ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Le Blog Du Doc   

Et Eminem m’a tendu la main…


J’imagine ce qui doit se passer dans la tête de certains parmi vous à la vue du titre de cet article et de la photo l’illustrant. Les « putains il abuse », les « franchement y’a des limites », les « oh non pas Eminem quand même » voire – qui sait ? – « ils ont mis une photo d’Eminem, j’irai plus jamais sur ce site de merde qu’est Radio Metal ! » sont peut-être passés par vos esprits. Quelque part je le souhaite car la provocation, parfois, a du bon.

Mais d’un autre côté je ne le veux pas parce que la diversité musicale est une expression qui a du sens – sur Radio Metal comme ailleurs – et je pense que nos lecteurs ont le QI assez élevé (ce dont je ne doute pas !) pour l’envisager comme il se doit. Allez, mes chers frères et s?urs, passez outre vos préjugés à la con et suivez-moi au pays du rap.

Bon. Pour mettre la frimousse d’Eminem sur le site de Radio Metal, il faut – forcément – que je me justifie. Mais si, arrêtez… « Le rap c’est de la merde » tout ça, tout ça… Donc un artiste (qui fait du rap) sur un média comme le nôtre (qui fait du metal) ce n’est naturellement pas normal n’est-ce pas ?!

Car beaucoup parmi nous ont de la colère voire de la haine. La haine du conformisme, la haine des médias « musicaux » français, la haine contre la connerie humaine. Mais nous, fans de metal, qui sommes-nous ? Des défenseurs de la diversité musicale qui avons sans conteste le beau rôle en se victimisant sans cesse contre les a priori des médias…

Je m’égare, le paragraphe ci-dessus n’est pas l’objet de ce billet.

Comme on parle de rap ici, sur Radio Metal, il faut donc que j’explique pourquoi. Ma justification est d’ailleurs un prétexte : le dernier album d’Eminem. Car sur Recovery, sorti il y a quelques jours, notre homme utilise un sample d’Ozzy Osbourne, artiste de metal, sur la chanson « Going Through Changes».

Oui, il me fallait ce prétexte pour parler de rap dans ce blog. C’est donc fait.

Ce que je veux dire maintenant – maintenant que j’ai donné un pseudo cadre à l’ensemble – c’est que le dernier Eminem est très bon. Et c’est avec regret que je l’annonce à tous ceux qui ont dans la tête que « le rap c’est de la merde ». D’ailleurs j’en profite pour tendre mon majeur à tous ceux qui (Staff RM compris !) utilisent à tort et à travers cette expression à la con qu’est « c’est de la merde » lorsqu’on parle de musique et, plus généralement, de toutes ?uvres artistiques. Sortez de chez vous – de vos stéréotypes, de vos préjugés, de vos a priori, de votre culture, de votre éducation, de votre… personnalité ( ?) – et songez que ce n’est pas parce que l’on ne comprend pas quelque chose – ou que l’on trouve ça mauvais – que « c’est de la merde ».

Quand je dis « ne pas comprendre » ce n’est pas que je me mets sur un piédestal en disant « moi je comprends, et vous vous ne comprenez pas ». C’est simplement qu’à un moment donné il faut que chacun assimile que l’humilité c’est tolérer de ne pas tout comprendre.

Le meilleur exemple réside sûrement dans les ?uvres d’art contemporain qui sont très souvent décriées par la masse des gens. Une masse dont je fais partie au passage. Voilà, l’art contemporain je n’y comprends rien du tout. J’y suis étranger, je ne le connais pas et quand je le vois, je ne ressens rien. C’est de la merde donc ? Eh bien non. Il y a sûrement des choses bien mais je ne les connais pas et qui mériteraient mon attention. C’est bien différent. Donc si y’a une « merde »… bah c’est moi. Qui ne fais pas la démarche de me renseigner.

Le rap j’ai toujours considéré que c’était une musique sans sens parce que les chansons que j’écoute sur la FM ne m’inspirent rien, et ce depuis des années. Peut-être que je n’ai pas pris le temps – c’est certain en fait – d’aller chercher plus loin que le bout de mon nez. Peut-être que je n’ai pas fait la démarche d’aller vraiment explorer ce style musical qui m’est étranger. Certaines chansons passaient bien de mon côté, notamment pour la violence de leurs paroles. Mais ça se comptait sur le doigt d’une main…

Il faut savoir que je fais partie des gens qui considèrent que si on veut faire découvrir le metal à une personne qui souhaite approfondir le style, un artiste comme Anathema s’impose de lui-même. Car c’est un groupe qui surprendra mon interlocuteur qui, naturellement, mésestime a priori l’éclectisme du style. Anathema : c’est le talent, des mélodies, de la tristesse, de l’énergie, de beauté. Dans Anathema il y a tout. Ce groupe est le metal. Il incarne le metal. Je sais que Spaceman a, par exemple, une vision différente de moi sur le sujet mais pour faire découvrir le metal – un style musical qui comme tous les genres musicaux appartient à chacun – j’opte pour Anathema car même si « ce n’est plus du metal » d’un point de vue musical… c’est quand même du metal par son histoire et par ce qu’il évoque. En tout cas, c’est du metal comme MOI je l’envisage, c’est à dire diversifié.

