ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Heavy Metal Food   

DU METAL ET DE LA FONTE !


« Gilles, ta dernière chronique n’était pas assez metal ! » Signé : le Doc’.

Par conséquent, cette semaine, je sors l’artillerie ! Tu veux du metal ? Tu veux du lourd, du sale, du méchant qui sent fort le mâle ?


Alors je t’amène faire un tour dans l’antre du Butcher, un champion de Hardcore Training et un grand fan de metal, pour parler food, metal 80’s et… musculation. Enlève tout de suite ton sourire en coin et viens voir comment on martyrise 220 Kg de barbaque avec de la fonte POWERSLAVE, des exercices et des méthodes d’entraînement conçues spécialement pour toi.

Pourquoi te parler de musculation dans ma chronique Heavy Metal Food ?

Parce que la musculation et la nutrition sont étroitement liées. « Une alimentation saine et équilibrée, avec des exercices physiques quotidiens, sont les ingrédients essentiels d’une vie en bonne santé et pleine d’énergie à tout âge » affirmait dès 1936, Joe Weider.

Beaucoup de nos idoles l’ont compris et pratiquent plus ou moins assidument, la musculation à l’instar de Zakk Wylde et font attention à leur alimentation comme Maurizio Iacono. Et aussi parce que les clichés qui gravitent autour de la musculation n’ont rien à envier à ceux du metal !

Enfile ton treillis, chausse tes rangers, bombe le torse et mets le pota sur 11. Aujourd’hui, c’est le jour du DOS. Stay Hungry. Stay Metal.

Gilles « Heavy Metal Cook » Lartigot.

Voir la vidéo ci-dessus sur YouTube
Site du Heavy Metal Cook
Facebook du Heavy Metal Cook



Laisser un commentaire

  • Aïe le dos rond sur le rowing …

    [Reply]

    Butcher

    Rhoooooooo….Ou ça???

    😡

  • nikel !

    moi meme culto depuis 19 ans et fan de metal depuis bien plus , pas un trainning sans mp3 bloqué a fond sur tout style metal et posing en compet sur du ….metal !lol

    content de revoir christophe ( ducos !?) de powerslave !

    [Reply]

    Butcher

    Salut Ironniko,

    Je crois bien qu’on avait fait une petite séance photo au BODYSHOW 2009, non? Si je me souviens bien de toi, tu étais en SUPERBODY me semble t-il?
    Ceci dit, je suis content (moi aussi) de voir que tu écoutes du métal en étant bodybuilder, et qui plus est, sur cette plateforme qu’est RADIOMETAL, alors bravo!!!

    ironniko

    exact it s me !lol

    quel memoire , j etais pas tres en forme cette année la et j avais posé sur  » in this river  » black label society , sympa et amusant de se retrouver sur RADIO METAL !

  • Chouette vidéo, mais, je voudrais poser une question : Je suis moi-même rugbyman au poste de première ligne en cadets (-17) je fais environ 1m70 pour 78 kg et je peux porter quelqu’un de mon poids sur les épaules sur 15 m en sprint , est-ce que je peux faire un peu de musculation ou bien seulement continuer les pompes/abdos/gainages habituelles ainsi que les classiques renforcements d’épaules, de dos et de cervicales ?

    [Reply]

    Papy Wired

    Bien sûr que tu peux faire de la musculation. Va faire un tour dans n’importe quel club de rugby pro et tu verras leur salle d’entraînement et si les nations de l’hémisphère sud ont pris de l’avance sur nous, c’est d’abord à cause (ou grâce) à leur entraînement physique spécifique.
    Regarde comment le physique des rugbymen a changé ces 10 dernières années, c’est flagrant.

    Le tout étant de planifier un type d’entraînement spécifique de renforcement musculaire qui te permettra de garder ta tonicté et de prendre de la force sans perdre de mobilité. De ton côté, il ne faut pas viser le bodybuilding « pur » mais de la bonne vraie muscu efficace, basée sur la tonicité, l’explosivité mais aussi la force au niveau des jambes.
    Toi qui est première ligne, tu sais à quel point les cuisses sont importantes dans les mêlées donc, tu sais aussi quoi travailler 😉

    Et bien sûr, comme tu le fais actuellement, faire un bon renforcement musculaire des trapèzes et du cou, point primordial pour préserver ta santé en cas de mêlée effondrée (la « plaie » du rugby moderne).

