ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Nouvelles Du Front   

Give peace a chance


Quand nous avions vu cette charmante demoiselle déambuler tous voiles dehors dans les coulisses du Hellfest en juin dernier, nous ne nous doutions pas qu’il allait bientôt s’agir d’une criminelle.

Quand les spectateurs du concert d’Orphaned Land sur la Mainstage 2 le 19 juin ont applaudi le symbole de paix, le geste de la danseuse Johanna Fakhry et le chanteur Kobi Fahri réunissant les drapeaux israélien et libanais, ils ne se doutaient probablement pas quels matériaux explosifs ces deux artistes étaient en train de manipuler.


Pour cela, selon la loi libanaise, la danseuse Johanna Fakhry, originaire de ce pays, peut être aujourd’hui considérée comme une criminelle.

Car le Liban et Israël sont deux pays en guerre ; et un Libanais entretenant le moindre rapport « amical » avec un Israélien peut être considéré coupable de fraterniser avec l’ennemi. Et depuis Johanna a subi diverses critiques, attaques et autres commentaires désobligeants (comme sur cette vidéo sur YouTube où certains termes sont tout sauf flatteurs). Certains crient à la trahison et on trouve même une page Facebook (guère populaire cependant) réclamant qu’on lui retire la nationalité libanaise.

Les moins virulents soulignent principalement « l’absurdité » du geste, comme Ziad Feghali, habitant au Liban, cité dans un article sur cette affaire, sur le site de France 24 :

« Je trouve ce genre d’initiative complètement absurde. La danseuse n’a clairement aucune idée de ce que ça veut dire de vivre au Liban. Nous, tous les jours, on entend les sirènes de la guerre en provenance d’Israël. Cela ne sert à rien d’afficher nos drapeaux côte à côte, si ce n’est jeter encore un peu d’huile sur le feu. Selon la loi libanaise, un citoyen libanais n’a pas le droit d’avoir de rapports avec les Israéliens, parce que nous sommes en guerre. Si Fakhry était plus célèbre ou si elle vivait au Liban, elle aurait probablement eu des problèmes avec les autorités. Et elle aurait sans doute aussi rencontré des difficultés avec les Libanais qui, pour la plupart, condamnent ce genre d’attitude. Je ne vois pas ce qu’il y a de positif dans cette initiative. »

Il est vrai que Johanna Fakhry ne vit pas aujourd’hui au Liban mais dire qu’elle ne sait pas ce que c’est que d’y vivre est sans doute trop catégorique, voire une preuve d’ignorance. La danseuse elle-même, sur sa page Facebook personnelle, affirme, en réaction à ces attaques :

« J’ai enduré la guerre au Liban. Cela aurait dû développer en moi une haine envers Israël et me faire nier toute possibilité de paix. Mais au contraire, la réalité de ces jours passés doit cesser, des meilleurs jours reposent dans la paix et l’union. J’étais au Liban il y a quelques mois et ce que j’ai vu, c’est la pauvreté, un clivage nord-sud et une sous-éducation rendant les esprits plus malléables à l’endoctrinement. Je ne suis pas là pour justifier mes actes, j’agis, il y a trop de baratin, si nous voulons agir, c’est maintenant ou jamais. »

De plus, qu’importe même la légitimité d’un tel acte : un seul geste, même le plus petit, pour la paix est-il un geste de trop ? Heureusement, d’un autre côté, certains applaudissent le courage comme Roi Ben-Yehuda, originaire lui d’Israël, selon qui :

« Johanna Fakhry et Orphaned Land ont fait preuve d’un bel exemple de courage moral. Ils devraient d’ailleurs être applaudis pour ça. […] En brandissant ainsi [ces drapeaux], Fakhry et Orphaned Land se sont exprimés au nom de leurs peuples. Et naturellement, ceux qui ne sont pas d’accord avec eux leur en veulent d’avoir fait ça. Selon moi, l’art peut influencer la politique en bien, même si pour l’instant, cela n’a pas donné de résultat concluant. Les artistes comme ceux d’Orphaned Land tentent de contourner les discours en faveur du conflit. A la fin, si les gens fredonnent un air de rock, ce sera le même air à Tel-Aviv, à Beyrouth ou à Ankara. »

