ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Nouvelles Du Front   

Dunkelnacht et le respect de l’autre


Et voilà. La liberté de ton des rédacteurs de ce site sera encore plus prononcée car nous avons, avec cette version 3, les outils qui nous donnent encore plus de possibilités. La différence entre les régimes dictatoriaux et la Démocratie est bel et bien là : en France nous avons la liberté de dire, d’écrire et de déplaire. En tant que média on applique cette règle à la lettre : on dit ce qu’on pense. Sans avoir peur des éventuelles représailles, quelles qu’elles soient, parce qu’on se fout sévère de choquer par notre liberté de ton. D’autant plus que nous connaissons les limites du concept de liberté à ne pas franchir.

Le 15 septembre prochain, je vais diffuser le groupe Dunkelnacht dans High Hopes. Un artiste qui a parfois des paroles nauséabondes. Cette formation est signée chez MO Office, un label français qui a une certaine notoriété dans le milieu du metal, dont la mission est de lancer les jeunes talents. Le groupe fait du black metal, un black de qualité d’ailleurs. Mais ce qui m’intéresse aujourd’hui chez eux, ce sont leurs paroles. Et surtout les deux phrases suivantes présentes dans la chanson « Etau Chrétien », un titre de son premier album :

« Mais cela ne vous empêche pas pour autant de sucer inlassablement la bite du Christ…
Espérant recevoir en plein visage la précieuse semence bénie ! »

Ici, à Radio Metal, on aime beaucoup rigoler, vous nous connaissez. En avril prochain on fêtera nos 4 ans d’activité et que ce soit sur le site ou à l’antenne on est les premiers à dire de grosses conneries…pour plaisanter. Je suis sûr que les Dunkelnacht ont de l’humour et puis, quelque part, la métaphore de l’éjaculation en tant que « précieuse semence bénie » m’a fait sourire, je dois l’avouer.

Mais bon, même si le groupe est d’un naturel taquin il faut qu’il évite d’écrire des conneries pareilles. Quand on réfléchit à une action, il arrive à l’homme d’avoir parfois la question suivante en tête : où s’arrête ma liberté et où s’arrête celle de l’autre ? Eh bien je crois qu’elle s’arrête à ces deux phrases, justement.

« Mais cela ne vous empêche pas pour autant de sucer inlassablement la bite du Christ…
Espérant recevoir en plein visage la précieuse semence bénie ! »

Je crois que ces deux phrases sont tout simplement inadmissibles. Qu’on est littéralement, là, dans l’intolérable. Et ce même si je ne suis pas du tout croyant.

Il ne faut pas croire que les paroles de Dunkelnacht ne traitent que des chrétiens. Non, les paroles du groupe sont anti-religion – donc contre toutes les formes de religion – et c’est son choix. Je suis pour que chacun fasse des choix et les assume, ça pas de soucis. La provocation ? Je suis pour également, no problem. Mais la provocation est un art et pour que ce soit de l’art il faut que ce soit utilisé à bon escient : c’est-à-dire qu’il y ait du sens. Un sens.

Lequel je m’en fiche, mais du sens quand même.

Ces deux phrases n’ont pas de sens. Outre la vulgarité – passons nous ne sommes pas à ça près c’est sûr – je ne comprends pas où le groupe veut en venir. On est dans l’insulte, dans l’irrespect et surtout dans l’irrationnel. Choquer pour choquer est pour moi une preuve de bêtise. Et je condamne à titre personnel cet état de fait. En parlant de Dunkelnacht ici, j’en fais sa promotion et c’est ce qu’il recherche, j’en suis conscient. Mais ici on rédige des articles sur ce qui nous touche, nous faire rire, nous choque, nous plait, nous déplait…bref nous fait éprouver quelque chose.

Et ce que me fait éprouver Dunkelnacht avec ses paroles, c’est du dégoût. Un profond dégoût.

Les mots ont un sens. Les croyances aussi. C’est tellement facile de cracher en permanence sur la différence. En plus c’est tellement éculé d’écrire pour dénoncer la religion alors que celle-ci est de moins en moins vivace dans nos sociétés contemporaines…Il y a bien d’autres thématiques à aborder non ?! Pourquoi les artistes de black metal sont-ils tout le temps focalisés dessus ? A la limite moi je m’en fiche de tout ça, mais être aussi souvent dans l’insulte c’est quand même très bête.

Certains parmi vous penseront que l’on peut tout dire, que la liberté d’expression doit être totale. Je reviendrai sur cette thématique dans un prochain blog. Sachez juste que l’on peut dire ce qu’on veut aux Etats-Unis mais pas en France. Car aux Etats-Unis on peut, par exemple, défiler avec des croix gammées dans la rue dans le cadre de manifestations déterminées mais en France c’est bien différent. Sur le volet religieux qui nous intéresse dans cet article, je trouverai tout à fait normal que le groupe Dunkelnacht soit condamné par la loi pour ses propos et c’est même ce que je souhaite à titre personnel.

Par ailleurs même si les trois monothéismes sont dénoncés par Dunkelnacht – et que le groupe est en accord avec lui-même – je pense que les deux phrases ci-dessus sont la preuve que l’auteur de cette prose devrait éviter la littérature de pacotille pour se focaliser uniquement sur sa musique.

Ce serait en tout cas positif pour la crédibilité du groupe.



Laisser un commentaire

  • DunkelNacht ne jouera ni le 30 Mai à Valenciennes ni le 31 à Paris, en compagnie de nos amis d’Anaal Nathrakh.

    Après nous avoir délaissé 90 % de son travail, « l’organisateur » s’est définitivement trop permis de choses… Exemple parmi tant d’autres : aucune publicité sur Valenciennes (30E d’affiches est-ce réellement trop demander ?), paiement des salles finalement effectué, ou effectué à moitié, sous pression constante, concert à Paris reprogrammé à 22h (en semaine, avec 5 groupes, à 15 E en pré-ventes), et cela à une semaine de la date : « ce n’est pas grave, Anaal Nathrakh jouera en second, comme ça ils auront quand même du monde »… Sur ce dernier point, nous avons encore sauvé le concert en menaçant « l’organisateur » de tout faire sauter par respect pour les groupes et pour le public. L’horaire avait donc été rétabli normalement grâce à nous, sans que le public ne soit jamais informé de quoi que ce soit.
    Malgré tout cela, nous ne regrettons absolument pas nos dire au sujet du Klub : faire jouer Anaal Nathrakh dans cette salle était certainement la meilleure solution, mais c’était déjà bien assez sans tirer encore et encore sur la corde, sans se foutre ouvertement de la gueule de la scène et de l’ensemble de ses membres.
    Lorsque Hypnotique Production nous annonce ce matin que DunkelNacht ne sera finalement pas payé, s’en est trop ! Ce n’est pas correct, c’est tout simplement lamentable… Nous nous retirons de l’affiche et préférons sincèrement éviter à nos amis d’Anaal Nathrakh une baisse conséquente de leur cachet, baisse qui nous aurait pourtant permis de toucher le notre.
    DunkelNacht prend donc désormais une pose concert pour travailler la composition de son second album. Nous espérons rencontrer nettement moins de déchets sur notre route lors de la promotion de celui-ci et vous souhaitons tout de même, à vous tous, notre public, un bon concert avec ce putain de groupe anglais avec qui nous prévoyons déjà de vrai projets communs.

    DunkelNacht dégouté mais certainement pas enfilé.

    [Reply]

  • Bonjour,
    J’arrive un peu après la bataille et je n’ai pas encore eu le temps de lire tous les commentaires.

    J’ai créé un blog qui prend un peu le problème dans l’autre sens, et qui essaie de réfléchir à ce qui pourrait être commun aux thématiques du black metal et du chrisitanisme, afin de sortir de ce conflit un peu stérile entre black metalleux et chrétiens, en condamner ni le black metal (qui est la musique que je préfère) ni le catholicisme (qui est ma religion).

    Je suis loin d’être particulièrement compétent musicalement, et je ne suis pas non plus un expert du black metal (j’écoute surtout du unblack) aussi je vous présente à l’avance mes excuses pour les erreurs que j’aurais pu faire.

    Cependant, comme je connais les deux milieux de l’intérieur, j’ai pensé que ma réflexion pouvait être utile aux deux « camps » (elle est d’ailleurs bien accueillie pour l’instant côté catho…

    Mon blog: http://innerlightofblackmetal.wordpress.com/

    Et pour clarifier à l’avance un malentendu que j’ai parfois rencontré, je précise que je ne cherche à convertir personne, ni à créer un conflit du type unblack metal/black metal. J’apporte juste ma pierre au dialogue, en essayant de réfléchir avec mes modestes moyens à comment apaiser les relations entre BM et chrétiens.

    [Reply]

    Je voulais dire : « sans condamner ni le black metal (qui est la musique que je préfère) ni le catholicisme (qui est ma religion) ».

  • Pour une foism force est de reconnaitre que le debat en commentaire est interressant et apporte un vrai plus a l’article.

    A propos dudit article, j’ai tendance a rejoindre les positions du doc. J’ai de plus en plus de mal a comprendre l’acharnement des artistes sur la religion chretienne alors que celle ci est deja agonisante (du moins dans la majorite des pays d’europe). Cette remarque ne concerne pas que DN, mais j’aimerais bien qu’un jour le metal se debarasse de ses cliches pour se concentrer sur la musique. D’autant plus quand la musiaue est bonne (comme c’est le cas ici).

    Par contre, pour le coup de la peine de prison, faut pas pousser mamie dans les orties. C’est important de garder un droit de blaspheme. Et encadrer le blaspheme par la profondeur des idees mises derriere ne peut considerer qu’un grave recul au niveau de la liberte d’expression (recul que meme les polonais n’oseraient pas).

    D’ailleurs, meme lors du debat sur le Hellfest, le blaspheme n’a jamais ete le centre du probleme autrement aue pour le lobby des subventions. Les attaques judiciaires tournaient autour des paroles appelant au öeurtre qui, elles, sont encadrees par la Loi.

    Ce n’est vraisemblablement pas le cas ici. Ca n’enleve rien au fait que, sorti de cet appel a la prison excessif et en ne tenant pas compte des indeniables qualitees musicales du groupe, j’ai tendance a rejoindre le point de vue de cet article.

    [Reply]

    Salut Flo !

