ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Live Report   

Entombed à Lyon : le death metal avec le sourire


Que choisir entre programmer un concert dans une salle plus petite que l’on est sûr de rentabiliser ou programmer le même concert dans une salle plus grande et plus prestigieuse afin de ne pas ébranler l’image de marque d’un artiste, quitte à prendre un risque commercial ? En l’occurrence, dimanche 4 novembre dernier, Base Productions avait choisi pour le passage d’Entombed la seconde option en organisant le concert au Ninkasi Kao. Beaucoup de spectateurs se sont plaints du prix de 27 euros, certes normal pour un Ninkasi Kao, mais que, visiblement, ils n’auraient pas investis pour voir Entombed. Surtout sur une période particulièrement chargée en concerts. Entombed se retrouvant entre Therion, la tournée Klonosphère, Anathema, Kreator/Nile/Morbid Angel ou encore Europe, à quelques jours d’intervalle seulement. Ajoutez à cela le fait que le concert a eu lieu un dimanche soir ainsi que l’absence d’une promotion d’envergure (affiches, flyers…) alors, à quelques jours du concert, seules 80 places avaient été vendues et le concert était déplacé au Ninkasi Café et devenait gratuit.

Du coup, en cette soirée pluvieuse, le bar du quartier de Gerland était rempli. Après avoir reçu les supporters de l’Olympique Lyonnais quelques heures plus tôt après la victoire de leur équipe, le Ninkasi recevait donc plusieurs vingtaines d’amateurs de metal pour une soirée qui aura certainement été fructueuse. Toutes les têtes que l’on finit par connaître en allant régulièrement aux concerts metal de Lyon étaient présentes : fans, groupes, organisateurs de concert et j’en passe. Que ce soit par sa gratuité ou par la présence rare d’Entombed à Lyon, cette soirée a incontestablement fédéré.

Artistes : EntombedScience Of Disorder
Date : 4 novembre 2012
Salle : Ninkasi Café
Lieu : Lyon

Science Of Disorder fait péter le thermomètre.

Dommage néanmoins que ce concert ne se soit pas fait dans une autre salle, plus propice à un son metal. Car à moins d’être dans les premiers rangs, difficilement accessibles vu le nombre de spectateurs et la configuration de la salle, il était bien difficile de comprendre quoi que ce soit à la musique des groupes, notamment de celui ouvrant la soirée, Science Of Disorder (ex-Soulless) dont les guitares désaccordées se noyaient dans un brouhaha peu intelligible, rendant les riffs peu audibles. Dommage, car le death teinté de hardcore du groupe suisse aura fait bien plus qu’échauffer l’audience pour la suite : il l’aura épuisée comme l’aurait fait une tête d’affiche. Mention spéciale à la prestation scénique du groupe, énergique et enthousiaste, communiquant et fédérant très facilement son public, notamment grâce au guitariste Steph (Ex-Furia), aussi imposant et charismatique que sympathique, volant parfois la vedette à la plus discrète chanteuse.

Entombed : tout ce qu’on aime dans le death.

Il arrive que ce soit dans les pires conditions que l’on finisse par avoir le meilleur des souvenirs. On parle souvent du charme des petits concerts par opposition à la distance que peut générer un concert plus prestigieux.

Compte tenu du contexte, Entombed aurait pu refuser de jouer, bâcler son set ou encore jouer avec aigreur ou colère. Mais ils ont, au contraire, été de grand seigneurs, totalement dévoués à la satisfaction de leur public, qu’ils ont remercié plusieurs fois d’être venus un dimanche soir. Le public n’avait pas à payer pour ce qui s’était passé. Le groupe a effectué son set avec une bonne humeur et une motivation plaisante, comme s’ils avaient décidé, le temps d’une heure, d’oublier ce qu’il y avait autour. Certes, on pourra reprocher au groupe un set (par ailleurs écourté par rapport au set de base) certainement exécuté avec une part d’empressement. On notera une légère petite déception quant à la setlist peu diversifiée et intégralement axée sur un répertoire death metal rapide, sans véritable accalmie ou de passages plus axés sur le groove. Mais ce regret n’efface pas l’impression extrêmement positive que provoque ce concert.

Entombed : un concert à grande vitesse

Entombed est la quintessence de ce que l’on aime dans le Death Metal et dans ce pour quoi il est craint. Entombed est brutal et primaire, Entombed a le sens du riff (un sens du riff que bien trop de formations extrêmes actuelles semblent oublier au profit de la puissance sonore pure) et dans le même temps, Entombed a des sales gueules. Les musiciens d’Entombed sont négligés voire débraillés et trempés de sueur. Aucune chorégraphie, aucun paraître, aucun look, juste des mecs authentiques qui ont envie d’envoyer du gros son. Et la force d’Entombed réside dans la bonne humeur qu’il parvient à distiller et à partager avec son public. Entombed sait jouer du death avec le sourire.

En fin de set, le chanteur amène un plateau de bière qu’il fait littéralement slammer sur le public. Une belle et originale attention dans l’esprit de cette soirée, qui aurait pu être une déception, et qui s’est finalement avérée des plus charmantes et fédératrices.

Setlist :

Living Dead
Just as Sad
Out of Hand
Revel In Flesh
Stranger Aeons
I for an Eye
Eyemaster
Supposed to Rot
Left Hand Path
Chief Rebel Angel
Demon
Night of the Vampire (reprise de Roky Erickson)
Chaos Breed
Wolverine Blues

Photos : Eloic Prud’Homme de Sons Of Metal (merci !)



Laisser un commentaire

  • Arrow
    Arrow
    Greta Van Fleet + Vola @ Paris
    Slider
  • 1/3