ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Live Report   

Flotsam And Jetsam s’installe devant son petit comité


Après trente-six ans de carrière, Flotsam And Jetsam est toujours debout et n’a jamais cessé de produire de la musique. Son treizième album, sobrement intitulé Flotsam And Jetsam, est sorti l’an dernier et le Petit Bain est prêt à accueillir le groupe accompagné pour cette tournée de Dew-Scented et Izegrim. Une soirée thrash en perspective qui a tout pour être explosive… mais qui le sera malgré tout moins que ce que l’on pouvait imaginer.

Izegrim est un groupe hollandais dans lequel, c’est assez rare dans la scène thrash/death pour être souligné, une femme officie. Le seul bémol du set n’est pas le fait du groupe puisque bien peu de gens sont présents lors de cette première partie. Certes le premier rang est pris mais le centre de la fosse est pour sa part vide, alors que le reste de la foule attend au bar. Un effet que le groupe expliquera par le fait de jouer sur Paris un lundi, ce qui n’est pas forcément le meilleur jour pour remplir une salle.

Artistes : Flotsam And Jetsam – Dew Scented – Izegrim
Date : 27 mars 2017
Salle : Petit Bain
Ville : Paris [75]

Izegrim

Même si le public est donc plutôt restreint, il est à noter – et c’est positif – que des motivés sont venus spécialement pour les groupes de premières parties. En conséquence, il y aura du monde lorsqu’il s’agira de se faire entendre et de chanter les paroles. Le groupe ne se mine pas de devoir se produire devant aussi peu de public. Au contraire, ils nous envoient même une bonne énergie qui ne dépareille pas en comparaison de leur musique très agressive. Une musique avec des compos qui comportent ce souffle épique invitant la foule, si elle ne connaissait pas le groupe hollandais, à prendre le temps de l’approfondir sur disque. Une prestation où les lumières auront un rendu chaud et agréable. Ce set d’Izegrim fut donc idéal pour démarrer de la plus belle manière qui soit le printemps.

Setlist :

White Walls
Deathstrip
Endless Desire
Reclaim My Identity
The Legion
Insanity Is Freedom
Celebratory Gunfire
Endless Strife

Dew Scented

Dew Scented : la dernière fois que l’on a croisé le groupe allemand sur Paris fut au Backstage. Les thrasheux nous ont livrés en 2015 leur dernier album en date : Intermination. Un passage français par conséquent pas vraiment effectif pour soutenir un album mais simplement pour le plaisir de voir du thrash-death bien énervé et bien organisé. Un set où les guitaristes et le chanteur (ce Leif Jensen ressemble de plus en plus à John Tardy d’Obituary), seront alignés tous ensemble devant la scène à headbanger tel un mur devant lequel on se plait à se fracasser. Un thème de violence d’ailleurs encore plus soutenu par l’éclairage étant principalement rouge durant tout le set. Mais c’est bien plutôt avec une grande gentillesse que le chanteur échangera avec les personnes présentes devant lui entre les morceaux. Et malgré toute la bonne volonté que le groupe met, les morceaux violents et l’alcool qui se fait sentir dans le public, la foule reste étonnamment très calme en partageant quelques applaudissements épars. Pourtant les T-Shirts Dew Scented affluent dans la salle mais ceux qui les portent préfèrent rester discrets, sur les côtés de la salle ou près du bar.

Setlist :

Declaration Of Intern (intro)
On A Collision Course
Turn To Ash
Scars Of Creation
Affect Gravity
Cities Of The Dead
Demon Seed
Never To Return
Storm Within
Ruptured Perpetually
Thrown To The Lions
Acts Of Rage

Flotsam & Jetsam

Bien que la foule soit davantage présente, on constate qu’aucun pogo n’a eu lieu jusqu’à présent et si Flotsam parviendra à faire gentiment se bousculer des membres du public, ces derniers seront moins d’une dizaine à pogoter avant de se poster pour apprécier le concert. Une ambiance en demi-teinte pas aidée par ce micro vraiment pas au point en début de set qui ne laissera pas assez de voix à Eric A. ‘A.K.’ Knutson qui se donne pourtant à 100% au public. Flotsam And Jetsam est un groupe de thrash dont les membres avoisinent les soixante ans et, même si physiquement ça ne bouge plus beaucoup sur scène, le groupe joue bien et s’investit pleinement. Plusieurs fois le nom du groupe sera d’ailleurs scandé par l’audience, et ce pour le plus grand plaisir des zicos. Peut-être est-ce pour cela que le chanteur confiera en fin de set que, pour eux, ce concert parisien donné au Petit Bain aura été le meilleur concert de la tournée.

La formation américaine fera tout son possible pour satisfaire les fans. Notamment en jouant plusieurs anciens titres venant de l’album Doomsday For The Deceiver (1986), leur premier album. Alors on peut nommer « Desecrator », l’énergique « She Took An Axe » et le titre éponyme que les fans ont apprécié à sa juste valeur. Si on note également des titres de Drift (1995) ou encore The Cold (2010), le reste de la setlist est majoritairement tirée de leurs deux derniers albums : Ugly Noise (2012) et Flotsam And Jetsam (2016). Pour mettre l’ambiance, le chanteur viendra même avec sa bouteille de whisky dans le public, et ce jusqu’à la console de son, pour trinquer avec une personne de l’équipe technique… avant de faire partager la bouteille en question au public ! Côté musique, avec Flotsam ça joue grave ! Les musiciens prouvent leur talent, par exemple lors de ce duel de guitare sur le morceau « Smoked Out » où Michael Gilbert et Steve Conley se font même bander les yeux, démontrant leur expertise de la six cordes. Un joli moment du show !

Dommage qu’un groupe ayant une telle longévité, et de telles pépites dans sa discographie, ne joue pas devant plus de monde à Paris. Même si cela renforce sûrement l’aspect underground de la soirée et, c’est un fait, au moins on ne ressort pas du Petit Bain trempé de sueur et courbaturé ! Une soirée qui aura manqué de public mais une soirée qui fut à l’image des groupes du soir : pleine de sincérité et d’authenticité.

Setlist :

Seventh Seal
Dreams Of Death
Hammerhead
Monkey Wrench
Desecrator
Me
Life Is A Mess
She Took An Axe
Hard On You
Smoked Out
Iron Maiden
Rappels :
I Live You Die
Doomsday For The Deceiver

Live report et photos : Matthis Van Der Meulen.



Laisser un commentaire

  • Arrow
    Arrow
    Tool @ Hellfest
    Slider
  • 1/3