    Enfin un commentaire qui change un peu des autres ! Il est vrai que le Metal, et le Black Metal en particulier, ont tendance à toujours tourner autour des mêmes sujets (on retrouvera par exemple le gore dans pas mal de groupe de Death). Il me semble malgré tout que la démarche de DunkelNacht est différente, et ce en plusieurs points :
    Tout d’abord, les dérives religieuses en tout genre nous touchent. Même si le sujet a été mainte fois abordé, nous ressentions également le besoin de nous exprimer là dessus. DunkelNacht traite plus de l’association politico-religieuse et des faiblesses humaines que de Dieu, du Diable ou de je ne sais qu’elles autres absurdités. Nous ne faisons pas la gloire de Satan ou de petits rituels vaudou ;o) Nous parlons des hommes.
    Ensuite, le sujet est parfaitement d’actualité : je pense au contraire que la religion remonte en force de nos jours. Même si le Christianisme semble plus vieillo que l’Islam par exemple, je ne crois pas que ce soit réellement le cas. Les déformations médiatiques sont en grande partie responsables de cet état de fait. Au contraire, le Vatican reste puissant et le Christianisme très implanté (notamment en Pologne ou encore aux Etats-Unis).
    Il était de toute façon clair qu’en abordant le thème des religions monothéistes, aucune ne soit mise de côté. Pourquoi aurions nous seulement parlé du Judaïsme ou de l’Islam ? Pas de jaloux.
    Enfin, même si la religion est présente, en grande partie, dans cette album, n’oublies pas que tous les textes ne sont pas concernés par le sujet, en tout cas de façon directe. Le second album, lui, s’attardera sur d’autres thématiques. Nous pensons déjà aux médias. A voir ^^

    DN

    Flo

    Je t’avoues que je n’ai pas passe au peigne fin les paroles de ton groupe. C’est pourquoi je me suis limite a des considerations d’ordre general.

    Pour l’implantation du christianime en Pologne, c’est vrai qu’il est encore tres present (j’ecris de Gdansk en ce moment meme, d’ou l’absence d’accents). Mais les choses sont entrain d’evoluer. Je m’etais entretenu avec un theologien polonais lors de la seconde mise en examen de Nergal et il semblait lui aussi dire que l’Eglise perdait de jours en jours de son influence – meme dans son pays.

    Apres, si comme tu le dis, vous vous attaquez aux 3 grendes religion monotheistes, tant mieux. Je prefere quand il n’y a pas de jaloux (d’autant que les reproches fornules a l’une d’elle peuvent souvent etre decalques aux deux autres). Mais l’article souleve quand meme le debat de l’acharnement du metal contre le Christianisme – acharnement surement legitime en 1970 mais qui me parait un peu moins d’actualite 40 ans plus tard.

    Tu evoques aussi l’imagerie gore des groupes de death. Je t’avouerais que je ne suis pas fan non plus. Je trouve que ca n’apporte rien et que souvent, dans ce style aussi, la musique se suffit a elle meme. Mais je pense que, a titre personnel, l’attaque unilateral contre les religions Chretiennes me touche plus car ces religions forment les bases de la culture europeenne – culture a laquelle je suis assez atache.

    Apres, tout depend aussi de la forme des propos. J’ai du mak a cautionner la phrase que doc a sorti de son contexte. D’un autre cote, je trouve que d’autres groupes manient le blaspheme avec brio (Behemoth par exemple dont on sent la culture religieuse a travers les textes).

    Au final, je pense que c’est ce qui me derange le plus : cette impression que certains groupes attaquent la religion car ca fait tendance et pseudo rebel mais qu’ils n’en connaissent rien d’autre que ce que le 20h a bien voulu leur en montrer. Et l’utilisation du gimmick anti religieux (tout comme le gore gratuit) comme argument commercial est tellement ecule qu’il m’apparait au mieux comme une forme de flemme des artistes, souvent comme de la provocation monoprix.

    Je jetterais un oeil plus attentif sur tes textes quand je serais rentre en allemagne pour me forger une opinion sur le sujet. Quoi qu’il en soit, merci pour ta reponse et tes explications 🙂

    You’re welcome ;o) Encore une fois, un jugement ne peut-être complètement construit que lorsqu’il a pris en compte l’ensemble des paramètres. L’ensemble du texte, et même des textes ici. Bonne lecture et surtout bonne écoute donc.

    DN

    N1C_N4C

    « Le second album, lui, s’attardera sur d’autres thématiques. Nous pensons déjà aux médias. A voir ^^ »

    Et après un album qui traite de la religion, un album qui va s’attaquer aux médias trés original… Il doit y avoir des millions de groupe en tout genre qui ont du dejà user jusqu’à la corde ce sujet d’autant banal que l’on connait tous bien l’influence de ceux-ci sur nos comportements. Moi aussi j’ai passé au peigne fin les paroles de DN et il y a vraiment pas de quoi cassé trois pattes à un canard, c’est ultra conformiste dans son approche des religions voire une redite de ce que l’on a pu voir sur quelque-un des groupes récents de métal extrème. Un album de DN traitant des média? Ca sera l’équivalent d’un mix scénaristique entre un film de Chuck Norris et Dolph Lungren.

    A voir

    Et bien nous pourrions également traiter de la connerie humaine. Si cela se fait, je ne manquerais pas de te contacter pour solliciter ta participation, ahah! On ne peut pas plaire à tout le monde comme on dit, je n’oblige personne à nous lire ni même à nous écouter ^^

    DN

    Louve

    Plutôt d’accord avec toi Flo quand tu dis que la criminilisation du blasphème (quand il ne se confond pas avec un appel à la haine et au meurtre) n’est pas une solution et encore moins une avancée.
    D’ailleurs, je serais difficilement pour, vu mon désir de rétablir le dialogue et le respect entre métalleux et cathos/chrétiens (et ça passe rarement par le pénal, le dialogue…)
    Maintenant, ce qui me tiendrait à coeur, c’est que les groupes de BM anti-chrétiens prennent conscience que lorsqu’ils pensent attaquer une idéologie, une pensée erronée ou une institution corrompue en insultant le Christ, ce sont en fait des personnes de chair et d’os qui se sentent salies et méprisées. Parler de manière générale des chrétiens en ayant que le bourgeois individualiste en tête, par ex, c’est oublier la multitude de congrégations et d’assoc’ qui se démènent pour aider les plus démunis et leur rendre leur dignité.
    Et j’en ai cotoyé suffisamment pour témoigner à DN que la grosse majorité d’entre eux ne le font pas pour « gagner leur paradis » ou par « peur de la mort » (deux clichés rabâchés), mais par amour du prochain, pas le truc gnan-gnan bisounours, mais l’humanisme en acte que nous a enseigné le Christ.

    Hello !

    Personnellement, le Christ ne m’a rien enseigné du tout ^^ On hérite d’une culture, certes, mais j’ai eu des parents pour faire mon éducation. Je n’ai d’ailleurs jamais eu besoin de dogmes et d’artifices pour aider quelqu’un dans le besoin, sans pour autant parler d’amour de son prochain : si mon prochain est une tête de con, je ne l’aimerais pas spécialement ^^ Enfin bref, si maintenant ça part dans ce genre de délires sans fins et bien je vous laisse vous exprimer sans moi. Tout simplement parce que j’y serais encore l’année prochaine tel que c’est partit ;o)

    Ne reste donc plus que Julien Courbet comme solution pour les uns ^^ Pour les autres… nous sommes en 2010 et apparemment nous n’avons pas encore trouvé. En tout cas 2010 marque l’année de sortie d’une œuvre dont nous sommes fier ! J’invite donc la dernière catégorie restante à se faire plaisir ;o)

    A bientôt.

    DN

    Louve

    Bah, quand j’ai dit « nous », je parlais des chrétiens.

    Bon, sinon, dommage de voir que le dialogue n’est pas votre fort. Réduire l’argument de l’autre à un « délire sans fin » pour botter en touche, voilà qui n’est pas très couillu…

    Rhooo bon aller Louve, juste pour toi une dernière réponse :

    au contraire j’aime dialoguer, à partir du moment où j’en ai le temps et où le débat mène à quelque chose. Si l’on commence à aborder le sujet de Dieu ou même du Christ, je pense que ce n’est plus le cas : il est déjà bien assez complexe de traiter des textes et de la religion dans nos sociétés. Relever le débat à des divinités ou à un mec qui s’est fait accrocher à une croix (comme bien d’autres à l’époque) et dont on ne sait que ce que l’on ne veut bien nous raconter…
    Tu parles de nous comme un groupe anti chrétien. Si tu avais lu ne serait-ce que les commentaires préalables que j’ai pris le temps d’écrire, tu saurais que l’on est traite de toutes les religions monothéistes. Pour ce qui est du Anti… je ne me sens anti rien. Nous sommes critiques, virulent, moqueurs, tout ce que tu veux… Anti signifierait certainement que je ne puisse serrer la main d’un croyant ou que je milite tous les jours contre… As-tu écouté notre album ? As-tu lu les textes ? Si cela te tient tant à cœur, je te rappèle que l’album est désormais dans les bacs. Nan mais je ne sais pas…
    Concernant le fait que des personnes physiques soient visées et bien oui : le grand délire des religieux repose perpétuellement sur le fait que tout le monde est à la fois coupables et excusables. Je ne suis pas d’accord. Nous décrivons certaines personnes ; si les gens se reconnaissent et que ça leur déplais ce n’est pas un problème. Où est-il marqué que tous les Chrétiens, Musulmans, Juifs ou je ne sais quoi d’autres sont pareils ? Nous décrivons une violence globale. DunkelNacht a dit « sucer », « bite » et « Christ » mais n’a quand à lui jamais brulé les gens, fait explosé des métros, violé des enfants et j’en passe. Nous parlons des extrêmes, ne globalisons rien. Nous défendons nos idées, créons de la musique construite, et ne vendons pas des vierges en plastiques pour mieux astiquer nos robinets déjà dorés mais un album qui plait beaucoup et qui déplait parfois.
    Finalement, le dialogue amène à quoi ? Des accusations à la légère, des dires sans reculs et un débile que je connais par cœur, qui prend 50 pseudos différents pour en rajouter une couche et que, forcément, je reconnais (n’ayant qu’une centaine de mots plus ou moins complexes dans son vocabulaire).
    Le ridicule ne tue pas mais tu comprendras aisément que je m’en éloigne.

    Bon amusement.