    Butcher

    @Papy wired: Salut Papy,
    Tout d’abord, merci pour ton com sur l’aspect général de la video.
    Juste une petite question: Que veux tu dire par « il ne faut pas viser le bodybuilding « pur » mais de la bonne vraie muscu efficace, basée sur la tonicité, l’explosivité mais aussi la force au niveau des jambes »?
    En effet, pour avoir pratiqué le bodybuilding (qui signifie tout simplement et litteralement « construction du corps »)pendant 25 ans, et étant moi aussi titulaire d’un BEAECPC depuis 89, ayant bossé avec moult médecins sportifs, kiné et autres osthéo, une question me vient a l’esprit… Ferais tu donc parti de cette frange dure qui affirme que le bodybuilding n’est que gonflette alors que la « culture physique » elle, n’apporte que bienfaits et vie saine? Ceci m’interpelle, car je pense une chose, le bodybuilding n’est que l’appelation anglophone de la culture physique, il n’y a aucune difference entre ces deux activités physique puisqu’elle consiste toutes les deux a travailler de façon isolée un muscle donné avec un mouvement particulier… Bien evidemment, si l’on fait l’amalgame entre la pharmacologie que l’on peut rencontrer a haut niveau et le résultats physique, on peut effectivement confondre mais car il y a un mais, la différence se fait souvent , et toujours d’ailleurs au niveau de l’alimentation qui est toujours beaucoup plus poussée chez un culturiste qui n’aura comme buts que masse, densité, qualité et sèche…
    Pour avoir préparé des rugbymen, je peux affirmer que ce que tu penses être du bodybuilding pur et dur fonctionne aussi bien dans d’autres sports car qu’est-ce qu’un renforcement musculaire efficace si ce n’est, au résultat final, un muscle fort, résistant et endurant??? N’est ce pas aussi une des nombreuses définitions du bodybuilding?

    Butcher

    Désolé pour la faute, il fallait lire : « il n’y a aucune difference entre ces deux activités physique puisqu’elles consistent toutes les deux a travailler de façon isolée un muscle donné avec un mouvement particulier »
    Ouppsss…:-x

    Papy Wired

    @ Butcher

    Pas de souci camarade « BEAECPCien » (moi aussi, je l’ai eu 89), loin de moi l’idée de dire ou faire penser que la bodybuilding c’est de la « gonflette » (terme qui ne veut rien dire et qui me gave à chaque fois d’ailleurs).
    De plus, j’ai assez côtoyé aussi de sportifs de tous poils ou de bodybuilders (non, je ne dis pas que les body ne sont pas des sportifs… je préfère préciser au cas où !) pour savoir quels efforts physique ça engendre et les moqueries de toutes sortes me font toujours marrer (façon de parler) surtout venant de personnes pour qui la seule activité sportive se résume à aller du canapé au frigo et inversement !

    Ce que je voulais dire de façon peut-être un peu « simple » pour quelqu’un qui ne connaît pas le milieu ou les techniques (je ne vais pas jouer sur la définition et la traduction pure de « bodybuilding » car, dans l’esprit des gens non-initiés, ils font la scission entre bodybuilding/culturisme, associé à la fameuse gonflette, et musculation/gym ou renforcement musculaire. Je schématise volontairement pour être compris de tous si possible, n’entrons pas dans des débats sémantiques stériles), c’est que, la façon de s’entraîner dépend aussi de ce que l’on recherche.

    Chez lui, ce n’est pas l’aspect physique qui paraît primordial au prime abord (même si, c’est toujours un plus bien sûr).

