ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Vide(o)rdure   

Élevez-les à coups de Metal !


Le site de Rue 89 (Le Nouvel Observateur) a déniché une pépite venant d’outre-Atlantique et qui vise les fans de metal devant faire face au défi quotidien de la paternité.

Un combat souvent âpre et difficile, qui pourrait se révéler beaucoup plus simple (ou non) si les pères appliquaient leur amour du metal dans leur éducation… En tout cas si cela ne les aide pas, cela rendrait la vie un poil plus délirante. En effet, le site de vidéos humoristiques Funny Or Die (qui a récemment promené Marilyn Manson dans les bois pour Halloween, ou diffusé le cartoon Gwar) a réalisé une fausse pub pour faire la promotion d’une compilation pour « les pères qui aiment leurs gamins et leur heavy metal ». De quoi régler les petits problèmes du quotidien dans tous les sous-genres métalliques…

Votre rejeton laisse traîner ses chaussettes dans le salon ? (et pas vous bien sûr, sinon toute crédibilité est perdue) Pas de problème. Grâce à la compil’ Dad Metal, vous allez pouvoir lui dire en version Hard-Rock 80’s qu’il doit ranger ses affaires. Pas envie de s’éterniser à lui raconter des histoires le soir ? « One Book Is Enough » (Un Livre, ça suffit) sera là pour lui rappeler, dans une esthétique black metal, qu’il est grand temps d’aller se coucher. Un voyage aux urgences ? Vous auriez peut-être dû vous souvenir, grâce à ce chant grindcore que « Skylar is allergic to peanuts » (Skylar est allergique aux cacahouètes). Marre d’entendre « Quand est-ce qu’on arrive ? » ? « We will be there when we get there » (On arrivera quand on arrivera) est là pour assurer un voyage tranquille.

Si quelques problèmes un poil plus intime perturbent les couples surpris par leur enfant adoré en mauvaise posture, les morceaux « Coitus Interuptus » (on vous laisse traduire), ou l’hilarant « Daddy wasn’t hurting mommy, we were doing grown up stuff » (Papa ne faisait pas mal à maman, on faisait des trucs de grands) devraient vous sortir de ce mauvais pas. Un peu plus cyniques sont les « You were an accident » (Tu étais un accident), « No Son Of Mine » (Tu n’es pas mon fils), ou « Because Tommy Sorenson’s dad is a drunk, that’s why » (Parce le père de Tommy est un alcoolo, voilà pourquoi) qui sera là pour soulager les papas metal qui devront libérer leur conscience.

Le volume 2 pour les parents un poil plus âgés qui devront faire face à l’âge ingrat de l’adolescence est tout aussi utile : les chansons « No one use that much toilet paper » (Personne n’utilise autant de papier toilettes) ou « What’s so funny about my jeans ? » (Qu’est-ce qu’il a de si drôle mon jean ?) Interprété par les Fathers Of Sorrow, sans oublier le maquillage… La seule chose que l’on souhaite désormais savoir, c’est : est-ce qu’ils pousseront la blague jusqu’à sortir la compilation pour de vrai ? C’est à parier qu’elle connaîtrait un succès immédiat…



Laisser un commentaire

  • A bientôt midi, je ne suis pas sûre d’être encore bien réveillée, mais ce ne serait pas plutôt « What’s so funny… » au lieu « what’s son… »?

    (ou sinon je vais me vider une cafetière sur la tête et je reviens)

    Hilarant comme article, ceci dit 😉

    [Reply]

  • « Voyage » aux urgences, plutôt que « vayage ». Je ne suis pas la seule à faire des typos avant mon second café, je vois. 😉

    [Reply]

    Merci, c’est corrigé. (en fait, le 1er café n’était pas fini au moment de ce petit ajout…)

  • Arrow
    Arrow
    Slipknot @ Lyon
    Slider
  • 1/3