ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Nouvelles Du Front   

DVD 2010 : Le Hellfest peut mieux faire


Le Hellfest a sorti son DVD annuel le 29 novembre dernier pour cette cuvée 2010 qui aura été de très bonne facture à Clisson. Vous pouvez d’ailleurs revivre sur le site de Radio Metal ces très bons moments live et backstage. Ce DVD produit par Metallian Editions comprend trente prestations live d’artistes différents. On peut également noter la présence d’un CD audio de quatorze plages dont l’intégralité des artistes (excepté Devin Townsend) sont tous présents sur le DVD.

Pour connaître les aspects positifs et négatifs de ce package « DVD + CD » proposé par l’équipe du Hellfest, jetez un œil ci-dessous.

Avoir la possibilité de savourer à nouveau des moments magiques est un privilège. Ce DVD du Hellfest est donc une formidable initiative qui doit être soulignée. Un beau produit attractif qui permet en plus de continuer à fidéliser par l’image un public qui s’identifie déjà énormément au premier festival de metal en France… et qui se précipitera très probablement sur ce DVD pour Noël. A juste titre ? Éléments de réponses.

Le DVD met en avant trente groupes présents sur cette édition 2010 qui, comme chaque année, comporte près de cent-vingt artistes. On y voit leur prestation live au cours d’un morceau. Tout ceci est évidemment filmé d’une manière professionnelle et force est de constater que l’on ne s’ennuie pas une seule seconde au cours de ces 138 minutes de DVD live. L’esthétique du festival est comme d’habitude très soignée et on navigue dans ce menu à coups de griffes (du méchant homme qui fait peur sur le visuel 2010) et au son des taches de sang (le sien probablement) qui résonnent sur le sol !

Côté musique on retrouve avec le sourire (même pour les déceptions musicales) le somptueux « Dead Embryonic Cells » de Sepultura, l’énergie de Sick Of It All, la majesté de Swallow The Sun, le set sans âme de Fear Factory, la puissance de feu (au sens propre et figuré) de Watain, le show dénudé des Tamtrum, le death metal old-school rentre-dedans d’Asphyx, les blagues de Mattias « IA » Eklundh (Freak Kitchen), l’élégance musicale de Candlemass, la puissance de Vulcain, la prestation soignée d’Eluveitie, la folie stroboscopique des Dillinger Escape Plan et beaucoup d’autres très bons moments que le festivalier revivra avec plaisir. On y fait aussi certaines découvertes intéressantes que le public n’avait pas forcément pu voir aux moments des faits. Comme par exemple ce batteur incroyablement inexpressif, car concentré à l’extrême, du groupe Finntroll en pleine action. Ou Sylvicious de Tamtrum tentant en vain de manger un micro !

Mais tout de même, quelques problèmes d’envergure se posent. Le premier concerne le fan qui achète ce DVD et qui rêverait sans doute d’avoir la possibilité de savourer la prestation intégrale de tous les artistes présents au fest. Or avec seulement un quart des groupes de l’affiche présent sur ce DVD (agrandir le visuel ci-dessous), le potentiel acheteur doit remettre à plus tard son envie d’assister dans son canapé aux sets de tous les artistes dont les principales têtes d’affiche…

Le Hellfest pourrait également mettre en avant dans son DVD des images des backstages, du public, du camping, des alentours du festival et (pourquoi pas) de la ville même de Clisson. En effet, les festivaliers apprécieraient sans doute d’avoir des images du contexte dans lequel ils évoluent et qui appartient bel et bien à notre imaginaire du festival de l’enfer. Car nous pouvons affirmer qu’en 2010 le Hellfest représente plus pour les metalleux qu’un « simple » festival de musique mais bel et bien un rassemblement fraternel qui sort du cadre pur des concerts. Il est à ce titre dommage que ce DVD focalise totalement ses caméras sur les prestations live d’artistes et ce sans les agrémenter par des images prises dans un contexte différent…

Sur ces deux questions – le nombre des artistes proposés et la diversité des images du DVD – le public est en droit d’attendre beaucoup plus du premier festival de metal français. En revanche, aucun reproche ne peut être formulé sur la qualité de l’image ou sur le son proposé. Tout est bien ficelé et cette remarque est également valable pour le cd audio. L’irrésistible « Truth » de Devin Townsend étant l’un des moments forts de cette rondelle. Dommage, encore une fois, que tous les artistes présents sur le CD apparaissent déjà sur le DVD. Le public aurait sans doute souhaité un peu plus de renouvellement…

Donc si nous devions résumer cet article en une phrase nous dirions que le Hellfest peut clairement mieux faire. Mais nous vous conseillons quand même l’achat de ce package spécial pour vous faire plaisir, ou pour faire plaisir en cette période de fêtes, car vous prendrez toujours plaisir à regarder et/ou écouter ce double produit de très bonne qualité.



Laisser un commentaire

  • Ce dvd est très sympa , certe.mais a un gout de trop peu.Des groupes de + et un peu de backstage aurait été bienvenue.
    Stay true

    [Reply]

  • en gros il faudrait que le Hellfest fasse un DVD identique à celui du Wacken. mais les deux festivals ne doivent pas avoir les mêmes moyens je pense
    et je ne vois pas trop l’intérêt d’un reportage sur Clisson, vu que la seule chose qui s’y passe et la présence de black boy dans les rues et les bars, les habitants ne participant pas vraiment au fest contrairement au village de Wacken

    [Reply]

  • si vous voyez trois mecs bourré (besoin de le préciser ?) avec des masques de catcheur, bah pensez au King ^^

    [Reply]

    Margoth/RM

    C’est vrai qu’il n’y a dû avoir que trois mecs bourrés au Hellfest 2010 🙂 🙂 🙂

    King Asator

    bah avec des masques de catcheurs et partant en quête de nichons, oui

  • Arrow
    Arrow
    Slipknot @ Lyon
    Slider
  • 1/3