Les frontières entre les choses, les barrières entre les éléments : c’est vous qui les mettez.

Découvrir le rap, c’était probablement pour moi découvrir Eminem. Eminem c’est l’art du flow. Ce sont des paroles super intéressantes et un dernier album qui me touche. Même si je vois bien que les mélodies sont un peu guimauves sur Recovery, c’est une vraie avancée pour moi que de constater que le rap peut être mélodieux…

Il faut donc faire des efforts sur tout pour tenter de comprendre au mieux notre monde ici-bas ?! Il en faut du courage… beaucoup de courage. Ca ne s’arrête jamais en plus. Et puis, au final, on n’a pas le temps de le faire non ?

On peut dire que j’ai découvert le rap grâce au sample d’Ozzy – de la chanson « Changes » – qu’Eminem a utilisé. J’ai vu une news et j’ai cliqué sur la vidéo que j’ai appréciée. En fait, Eminem parvient bien à marier son art personnel du parler avec un refrain plus pop. Alors j’ai laissé quelques mails avant de préparer cet article que vous lisez à Florian, chez nous, qui écoute beaucoup de styles différents dont le rap. Je voulais avoir sa vision de « spécialiste ». Il m’a expliqué que la démarche de mélanger les styles n’était pas très présente dans le rap actuel. Mais qu’il sentait qu’Eminem le faisait avec sincérité.

Et c’est clair que, sur tout ce que j’ai entendu, je sens un artiste sacrément intègre. Sur le single de Recovery qui s’intitule « Not Afraid » il revient par exemple dans les paroles sur ces deux albums précédents qu’il critique ouvertement. Dans le trip introspection je trouve ça incroyable ! Vous imaginez dans le metal un Metallica qui reconnaît dans ses propres textes que St Anger était une bouse ?! Ce serait dingue. Déjà qu’avec Some Kind Of Monster tu en avais qui disaient « oh bah ça fait chier de les voir pleurer et tout… » alors là les Mets passeraient très sûrement pour des tapettes auprès des fans…

Qu’on aime ou pas le rap, chez Eminem tu as une authenticité, un désir d’honnêteté. Alors bien sûr on pourra dire que c’est de la démagogie, de l’hypocrisie mais moi je le sens pas comme ça le truc. Ma chanson préférée de Recovery est « Space Bound » même si j’apprécie aussi le phrasé de « No Love » où le sample d’Haddaway est savamment utilisé avec la voix de Lil Wayne qui se fait lente et enivrante. Cet opus, c’est d’ailleurs l’utilisation à fond de samples. Finalement un peu comme Moby peut également le faire sur le très grand album qu’est Play. Malgré tout, ça reste une galette qui, je le crois, est assez inégale. Normal : en 17 chansons, c’est difficile de ne faire que du très bon.

Enfin, je vais me l’acheter cet album. Parce qu’écouter tout ça sur YouTube c’est un peu de la merde (pour le coup) et je pourrais ainsi profiter des compositions d’Eminem tranquillement chez moi.

Ce sera donc la première fois que j’achèterai un disque de rap de ma vie. C’était le seul style qui manquait dans mon champ de vision car je n’y voyais pas d’intérêt.

Donc un grand merci à Eminem de m’avoir tendu la main pour enrichir ma culture musicale.



Laisser un commentaire

  • desolé, j’ai fais un effort, j’ai regarder la moitié de la 1ère video que vous avez mise…mais le courant ne passe pas ou ne veux pas passer. Moi je n’aime pas écouter le rap mais le rap a bien sa place dans le monde musical. Ce qui me gene le plus c’est LES PERSONNES qui écoutent du rap. Je parle bien sur des « racailles » si je peux parler ainsi.