    DN

    Louve

    Merci pour ta réponse.
    Voilà à quoi sert le dialogue : à mettre les choses au clair, à entrer dans la subtilité d’une réflexion plutôt que dans une impression superficielle souvent amalgamante, à exprimer son ressenti… Ca sert aussi à humaniser un débat d’idées souvent désincarnées.
    Mon propos était une réflexion générale sur les groupes de BM anti-chrétiens (c’est d’ailleurs le début de ma phrase). C’est l’intérêt de ce billet qui n’avait pas pour but de vous mettre, vous, au piloris mais d’ouvrir à une discussion plus générale (comme tu le disais, on a fait bien pire dans le style).
    Ce que je voulais vous dire c’est qu’en insultant le Christ (si j’en parle, c’est parce que c’est bel et bien lui dont vous parlez dans ce passage), vous ne blessez pas seulement les extrêmes visées (qui d’ailleurs, si on y regarde de plus près sont coupables de ne PAS suivre les préceptes du Christ justement), mais tous les chrétiens dans leur diversité.

    Tu dis : « Nous décrivons une violence globale. DunkelNacht a dit « sucer », « bite » et « Christ » mais n’a quand à lui jamais brulé les gens, fait explosé des métros, violé des enfants et j’en passe. »
    Voilà, c’est justement ça qui me révolte dans ton raisonnement ! Tu te rends compte des raccourcis que tu opères là ? Chrétien = violeur d’enfants / Musulman = terroriste… La violence, elle naît justement de telles simplifications qui mettent totalement de côté le mal inhérent à l’humanité (peur de l’étranger, instinct de survie, goût du pouvoir et du fric, perversion, etc.) qui utilise la religion comme un biais (il en existe bien d’autres) pour arriver à ses fins. Les paroles du Christ s’opposent justement à tout ce qui est dans la parenthèse, alors ne te trompe pas d’ennemi, stp. Attaquez les pourris qui défigurent les religions, mais respectez ceux qui (qu’ils se bercent d’illusions ou non) s’en inspirent (on a tous nos inspirations, depuis l’éducation de nos parents, jusqu’aux philosophes que l’on a lus, en passant par différentes rencontres) pour aimer, écouter, aider, contruire, partager, etc.

    N1C_N4C

    Je suis du même avis que Louve en m’orientant vers l’écoute du Groupe DN je m’attendait enfin à un changement flagrant « des proses » standard du black métal, une bouffée d’air frais, comme ils se décrivent au travers de leurs interviews, myspace etc…

    Mais non, les textes sont bêtes et méchant mêlant provoc’ au premier degrés de surcroit. La déception est plus grande car que je m’attendait vraiment à une bonne surprise, à du neuf. Force est de constater que l’album reste extrêmement cliché. Seul messiah semble évoquer quelque chose de plus sincère et profond. D’ailleurs on se demande ce que cette piste fout là car elle est trop décalé par rapport au reste.

    Je trouve déplacer de dénoncer la « connerie humaine » chez les autres et celle du monde moderne quand on en fait soit même part.

    Je reste sur ma fin

    Pam2

    Merci Julien !

    A ouais tiens aussi : sachant que l’album sort aujourd’hui, que tous les CDs déjà parti ont été donné à des gens que je connais personnellement, que le reste est allé aux chroniqueurs, j’aimerais que l’on m’explique comment on a pu s’intéresser aux textes. Aucun n’est disponible sur le net.
    Bref, Julien, arrête d’être con et pour les autres… et bien aujourd’hui vous pouvez vous permettre d’en parler ^^

  • Bonjour à tous,

    Je me présente, ex-chanteur du groupe et auteur des textes « Etau Chrétien », « How to Build a Burning Head Messiah » et « Atheist Dezekration ».

    (je cite) « Etau Chrétien est l’un des textes les plus cru que nous aillons. Comme Atheist Dezekration démarre sur un triptyque attaquant les grandes religions monothéistes, il nous était indispensable de traiter du christianisme. » dixit Alkemorh

    Tout d’abord l’écriture de ce texte n’a surement PAS été conçue comme une atteinte directe au Christianisme, comme le laisse entendre le commentaire de mes ex compagnons (pensez à lire les textes INTEGRALEMENT…). Ceux ci l’interprètent au premier degrés, ce qui est fort triste, et l’estiment comme un texte dénonciateur type. C’est un prétexte pour exposer leur philosophie humaniste de comptoir à deux franc six sous. Cela me peine de voir à quel point il(s) porte(nt) ou serve(nt) le message de mes paroles au public, sur l’album et sur scène de manière assez navrante.
    Je ne suis pas du genre à déverser des insanités ou montrer du doigt sans réfléchir, les trois textes que j’ai servi à ce groupe se lisent en plusieurs couches. A la manière d’un vernis qui avec le temps présente en surface des zones écaillées et qu’il suffit de gratter pour laisser apparaitre une autre approche, une autre vision, un certain recul sur le sujet.

    Le recul, c’est la philosophie de vie que j’ai toujours employé vis-à-vis de ce groupe lorsque j’y opérait. C’est grâce à cela que j’ai pu écrire ou penser à des concepts scéniques pour eux, loin de barrières et codes du genre (black-métal) dont ils sont fortement imprégnés et influencés. J’ai eu carte-blanche sur trois morceaux: « Etau Chrétien », « How to Build a Burning Head Messiah » (qui à la base, avant mon approche, était encore une piste plan-plan attaque à deux sous et sans intérêt autour des sionistes) et « Atheist Dezekration ».

    Ayant obtenu cette liberté d’écriture, j’ai tout d’abord tenu à baser mon discours autour de ces trois pistes sur mon propre ressenti face à cet ordre religieux qu’est le christianisme. En effet, j’ai grandi dans une famille qui vouait une croyance extrême, à la différence des autres membres, qui eux, ont grandi dans un climat de libre arbitre. Cela se remarque sur l’objectivité du contenu des autres textes de l’album comme « Oligarchislamism », qui est un discours naïf d’une personne qui connait en surface cette religion « obscure et qui fait peur » et qui est manipulée par ce que dévoilent les médias. C’est à ce moment précis et sur ce genre de morceau que l’on remarque que la grande faiblesse de ce groupe est qu’il est en proie à ses propres peurs à son ignorance. Là, il ont un sujet à développer pour leur prochain album…

    (je cite) « Notre fameuse phrase fait à la fois allusion au baptême, à la soumission totale de certains à l’église et au Christ, et à la pédophilie (thème redondant chez les hommes d’église). Cette dernière est représentée par l’éjaculation faites sur des hommes-enfants (redevenus enfant car avalant, en tout innocence justement, tout ce qu’on leur raconte, même les pires insanités). »

    Lorsque j’ai écrit cette phrase (MA phrase), je n’ai jamais pensé aux dérives sexuelles exercées par cet ordre religieux, contrairement aux commentaires de ce groupe. J’ai écrit cette piste seul, je leur ai exposé, ils ont approuvé. Suite aux enregistrements, quelques ajustements ont été opérés par Alkemohr pour mieux « épouser la composition musicale ». Aucun n’a soumis d’idées, ni d’intérêt à la construction de ce texte. Il ne transcrit donc pas les horreurs sexuelles archi-médiatisées comme il ont pu le croire. Aucun d’eux ne m’a demandé de lui développer le sens profond du texte et de cette fameuse phrase en particulier. Leur réaction aussi enjoué soit-elle « ça tue, ça va envoyer! » dévoile clairement les intentions de ce groupe de black métal « intelligent » qui s’arrête juste à l’action ‘coup de point’ plutôt que réfléchie.

    Cette piste se base sur 10 années de mon enfance à entendre les pires âneries et incohérences autour du Christianisme. Du « Arrête de siffler ça fait pleurer la St Vierges » au « Si t’es pas sage et que tu manges pas ton assiette y’a des sorcières sous ton lit qui vont t’attraper par les pieds ». Ce texte résume surtout l’absurdité, l’ignorance, l’attente vaine de l’absolution, la peur des hommes exercée par cet ordre religieux et la grande question de cet univers l’inconnu autour de la mort. Voila le véritable message de ce titre. Ce que le prêtre hurle dans son discours et pourtant bien clair et je trouve navrant qu’aucun membre de ce groupe n’en fasse part.

    Maintenant pour ce qui est de cette phrase « polémique », elle ne reflète en aucun cas la dérive sexuelle de l’enfant à l’homme de foi, comme se plaît à le dire Alkemorh. Elle reflète un état d’esprit auquel certains ont été confrontés, un type d’éducation où vivre « une vie saine, lisse, dépourvue de péchés afin d’espérer obtenir la divine récompense d’une soit disant place auprès du Christ et de Dieu. Cette phrase:  » Mais cela ne vous empéche pas pour autant blablabla… » est une métaphore décalée qui reflète l’idéologie du Christianisme moderne, le sacrifice de son humanité : obtenir la sagesse dans l’erreur, le péché ou tout simplement vivre des expériences pour se construire un caractère, un personnalité (dixit l’Antéchrist de Nitzsche un livre référence que je leur est proposé parmi de nombreux autres que les compères de Dunkelnacht n’ont malheureusement pas lu).

    Les intentions de Dunkelnacht sont claires : se faire entendre au profit du sacrifice des idées émergentes du groupe, à savoir, construire un concept original mêlant musique, philosophie, art, scène, auxquelles j’ai participé 4 années. Avec le recul et la tournure des évènements, j’ai pu constater que leur seul et unique but était de devenir les « Kings du black métal français » (l’adage est formelle, « il faut pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué ») même si pour cela ils se sont accaparé la propriété intellectuelle de mon travail graphique tel que les logos, les textes des trois pistes que j’ai écrites, la direction artistique, le pied de micro (le beau papa d’alkemorh à eu la gentillesse d’assembler les pièces fournies par mes soins d’après une ébauche mais cela revient évidemment de droit au groupe et « Fuck » la propriété intellectuelle et les droits d’auteur). Par ailleurs, les « Myspace » de Dunkelnacht et Harchness se révèlent êtres aujourd’hui des cache-misère, un mélange de mes artworks rapiécés à des images parasites (à l’image des individus qui composent le groupe… mention spéciale aux photos de concert hilarantes).

    La question est: « Peut-on travailler et développer un concept à part entière avec ce genre d’opportunistes et accapareur d’idées ». La face cachée de ce groupe : on te sourit devant et on t’en…. derrière.
    Demandez leur simplement de vous parler honnêtement du sens profond de « Burning Head Messiah » et de sa relation avec le pied de micro.
    La réponse est: J’ai plié bagage suite au profit constant qu’ils ont tiré de mon expérience artistique.
    Il est triste de les voir s’approprier un univers graphique et textuel qu’ils ne comprennent pas.