    Tu le sais comme moi, mais certainement pas comme lui, que la recherche du volume et de la définition est aussi conditionnée par un type d’entraînement et d’alimentation particuliers et qui n’est pas adaptée dans son cas.
    Et tu le sais aussi certainement comme moi que, même si c’est un peu moins vrai maintenant qu’il y a quelques années, il y a pas mal de clubs de muscu où les « profs » ne sont pas diplômés et/ou pas vraiment compétents et en connaissent pas assez les besoins spécifiques de tels ou tels sportifset donnent des conseils et des « programmes » à la chaîne, préparés à l’avance… quand ils en sont pas sponsorisés et imposés par certaines franchises (là encore, je pense que tu vois de quoi e veux parler).

    Donc, j’avais volontairement schématisé en lui disant qu’il ne fallait pas qu’il cherche à copier un style d’entraînement destiné au body, pardon, au culturisme pur (la recherche de l’esthétique en priorité) mais plutôt sur un entraînement plus spécifique rugby avec force, explosivité, mobilité…

    Et oui, je sais que les culturos sont aussi forts, que ce en sont pas des muscles gonflés d’air… même s’ils le sont parfois de « synthol », mais ça, c’est un autre débat 😉

    Sinon, à part ça, je persiste : sacrée collection de guitares bordel !

    Butcher

    Papy,

    ça se précise donc… je te rejoins effectivement sur pas mal de points sauf sur un: le bodybuilding n’est pas conditionné par un seul type d’entrainement, non, car pour avoir un physique de bodybuilder, il faut passer par toutes les techniques d’entrainement connues!!! Un physique équilibré ne sera construit qu’a partir d’exercices de toutes sortes, avec des trajectoires différentes, des vitesses d’execution variées, des charges aditionnelles légères, lourdes, avec peu (entre 6 et 8) où énormément de répétitions (il m’arrive régulièrement de faire des séries de 100, 150 voire 200 reps). Le but étant d’avoir un muscle qui répond a tous les types d’entrainement, un muscle « complet » si je puis dire… il existe actuellement des techniques d’entrainement qui sont peu connues par les profs actuels – faut dire que les diplomes des métiers de la forme, c’est pas vraiment le top…:-( – et donc qui ne sont pas utilisées… Qui aujourd’hui dans les salles, a part certains bodybuilders, et encore, utilise le stripset, le 555, le peaking, la double contraction, le rest pause,etc…?
    Pourtant, ces techniques utilisées en body, conviennent parfaitement a d’autres sports et particulièrement au rugbyman en lui conférant force, vélocité, endurance et puissance…
    De plus, quand tu regardes le physique des rugbymen de notre élite nationale, avec un petit régime pour enlever le superflu, certains seraient trés vite aptes a monter sur des planches pour des compétitions de body… donc pour résumé, je dirais qu’il n’existe pas vraiment, a mon avis, un type d’entrainement pour le bodybuilder ou le sportif (quelle que soit son activité), un squat restera un squat, et un developpé couché restera un developpé couché… Ceci dit, je respecte ton point de vue qui je le pense est juste une question d’expériences différentes…

    Ps: si tu veux passer un jour, essayer les guitares, tu es le bienvenue…;-)

  • Salut Gilles, salut Butcher,

    Émission très chouette, comme d’hab, merci pour le boulot et le message plein de bon sens qu’elle véhicule !
    Par contre, un peu déçu sur un point : Je m’attendais à entendre parler des compléments protéinés et autres « power drinks » dont les adeptes de muscu font massivement usage. => Bon ou mauvais ? Peut-on pratiquer ce sport avec comme unique source de protéines les 3 repas quotidiens ? Etc, etc… Le sujet est vaste, peut-être abordé dans une future émission ?

    Bonne continuation à vous deux ! 😉

    Phil’

    [Reply]

  • Encore une super emission, tu ne cessera de nous surprendre!
    Je suis complètement d’accord avec l’aspect psychologique de la muscu. Il n’y a pas que l’assurance, mais aussi la volonté, car dans la muscu il y a certes l’effort (le dépassement de soi, l’étalonnage de ses capacités) et également la régularité. Celui qui est fort n’est pas forcément endurant et tenir un rythme de vie est souvent plus dur que de soulever sa charge maximale ! Ca à d’ailleurs un peu été abordé dans la video.
    Personnellement ca va faire deux ans que je n’ai plus fait de muscu en salle et j’avoue que ca me manque un peu. Au depart j’y suis justement allé pour mon dos étant donné les problèmes vertébraux rencontrés durant ma croissance. On aurait été bien content d’avoir tout ce matos au lycée! ^^

    Enfin voilà, vivement la semaine prochaine.