    [Reply]

  • @Thaïs: Je n’aime peut-être pas Eminem et le rap pur et dur (par contre couplé à d’autres styles, cela peut avoir un rendu intéressant), par contre je sais reconnaître lorsqu’un rappeur a du talent. C’est le cas d’Eminem par exemple, il a un bon flow et tout… Ca change de cette chèvre de Fred Durst dont sa façon de rapper est plane et sans intérêt. Mais j’avoue qu’après avoir subi cette attaque frontale de Doc’, j’ai eu tendance a oublier qu’il avait du talent ^^

    [Reply]

  • Margoth ! écoute voir Cleanin’ out my closet, Till’i colapse, Mocking bird, Soldier. Ecoute bien et traduis les paroles surtout pour cleanin’out my closet ! Ah là on peut dire qu’il s’exorcise…

    [Reply]

  • c sur ke sa devré pa etre sur ce site de metal mé sinn la music l é pa mal

    [Reply]

  • Eminem est mon idole et ce dernière album est extraodinaire
    vous avez raison :rien est de la merde
    on ne peut juger ce qu’il n’est pas de notre vie
    article super
    dans cette album il ya 5 musique qui me font vraiment craké:
    25 of life,not afraid,Going Through Changes,so bad et WTP

    [Reply]

  • tout d’abord , c’est vraiment cool de reconnaitre le talent de certaines personnes meme si on aime pas ce qu’il fait.perso, je suis vraiment un fan d’eminem et jaime beaucoup son dernier album, mais il n’est plus le rappeur dejanté d’autrefois, celui qui essuyait toutes les insultes, celui qui « n’avait peur de rien ».en sortant cet album, son autre visage , que l’on appelle slim shady s’est eteint, et c’est vraiment dommage. le rappeur dejanté a disparu, desormais , il faut ecouter le nouveau visage de eminem et non plus slim shady

    [Reply]

  • Et bien, c’est tout à ton honneur d’aimer un album de rap, moi je ne trouve pas ça choquant ;). Juste que ça dénote un peu avec ce site porté avant tout sur le Metal, mais comme tu le dis, tu as le droit d’écouter ce que bon te semble, et c’est une preuve d’intelligence de s’ouvrir à d’autres styles, ou au moins de le respecter. J’ai été victime (et je le suis moins grâce au dernier Epica) de très nombreuses diatribes pendant longtemps parce-que j’écoutais Epica, donc je comprends ton besoin de te justifier, de t’expliquer, presque de t’excuser. J’espère que la communauté Metal montrera plus de respect, parce-que c’est une communauté que je pensais tolérante, mais qui ne l’est pas toujours, malheureusement 😉

    [Reply]

  • King Asator dit :

    Margoth:

    le problème en France c’est dès que les médias parlent du metal, ils font tout de suite le rapprochement avec le satanisme, les suicides et toutes ces conneries, alors que quand ils n’en parlent pas, tout le monde se porte bien. rien qu’en regardant Ultra Metal je me fend la gueule, il te mette le petit sigle « déconseillé au moins de… », ils flouttent quasi toutes les images et dès qu’il y a un « fuck » ou quoi, t’as le droit à un petit bip. par contre leur censure, ne marche pas dans l’autre sens, je me souviens très bien d’un titre de Snoop Dogg où il dit « when a bitch trying to gettin’ you, fuck her like it’s hot » mais là, aucun bip, aucunes images flouttées et au sigle.

    bref, UNDERGROUND TILL DEATH

    [Reply]

  • Oups pour mon avant dernier message: « C’est un sage issuE de la pure tradition gnostique »: sévère la coquille, ou mimi le lapsus…

    [Reply]

  • &Margoth: « La discographie de Faith No More en boucle pendant une semaine, c’est fou comment ça laisse rêveur 🙂  »

    Héhé! On voit que t’étais pas là lors des débuts de RM, avec jour l’assurance d’un quart d’heure « sans foi »!

    Y’a plus qu’à attendre que Mike Patton frappe chez Mère-la-Camarde… euh, on peut mourir d’une overdose de caféine?

    [Reply]

  • @King Asator: Mes propos sont un peu exagérés c’est vrai (mais c’est toujours dans l’exagération que l’idée passe le mieux je trouve) mais cela part d’une vérité. Alors que le fait que le metal doit rester underground… Je ne suis pas spécialement d’accord. Après, il ne faut pas que ce soit une couverture sur-médiatique non plus. Juste qu’on arrête de catégoriser le metal comme bête noire, et qu’il soit un minimum représenté comme le sont d’autres styles qui pourtant ne sont pas médiatisés à forte échelle. Mais pour moi, ce combat ne s’applique que pour notre chère France car à la limite, la situation du metal à l’étranger me satisfait. Après, de toute manière, il y aura toujours des petits cons sans scrupules (groupes/producteurs/gros bonnets) qui viendront foutre leur merde à un moment ou à un autre et ce, dans tous les styles musicaux, et même dans d’autres domaines que la musique. Après, c’est aux gens d’être assez intelligents pour sentir le coup venir (et le voilà le problème ^^).