    En conclusion, Dunkelnacht sonne comme « Dunkelfart », un gaz anal foireux et violent qui vous pique le nez , mais qui, une fois dissipé, nous fait bien « marrer ». Essayez- vous verrez.

    ExP:/13 – Burning head Messiah

    [Reply]

    Hello,

    Notre ex chanteur a le mérite de s’approprier beaucoup de choses. Nous commençons à y être habitué. A l’inverse de mon compère, je n’irais pas plus loin dans la discutions avec quelqu’un qui n’en vaut pas le coup. La mythomanie maladive d’Exp:/13 a été l’un des éléments déclencheur de sa déjection de DN. Je suis ravis de voir qu’il n’a pas franchement évolué. Petit mec, on en a rien à foutre de la vie que tu t’invente et que, personnellement, nous connaissons par cœur. Je te laisse polluer de conneries cette page si cela te plait. Bon amusement.

    DN

    Brian Hugh Warner

    C’est qui ce connard ? :\

    richtofen_81

    Putain s’il sont capable de ça, ça craint! Voler la propriété intellectuelle ou ne pas reconnaître le travail qu’il a effectuer au sein de leur groupe c’est très bas!

    demonic-soul

    ^^ Dunkelfart

    N1C_N4C

    Moi, au départ je pensais que c’était du second degrés ce nom de groupe, car faut avouer que ça fait un peu marque de bière qu’on trouve dans les discounts.
    C’est pas très recherché…non? Franchement…

    rebbag

    Tout simplement, je pense que cet ExP:/13 cherche avant tout à défendre ses créations et à corrigé les mauvaises interprétations ou déformations quand font le groupe, je vois pas ce qu’il y a de dérangeant la dedans, j’aurais fait pareil dans la même situation. C’est eux qui doivent se sentir mal, si les propos de EXP:/13 sont vrai qui le fasse convenablement, histoire de respecter un minimum les efforts fournis par cet artiste. C’est pas cool qu’il le traine comme ça dans la boue, on s’en tape de leur histoire entre eux, leurs discordes sentimentale, ce qui importe à ce stade, c’est que l’on doit comprendre pourquoi DN agit comme ça et pourquoi ils estiment bon de nier l’origine des créations incriminées!

    « Si les propos de EXP:/13 sont vrai… » Voilà tout est dit. Je pense déjà avoir répondu à tout cela plus bas. Croire les dires de l’un ou de l’autre d’ailleurs tout juste parce que c’est écrit est un peu puéril. DunkelNacht n’a pas à rougir de son travail, sait parfaitement à qui appartient ses œuvres sans devoir chercher à se justifier plus que cela n’a déjà été fait ici. Notre ancien chanteur aime créer de faut débats enflammés. Nous laissons les amateurs de Paris Match penser qu’Exp:/13 est un menteur ou bien que DunkelNacht sont des salauds ^^ Personnellement, je m’en fout.

    Fin de la conversation.

    DN

    TheAnt

    Tout est dit, comme l’annonce le porte parole de DN, et il a raison il suffit juste de constater l’état actuel de la com’ visu générale de ce groupe ( le myspace aie,aie,aie! c’est qui ce gars qui fait un fuck?^^ ), pour ce rendre simplement compte, qui à eu quel rôle et impact dans ce groupe.

    Pour ma part, j’ai pu voir ce groupe jouer, une fois avec cet ex-chanteur et malgrés le fait qu’il soit maladroit vocalement, il a su instauré une prestance angoissante et malsaine ( le bébé était bien trash ) et une maîtrise du code visuelle intéressante que je n’ai pas retrouvé lors d’un concert avec le nouveau chanteur qui ne développe plus le même univers, résolument plus « death » (les coups de cutters dans le marcel c’est bien cheap) du coup l’espèce de pied de micro steampunk n’a plus sa place dans son nouveau contexte scénique plus épuré. Ca fait un peu désordre et négliger. Peut-être qu’ils se cherche encore de ce côté la ou tu simplement il sont largués visuellement.

    Pam

    Bouh je t’ai reconnu ! Bon aller j’arrête là ;o)

  • tapage nocturne dit :

    Tout à fait le genre de polémique qui a le dont de m’énerver, et ce pour plusieurs raisons :

    – 2 phrases sorties d’un album ,aussi riche musicalement et textuellemnt parlant, me semble être une aberration et au final on se demande quel est l’objectif visé par le rédacteur de cet article (et de toute la bande qui en rajoute dans les commentaires) tant les pseudos vérités balancées pour justifier la critique de quelques mots sont à coté de la \plaque\. DN aborde et traite , à sa manière , de toutes les religions et pas seulement du christianisme.
    Cela est tout à leur honneur car peu sinon aucun groupe n’ose aborder les trois grandes religions avec autant de talent et de véhémence de peur de s’attirer les foudres de moult associations.
    Tout ce qu’il écrivent est justifié à un moment dans cet album. Jamais de grossièretés gratuites.

    -On a a faire ici à de véritables artistes , engagés et jamais adeptes de provoc à 2 balles.

    -On a plus l’impression de lire une leçon de morale qu’un argumentaire réfléchi et construit . Dommage que vous n’ayez pas saisi le sens de ces mots! (NECRONOS EN PARLE TRES BIEN)Cela en devient irritant tant de contre vérités sont répétées tout au long du défilement des commentaires des différents rédacteurs de ce site.

    -Cette pseudo polémique n’a sans doute , au départ , qu’un objectif : permettre à quelques jeunes bobos qui écoutent du métal depuis 4 ans de se donner bonne conscience en s’auto-proclamant défenseurs de valeurs telles que la liberté de paroles et, cerise sur le gâteau , juges ,en espérant une condamnation
    par un bien triste tribunal qui ne laisserait peu de place à l’intelligence de s’exprimer s’il était présidé par les rédacteurs de ce site.

    En tous cas ATHEIST sort la semaine prochaine et si j’ai un conseil sans prétention à donner à tous les autres : NE LE RATEZ PAS!

    [Reply]

  • Salut à tous ! 🙂

    Voici quelques points ici et là pour avoir les derniers éléments venant de moi sur ce sujet.

    @DN : Tu estimais que je n’avais pas agi avec cet article. Toujours d’accord ? Pourtant j’ai bel et bien l’impression que cet article fait, justement, pas mal ré-agir non…? 🙂

    @Necronos : Tu parles de journalisme, je pense que comme beaucoup de gens qui en parle tant tu dois bien connaître l’activité. Pourtant, si c’était le cas, tu n’aurais jamais écrit une phrase aussi bête : « Ne pas leur accordé une interview, alors que l’article est assassin à leur encontre là oui ce serait du fascisme : Répression de l’opposition et contrôle des idées par la censure. »

    On a pas la même vision du fascisme et du journalisme Necronos, vraiment pas. Si tu étais dans une rédaction tu saurais que parler d’un groupe en bien ou en mal, c’est lui faire de la pub. La mauvaise pub n’existant pas en termes commercial. C’est très drôle de dire que mes méthodes se rapprochent du fascime alors que je parle du groupe sur le site et que je les diffusent à l’antenne. Le droit de réponse les DN l’ont pris d’eux-mêmes dans les commentaires et tant mieux. Par ailleurs tu te dis sociologue très bien. Moi je me dis rédacteur d’article et je n’ai prétention à rien. Tu évoques un côté blog etc. : j’en ai parlé plus bas et cet article est, encore une fois, une tribune plus qu’un article journalistique pur.

    « Il est aussi écrit que les mots ont un sens, alors que plus haut, il est écrit que ces 2 phrases n’ont pas de sens »

    Oui pour moi ces deux phrases sont absurdes – d’un point de vue morale bien sûr – car j’ai bien compris la métaphore Necronos merci…^^ lol

    @Morgor : Pas d’interview des Dunkelnacht par choix éditorial et non par censure. Si le groupe vous intéresse – il vaut le coup d’être entendu c’est sûr – vous savez maintenant grâce à Radio Metal où le trouver.

    @tous : j’ai demandé à mes collègues de créer une rubrique Tribune qui, selon moi, s’adapte plus à ce genre de publication. Nous sommes un collectif, je sais que Metalo et Spaceman étaient pas spécialement chauds sur l’idée mais bon… A voir !

    [Reply]

    Toujours d’accord avec moi même oui ;o) Pour moi tu as, en tout cas au départ, tout juste balancé quelques machins sans grand fondement. Ces derniers ont provoqués l’agitation, ce qui ne signifie pas pour moi que tu as agit en quoi que ce soit avec ce post. Au mieux tu as… fait un truc. Par contre, je ne dis pas que cela reste éternellement vrai car tu finis par te défendre comme tout à chacun et là oui, selon moi encore, tu commences à devenir plus intéressant (même si la base continue de reposer sur un « j’ai le droit de » un peu gentil).
    Pour le reste, je suis plus ou moins d’accord avec toi lorsque tu dis qu’il n’y a pas de mauvaise Pub. C’est certainement vrai ici mais je ne crois pas que ça soit toujours prouvable : à mon avis on peu réellement descendre un artiste sur des dires ou même des rumeurs. Effectivement, on parle alors de toi, mais si c’est pour te faire cracher dessus ou parfois même interdire je ne trouve pas que la Pub soit spécialement bonne. A un moment (ça c’est un peu calmé fort heureusement), nous étions nazi parce que faisant du Black Metal avec un nom allemand. Lorsque ce genre d’informations tournent sur Internet, il te devient vite impossible de gérer quoi que ce soit ou d’assurer ta propre défense. C’est là qu’effectivement on peut se rapprocher d’un fascisme par condamnation directe. L’Anti FA nous a d’ailleurs annulé en Allemagne pour un gros concert avec Enthroned, Cirith Gorgor et… un groupe Turk (oui c’est drôle). Nous avons tous sauté du jour au lendemain : tout ce beau petit bordel est également partit d’une rumeur, de dires un peu balancés facilement, parce qu’évidement, oui, on le droit de le faire. A défaut d’un procès, la salle et les groupes ont reçu des menaces physiques. L’un dans l’autre c’est toujours une affaire de bâton. Il est très facile de se rapprocher de ce genre de personnes, attention. Personnellement je préfère le débat. Je suis heureux qu’on l’ai finalement eu ici mais je regrette que cela se soit fait par hasard.

