ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Nouvelles Du Front   

Etre le fils de Bruce Dickinson


Austin Dickinson, le chanteur du groupe Rise To Remain, est ce que l’on appelle communément un « fils de ». En conséquence j’imagine qu’il a dû apprendre à vivre derrière le halo de lumière représenté par son père, Bruce Dickinson, frontman du plus grand groupe de heavy metal de tous les temps, Iron Maiden. Etre un « fils de » a des conséquences positives comme négatives et je voulais revenir avec vous là-dessus.

Il y a quelques minutes de cela, je suis tombé sur une interview d’Austin qui m’a fait réfléchir. Austin Dickinson est un jeune homme qui a (ou va avoir) 21 ans et qui paraît être bien équilibré. Je ne suis pas en train de faire de la psychologie de bas étage suite à l’interview que j’ai lu – avec Austin on ne se connaît pas – mais son discours est assez carré et mature, notamment si l’on considère le regard qu’il porte sur le music business ou encore ce qu’il dit sur le fait d’être patient quand on veut sortir un cd. Austin revient par ailleurs dans cet entretien accordé à Rockaaa.com sur son enfance.

Extraits : « Papa n’était pas dans Maiden pendant la majorité de ma jeunesse donc je n’avais pas idée de ce qu’il avait accompli, ce qui n’est bien entendu plus le cas aujourd’hui. Il était plus dans la création que dans le mouvement et il n’était pas constamment en tournée. Personnellement j’ai fait le tour du monde quand j’étais très petit, seulement autour d’un ou deux ans, donc je ne peux pas m’en souvenir. Par conséquent je n’ai pas vraiment grandi autour de la musique, dans un sens, bien que ça ait toujours été une grande partie de ma vie ».

On apprend par ailleurs que l’un des meilleurs conseils de son père était « fais pas le con ! » ce qui prouve que Bruce sait aussi piloter (hohoho) et chapeauter à merveille ses enfants.

Pour revenir au sujet de base, je me suis posé la question de savoir s’il était plus facile de faire une carrière musicale quand on s’appelle Austin Dickinson. J’ai donc lu l’interview – où le garçon explique d’ailleurs que les labels n’ont pas tout de suite été au courant de l’opus et que le groupe a préféré (à raison) proposer un cd avant de démarcher les labels – dans laquelle j’ai justement appris que Rise To Remain était signé chez EMI, le même label qu’Iron Maiden.

Donc là je me suis dit dans ma petite tête : « Rise To Remain est un groupe signé chez EMI depuis la semaine dernière. Il a fait le Download, le Sonisphere et des festivals de metal énormes. Il existe seulement depuis 2007 et a à son actif plusieurs EP. Son premier album est prévu pour cette année. Je vais donc faire mon travail en écoutant ce qu’il a dans le ventre. »

Un raisonnement somme toute normal.

Et là j’ai découvert un groupe de metalcore qui pratique une musique tout à fait correcte, convenons-en, mais qui de mon point de vue ne fait ABSOLUMENT pas la différence par rapport aux centaines de groupes de metalcore qui existent dans le monde.

Donc j’ai pensé : « Ce groupe est signé chez EMI et je n’en vois objectivement pas la raison » avant d’en conclure (avec mon esprit tordu ?) : « Franchement c’est quand même plus simple de jouer du metalcore quand on est le fils de Bruce Dickinson. »

Je ne sais pas si penser une chose pareille va me faire passer auprès de vous pour un salaud qui n’a rien compris à la musique de Rise To Remain et à son potentiel artistique. Après tout, cette formation a peut-être un truc spécial que je ne suis actuellement pas en mesure de voir. Et puis de toute façon son parcours parle pour lui et est probablement mérité.

Mais quand on est un artiste et qu’on s’appelle Austin Dickinson, je pense malgré tout que les professionnels et décisionnaires du monde de la musique vous regarderont tout au long de votre carrière comme quelqu’un de TOTALEMENT DIFFERENT des autres artistes. Et là-dessus la qualité de la musique de Rise To Remain peut ne plus rentrer en ligne de compte sur des décisions fondamentales (de type signature dans un label par exemple)… à la différence des autres formations qui n’ont pas un papa qui s’appelle Bruce Dickinson.

Etre « fils de » a des conséquences positives et négatives, cet article en est un bon exemple car rien que le fait de se poser des questions sur ce groupe prouve qu’il ne laisse pas indifférent… de par le lignage d’Austin Dickinson. Donc même si je m’interroge publiquement sur le sujet, cela paraît en l’occurrence être une conséquence plutôt positive pour lui et son groupe, vous ne trouvez pas…?



Laisser un commentaire

  • Eh bien, je connaissais pas « Rise To Remain », et je viens d’aller écouter un Live sur Youtube, et franchement j’ai apprécié. C’est clair qu’il n’ont pas le niveau d' »Iron Maiden » actuellement, mais avec le coeur qu’ils mettent dans leur musique ils vont certainement s’améliorer rapidement, d’autant plus qu’ils sont bien entourés pour recevoir facilement des conseils de valeurs. Faudrait quand même pas oublier qu’à 20 an on débute dans la vie et qu’on ne peut pas encore avoir une grande expérience!
    Alors oui, puisqu’il a la chance d’être le fils de Bruce, Austin a bien fait d’en profiter !

    [Reply]

  • C’est écoutable, mais ils ont du chemin à parcourir pour rivaliser avec les ténors du métalcore (Killswitch Engage, Unearth,…).

    Après être le « fils de » ça aide, faut pas le nier, Bruce ne serait pas son père, il ferait pas que les bars du coin.