    @Fucktoy: Oui j’ai craqué car je me serais bien passé de cette semaine où le Mal a triomphé chez le Doc’. Par contre, j’attends la semaine où le Bien prendra l’avantage. La discographie de Faith No More en boucle pendant une semaine, c’est fou comment ça laisse rêveur 🙂

    [Reply]

  • Fucktoy / RM dit :

    @tous: ce débat est drôle et poétique ; on dirait que la communauté metal revit à chaque moment l’histoire du metal, comme si l’ontogénèse coincidait avec la phylogénèse.

    Là par exemple, j’ai l’impression de revivre le débat qui suivit la sortie de la B.O. de Judgment Night, qui lui-même faisait écho à vieux débats (ébats?)…

    [Reply]

  • Fucktoy / RM dit :

    @Margoth:

    « Donc Doc’, tu parles de tolérance, mais commence déjà à tolérer les goûts des autres. Car oui, lecteur, voici la vérité. A l’instar de ces religieux extrêmistes, le Doc’ impose ses goûts à tous ceux qui l’entourent. On peut bel et bien parler qu’il développe un dogme musical autour de lui. Vous voyez, le truc genre: « tu n’aimes pas? Mais c’est pas grave, je te le fais subir en boucle, tu finiras par aimer ». Eh oui, Doc’ ne vaut pas mieux que ces gentils cathos qui veulent sauver les méchants metalleux du mal qui les ronge. Dans ces conditions, peut-on parler de tolérance? Absolument pas… Donc pour résumer, toi, le donneur de leçon, avant de nous prêcher la bonne morale, commence déjà par les appliquer pour ta petite personne.

    PS: Je t’avais dit que je te louperai pas 🙂 🙂 🙂  »

    Margoth, t’as craquéééééééééé!!! 🙂

    Doc n’est pas comparable aux « gentils cathos ».

    C’est un sage issue de la pure tradition gnostique, pétri de l’intérieur par un manichéisme acerbe, une lutte sans merci (d’ailleurs, pourquoi remercier?) entre le Bien (faith no more) et le Mal (Eminem).

    [Reply]

  • King Asator dit :

    Margoth:

    bah y a de la vérité (du moins ce que je pense) et de l’ironie en fait ^^ bah tu vois Nuclear, le seul truc que j’aime chez eux, c’est Immortal lol (ça c’est de la surprise lol), mais c’est vrai que chez eux ils se ressemblent tous, même son, même look…c’est d’ailleurs une des raisons pour laquelle je suis un fervent défenseur de l’underground et de la non-médiatisation du metal.

    et tkt, quand je parle de DJ, je parle platine, vynile et tous le reste ^^ par contre le SM c’est pas mon truc, même si j’ai une connaissance qui en est lol

    [Reply]

  • @King Asator: Au moins, tu avoues qu’il y a certaines personnes qui font preuve de créativité. Après, le simple problème, c’est qu’à mon avis, les bons artistes dans ces styles ne sont pas médiatisés… (quoique j’ai ressenti une légère ironie dans tes paroles tout de même)

    Et puis, il faut pas se leurrer, dans le metal, à l’heure actuelle, c’est pareil. Les jeunes groupes arrivent, jouent une pâle copie d’un gros groupe phare, met en place une image (look et tenue) et se font signer chez Nuclear Blast. Avec un deal pareil, ils peuvent se payer un producteur de renom qui donnera le son qu’il a l’habitude de donner sur toutes ses productions sans vraiment chercher d’apporter un minimum de différence. Résultat: on a un disque pâle, vide, sans intérêt et on a toujours l’impression de bouffer la même chose. Et à côté, tu as d’autres petits groupes bourrés de talent qui proposent une musique plein de bonnes idées et personnelles qui ont peu de notoriété et galèrent. Eh oui, même le metal est victime du phénomène du conformisme imposée par la société de consommation, même si c’est un peu moins évident que d’autres courants musicaux!

    Et DJ Asator, je t’en supplie. Tes platines… Prends au moins du vinyle (convertis-toi au SM). Parce que les platines de DJ cds…Mouais, son de merde et en plus, en tant que DJ, tu n’as rien à foutre, à part appuyer sur « play » et faire semblant de toucher le plateau. A moins que tu veuilles te convertir en DJ fonctionnaire bien entendu 🙂 🙂 🙂

    [Reply]

  • Personellement, j’aime pas eminem mais je le respecte. mais quand j’entends des rappeurs qui savent que insulter et mentir non désolé pour moi les chansons là c’est de la merde. par exemple y’en a qui dise quil vienne des gettho et quils en ont baver pour s’inclure dans la société alors quils viennent des cartiers riches et quils ont toujours vécu dans le luxe … sa me dégoûte.