    A bientôt,

    Alkhemohr/DN

    Necronos

    En effet, je connais bien le journalisme, je ne ne suis pas journaliste ,j’en serais incapable, ma copine elle en revanche l’est et l’a été dans un pays où la liberté d’expression n’existe que depuis 10 ans à peine : La république Tchèque donc oui, moi même étant d’origine Russe, la liberté d’expression est un sujet qui me tient à cœur, d’où mon manque d’objectivité.
    J’ajouterais que tant qu’on a pas vraiment connu la censure, on ne peut qu’en parler de façon flou et extrêmement bancale, c’est terriblement frustrant, rabaissant et déprimant de ne pas être libre de penser et de dire ce qu’on pense (une fois de plus je ne suis pas objectif, car tout n’est pas encore cicatrisé à ce niveau).

    La phrase sur le droit de réponse est pas si bête car dans ces 2 pays justement, le droit de réponse est très souvent accordé, de façon quasi systématique et à l’initiative du journaliste ayant écrit l’article (uniquement pour l’opposition Russe certes, mais là on remerciera Poutine pour le renouveau de l’obscurantisme en Russie).

    Effectivement oui, on a pas le même vision du journalisme, peut être s’est il un peu embourgeoisé en France ? Pas d’affirmation de ma part, juste une supposition.

    Après je ne te traite pas du tout de fasciste, j’ai écris :
     » Ne pas leur accordé une interview, alors que l’article est assassin à leur encontre là oui ce serait du fascisme  »

    D’ailleurs j’en ai pas vraiment donné ma vision, elle aurait été bien plus virulente, mais la définition retenue par l’académie Française et Italienne (j’aurais pas la prétention d’en donné une définition en l’énonçant comme vérité absolue).

    Donc stp ne me fait pas non plus dire ce que je n’ai pas dit ! (ce qui tu en conviendra j’espère n’est pas très journalistique).
    J’ai introduit une condition pour que la situation dérive selon moi vers du fascisme, donc ce n’est pas encore du fascisme et rien ne dit que ça le deviendra, je n’en ai pas du tout l’impression d’ailleurs.

    Une mauvaise critique en soit est du pain bénit, c’est une pub d’enfer, largement meilleur qu’une critique élogieuse, j’en suis parfaitement conscient, pas besoin d’être dans une rédaction pour s’en rendre compte, un peu de bon sens et d’observation suffisent.
    Mais la mauvaise pub peut aussi exister, souvent elle passe par la diffamation (cf l’affaire du journal indépendant Russe The New Times)

    Après, que tu es compris le sens des phrases, je ne suis pas devin, il n’est stipuler nul part que c’est au niveau de la morale qu’elle n’ont pas de sens,le littéralement a du m’induire en erreur, et je n’est pas pour abitude d’extrapoler sur les pensées, envies ou croyances des gens vu que dans 95% des cas quand on le fait, on se plante.

    Introduire la morale dans le Black metal, j’avoue ne pas comprendre car le style se veux justement à l’encontre de l’ordre morale établie mais là encore c’est ma vision du Black, si tu veux on peut parler de nos visions de ce style, ça pourrait être enrichissant et m’aiderait surement à comprendre ce choix.

    Necronos

    Ps : J’ai vu que vous recrutiez hier soir, et j’aimerais bien faire partie de la rédac j’avoue, même si j’écris pas très bien j’aime le faire, et c’est en forgeant qu’on devient forgeron, bon après ce débat je suis pas sur que ma candidature soit très bien vu mais bon pas grave je tenais tout de même à le dire

  • @ Alkhemohr : Merci ca répond bien à mes attentes, et bon sang je vais écluser les disquaires moi ^^

    @ Necronos : j’ai peut être utilisé le terme « sociologique » un peu à la légère mais je suis visiblement moins à l’aise que toi sur l’utilisation de ce terme. Disons que ca à la vocation d’être plus métaphysique.

    [Reply]

    Necronos

    Je m’en doutais, c’est juste que je suis un casse couille qui attache trop d’importance aux mots :b

  • Oulah Oo Je ne m’attendais pas à un tel tournant!
    Tu fais monter l’audimat Doc on veut tous pouvoir ecouter du DN maintenant ^^

    Comme je l’ai dit depuis le tout début: il me plairait de lire le texte complet de la chanson. Ca permettrait de mieux se faire une idée.
    Cependant ca m’étonnerais vraiment connaissant Le Doc, qu’il ai fait cela par malhonnêteté. Je pense plutot qu’il à été choqué par la phrase en elle même et que ca à servit de base, de support, à un nouvel article sociologique. De là est parti un débat improvisé au sujet plus général…
    Bon du coup le groupe est réduit à sa plus simple expression au sein de ce debat, et cette place ne leur rend pas justice.

    Les évènements se sont certes succédés d’eux même, mais la situation étant ce qu’elle est, il serait plus intéressant pour tout le monde que DN puisse expliquer plus amplement son point de vue, et ainsi mieux se défendre.
    Doc’ si ton planing te le permet, pourquoi ne pas réserver une plage horaire à ce groupe émergeant qui est demandeur et dont tu fait la promo? Tout ce que l’on risque c’est de la redondance après tout.

    Personnellement j’aimerais bien savoir le fin mot de cette histoire. Et puisque l’on a pour une fois la chance de pouvoir discuter avec le groupe, je voulais savoir ce qu’il pensait des analyses faites dans les commentaires, et pour être plus précis:
    Quel est le message véhiculé dans cette phrase?
    Comment l’idée c’est faite à l’écriture?
    Bref, l’auteur peut-il nous dire explicitement le message traduit par cette métaphore?

    [Reply]

    Comme DunkelNacht a été percé à jour sur son désir sans faille de promotion et de vente, autant y aller franco : le meilleur moyen de lire le texte est encore d’acheter l’album ! ;o)
    Plus sérieusement, libre à chacun de gérer son bébé comme il l’entend, moi DunkelNacht et Amaury son emission.
    J’avoue que passer 1 heure à parler d’une phrase m’aurait un peu lourdé quand même. D’autant que je pense qu’Atheist Dezekration est un peu plus intéressant que cela…
    En tout cas bonne écoute.

    Morgor

    Je voyais justement là une occasion de passer outre et de parler de l’album, du groupe, de sa ligne directrice, et par extension de la liberté d’expression.
    Enfin c’était qu’une supposition.

    Je sais ce qui me reste à faire si je vois l’album chez mon disquaire en tout cas.

    Quelqu’un a dit un jour à propos de la radio « rien n’est meilleur que la mauvaise publicité » c’est peut être vrai et pas que pour la bande FM.

    Necronos

    Juste si je puis me permettre,je suis sociologue et l’article n’est pas sociologique car certes argumenté sur certains points mais pas sur la totalité, mais non illustrés et sans apports de faits tangibles, de preuves et d’études comportementales. Je le qualifierais plus d’éditorial, qui plus est incomplet car avec des mots sortis du contexte et sans analyse de faite alors qu’il est affirmé que les 2 phrases n’ont aucun sens et que tout cet éditorial n’est basé que sur ces 2 phrases, les analyser aurait donc été la première chose à faire selon moi.

    Il est aussi écrit que les mots ont un sens, alors que plus haut, il est écrit que ces 2 phrases n’ont pas de sens, or là pour le coup ça devient un non sens car il y a une énorme contradiction en à peine 3 lignes.

    Écrire sous le coup des sentiments est tout à fait louable et en aucun cas répréhensible, mais avec un travail journalistique derrière sinon ça tiens plus du post de blog que de l’article d’un site sérieux selon moi.

    Et perso, je trouve qu’aux contraire notre société se choque de tout et nullement de rien, sinon l’outrageante expansion du politiquement correcte n’aurait pas eu lieu.

    Je serais aussi très intéressé par une interview du groupe, étant attaqué de front le fait de leur accordé un droit de réponse me parait couler de source, même si ils décident de ne pas l’utiliser, et pour le coup étant devenu un de leurs auditeurs grâce à cet article, les entendre sur ce leur album m’intéresserait beaucoup.

    Necronos

    Ne pas leur accordé une interview, alors que l’article est assassin à leur encontre là oui ce serait du fascisme : Répression de l’opposition et contrôle des idées par la censure.

    Les mots ont un sens, c’est très vrai, et le fascisme ce n’est pas vouloir un état fort, alors redennons un peu de sens à ce mot utiliser à tort et à travers :

    Au sens strict, le terme désigne le mouvement politique fondé par Benito Mussolini, ainsi que le régime en vigueur sous la monarchie italienne.

    Formellement opposé à la démocratie, au parlementarisme, à l’individualisme, au libéralisme, au capitalisme , au socialisme et au marxisme, le fascisme est autoritaire, nationaliste, a recourt à la violence et ne croit pas en l’égalité des hommes. Ce sens strict est celui communément retenu par les historiens italiens.

    Au sens large, le terme fascisme s’est étendu à tout mouvement politique s’appuyant sur un pouvoir fort en analogie au totalitarisme du régime fasciste,l’exaltation du sentiment nationaliste, le rejet des institutions démocratiques et libérales, la répression de l’opposition et un contrôle politique de la société civile via une censure couplé à de la propagande.

    Désolé je n’ai pas répondu à tes dernières questions:

    Etau Chrétien est l’un des textes les plus cru que nous aillons. Comme Atheist Dezekration démarre sur un triptyque attaquant les grandes religions monothéistes, il nous était indispensable de traiter du christianisme.
    DunkelNacht parle, dans cet album, des dérives religieuses qui s’appliquent généralement au peuple. Ainsi, Etau Chrétien traite principalement du rabais perpétuel effectué par l’église sur l’homme. Le texte s’attaquera alors naturellement, à contre sens, à ceux qui adhère à leur perpétuelle culpabilité.
    Celle-ci commence dès le lavement du péché originel par le baptême. Nous trouvons d’une extrême violence le message diffusé par la religion sur ce point car elle s’attaque à la seule chose que nous sommes sûr de pouvoir faire rimer avec innocence : l’enfance. Ici, le bébé est déjà coupable, déjà sale dès son apparition sur terre.
    Notre fameuse phrase fait à la fois allusion au baptême, à la soumission totale de certains à l’église et au Christ, et à la pédophilie (thème redondant chez les hommes d’église). Cette dernière est représentée par l’éjaculation faites sur des hommes-enfants (redevenus enfant car avalant, en tout innocence justement, tout ce qu’on leur raconte, même les pires insanités).
    Pour autant, le texte ne s’arrête pas là. Nous abordons également le sujet de l’église-entreprise (Vatican oblige), et parlons des « grabataires, maladifs et autres clients potentiels » dont elle se sert pour alimenter ses finances. Ainsi, une voix féminine intervient une première fois dans le titre comme une standardiste l’aurait fait, avec ce certain dédain, que l’on retrouve souvent dans les grandes familles chrétiennes, envers les pauvres ou les étrangers. Nous pouvons l’entendre une seconde fois sous une forme différente : celle d’une illuminé annonçant la bonne nouvelle. Le message est clair : les hautes instances de l’église sont tellement puissantes qu’elles arrivent même à endoctriner celles et ceux qui travaillent pour elle, celles et ceux pourtant les mieux placés pour ce rendre compte des supercheries. Ceci fait d’ailleurs directement référence à un autre de nos textes traitant des martyrs musulmans.
    Le texte finit sur une note d’espoir, comme souvent chez DunkelNacht, et prône la recherche du libre arbitre et de la culture.

