ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Nouvelles Du Front   

Eyehategod : l’ultime round de Joey LaCaze


Joey LaCaze nous a quittés. Après une ultime rencontre au Glaz’Art parisien il y a une semaine, après un rendez-vous raté au Motocultor suite à une malencontreuse erreur d’itinéraire, le batteur des mythiques Eyehategod s’est éteint, et c’est tout le monde du doom, du stoner, du sludge qui pleurent celui qui tenait les fûts d’un groupe majeur du quart de siècle dernier.

Un quart de siècle qu’Eyehategod s’apprêtait à fêter avec son public. Un quart de siècle qui reste dans les mémoires du public français puisque c’est sous un petit label tricolore, Intellectual Convulsion, aujourd’hui disparu, que le groupe avait sorti son premier album en 1992 (In the Name Of Suffering). Un quart de siècle qui, enfin, les a vu fouler les planches du Hellfest en 2009, alors rejoints par Phil Anselmo à la guitare pour interpréter le mythique « Sisterfucker ».

Joey LaCaze était de loin l’un des personnages les plus discrets de Eyehategod, dans l’ombre des frasques narcotiques et alcoolisées du chanteur Mike Williams. Lors de l’enregistrement de l’acclamé Dopesick en 1997, après une session d’enregistrement des plus chaotiques, c’est lui, qui en compagnie du guitariste Brian Patton, emmène les pistes finalement enregistrées à San Francisco pour le mixage. Résidant à la Nouvelle-Orléans, il avait récemment œuvré avec le groupe dans une grande tournée internationale, passée notamment par l’Europe entière et l’Australie, mais également pour enfin offrir un successeur au dernier album paru en 2000, Confederacy Of Ruined Lives.

Joey, avec Eyehategod, avait partagé la route avec de nombreux groupes comme Godflesh, Corrosion Of Conformity ou même Pantera à l’occasion de la sortie de Dopesick et avait sorti en tout quatre albums complets et deux compilation de B-sides. Il était également derrière les fûts d’autres formations comme Ten Suicides, Italian Cemetery Suicide Accidents, The Mystick Krewe Of Clearlight ou encore Outlaw Order. Cette dernière, version d’Eyehategod sans le guitariste Jimmy Bower, parti jouer de la batterie avec Down, avait pour thème le crime car à l’époque tous ses membres étaient en probation et risquaient à tout moment d’être renvoyés à la case prison.

Celui qui tenait la baraque rythmique d’Eyehategod avait quarante-deux ans. Aucune explication n’a encore été donnée concernant les raisons de son décès. Il laisse derrière lui une femme, une fille et, au plan musical, un groupe dont il était l’un des fondateurs. Il restera un inspirateur essentiel pour les batteurs de la vague sludge américaine et internationale par son jeu hypnotique et intense caractéristique, influencé par le hardcore des années 80 et le doom. Il avait tenu bon avec le reste des fondateurs d’Eyehategod, puisque malgré les divers changements de line-up au poste de bassiste, malgré les différents problèmes de drogues et de justice du groupe et les séparations à répétition dans les années 1990/2000, le groupe avait réussi à conserver son ossature initiale.

Toute l’équipe de Radio Metal adresse ses sincères condoléances à la famille et aux proches de Joey LaCaze et d’ Eyehategod dans cette terrible épreuve.



Laisser un commentaire

  • Leonhearth0 dit :

    Fan du groupe, je les ais vus en live pour la première fois aux Metaldays, le 23 Juillet de cette année.

    Ca m’a vraiment foutu un choc d’apprendre que pile un mois plus tard, au jour près, il décède subitement et en plein fleur de l’âge à seulement 42 ans…

    R.I.P. Joey LaCaze, ça va être difficile pour les membres restants du groupe de trouver un remplaçant.

    [Reply]

  • Je suis fan de ce groupe depuis un bon moment et cette nouvelle m’attriste énormément… je lève un verre a ce musicien d’exeption et a son merveilleux groupe qu’est EyeHateGod

    [Reply]

  • Je n’ai vu Eyehategod qu’une seule fois, et je ne suis pas un fan de la première heure, mais bon dieu que cette nouvelle me touche bizarrement… Peut-être parce que ça touche à un ensemble de groupe que j’aime et à des artistes que je respecte à fond.
    RIP Joey et sincères condoléances à tes proches. J’espère qu’ils ont du bon bourbon là-haut…

    [Reply]

  • Arrow
    Arrow
    Hellfest - Valley - Jour 3
    Slider
  • 1/3