ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Nouvelles Du Front   

ENCORE UN QU’ELLE NOUS ENLEVE…


Phil Kennemore (1953 – 2011)

A croire que les Dieux du Metal livrent un combat inégal contre la Faucheuse… Après une année 2010 de sinistre mémoire qui a vu, entre autres, Ronnie James Dio, Paul Gray, Peter Steele et Steve Lee rejoindre le Nirvana des icônes du metal, voilà que nous avons appris vendredi la mort du bassiste de Y & T, Phil Kennemore. Là, ça commence à faire trop !

Pour ceux qui ne connaîtraient pas Y & T, eh bien voici quelques données de base : une carrière de trente-six ans (le groupe s’est formé en 1974 à Oakland, Californie) ; plus de cinq millions d’albums vendus dans le monde ; un guitariste-chanteur, Dave Meniketti qui s’est vu proposé de rejoindre Ozzy et Whitesnake à plusieurs reprises (excusez du peu !). Au niveau du CV, ça en jette, non ?

Pourtant, Y & T n’est pas très connu en France alors qu’aux USA ce groupe est culte et a énormément influencé nombre de groupes : Trey Spruance, guitariste de Mr. Bungle, avoue, par exemple, que son guitar hero a toujours été Dave Meniketti. Il est vrai que le groupe – sauf dans les années 80 – a peu tourné ces dernières années en Europe, si ce n’est des dates au Bang Your Head ou au Hellfest. D’ailleurs, j’ai moi-même eu la chance de les voir au Bang Your Head et, croyez-moi, ce fut une des plus belles claques musicales que je me suis prise dans ma vie ! Ils transpirent le rock, ils jouent leurs vies respectives sur scène : voyez, je parle au présent, comme si je me refusais à accepter que Phil soit parti…

Phil, c’était des lignes de basse simples mais ô combien puissantes et régulières ! C’était du plomb, de l’acier en notes de musique… Avec un tel métronome, comment voulez-vous que Dave Meniketti ne soit pas à l’aise pour ses soli ?

Phil, pardonne-moi de t’appeler comme si on était amis depuis vingt ans, mais que va-t-il nous rester si tous ceux qui nous ont donné du bonheur et du rêve s’en vont ? Le temps et la vie sont durs et, comme dirait Quiet Riot : « Life’s a bitch ».

Pour tous ceux qui souhaiteraient découvrir cet immense groupe, je vous conseille (pour une fois) un best-of : Best Of 81-85. Et accrochez-vous car vous n’allez pas vous en remettre, faites-moi confiance ! Après cette orgie sonore, enchaînez sur In Rock We Trust (quel titre d’album, putain !) et Meanstreak : le bien-être vous envahira et vous remercierez Phil et ses amis…

R.I.P Phil et rends-moi ce service : si tu rencontres Miss Faucheuse, fais-lui un gros doigt de ma part…



Laisser un commentaire

  • Arrow
    Arrow
    Trivium @ Villeurbanne
    Slider
  • 1/3