ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Nouvelles Du Front   

Et le titre du nouvel album d’Amon Amarth est…


De passage à Paris aujourd’hui, 3 avril, Johan Hegg (chant) et Olavi Mikkonen (guitare) d’Amon Amarth ont accueilli la presse à l’Institut Suédois pour présenter leur nouvel album au cours d’une listening-session (au bilan plutôt positif à la première écoute), leur neuvième (deux ans après Surtur Rising) mais surtout leur premier avec le producteur Andy Sneap (qui a œuvré ces dernières années pour Accept, Testament, Arch Enemy, etc.) après trois opus avec Jens Bogren derrière la console.

A ce sujet, dans une interview avec Olavi Mikkonen que vous pourrez lire prochainement dans nos colonnes, le guitariste nous a avoué avoir écouté beaucoup d’Accept au moment de l’écriture de ce disque, ce qui lui donne un son un peu plus thrash, ce qui a dû aussi jouer dans le choix de ce producteur. Mais nous ne revenons pas seulement avec la narquoise fierté d’avoir pu entendre cet opus avant tout le monde. Nous rapportons aussi un petit bonus (et quand on dit « nous », c’est surtout notre reporter Chloé) puisque on connaît maintenant le titre de ce disque… Deceiver Of The Gods ! Il sortira le 21 juin chez Metal Blade Records et devrait très vraisemblablement parler de dieux, nordiques a fortiori. Évidement, vous dites-vous sûrement, puisqu’on parle bien d’Amon Amarth et le contraire aurait sans doute été un déception pour les fans… ou pour les dieux eux-mêmes.

La preuve, en tout cas, avec des titres comme « As Loke Falls » qui devrait, de toute évidence parler de Loki. Tout comme la chanson « Shape Shifter » puisque c’est l’un des traits de ce dieu fripon doué de métamorphose. Les Suédois chantent aussi ses enfants comme sa fille Hel (dans un duo avec Messiah Marcolin, ancien chanteur de Candlemass), déesse de la mort, ou son fils le loup Fenrir, à travers la chanson « Father Of The Wolf ». Et étant donné la nature changeante de Loki, et sa réputation de traître, on ne prendra pas de risque à dire que c’est lui le Deceiver of the Gods, le Trompeur parmi les Dieux. Ce que nous a justement confirmé Mikkonen et ce qui sera mis en évidence sur l’artwork du disque (qui n’a pas encore été dévoilé quand nous écrivons ces lignes) qui sera, de source sure, lui aussi axé sur cette figure mythologique.



Laisser un commentaire

  • Arrow
    Arrow
    Trivium @ Villeurbanne
    Slider
  • 1/3