    [Reply]

  • en tout ca groupe ne vaut pas grand grand chose musicalement… je les ai vu a bercy mardi passé et franchement, mise a part de quelques parties de guitare, le niveau est bas…

    [Reply]

  • Remibarr666 dit :

    Dernier Live de Maiden : Machine Harris et son groupe en première partie. Prochain live de Maiden, Machin Dickinson et son groupe…

    Euh… je dis pas que Rise to Remain soit un mauvais groupe, ils passeraient dans le bar d’à côté j’irais les écouter en buvant ma binouze avec plaisir. Mais scrogneugneu… Bercy, Maiden… c’est pas le bar d’à côté !

    Ce qui me dérange c’est pas du tout l’opportunisme de ce jeune groupe qui a bien de la chance et qui la saisit, mais l’attitude de Maiden par rapport à ses fans : quand ils jouent avec Dream Theater en première partie, comme en 2010 sur certaines dates américaines, là je dis : respect. En revanche quand c’est pour nous refourguer de la musique digne d’un groupe local un peu débrouillard, je dis : foutage de gueule !

    [Reply]

    D’accord avec toiu, et pourtant, quoi de plus logique que d’aider sa famille ? En première première partie, cela aurait été mieux peut-être, avec un autre groupe « sérieux » en vraie première partie.

  • En même temps des groupes de metalcore banals (ça c’est un pléonasme, non? :p) signés chez des majors c’est pas rare (ça rapporte en ce moment, le metalcore…), et je ne pense pas qu’ils aient tous des « fils de » en leur sein. Alors évidemment il y a pu avoir un buzz autour de RTR à cause de ça, mais ne faisons pas porter le chapeau au fiston qui dois déjà en avoir raz-le-cul (merde, elle a déjà été faite celle-là!)

    [Reply]

  • mon dieu que rise to remain c’est commun, c’est un mélange de trivium et du bullet for my valentine en ptite dose!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! jvais écouter hallowed be thy name!

    [Reply]

    Joseph MEGADETH

    tout à fait, en tant que fan d’Iron Maiden je préfère amplement le groupe du père, le jeune a suivit la voie de la jeunesse avec un style différent (assez déplaisant pour moi)

  • Sinon, ya les tomates. C’est bien, aussi, les tomates.

    [Reply]

  • Je ne lirais que le titre, car être le fils de Bruce Dick-in-son c’est évident qu’on doit en avoir plein le cul…

    [Reply]

    Papy Wired

    Tu sors…

  • S’il a la chance de pouvoir rentrer dans ce milieu assez difficilement accessibles, de faire de la scène, de faire un (des ?) albums, s’il a la chance de faire ça par la simple évocation de son nom ô combien évocateur, pourquoi devrait-il se l’interdire ?

    A sa place, n’importe qui en profiterait, et aurait bien raison de le faire !

    [Reply]

  • C ‘est comme la fille Harris… perso je les ai vu en concert… ca cassait rien et pourtant ils faisaient la 1ere partie de Maiden à Bercy il y a 2 ou 3 ans…
    De toute façon ces gens là on les attend toujours au tournant car ce sont les « enfants de » et l’on voudrait comparer ce qu’ils font avec ce que faisaient leurs ainés il y a de ca 2 ou 3 décennies..
    Ce n’est tout simplement pas comparable.
    Et puis souvent ils prennent une route complètement dofférente de leur parents.. l’exemple avec Austin Dickinson est flagrant.. sa voix n’est pas mis en avant dans son groupe et elle est noyée dans les instruments.. là ou Bruce, lui, décollait sans avoir besoin d’instrument :p
    Peut-être sait-il chanter aussi bien que son père ?? mais là on n’est pas près de le savoir si les compos restent sur le même mixage…
    Et puis… qui écoute le métal core…?? les jeunes :p

    [Reply]

    L0o

    Qui écoute du métal core ? Les jeunes filles plutôt 😀
    (P.S :Bon bon okay c’est de la vanne facile mais en même faut bien que je commence à concourir pour le No Comment.)
    (P.P.S : Et avec ça je suis sûr d’être grillé pour y être.)

  • Papy Wired dit :

    Je suis assez d’accord avec ce que tu dis, ce groupe n’a rien de spécial musicalement parlant qui le fait se distinguer de la masse ; on retrouve tous les codes de ce genre de zique et on navigue en eaux connues.

    Maintenant, un groupe, et là je me mets un peu à la place du label. Un groupe, c’est certes la musique, mais c’est aussi tout ce qui gravite autour et, forcément, avoir en son sein le fils du chanteur de Maiden est un plus non négligeable en terme de buzz. Et qui dit buzz, dit personnes qui vont, par pure curiosité d’abord, aller écouter les titres, voir les lives et acheter par la suite au mieux. En tous cas, ça va donner au groupe une visibilité qu’il n’aurait certainement pas eue sans ça. Alors oui, la démarche du label est « logique » à ce niveau. (et là, je sens que AC doit bouillir dans son coin car ça parle de bizzness et fric ! 😉 )

    Quand à ce « fils de », il n’y est pour rien mais, tant mieux pour lui s’il profite de la situation. certes, il n’est pas avec son groupe très au dessus du lot mais il est loin d’être ridicule non plus, il faut l’avouer.

    Alors, on aura toujours ce même type de « problème » avec les fils de ou les personnes connues qui se lancent dans une autre carrière artistique : oui, le regard que porteront sur eux les professionnels du milieu ne sera jamais totalement subjectif ou non orienté, c’est ainsi. D’ailleurs, ce sera exactement la même chose pour le public ou les chroniqueurs. La preuve ici-même. C’est dans la nature des choses. Le tout étant de ne pas tomber dans les deux extrêmes : encenser ou descendre à tort.

    En tous cas, je trouve qu’il chante mieux que son père perso…

    [Reply]

  • Arrow
    Arrow
    Slipknot @ Lyon
    Slider
  • 1/3