    Par contre je suis dacor sur le fait que souvent, les gens critiquent sans vraiment savoir de quoi ils parle. Moi perso ca m’arrive de faire pareil.

    sinon je suis dacor avec melissa, on entend partout des musics de rap : a la radio, a la télé. on est envahi de sa.:(

    [Reply]

  • Y’a des bons morceaux sur le dernier Eminem. Je pense notamment à ‘Love the way you lie’ en featuring avec Rihanna.
    Par contre, critiquer le « c’est de la merde » des autres, je suis pas d’accord. Tout le monde le dit, même sûrement toi, on sait tous qu’on ne détient pas la vérité mais il ne faut pas prendre cette expression au pied de la lettre. C’est toujours le même argument qui ressort quand on aime qqch de détesté par la majorité. « dire que c’est de la merde, ce n’est pas respecter et imposer son point de vue. » Arrêtons cette hypocrisie, on le dit tous dans certains cas (ex : Patrick Sébastien, Tokyo Hotel, PZK…) et on sait bien que ce n’est QUE notre avis. :/

    [Reply]

  • King Asator dit :

    Margoth: le problème c’est que les « bons », ceux qui ont un minimum de créativité, ce compte sur les doigts d’une main de manchot lol niveau techno aussi je trouve qu’ils se foutent de la gueule du monde, mais le pire, c’est que certains aiment, c’est ça le plus flippant. dans ce cas là, moi aussi demain je fais de l’électro, DJ Asator aux platines, ça va chauffer dans vos nights clubs mdr

    [Reply]

  • Je pense que 90% du rap, c’est de la merde, 9,99% que je pourrais respecter et 0,01 correspond à Je danse le Mia (pas de pacotille, chemise ouverte, chaîne en or qui brille), une partie de mon adolescence.

    Et our finir : MANOWAR MANOWAR MANOWAR MANOWAR MANOWAR MANOWAR MANOWAR MANOWAR 🙂

    [Reply]

  • @Aster et King Asator: Je ne pourrais pas contredire le côté « vol de samples » comme vous dites. Les mecs, que ce soit dans le rap, le r’n’b ou même l’électro, oui ils piquent des samples. Mais mettez-vous ça bien dans la tête, ils prennent des samples existants mais ils ne font pas que ça. Mettez vous devant un ordi avec un logiciel de son et une bibliothèque de samples de je ne sais combien de gigas. Cela semble simple comme ça, mais c’est très loin de l’être. Les combinaisons sont peut-être quasi-infinie (entre le choix des samples, les arrangements, la bidouille de son…) mais avoir un résultat cohérent et qui sonne, c’est pas spécialement simple à avoir. Je pense que vous les premiers, vous récolterez des résultats désastreux.

    Enfin juste pour dire que la plupart des mecs (j’ai bien dit la plupart) ne font pas que prendre un sample et faire un copier-coller pendant 3 minutes. Ok ça n’a rien à voir avec la façon de composer tel qu’on le connaît dans le metal avec une bonne gratte. Je ne sais pas laquelle des manières a le plus de mérite. Par contre, une chose est sûre, ayant déjà composé des morceaux électros à base de samples et de bidouilles de boîte à rythme et d’effets, je peux dire qu’il y a intérêt à ce que tu ais un certain esprit artistique si tu veux réussir ton coup.

    Pour résumer messieurs, dames, ne comparez pas l’incomparable et mettez-vous dans les 2 cas de mesure de l’intérieur avant d’émettre des conclusions hâtives 🙂

    [Reply]

  • WhoDoYouThinkIAm dit :

    Euh, faut être trop con pour résumer « le rap c’est de la merde ». C’est vrai pour le rap comme pour le reste. Et comme accroche d’article, c’est…de la merde.
    Côté rap, je vous conseille la BO de Ghost Dog ou encore Cypress Hill avec l’album Skull & Bones et ses deux faces, une rap et une…metal.

    [Reply]

  • Je suis totalement d’accord avec King Asator. Et je tiens à rajouter que quand je me balade en ville avec des amis gothiques ou des mecs avec des cheveux longs, on se fait régulièrement insulter par des wesh-wesh… Ça facilite pas la tolérance envers ce genre musical…
    Ce n’est peut-être qu’une minorité qui agit de la sorte, mais ça ne me donne pas du tout envie d’apprendre à connaître leur musique, qui restera donc pour moi, un condensé de vol de samples (Tunisiano et son « Je porte plainte » qui sample illégalement Ever Dream de Nightwish; etc) et de haine.
    Désolée pour les fans.

