ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Potin   

Enfoiré de Bon Jovi !


Je vous échange un billet pour Les enfoirés contre un pour un concert de Bon Jovi. Allez, soyez pas vaches, c’est pour la bonne cause. Alors, personne n’en veut d’une place pour le concert des Enfoirés ? Je vous comprends, au fond, qui a envie de voir chanter Mimie Mathy et Patrick Timsit ? Les Restos du Cœur sont – malheureusement – devenus extrêmement importants (nous connaissons tous une personne, qu’on le sache ou non, qui a eu besoin d’eux un jour et, par chance, ils étaient là) mais il est tout de même dommage que ce soit avec une musique aussi atroce qu’ils tentent de lever des fonds. Par conséquent, l’œuvre de charité entreprise par Jon Bon Jovi n’est que plus plaisante… au moins pour nos oreilles.

Jon Bon Jovi est le directeur de la JBJ Soul Foundation, association à but non lucratif qui s’est donné pour mission de venir en aide aux plus démunis, pauvres et sans abris, aux États-Unis et, depuis le 19 octobre dernier, cette fondation s’occupe aussi de calmer leur faim en ayant ouvert Soul Kitchen, à Red Bank dans le New Jersey, parce que, comme le dit si bien le chanteur en interview : « Les barrières des langues nous séparent, l’économie nous sépare, parfois nos métiers nous séparent, et, ce dont tout le monde a besoin, c’est manger, et c’est un endroit où tout le monde peut venir manger et se sentir à l’aise. »


Le principe est simple : vous venez, que vous soyez dans le besoin ou non (on ne vous demande pas un relevé bancaire à l’entrée) « tout le monde est le bienvenu » lit-on sur les murs, vous mangez et vous payez ce que vous voulez ; il n’y a aucun prix sur le menu. Et si vous n’avez pas les moyens de vous payer un repas à vous ou à votre famille, vous venez donner un coup de main en échange.

Et comme la pauvreté est un mal suffisant pour ne pas y ajouter les problèmes de santé, le restaurant ne propose que de la nourriture saine, avec des repas variés, et parfois même des aliments biologiques, le plus souvent issus de productions locales. Ils n’ont pas de raison de baratiner leurs clients avec ça : ils ne visent pas leurs porte-monnaie, ils ne cherchent pas le profit comme d’autres soi-disant restaurants qui vous sortent les mêmes genres de termes avant de vous servir de la bouffe en barquette au bon goût de pesticide ou d’additifs. C’est bien un resto qui a du cœur.

Animalement vôtre.



Laisser un commentaire

  • C’est beau de voir que de grandes personnes aident le monde a lutté contre la misère !

    [Reply]

  • et ces américains sont si forts que dans pas longtemps ils vont nous importer ce concept en disant que c’est eux qui l’ont inventé, et on dira « bravo nos chers amis américains! »

    [Reply]

    Boubouch'

    Là t’es juste en train de dire que le groupe qu’a fondé Bon Jovi, ne fait ça que pour le mérite !?

  • Saperlipopette, Bon Jovi serait-il le Coluche ricain ??

    [Reply]

  • De la nourriture saine avec des aliments biologique. Je ne peux qu’approuver 🙂
    Comme quoi les états-unis sont vraiment le pays des contrastes !

    [Reply]

  • Arrow
    Arrow
    Mass Hysteria @ Transbordeur
    Slider
  • 1/3