pépites. Bref, il est sincère, spontané et se laisse aller aux confidences. Du coup, entretien riche et intéressant et couverture logique du magazine.

Mais pas n’importe quelle couverture puisque on peut y lire : « Première interview passionnante de Pastore ».

Ou une manière très drôle de se moquer ouvertement de L’Equipe qui avait fait un premier entretien… en effet pas très passionnant. Car la présence du terme « passionnante » est ici bien tout sauf anodine. Car il faut aussi savoir interpréter cette accroche comme un message savoureux aux journalistes de L’Equipe dans le but de leur dire : « C’est bien les mecs, vous avez eu Pastore en premier mais vous n’en n’avez rien fait. Nous on l’a et on en fait quelque chose d’intéressant et passionnant pour nos lecteurs ! ». D’autant plus que dans le chapeau (l’introduction) de l’entretien, So Foot en rajoute une couche en écrivant que cette interview se savoure notamment « pour entendre le joueur dire enfin autre chose que « oui » ou « non » »

Résultat, j’ai envie de dire « comme par hasard », dans L’Equipe daté du jeudi 8 décembre (soit le lendemain de la sortie de So Foot dont le monde de médias parlait déjà depuis quelques jours…) on assiste à bon tacle effectué par le journaliste Damien Degorre qui insiste sur le fait que Pastore affirmerait à ses coéquipiers avoir été « piégé » par So Foot lors de cette fameuse interview. Ce à quoi le mensuel a judicieusement rétorqué sur son site avoir fait écouter les bandes au PSG qui a confirmé « la véracité des propos […] fidèle au déroulement de l’entretien. »

Bref, tout ce petit jeu entre médias me plaît bien car il est révélateur de beaucoup de choses.

En effet, il me paraît tout simplement important de rappeler que l’information que l’on a devant soi doit toujours être décryptée, que les rapports humains influent toujours sur la manière dont on transmet l’information, que l’objectivité ne veut rien dire, que les règlements de compte personnels sont le quotidien des métiers de l’information, que So Foot est le Canard Enchaîné du monde du football et que je partage très souvent sa vision du journalisme – basée sur la sincérité, la qualité de l’information et le côté décalé – qui sont d’ailleurs une bonne source d’inspiration pour le média que je représente et que cette affaire du vrai/faux démenti me rappelle, dans un autre registre, une histoire plus ou moins similaire qui a touché récemment le milieu du metal.

Par principe, ne faites pas confiance aux journalistes. Mais sachez malgré tout dénicher la sincérité dans le traitement de l’information lorsque cette dernière vient justement des médias qui ont le luxe de pouvoir écrire et dire ce qu’ils pensent. En outre, il me paraît fondamental de ne jamais oublier de s’intéresser au contexte d’un sujet pour lire entre les lignes et comprendre ces enjeux. Je vois très mal So Foot inventer des propos (surtout quand on lit la qualité de CHAQUE réponse du joueur !) comme on ne voyait pas Andy Coleman monter de lui-même une histoire abracadabrantesque sur la réunion de Black Sabbath.

Tout est une question de ressenti et même si nous tous, en tant que lecteurs, nous ne serons jamais à même de connaître toute la vérité des faits on peut toutefois la deviner quand on a les bons outils d’observation et l’expérience de l’analyse. Pour ça pas besoin d’être journaliste, évidemment, puisqu’il suffit juste de faire preuve d’observation, de discernement et d’imagination.

Sur cette affaire de So Foot, j’y vois surtout beaucoup de jalousie entre journalistes et un joueur qui n’assume pas vraiment les propos qu’il a tenus… ce qui est souvent le cas.



Laisser un commentaire

  • WhoDoYouThinkIAm dit :

    « Par principe, ne faites pas confiance aux journalistes ». Euh, c’est déjà fait depuis longtemps. C’est presque une hygiène de vie…universelle.
    Par contre, à 200% d’accord que l’objectivité ne veut rien dire, que seuls les fous croient le contraire, que les rapports humains influent sur la transmission de l’information…et plus généralement sur la communication. Et j’ajouterai que c’est une difficulté majeure de notre existence : le message que j’envoie, crois envoyer, et comment il est reçu, etc.

    [Reply]

  • Gregdevil666 dit :

    Ahhh du foot ! Sur un site de métal (?)
    Si c’est pertinent alors c’est cool !

    [Reply]

  • Dimebag Darrell dit :

    Ah du foot ! Enfin ! Marre de ces hardos qui n’aiment pas le foot.

    [Reply]

    jeffrey lebowski

    le foot c’est cool…..

  • J’ai cru halluciné en voyant le tête de Pastore sur un de vos articles! Moi qui croyait que la plupart des metalleux détestaient le foot…

    C’est dommage de voir que les journalistes pensent plus à se faire la guerre au lieu de délivrer de l’information de qualité et se respecter entre eux. 🙁

    [Reply]

  • Vu la photo, et la longueur du texte je me suis abstenu de lire 🙂

    [Reply]

  • Arrow
    Arrow
    Mass Hysteria @ Transbordeur
    Slider
  • 1/3