ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Chronique   

Fates Warning – Darkness In A Different Light


Plus le groupe avance, plus le temps s’étire pour Fates Warning, dirait-on. Neuf ans pour revenir avec ce Darkness In A Different Light, c’est long mais le groupe est resté actif sur scène, a retrouvé son second guitariste Frank Aresti et a surtout dû stabiliser le poste de batteur, laissé vacant par le génial Mark Zonder. Et le jeu de son remplaçant Bobby Jarzombek (Sebastian Bach, Halford, Riot, Spastik Inc et autres) assurément appuie l’orientation de ce nouvel album. Une frappe plus foncièrement metal – non dénuée de subtilités et de virtuosité pour autant, loin s’en faut – qui s’accommode parfaitement avec un propos plus direct où les riffs de guitares, reconnaissables entre mille, de Jim Matheos mènent la danse, parfois accordés plus grave qu’à l’accoutumé. Un album brut (il commence sur les chapeaux de roue avec « One Thousand Fires » et un riff de guitare efficace et volubile) qui se dispense totalement des synthétiseurs et de l’électronique qui avaient pourtant participé au caractère de FWX et du presque industriel Disconnected. Mais l’une des forces de Fates Warning, et ce qui le rend si excitant, est sa façon de démarquer chaque album par une orientation bien déterminée, différente des précédents. Sans doute aussi que Matheos a voulu s’éloigner à la fois de son projet électro-industriel OSI et de Sympathetic Resonance, sa dernière collaboration avec l’ancien chanteur de Fates Warning John Arch, en misant sur des titres concis.

Mais Fates Warning reste lui-même, fort de ces harmonies particulières qui lui sont chères, de ces arpèges qui font son identité, de ces ambiances parfois crépusculaires (comme tout du long du prenant « Lighthouse »), du jeu de basse toujours très juste du désormais indispensable Joey Vera (Armored Saint, ex-Anthrax), etc. Et même le titre épique n’a pas été oublié avec un « And Yet It Moves » qui fera voyager les amateurs de l’exercice.

Alors, est-ce que cet album est à la hauteur de neuf ans d’attente ? Non, certainement pas, comme n’importe quel album, d’ailleurs. Il est toujours bien difficile de justifier autant d’années pour aboutir à une production musicale. Et Darkness In A Different Light ne sera pas exempt de quelques défauts aux oreilles des auditeurs (le refrain de « I Am » n’est pas des plus heureux et pourra même agacer). Mais, bon sang, que cela fait du bien de retrouver Fates Warning ! Une référence du monde du metal progressif, à la patte unique et toujours aussi rafraîchissante.

Ci-dessous les titres ‘I Am’ et ‘Firefly’, premiers extraits de cet album déjà dévoilés :

Album Dakness In A Different Light, sortie le 30 septembre 2013 chez InsideOut Music.



Laisser un commentaire

  • Arrow
    Arrow
    In Flames @ Lyon
    Slider
  • 1/3