    J’espère avoir pu résumer tout cela correctement.

    Alkhemohr/DN

    Necronos

    Bien content de savoir le pourquoi du comment, et du coup ma pseudo analyse était pas si loin de la vérité mouhahahaha (oui je deviens diabolique quand je suis content ce qui m’a& valut bon nombre de massacres intempestifs).

    Sinon continuer comme ça vous avez raison d’être fier de votre album parce qu’il casse bien des culs !
    Et du coup merci à Doc pour la découverte.

  • Salut DN,

    « Je trouve malgré tout dommage que cet avis repose sur une seule phrase piquée sur 8 textes et sortie de son contexte. Publier le texte entier et le critiquer pour ce qu’il est aurait été un peu plus glorifiant pour toi. »

    J’ai le droit de m’intéresser à ces deux phrases et de faire part de ce qu’elles signifient pour moi. Je reconnais tout à fait que l’article que j’ai signé s’éloigne de l’analyse journalistique brute en cela qu’il appartient plus au registre de la tribune. J’ai fait part d’un ressenti, d’une émotion. Je n’ai pas souhaité faire une analyse globale du texte mais de donner simplement mon sentiment personnel sur ces deux phrases. J’en ai totalement le droit. Tu trouves sans doute cela réducteur, je te répondrai tout simplement que c’est mon boulot d’avoir un angle d’accroche. Ces angles sont diversifiés et s’adaptent à ce que je trouve le plus intéressant. J’ai voulu m’intéresser à ces deux phrases, j’en ai le droit et je l’assume pleinement d’autant plus que vos textes ne méritent pas, selon moi, qu’on s’y intéresse.

    Par ailleurs je ne recherche pas spécialement la gloire je l’ai déjà…:) Non blague à part je ne comprends pas l’usage que tu fais du terme « glorifiant ».

    « Je trouve toujours amusant les quelques fans de Metal choqués par une petite phrase piquante. Peut-être aimes-tu Slayer, Cannibal Corpse, Marduk ou Deicide… quelques grands noms me venant en tête. Je trouve finalement DunkelNacht assez soft comparés à bien d’autres… »

    Je pense qu’on vit dans une société qui n’est plus choquée par rien. C’est un signe de plus qu’elle est bien malade…Il y a des choses que l’on peut relativiser et d’autres non. Tu es étonné que tes propos choquent certains…moi non. Nous sommes justes différents.

    « Je trouve ça bien plus extrême de ta part de vouloir emprisonner toutes les personnes qui sortent une phrase qui ne te plait pas. Qu’elle soit insultante ou pas. Un procès dès que tu n’aimes pas signifierait deux choses : la première, tu crois détenir la vérité (DunkelNacht, lui, se contente d’exprimer la sienne sans la généraliser). La seconde, le fascisme émane bien plus de toi que de notre groupe. »

    Oui je donne mon point de vue là-dessus en effet. Mon angle, en l’occurrence vos deux phrases, n’était pas simple et je suis allé au bout de mon raisonnement. Je pense, comme je l’ai dit plus haut, que la notion de sacré est importante dans une société. Plus globalement, le respect est une notion qui me tient à coeur c’est vrai. Tu dois me trouver vieux-jeu…mais c’est ainsi.

    Non je ne détiens aucune vérité, comme toi et comme nous tous. Employé le terme « fascisme » me concernant est drôle…mais c’est parce que votre groupe doit avoir beaucoup d’humour. La preuve est que j’ai bien rigolé en lisant vos paroles…un peu comme tu as du rigoler en lisant mon article.

    Mais, au delà du rire mutuel, je pense que ce que vous avez écrit est grave. C’est mon point de vue.

    5″La moindre des choses quand on publie ce genre de… truc (ça c’était pour ne pas être insultant une seconde fois, ahah !)… c’est de prévenir le groupe pour qu’il est son droit de réponse. »

    Euh…très bien et tu ne veux pas non plus que je te fasse une petite sucrerie au passage ? Je sais que vous aimez bien alors pourquoi pas…^^

    On a pas a te prévenir, nous ne sommes pas un relai d’information cher DN. Nous écrivons des articles et nous envoyons en effet nos liens aux labels donc MO Office, avec qui j’ai d’ailleurs l’habitude de bosser, allait recevoir le lien comme tous les labels qui recoivent nos infos chaque semaine.

    « Sinon, ça s’appelle juste être malhonnête. »

    Au contraire, la démarche de RM est 100% honnête et je vais pas envoyer un mail à Phil Anselmo quand je parle de lui dans un article.

    « A ce propos, je serais ravis de répondre à une interview pour ta radio. »

    Je sais que la promotion vous intéresse, j’en parle d’ailleurs dans l’article…je peux déjà te demander par exemple ce que tu serais prêt à faire pour réussir : c’est une bonne question non ?

    « Il te suffit de nous inviter ; il me semble que le débat serait bien plus intéressant et bien moins loin du défouloir. »

    Vous allez être diffusé la semaine prochaine dans High Hopes. Il n’y a pas de notion de défouloir dans ma démarche, il y a juste le relai d’un sentiment. Dans les faits je vais vous diffuser à l’antenne et j’ai parlé de vous sur le site. Pour moi ça suffit amplement et je pense que si débat il y a il doit se tenir là. Après je ne te cache pas que j’ai eu l’idée, c’est marrant que tu en parles, de vous proposer une interview la semaine prochaine après mon émission genre « L’affaire Dunkelnacht, le retour II », un truc un peu chaud entre vous et moi : ç’aurait été marrant…et probablement instructif. Mais voilà c’était une idée…et j’ai le senitment d’avoir déjà agit avec cet article.

    A très vite,

    Doc

    [Reply]

    Re,

    Pour éviter de te répondre phrase par phrase, je vais tout simplement le faire de façon générale.
    Évidement, tu as le droit de… C’est ce qui revient globalement dans ton intervention. Soit. Nous avons également le droit de nous exprimer sans mériter le procès que tu nous souhaites apparemment. Sinon oui, je trouve que ce fameux souhait se rapproche d’un comportement fasciste (ce dernier n’étant pas du tout, selon moi, forcément lié à la notion de racisme, entendons nous bien) : tu trouves ça mal alors tu nous souhaites le bâton. Mouais…
    Quoi d’autre ? Oui, effectivement nous aimerions être prévenu lorsqu’on balance ce genre de truc sur le net. Peut-être parce que nous n’avons rien à voir avec ce bon vieux Phil, que nous lisons tes écrits avec attention, alors que lui s’en tape complétement de ce que tu pourrais bien raconter ^^
    Sinon oui, c’est vrai que « sucrerie » c’est vachement plus soft que sucer ou pipe. C’est certainement beaucoup moins choquant de dire que DN aime les petites sucreries que de dire que le Christ aime la pipe…
    Pour finir… Jusqu’où je suis prêt à aller pour réussir ? Réussir à quoi ? Ben oui, nous sortons un album dont nous sommes fier et nous cherchons à le diffuser. Ok et ? C’est drôle comme tu sembles allergique à toutes formes de promotion en animant une émission de radio et en balançant sur le net le débat fort du moment, celui de la liberté d’expression. Et bien je vais te répondre franchement : je suis très content qu’on nous diffuse et qu’on parle de nous mais ma proposition d’interview n’avait pas grand chose à voir avec cela. Je trouvais juste plus intéressant de débattre franchement sur notre album (sur un travail entier, un bloc) que de balancer quelques critiques plus ou moins basiques à propos d’une phrase (mais je sais, tu as le droit, et nous on a dit « sucer la bite du Christ », ce qui n’est franchement pas bien). Mais après, tu ne veux pas nous entendre en direct ? Franchement je m’en tape complétement et même ta proposition de « sucrerie » n’y changera rien ^^ Justement, tu as écrit mais je ne pense pas que tu ai agit en quoi que ce soit. Et ça, j’ai aussi le droit de le penser.

    Une bonne continuation à toi.

    DN

    Fasciste, fasciste rooh…les mots ont un sens non ? Etre fasciste c’est vouloir un état fort moi je ne veux pas d’un etat fort…:)

    Après je pense que si on continue vraiment à échanger sur le mode « mais quand est-ce qu’on se fait une pipe ? » je vais t’envoyer plusieurs de mes collègues mâles te faire ça à ma place parce que c’est pas mon trip du tout ! ^^

    Bah c’est pas que je ne veux pas vous entendre concernant l’interview, c’est juste que la question est traitée ici donc pas besoin d’en rajouter 3 couches à l’antenne non plus…

    « Justement, tu as écrit mais je ne pense pas que tu ai agit en quoi que ce soit. Et ça, j’ai aussi le droit de le penser. »

    Mais bien évidemment !

    La bise DN

    Un Etat fort commence par la répression face à tout ce qui ne nous convient pas. Tu nous le souhaites parait-il ? Nan mais tu as raison, on a franchement été vilain.

    La bise à toi mais rien que la bise ;o)

    A+ DN

    Oui c’est que je souhaite. Mais c’est pas parce que je le souhaite que je suis fasciste.

    Oui vous avez été vilains. 🙂

    Je te fais une bise bien placée cher DN dont je ne connais pas l’identité. Or c’est un vrai problème car moi je veux ton 06 maintenant que tu m’a allumé devant tout le monde…^^

    Est-ce que Phil te donnerais son numéro ? Non ! Ben voilà moi non plus, ahah ! Aller tcho amigo !

  • Bonsoir à tous,

    j’aurai juste envie de vous dire : procurez vous l’album, lisez les textes INTEGRALEMENT et on en reparle ensuite.

    Bonne écoute 😉

    [Reply]

  • Bonjour à toi,

    Il m’arrive de mettre le nom de mon groupe dans google, juste pour voir ce que l’on peut écrire dessus. C’est donc par hasard que je découvre tes dires. J’ai plusieurs choses à répondre :

    1. Bien que, pour le moment, nous n’aillons eu que de très bonnes critiques, insistant d’ailleurs souvent sur la qualité de nos textes, je suis heureux de lire un avis différent.