    [Reply]

  • King Asator dit :

    TROLL [ON]

    euhhhhhhhhhh le rap c’est de la meeeeeeeeerde

    TROLL [OFF]

    ah…on me souffle dans mon oreillette que c’est réellement ce que je pense…ah bah merde

    sinon, le rap j’ai découvert avec IAM et NTM suivis par Run DMC et ce qui se faisait à l’époque. par contre, j’ai jamais accroché, j’ai toujours trouvé ça vide, comme la techno( et autres musiques dites électronique). pour moi, ça reste du sample volé à droite à gauche, je claque les paroles et hop l’affaire est dans le sac, je sors un clip, l’album, je fais de la tune et je vous emmerde…

    [Reply]

  • Il y a quelques années, j’écoutais du rap et de la techno (et aussi du blues, du jazz et du rock). Ensuite dégoutée par l’aspect commerciale, une musique devenue purement « ramasse-fric », je suis retournée vers des artistes tels que Dire Strais, Rolling Stones, Jimi Hendrix, Police et quelques années plus tard je suis tombée dans le métal.
    Mais là je m’égare, revenons à nos moutons.

    Le rap est un style très expressif, très vaste (danse, graf, battle …) une fois que l’on s’éloigne des artistes commerciaux. Le rap a engendré des artistes comme MC Solaar, NTM ou Eminem qui ont porté un jugement réaliste sur la société. D’ailleurs, Eminem était raciste au départ, il le clamait franchement dans ces textes et je le détestait à cause de cela mais il a finalement ouvert les yeux, il s’est mis à dénoncer le racisme pour racheter sa cause et à dénoncer tout le côté moche du monde comparé aux artistes commerciaux (vous voulez un nom ? Snoop Dog !) qui fait saliver la masse populaire avec son univers bling-bling.

    Et puis le rap est critiqué quand il inclut d’autres styles alors que dans le monde du métal on peut apercevoir une multitude de mélanges (folk métal …) et ça ravit tout le monde mais verra-t-on un jour apparaitre le speed rap ?
    Il faut encourager ces rappeurs avants gardistes !
    Si on n’aime pas leurs ?uvres on peut le dire mais jamais le rabaisser en disant « le rap c’est de la merde » !
    Peut être qu’un jour le rap comptera autant de dérivés que le métal, en tout cas je l’espère.

    Un petit mot pour la fin : MC Solaar est un rappeur calme et poétique, allez l’écouter.

    Lunky, une insignifiante inconnue qui avait son mot à dire.

    [Reply]

  • D’ailleurs j’en profite pour tendre mon majeur à tous ceux qui (Staff RM compris !) utilisent à tort et à travers cette expression à la con qu’est « c’est de la merde » lorsqu’on parle de musique et, plus généralement, de toutes ?uvres artistiques. Sortez de chez vous – de vos stéréotypes, de vos préjugés, de vos a priori, de votre culture, de votre éducation, de votre…personnalité ( ?) – et songez que ce n’est pas parce que l’on ne comprend pas quelque chose – ou que l’on trouve ça mauvais – que « c’est de la merde ».

    Eh bien, dis donc Doc’, ça te va bien de parler de tolérance… Rien que pour ça, c’est à mon tour de tendre mon majeur sur toi! Car oui, ce que tu fais là est d’une hypocrisie pure et simple, une bien belle manière de te faire passer pour un gentil monsieur avec un sens moral irréprochable. Le gros problème dans l’histoire est que tu as beau te donner cette image envers les lecteurs mais la réalité est toute autre. Oui, lisez bien car je vais vous révéler la véritable nature du Doc’.

    Je ne dirais pas qu’Eminem, c’est de la merde. Le rap en général est un style auquel j’aurais beau faire, je n’arriverai jamais à accrocher. Par contre, d’un autre ordre d’idée, je reconnais que certains éléments sont dignes de respect. Donc, je dirais plus simplement « je n’aime pas ». Et là, depuis maintenant une semaine, je me retrouve à mon grand damn seule le matin au studio avec ce gentil monsieur. Ce même jour, vendredi, une semaine auparavant, il écoute cet album d’Eminem. Pourquoi pas, je tolère. Et puis, ça me fait un peu de culture musicale dans le style « au moins j’ai écouté, le fait que je n’aime pas est justifié ». Le doc’ en toute logique me demande mon avis au sujet d’Eminem et je lui réponds la vérité sur mon rapport avec le rap. J’ai fait un effort et lui de son côté que fait-il? Il continue d’écouter en boucle Eminem, le son de son ordi à fond et ce, depuis une semaine! Imaginez, vous retrouver une semaine à bouffer 3 ou 4 chansons que vous n’aimez pas en boucle contre votre gré. Je veux bien être tolérante mais j’ai mes limites.