Un discours proche de celui de Kobi Fahri, chanteur d’Orphaned Land, dans certains passages de l’interview donnée à Radio Metal un peu plus d’un an avant l’incident ici évoqué ; un Kobi Fahri qui n’a pas non plus hésité à soutenir Johanna :

« Pour moi, Johanna est le pur symbole de l’espoir, du courage et de la foi. Au départ, j’avais peur qu’agiter les drapeaux d’Israël et du Liban entraîne de fortes critiques envers Johanna et je lui ai fait part de ces craintes. Cependant, elle a insisté pour qu’on le fasse et vous savez pourquoi ? […] Parce que nous espérons mettre fin à ce cycle infini de guerres, créer un dialogue, de la compréhension, de l’amitié, de la fraternité ; afin de créer un monde meilleur pour les enfants qui vivent dans ces « pays d’orphelins ». […] Si Johanna et moi pouvons vivre comme frère et sœur (même nos noms sont presque similaires), comme amis et voisins, alors pourquoi ne pourrions-nous pas aussi influencer nos nations pour faire de même ? Il est temps de mettre ça de côté et d’essayer de construire une Nouvelle Jérusalem. Et un jour, chacun reconnaîtra Johanna Fakhri comme la fondatrice et le symbole de cette vision. Une héroïne, une véritable guerrière de lumière. »



Laisser un commentaire

  • AC [en mode beauf] dit :

    N’omettons pas aussi de noter que Johanna est plutôt très potable physiquement parlant, ça serait dommage de l’abimer. Et en plus elle s’affiche en tant que célibataire sur Facebook… Moi je dis ça, je dis rien !

    (vous êtes sûr que le dernier « No Comment » de la saison est sortit ?)

    [Reply]

  • Personnellement, J’avais trouvé que le message plutot une bonne chose, enfin, je veux dire ca colle avec le message de paix du groupe et j’ai beaucoup de mal a comprendre qu’on puisse le condamner

    Bon, j’avoue, ce qui m’a fait lire cet article, c’est que j’ai reconnu la photo, qui est de moi, réalisée pour http://ifisdead.net 🙂

    [Reply]

  • Vous négligez un aspect essentiel dans cet article : c’est Israël qui a attaqué le Liban. Dans l’histoire il y a clairement un agresseur est un agressé, et surtout un vainqueur et un perdant. Le Liban est un pays dévasté et extrêmement pauvre qui a subit plusieurs invasions israéliennes en quelques décennies.

    On peut vouloir la paix, mais on ne peut pas signer de chèque en blanc. On ne peut pas renvoyer tout le monde dos à dos, parce que ça c’est justement nier la vérité. L’acte de Johanna ne mérite pas toutes ces réactions haineuses. Mais on ne peut pas en vouloir aux libanais d’avoir la rage, parce que cette rage n’est pas irraisonnée, loin s’en faut. Si des efforts doivent être faits, c’est en priorité du côté israélien.

    [Reply]

    O.L. sont des citoyens israëliens qui, en tant que tel, on le droit de s’exprimer et d’être en désaccord avec la politique menée par leur état. « On ne peut pas leur en vouloir… » Effectivement, ce sont juste des cons. Qu’on le veuille ou non, ils sont condamnés à être voisins. Les enfants doivent-ils payer pour les crimes des parents? Nous avons bien réussi à faire la paix avec l’Allemagne!