    2. Je trouve malgré tout dommage que cet avis repose sur une seule phrase piquée sur 8 textes et sortie de son contexte. Publier le texte entier et le critiquer pour ce qu’il est aurait été un peu plus glorifiant pour toi.

    3. Je trouve toujours amusant les quelques fans de Metal choqués par une petite phrase piquante. Peut-être aimes-tu Slayer, Cannibal Corpse, Marduk ou Deicide… quelques grands noms me venant en tête. Je trouve finalement DunkelNacht assez soft comparés à bien d’autres…

    4. Je trouve ça bien plus extrême de ta part de vouloir emprisonner toutes les personnes qui sortent une phrase qui ne te plait pas. Qu’elle soit insultante ou pas. Un procès dès que tu n’aimes pas signifierait deux choses : la première, tu crois détenir la vérité (DunkelNacht, lui, se contente d’exprimer la sienne sans la généraliser). La seconde, le fascisme émane bien plus de toi que de notre groupe.

    5. La moindre des choses quand on publie ce genre de… truc (ça c’était pour ne pas être insultant une seconde fois, ahah !)… c’est de prévenir le groupe pour qu’il est son droit de réponse. Sinon, ça s’appelle juste être malhonnête. A ce propos, je serais ravis de répondre à une interview pour ta radio. Il te suffit de nous inviter ; il me semble que le débat serait bien plus intéressant et bien moins loin du défouloir.

    Bien à toi,

    DN

    [Reply]

    Fikmonskov

    Une belle réponse de crétin et d’hypocrite, ça. en gros, ça fait : « Merci pour ton avis, qui est ridicule et con. Et fasciste. »

    Fin du débat.

  • D’accord avec fucktoy, j’ajouterais qu’être anti-conformiste pour dire de devenir anti-conformiste c’est devenir conformiste.
    On peut se lier à un genre, un clan, un groupe même mal défini, mais si c’est par principe établi et non par acquisition, pas suite à une réelle reflexion, c’est vraiment pas la peine, c’est même stupide.

    Pour Jumping Jack, je pense quand même que « Jesus Fuck Kids » sonne mieux et est quand même plus juste comme en cela que les cathos cache plus d’enfants de choeur dans leur soutanes que les autres.
    Apres au sens large on peut que « Jesus » (comprendre l’Eglise) encule l’enfant des le début avec le cathéchisme les valeurs inculqués de force, le bapteme imposé dès l’enfance, bref le bourrage de crânes.
    Sur ce dernier point il est clair que les emissaires de la sainte croix n’ont pas le monopole et que l’on pourrait en parler dans une autre chanson.
    Dans le cas présenté, c’est en effet dommage et un peu décevant que ce soit cette raison (les méchants barbus) qui soit mise en avant. Mais comme le laissait comprendre King Asator, si l’on ne voit pas beaucoup de pamphlet musical sur la religion musulmane c’est peut etre avant tout culturel, les gens sont en effet un peu plus jemenfoutistes et traitent soit de la religion en général soit de la religion qui les concerne le plus (ou contre la quelle ils ont le plus de rancœur, suivant leur cursus religieux).

    [Reply]

    Louve

    « les cathos cache plus d’enfants de choeur dans leur soutanes que les autres. »

    Je ne t’en veux pas de le croire vu le retentissement médiatique qu’ont suscité les scandales pédophiles dont se sont rendus coupables certains prêtres au cours des cinquante dernières années. Malheureusement, ça n’est pas une spécificité catholique, ni même religieuse, c’est un problème que se partagent toutes les professions en lien direct avec des ptiots…

    D’ailleurs, j’espère qu’un jour l’éducation nationale (pour ne citer qu’elle) aura le courage d’admettre, comme ça a été fait en Allemagne par ex, que le fait d’étouffer les affaires et de déplacer les pédophiles était un réflexe commun aux institutions (outre la peur du scandale, on sousestimait le mal subi par l’enfant et l’on pensait, à tort, qu’un suivi psychiatrique suffisait à guérir le pédophile…)

    Pour ce qui est du bourrage de crâne… Il est plutôt loupé en France alors, vu la moyenne d’âge des paroissiens… 😀
    Perso, je n’ai que très peu de souvenirs de mes années de catéchisme, par contre ma foi personnelle s’est nourrie à un christianisme prônant l’importance de la conscience et du libre-arbitre et je n’ai jamais ressenti mon baptème comme une marque définitive m’empêchant de rejeter ce que mes parents m’avaient transmis. Comme beaucoup de mes potes croyants, il s’agit d’un choix intime et personnel, libre et conscient. C’est pour ça que se voir traités de « moutons » ou de « suceur de bite compulsif » pour décrire notre incapacité à réfléchir par nous-même, bah… c’est légèrement dégradant.

    Morgor

    Je ne dis pas qu’ils ont le monopole du touche-pipi pré-pubère, je dit simplement qu’ils sont connus pour ca, c’est donc plus evident à véhiculer comme idée.

    Pour ce qui est du bourrage de crâne, je t’assure que c’est encore tres present dans de nombreuses familles voire régions. Ton sentiment du baptême ne représente pas une gène pour toi parce que tu as une position differente vis a vis du christianisme. Imagine un gauchiste convaincu que l’on aurait inscrit d’office sur les listes du front national… Ca a tendance à irriter…
    Ca peut te sembler être une simple formalité mais c’est un tout.

    En fait c’est toujours la même chose qui revient au long de ce débat, a savoir que chacun ressent les choses différemment, là où il y a gène pour les uns il n’y en a pas forcément pour les autres.
    (Lire le renard et cigogne de J.Delafontaine)

    « C’est pour ça que se voir traités de « moutons » ou de « suceur de bite compulsif » pour décrire notre incapacité à réfléchir par nous-même, bah… c’est légèrement dégradant. »
    Disons qu’il fait état d’une generalité, si tu as la presence d’esprit et l’intelligence d’avoir eu une réflexion posée sur la religion alors tu n’a pas à te compter parmi ceux désigné, c’est aussi simple que ca.
    A mon sens on a plus à faire à une dénonciation véhémente qu’une insulte gratuite.

    Louve

    Tu as raison de dire que c’est un vieux débat…

    La question est de savoir si, face à l’amalgame et à la généralistation facile, on se permet de mettre les choses au point, voire de pousser une gueulante (ex: quand M6 passe un docu sur les métalleux qui les font tous passer pour des ados sans cervelle) ou si on passe sa route en disant que, de toute façon, je suis pas concernée puisque je ne suis pas un ado sans cervelle…

    Le truc fatiguant avec pas mal de groupes de black (pas tous), c’est qu’ils se contentent de ressortir les vieux clichés éculés (malheureusement véhiculés par les médias) et font la course à celui qui ira le plus loin dans le choquant ou le gore anti-religion.

    « Ton sentiment du baptême ne représente pas une gène pour toi parce que tu as une position differente vis a vis du christianisme.  »
    La notion de libre-arbitre et de conscience dont je parlais, ça n’est pas ma vision perso du christianisme, c’est celle enseignée par l’Eglise. Si si !
    Après, que dans certaines familles le poids de la tradition empêche de se sentir libre face à la foi, c’est bien possible et c’est malheureux, mais ça n’a rien d’évangélique. C’est un pb purement humain qui ne se limite pas à la religion : comment, en tant que parents, transmettre nos valeurs tout en éveillant peu à peu notre enfant à son libre-arbitre ?

    Après, la question c’est aussi, en tant qu’enfant devenu adulte, de savoir poser un regard serain sur ce que nous ont transmis ou essayé de transmettre nos parents. Que l’on décide de faire siennes ces valeurs ou non, elles font partie de notre histoire. Si nos parents on voulu nous les transmettre, c’est qu’à leur sens, elles constituaient un bien pour nous. Qu’ils se soient planté ou non.

  • En grand habitué de black, j’avoue, ça ne me choque pas plus que ça, c’est plus que monnaie courante dans le style.
    Par contre je comprends parfaitement qu’on en soit choqué, mais ces 2 phrases sont loin d’être dénué de sens, et perso je ne trouve pas que se soit uniquement des insultes :

    « Mais cela ne vous empêche pas pour autant de sucer inlassablement la bite du Christ…
    Espérant recevoir en plein visage la précieuse semence bénie ! »

    Faisons comme en cours et analysons les mots clefs du sujet.

    empêche pas : c’est donc obsessionnel ou du moins très redondant, vu qu’il y a des obstacles censé stoppé l’action mais qui « n’empêche pas ». Le tout saupoudré par une détermination sans faille, vu que quel que soit l’obstacle qui se dressera, il n’empêchera pas.

    Inlassablement : Sans y réfléchir, de façon automatique, coutumière, y a une notion de standardisation, peu importe le temps, l’espace et les problèmes, l’action se fera quoi qu’il arrive, sans notion de réflexion, et ce de façon infinie (si rien ne vient stopper le processus car on ne se lasse jamais d’entreprendre la même action)

    Espérant : Cette action est faite mais faite avec intérêt, sous couvert de l’automatisme du processus les motivations sont plus flous et les personnes partie prenante de l’action en espère quelque chose en retour.

    La fin de la seconde phrase est aussi intéressante : « La précieuse semence bénie »,au niveau symbolique c’est pas mal vue (outre les mots choisis) doublement recherché, car précieuse et bénie, je l’analyse comme ceci : Peu importe la façon et le moyen d’être touché par la grâce, la croyance aveugle fait qu’un simple signe ou fluide corporel (en temps normal considéré plus ou moins comme crade à cet endroit là)sera en soit une finalité pour le croyant, car preuve que le Christ, et par extension Dieu, à entendue et bénie la personne qui devient donc à part parmi les autres croyants.

    Symboliquement, les 2 phrases ont un sens très fort je trouves, bon à part ça elle sont plutôt minables dans leur vocabulaire j’en conviens, mais je tenais à me faire l’avocat du diable sur ce coup, parce que je trouves que simplement s’en tenir à ce sont des insultes et rien que des insultes et trop réducteur à mon gout et pis faut bien qu’on les défendent un peu les vilains dévoreur de cadavre 🙂
    Ceci est bien sur mon interprétation du texte et est aucunement parole d’évangile car cette vision n’engage que moi et rien que moi.

    [Reply]

  • Bon, bah juste un mot : merci.