    Donc Doc’, tu parles de tolérance, mais commence déjà à tolérer les goûts des autres. Car oui, lecteur, voici la vérité. A l’instar de ces religieux extrêmistes, le Doc’ impose ses goûts à tous ceux qui l’entourent. On peut bel et bien parler qu’il développe un dogme musical autour de lui. Vous voyez, le truc genre: « tu n’aimes pas? Mais c’est pas grave, je te le fais subir en boucle, tu finiras par aimer ». Eh oui, Doc’ ne vaut pas mieux que ces gentils cathos qui veulent sauver les méchants metalleux du mal qui les ronge. Dans ces conditions, peut-on parler de tolérance? Absolument pas… Donc pour résumer, toi, le donneur de leçon, avant de nous prêcher la bonne morale, commence déjà par les appliquer pour ta petite personne.

    PS: Je t’avais dit que je te louperai pas 🙂 🙂 🙂

    [Reply]

  • melissa je pense tout à fait comme toi sur ce sujet, bien dit!
    Et moi je leur aurai surement dit avec une certaine voix ironique et méprisante que aerosmith n’est pas une montagne,que c’est un groupe de rock américain mondialement connu:)(rien que pour voir leur tête)

    [Reply]

  • pour ma part je me suis interessée vit’ fait à slim shady quand il a repris un sample de Aerosmith (Dream on) puis il a chanté ensuite avec M.Manson, je me suis dit c’est cool, ouverture d’esprit.
    Eminem est le seul rappeur que je peux ecouter, ses textes ont du sens, il a un flow superbe et ses melodies sont quand meme accrocheuses, je ne suis pas fan, le rap ce n’est pas pour moi mais Eminem ne me derange pas du tout et j’irai ecouter ses nouveaux morceaux dont ce petit sample de Ozzy.
    par contre, j’avoue etre visée dans l’article mdr car souvent je dis « c’est de la merde » en parlant de la nouvelle scène française car la radio nous matraque avec ça et on a l’impression qu’il n’y a que ça en musique et ça m’insupporte !! Mais il en faut pour tout le monde, ce que je reproche c’est qu’on oriente le gout des gens, si les gens savaient tout ce qui se fait autour et qu’après ils choisiraient par exemple plus un style qu’un autre alors ok, s’il préfère la olivia ruiz avec ses champignons, plutot qu’un bon van halen, c’est une histoire de gout, mais si les gens préfère les voisines de renand luce plutot que je ne sais quelle « merde » (et merde, je l’ai dit) de C.Mae alors là ça me gène plus car leur eventail musical s’arrete à ce que passe la radio et n’ont aucune idée de qui est par exemple Def Leppard, meme moi je ne connais pas tous les groupes de métal, mais en ayant la TNT je suis au courant de la plupart des morceaux RnB et rap du moment, si on me parle de Shym ou de beyonce, je vois parfaitement de quoi on me parle, mais si on parle de Ozzy ou de Dio alors là, y’a plus personne, c’est ça qui me derange, les gouts des gens sont orientés, indéniablement et c’est ça qui est de la merde !
    Exemple, j’ai été à disney recemment, deux mecs derriere moi en casquette et basket nike, on etait au rock’n roll coaster (attraction de aerosmith) et un des deux mecs dit « c’est quoi aerosmith », son pote répond « bah ça doit etre une sorte de montagne russe, aero c’est comme dans les airs »…et bah ça ça me fais litteralement chier car si demain je vios l’attraction Jay Z ou Rihanna, je serai de quoi il en retourne, je ne vous parle meme pas de la suite de la discussion de ces 2 amis devant les grattes dédicassées ou posters en tout genre dans l’attraction m’enfin c’est comme ça, je parle que dans le hard rock il y a de grands groupes tout comme dans le rap et que l’equilibre de connaissance n’est pas le meme, moi aussi, si vous avez compris de quoi je parle, vous avez une gomette.
    Evidemment je ne connais pas tous les groupes de rap, je ne demande donc pas aux rappeurs ou autre de connaitre tous les groupes de Hard rock, mais au moins qql bases tout comme nous on a qql bases vis à vis de ces musiques car nous sommes envahis par ce genre de musique sur toutes les radios et chaines de télé !!
    bref, j’arrete mon speach 😀 et j’irai ecouter ce dernier Eminem

    [Reply]

  • Peut être un second achat avec Ill Bill?