    Ludo

    Bah allons y, les israeliens sont des monstres mangeurs de palestiniens comme les « boches » en 40…soyons réalistes…
    Je ne cautionne nullement les actes du gouvernement israelien en matière de politique étrangère m’enfin bon le Liban c’est pas une histoire simple.
    Moi ce que l’on m’a appris lors de mon Master d’HIstoire c’est que certes l’intervention israelienne de 1982 est éxagérée mais ils n’empêchent que des attentats existaient et qu’ils étaient dirigés contre Israel, si demain les Allemands nous tiraient dessus que diriez vous? Cette intervention est un crime mais comme beaucoup de guerre elle a une raison, risible certes mais elle existe.
    DE plus, soyons réaliste, le Hezbollah défendant le LIban contre l’ennemi israelien je n’y crois pas une seule seconde : le Hezbollah est financé par la Syrie (hummm les gouvernants honnètes ^^) qui a refusé l’indépendance du Liban en 1976 pour le garder comme une sorte de colonie…alors laissez moi rire, il n’y a pas de méchant : juste des peuples qui se battent pour des questions religieuses et territoriales mais surtout pour une influence. Les peuples comme les peuples européens de 1940 souffrent c’est tout, plus au nom de la race supérieur mais au nom de Yahvé ou d’Allah.

    Maintenant revenons en à la source du problème : qui a implanté les israeliens en terre PAlestinienne? L’ONU. ALors si ça vous dérange tapez dessus…ah tiens plus personne! D’ailleurs une partie de ce choix vient du fait que le grand mufti de Jerusalem Mohammed Amin al-Husseini avait en 40 soutenu les Nazis pour éliminer les Juifs…ah tiens changement de rôle…mais ça tout le monde l’a oublié!

    Dernière chose pour être un antiquisant, cette région a toujours été en guerre bien avant les religions alors arrêtons de rire deux secondes, ce n’est pas depuis Israel que la situation y est merdique!

    Je ne dénonce personne et ne soutient aucun gouvernement, chacun a ses tords et cela ne sert à rien de se lancer des piques mais reconnaissons quelque chose, le geste de Johanna Fakhry et d’ORphaned LAnd est un acte de courage énorme : car c’est la paix plus forte que la guerre et l’Homme plus fort que le dogmatisme et cela on ne peut que le soutenir!

    Désolé mais je deteste laisser les gens parler de l’Histoire du Moyen Orient alors qu’ils n’y connaissent rien.

  • Quand est-ce que les législateurs de ces pays arrêtront-ils d’être bas du front et laisseront-ils leurs citoyens se comporter comme des personnes du monde ??? La musique transcende les clivages culturels, religieux, nationaux et ethniques. Let the music do the talking…

    [Reply]

    King Asator

    tu sais y a pas si longtemps que ça on avait des collabos en France…même délire, autre époque

    Samuel

    je pense que c’est pas pour demain, il suffit de regarder les scores du FN… triste…

  • C’est normal, brandir un drapeau israélien, quelle soit sa nationalité, qu’on soit pacifiste ou non, c’est légitimer leur gouvernement ignoble.

    [Reply]

    Giroflet

    Je trouve ce geste très beau et je condamne les pays extrémistes qui interdisent à leurs ressortissants de faire un gestes aussi petit soit-il en faveur de la fraternité.
    Celui qui a un effort à faire ce n’est pas Israël mais tous ces pays pourris par l’islamisme, l’extrémisme et le totalitarisme !

    Vive Orphaned Land et Johanna Fakhry ! A mort les radicaux de tout poil qu’ils crèvent milles morts dans leur ignorance crasse

    et surtout Metal forever !

  • Un beau geste en effet mais on voit maintenant les conséquences, je ne connaissais que peu Orphaned Land avant leur passage au HellFest.
    Leur présence au festival montrait un point important à nos détracteurs: la musique et la culture Metal ne signifie pas obligatoirement le mal, dans le cas d’Orphaned Land cela signifiait le rapprochement des peuples et des nations entretenant des relations hostile depuis plusieurs année.
    Qu’est ce que Mme Boutin et Mr De Villiers vont nous reprocher cette fois ci, d’avoir remis le feu au poudre dans le conflit israelo-libanais??

    [Reply]

  • Arrow
    Arrow
    Trivium @ Villeurbanne
    Slider
  • 1/3