    PS: J’ai trouvé les galettes de mais au sirop d’agave, c’est bien bon c’est truc. n_n

    [Reply]

  • Xtremdark dit :

    Je voulais remercier Gilles et Butcher pour cette vidéo qui allie en partie les deux choses que j’aime le plus dans la vie muscu et métal ^^ En tout cas je respecte vachement le travail pour avoir un physique pareil, qui je le sait est monstrueux. Je suis un peux comme Butcher pour les extrêmes sauf que moi j’ai maintenant 17ans ça fais 1an et demi que je fais dla muscu et je fais 1m88 pour 100kilos donc pas de coton tige de mon coté ^^’ Sur ce bonne continuation a vous deux et à tout le staff de radio métal qui font du bon boulot =)

    [Reply]

  • Moi qui en a marre de mon physique de Geek tout ce qu’il y a de plus cliché (1m80 pour 70 à 75 Kg), je suis tout à fait partant pour rééquilibré les stats de ma fiche de personnage (moins d’intelligence et plus de force). Je ne cherche pas à ressembler à musclor, mais au moins avoir un physique correct.

    [Reply]

    J’ai les même stats que toi mais à ce niveau ca ne veut plus dire grand chose étant donné qu’il y a masse musculaire et surplus adipeux à prendre en compte.

    Même stats ça m’étonnerais. Je n’ai jamais fait de sport en dehors de ce que les cours m’imposaient et c’était vraiment la croix et la bannière.

  • Papy Wired dit :

    Très joli physique Gilles (non, non, je ne te drague pas !). Chapeau et bravo aussi de parler de muscu et vie saine ici.

    Je connais aussi un peu le sujet car, pour tout dire, j’ai bossé plusieurs années en club de « mise en forme » (j’ai un brevet d’état de professeur de culture physique) mais j’ai du arrêter suite à un accident au genou (oui, la boxe thaï, ça pique un peu parfois…).

    Quoi qu’il en soit, j’ai toujours continué la muscu et l’entretien physique avec plus ou, moins de régularité et d’intensité et, comme Butcher, moi aussi, j’étais taillé comme un criquet de falaise étant plus jeune (pire que lui, 1m75 pour 43 Kg !) mais ça va bien mieux maintenant avec mes 88/90 Kg en moyenne. Je ne désespère pas d’en prendre encore un peu mais, à 47 piges, ça devient de plus en plus compliqué (sauf à faire comme Stallone et autres et me shooter comme une mûle, mais ça, hors de question !).

    Donc, les d’jeunz, laissez tomber les hamburgers et autres sodas en bonbonnes de 2 litres et hop, pompes, abdos et autres joyeusetés de la sorte ! Allez, hop, hop, au boulot !

    Autre chose : sacrée collection de grattes au mur. Putain, j’aimerais avoir une pièce de la sorte (et une salle d’entraînement à domicile aussi mais bon…).

    [Reply]

  • Super vidéo Gilles ! 😉

    Sans dec’, ça me donne envie de passer à l’étape musculation. Le Butcher est vraiment costaud dans le discours aussi, c’est ça qui est cool…

    Bon après, je pense que même aujourd’hui sans muscu je peux te porter avec un bras Gilles, mais là n’est pas le problème… ^^

    [Reply]

    butcher

    Merci Gilles pour ce moment passé avec toi… c’est toujours un plaisir d’échanger nos points de vue sur des sujets comme le métal, l’entrainement, la diète, qui sont des passions communes (pour ne citer que celles là).
    Enfin, merci Amaury pour ton com, comme tu peux le voir, sans être prétentieux, on peut cultiver son corps autant que son esprit…;-), et Gilles vous le démontre depuis un bon moment déjà!!!

  • Arrow
    Arrow
    Hellfest - Valley - Jour 3
    Slider
  • 1/3