    Cf ce titre avec Max Cavalera : http://www.youtube.com/watch?v=JRLl2yVrJzE

    Ou celui ci avec un sample de Dragon Force : http://www.youtube.com/watch?v=WIZx8hgtsL0

    [Reply]

  • Le Duc / RM dit :

    Bien, fils.

    Tu grandis.

    [Reply]

  • moi je m’y était interessé quand je l’avait vu chanté avec marilyn manson.. c’est eux qui provoque la fusion pour aiguillé les gens vers leur vision d’ouverture. aprés il faut accrocher au coté répétitif du truc. un morceau à la fois. ou alors une petie guitare comme le font cypress hill ou kotomounth king, aprés les paroles d’eminem sont souvent bonnes car c’est tout l’interet du rap car musicalement faut aimé le martelage sonore..mais ça passe bien comme zic de temps à autre pour explorer sa curiosité.

    [Reply]

  • @Obscure21 :
    Peut-être que j me m’y connais moins bien que toi en ce qui concerne Eminem, si tu es une grande fan ; et aussi sans doute que c’est une question de goûts et de couleurs, mais je trouve ce dernier album à un poil de fesses de la perfection.

    Avant celui-là, mon préféré était The Eminem Show, et je trouve que Recovery dépasse éminemment tous les autres albums précédents, y compris TES. Vous allez sans doute me dire que j’exagère, que je vais trop loin ; qu’après tout ce n’est «  » »que » » » du Rap, mais comme je l’ai dit en commentaire sur Facebook, pour moi cet album, c’est le symbole même de la transcendance, de la sublimation du mec qui a réussi à s’auto-dépasser dans sa musique, en effectuant (c’est l’impression que j’ai eue) une sorte de retour aux sources des touts premières manifestations de Rap dans les ghettos Américains, justement avec l’utilisation de tonnes de samples ; un peu à la Grand Master Flash ou à la Kool Herc. (toute proportions gardées). Peut-être que la comparaison n’est pas appropriée parce que les deux zigotos sus-citées sont tout de même des légendes pour le Rap/Hip-Hop oldschool ; mais Eminem lui est le symbole de la révolution, de l’évolution (déjà parla couleur de sa peau) de la musique et du flow dans le Rap, tout en restant bien enracinée dans la « tradition » Hip^-Hop.

    Si vous avez réussi à comprendre ce que j’ai dit, vous aurez une gommette…

    PS : En fait, j’ai mis @Obscure21, mais en fait ça s’est transformé en mini chronique générale xD.

    [Reply]

  • @ obscure 21 : je suis ad’accord avec toi sur certains points (trop de chant par exemple), mais de l’autre côté la chanson avec Lil’ Wayne est celle que je préfère de cet album : bon instru + flow complémentaires + atmosphère oppressante = bingo!

    @ Doc’ : petite correction sur ce que j’ai dit. Le brassage des genrs est présent dans le rap : c’est une musique de récupération, ce brassage est sa base. Simplement, cette approche mélodique avec refrain chanté est souvent faite dans une démarche mercantile et dans ce cas précis – et c’est là que c’est rare – ça s’intègre et ça le fait. J’ai beau ne pas être fan pour des raisons d’appréciations musicales, c’est un des seuls ou les parties chantées transpirent la sincérité à mes yeux.

    [Reply]

  • bloodydoll dit :

    franchement j’ai jamais pu supporter eminem je le deteste certe il fait peut etre de la bonne musique mais avecc moi sa passe pas ni eminem ni le rap surtout sue jaime pas le rap.

    [Reply]

  • Ollalala sa va…Moi je suis une fan d’eminem pourtant j’écoute différent type musicaux, principalement le métal.
    C’est vrai qu’il a un flow d’enfer, ses chansons en parlent d’elles même. J’ai adoré tout ses albums, mais curieusement le dernier ma pas beaucoup plus. Il a trop mélangé à mon goût y’a aussi des limites à respecter dans l’esprit hip hop. Et surtout dans son dernier opus y’a trop de gens qui chante a la place d’eminem trop longtemps sur l’album ex:no love feat Lil Wayne. Tu voix si j’aurais voulu écouté Lil j’aurais acheté son album. Bien sur toute les chansons y’en a qui me plaise. « WTP » est géante. Bon après ce n’est que mon avis je suis pas une experte…

    [Reply]

  • Arrow
    Arrow
    In Flames @ Lyon
    Slider
  • 1/3