    [Reply]

  • King Asator dit :

    y a aussi une chose à ne pas oublier, c’est qu’en France la religion dominante est le christianisme, donc logique qu’il parle de Jésus ou autres compagnon de fortune, mais s’ils étaient Algérien par exemple, ils auraient sûrement sorti la même phrase en remplaçant Jésus par Allah

    [Reply]

    Animal

    « en France la religion dominante est le christianisme » : j’ai pas l’impression. L’histoire et la culture de la France est marquée par le christiannisme, c’est certain. Mais aujourd’hui la religion de la France m’a plutôt l’air d’être le je-m’en-foutisme (et c’est pour ça que je rejoins le commentaire de Fucktoy concernant le choix d’une défense FORTE de ses valeurs). Et si tu connais un groupe de black algérien, faut pas te gêner, balance l’info, ça doit valoir son pesant de cahuètes.

    Necronos

    Meleshech pour de l’israélien, azael, noise fuck up et hakahalbii (je suis pas sur de l’orthographe pour celui ci) sont dezs groupes de black algériens d’excellente facture.

  • King Asator dit :

    ah bah enfin un High Hopes que j’écouterai ^^ ‘fin, pas sûr, je connais tous les titres du groupe lol

    [Reply]

  • Fucktoy / RM dit :

    « Remplacez le Christ par Allah et je peux vous assurer que la Licra etc. se seraient manifestées directement si elles avaient été au courant. Là ça concerne le Christ donc tout le monde s’en fout…sauf moi ! »

    Deux choses là-dessus:

    1/ La première est tristement rigolote. J’avais fait il y a moins d’un an une interview des Jumping Jack Riot, c’était à l’occasion de la première du Captain Spaulding’s Bizarre Freaky Circus.

    J’ai toujours pensé que ce groupe avait musicalement beaucoup de talents, ne serait-ce que pour l’audace de proposer un grindcore sur des mesures asymétriques. Enfin bref, un truc génial et original.

    Néanmoins, ils avaient pondu un morceau intitulé: « Jesus Fucks Kids ». À un moment où il était question de voile intégral, d’excision et autres poncifs concernant les croyances mahométanes, je n’ai pu m’empêcher de poser, grosso modo, cette simple question: « Vous avez nommé ce titre « Jesus Fucks Kid », ce serait pas plus grindcore « Mahomet fucks kids »? ». Klem, le guitariste, m’avait répondu avec une sincérité tristement rigolote: « bah si, mais… il y a les barbus ».

    Hey quoi?.. ça veut dire quoi? Que l’on est critique qu’envers les ennemis douillets? Qu’on se rallie à la cause gagnée d’avance?

    Bravo le courage de l’esprit critique: « ok, je veux bien m’engager, mais seulement si ça ne me coûte rien »… non, ça DOIT te coûter. Les projets sont comme une apoptose grandeur nature: à toi de programmer ton suicide cellulaire en t’engageant dans des causes qui certes te coûteront quelque chose (de l’argent, un bras ou encore un ami par exemple), mais en même temps laisseront transparaître de la valeur, du courage, enfin merde des couilles quoi!

    2/ J’aime penser qu’il reste encore des « we care a lot », des personnes qui ne se fiche pas, par exemple, de Jesus Christ.

    Le nihiliste est certes séduisant, mais l’homme de valeurs est carrément plus passionnant.

    Et puis, dans le fond, y’aurait qu’une question à se poser, une question qui, avant d’être un rapport à autrui, est un problème de rapport à soi: critiques-tu (ou craches-tu sur) quelqu’un pour des mobiles que tu ressens, des raisons auxquelles tu as réfléchi ou bien simplement par grégarisme?

    …Et moi, j’adooore contempler certains de nos fiers métalleux, soi-disant plus vifs, critiques et individualistes que ces moutonniers fans de pop, et qui, finalement, sont tout autant fatigués, chevrotants et grégaires dans le choix de leurs cibles, de leurs alliés et de leurs croyances***.

    Un « dernier homme », mettez-lui un tee-shirt Madonna ou un tee-shirt Morbid Angel, ça restera un « dernier homme » s’il ne fait pas l’effort de se prendre lui-même en main, ne serait-ce qu’au niveau de la pensée.

    Concernant le doc, je pense (enfin, j’ose penser) que ses modèles
    ont été réfléchis, parce qu’il a dû poser le pour et le contre des valeurs qu’ils proposent. J’aime ça.

    Je peux critiquer ses choix, certes, mais carrément pas le fait qu’il sache (et puisse) FAIRE un choix.

    [Reply]

  • Morgor : « Il est certain que cette métaphore ne me met pas en appétit mais delà a vouloir condamner les auteurs pour ca! On n’est pas en Amerique mais on est pas en Pologne non plus… »

    « Sucer la bite du Christ » : mais que peut-on dire de plus choquant concernant la personne clé de l’Histoire judéo-chrétienne Morgor ?! Je tiens par ailleurs à signaler que de nos jours, au temps où des personnes nous les brisent pour 3 caricatures de Mahomet rigolotes, il y a un laisser-aller sur le jugement des insultes proférées à l’égard des autres religions. Remplacez le Christ par Allah et je peux vous assurer que la Licra etc. se seraient manifestées directement si elles avaient été au courant. Là ça concerne le Christ donc tout le monde s’en fout…sauf moi ! Et je le dis en tant qu’athée ayant un immense respect pour la religion catholique. Car c’est possible (sisi !).

    Après j’ai choisi de rédiger cet article car je pense que parfois – dans le metal comme ailleurs – faut mieux la fermer que de l’ouvrir pour dire des conneries et, encore une fois, ce que j’ai lu n’apporte strictement rien au schmilblick. Mais alors vraiment rien. Il y a des limites dans tout, je pense que c’est à ne pas oublier.

    [Reply]

    Morgor

    \Sucer la bite du Christ\ ca ne va pas plus loin que \Limp Biskit sucks cocks\ et le groupe n’a pas non plus demandé de proces pour cela.

    Ca te choque sans doute parce que tu apprécie le catholicisme et que cela constitue pour toi un blaspheme grave, mais il en va sans doute de même pour les fidèles des Biskits.

    Je trouve tout cela bien subjectif et assez superficiel au final.

    Doc'

    Tu compares l’incomparable. On parle de religion et pas de musique. Jesus est différent de Fred Durst ! 🙂

    Ca me choque en tant qu’être humain. Je pense que les insultes n’apportent rien surtout quand c’est traité comme ça…

    Ce qui est superficiel, c’est selon moi de relativiser ça en fait.

    Morgor

    Pour quelqu’un comme moi le Metal est comme une religion d’où cette comparaison intuitive de ma part.
    Je sais tout de même différencier ces deux personnages (Fred Durst c’est celui qui à auréole sur le short).

    en fait ce n’est, je pense, pas l’acte en lui même qui te révolte mais plus la forme. Peut parler d’insulte? Si l’on me dit oui, je dirais que c’est vraiment implicite.

    Mais à ce compte là la plus part des groupes du genre serait sous les verrous depuis longtemps…
    On a connus bien plus virulent de la part de groupes comme Impaled Nazarene pour ne citer qu’eux.

    Tu parlais des dessins de Mahomet, c’est pour moi une offense tout aussi futile, j’en convient.
    Si on parle plus de ce premier acte c’est sans doute parce que la religion qui s’est insurgée est plus forte que la seconde, qui se meurt. C’est un simple état des choses. Apres doit on donner raison (ou même du credit) a ces religieux indisposés?
    Chacun se feras son opignon. Mais ne nous sommes ni juges ni politiciens, alors si tu as envie de défiler avec une pancarte « Pas content », c’est ton droit et j’encouragerais cette démarche mais ca ne m’ôtera pas l’idée que c’est exagéré.

  • Franchement je m’étonne d’un tel dégout, d’une telle hargne.

    Je ne relancerais pas trop loin le debat : faut-il laisser les neo nazis faire leur promenade en costard?
    Cela rappel toujours le même schéma, celui d’une opposition entre deux sortes de gens et de leur liberté de penser (Florent Pagni ta gueule).
    Pourquoi ne pas laisser les uns dire aux autres se qu’ils pensent? Pourquoi de pas laisser le club des amis de la moustache carré prévenir le monde de leur présence au lieu de les laisser ruminer dans leur coin?

    En opposition à ces deux « pour » je vois deux « contre » :
    Le cri de guerre d’un camp réveil celui de l’autre et la haine est attisée.
    Le défilé peut appelé à la propagande.

    Je prend ici l’exemple du Doc pour être plus explicite mais on peut retrouver cela dans bien des cas de figure.
    Dans celui qui nous occupe en revanche, je ne vois ni de prosélytisme, ni vraiment d’insulte gratuite.

    « Mais cela ne vous empêche pas pour autant de sucer inlassablement la bite du Christ…
    Espérant recevoir en plein visage la précieuse semence bénie ! »

    On parle visiblement pas aux fans du groupe dans ce texte, il serait d’ailleurs étonnant de voir un groupe de BM encourager à de tels actes…
    Il est ici reproché aux ecclésiastiques leur amour aveugle et inconsidéré de leur dieu, et (par le biais d’une métaphore accrocheuse et rentre dedans non dénuée d’humour), de faire également référence à hypocrisie si souvent critiquée de ce mouvement religieux, la perversion de ceux qui se dise pure entre autres.

    Il est certain que cette métaphore ne me met pas en appétit mais delà a vouloir condamner les auteurs pour ca! On n’est pas en Amerique mais on est pas en Pologne non plus…
    Bref je trouve ca assez abusé comme jugement, mais j’aimerais bien voir le texte entier histoire de me faire une idée plus complete. Il me tarde aussi de voir que ce ca vaut musicalement. 😉

    [Reply]

  • « Je crois que ces deux phrases sont tout simplement inadmissibles. Qu’on est littéralement, là, dans l’intolérable. »

    Absolument d’accord. C’est une honte, d’écrire ce genre de truc. Non mais sans déconner : faire rimer « Christ » et « bénie » ?! Mais comment ont-ils osé ?!?

    [Reply]

  • Zictator (ou Zizi dit :

    « En plus c’est tellement éculé d’écrire pour dénoncer la religion alors que celle-ci est de moins en moins vivace dans nos sociétés contemporaines…Il y a bien d’autres thématiques à aborder non ?! Pourquoi les artistes de black metal sont-ils tout le temps focalisés dessus ? »

    Enorme +1

    [Reply]

  • Arrow
    Arrow
    Epica + Vuur + Myrath @ Mérignac
    Slider
  • 1/3