ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Live Report   

Fu Manchu : le roi de la route fait bouger Paris


Les rois du stoner rock Fu Manchu ont sorti leur huitième album, intitulé Clone Of The Universe, le 9 février dernier. Leur retour est marqué par une tournée mondiale comprenant une seule date française à Paris, plus précisément au Trabendo. La salle affichait déjà sold-out quelques jours avant l’événement mais certains heureux ont tout de même pu réussir à s’infiltrer au dernier moment grâce à quelques généreux qui revendaient (voire donnaient) le précieux sésame. Il faut dire qu’il est assez rare que le groupe passe par la France alors, lorsque l’occasion se présente, les adeptes du stoner sont au rendez-vous !

C’est un groupe de loud rock français qui ouvre le bal à 19H30 pour la première partie. Red Diesel, composé de cinq garçons tout en cheveux, vestes en cuir et chemises ouvertes, ne peinent pas à mettre l’ambiance dans la salle.

Artistes : Fu Manchu – Red Diesel
Date : 2 mars 2018
Salle : Trabendo
Ville : Paris [75]

Red Diesel

Même si au départ le public est assez timide, il n’aura fallu que quelques minutes pour qu’il commence à s’agiter. Pas de réelle folie au menu mais l’énergie et l’envie des musiciens, et plus particulièrement le charisme du chanteur torse-nu, auront su entraîner le Trabendo dans l’univers du groupe pour bien commencer la soirée. L’influence musicale (et la dégaine) façon rock’n’roll des années 80 ont su mettre dans l’ambiance une bonne partie du public, même si selon le leader de Red Disel il manquait « peut-être un petit rail de coke » !

On est aux alentours de 20H45 quand les Californiens tant attendus de Fu Manchu entrent en scène. L’adrénaline monte de toute part : les voilà enfin ! Bien que le groupe tourne maintenant depuis plus de vingt ans, il déborde encore d’énergie. C’est donc un show dynamique qui nous est offert avec un Scott Hill (chant/guitare) au top de sa forme. C’est avec le son de « Clone Of The Universe » que la formation commence son set. S’en suivent une sélection de leurs morceaux les plus connus comme « Evil Eye » ou encore « California Crossing ». Au final, sept albums de la discographie de Fu Manchu sont présents dans la setlist. Mais c’est bien pour la chanson « Hell On Wheels » que la machine démarre vraiment. Ce titre, l’un des plus incontournable du groupe, sera chanté en chœur par une foule en délire. Quelques courageux s’aventureront même à slammer et, pour les autres, les pogos et headbang seront de mise.

Fu Manchu

Pas de doute, c’est bien Fu Manchu aux commandes. Souriant et entretenant un bon contact avec son public, le groupe semble apprécier la soirée autant que les spectateurs. Vient ensuite le tour du tant attendu « King Of The Road », tube le plus connu du groupe, avec une foule qui ne perd pas une miette des paroles « King of the road says you move too slow! ». Pourtant, pas de doute, pour le coup le public se mouvait à fond. Tout comme sur « Il Mostro Atomico », extrait de leur dernier album, qui terminera le set et passera à la vitesse de l’éclair en dépit de ses 18 minutes. Voilà maintenant plus d’une heure que la soirée bat son plein, néanmoins le public n’en a pas assez. Les pogos n’ont pas duré assez longtemps et il faut impérativement un rappel pour nous satisfaire !

Le groupe a donc tout juste le temps d’aller se rafraîchir, et évidemment de se faire désirer par la foule qui scande son nom à l’unisson, avant de revenir tout sourire. « Boogie Van » sera le douzième titre interprété ce soir avant de remercier à nouveau le public parisien d’être présent. Scott Hill en profitera d’ailleurs pour annoncer « une dernière petite chanson » : « Saturn III ». Une chanson qui ne dure pas loin de huit minutes pour le plus grand plaisir des fans. Messieurs : revenez-nous vite !

Setlist :

Clone Of The Universe
Evil Eye
Eatin Dust
California Crossing
I’ve Been Hexed
Hell On Wheels
Mongoose
Nowhere Left To Hide
Dimension Shifter
Strato Streak
King Of The Road
Il Mostro Atomico
Rappels :
Boogie Van
Saturn III

Report et photos : Johanna Arnoult.



Laisser un commentaire

  • Arrow
    Arrow
    Alice Cooper @ Paris
    Slider
  • 1/3