ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Live Report   

Gotthard et sa joie de vivre


La première chose qu’on constate quand on arrive devant le Ninkasi Kao de Lyon pour un concert de Gotthard, c’est la moyenne d’âge de la file d’attente. Car là où en général les quarantenaires (et plus) sont en minorité, ici c’est l’inverse qui se produit. Du coup on ne se doute pas forcément en passant devant la salle que ce soir c’est hard rock au menu ! On sent qu’octobre est bien là car le froid fait ses premières apparitions, au grand désarroi de ceux qui ont décidé de s’habiller léger parce qu’il faisait encore très beau la semaine précédente. Vivement que ça ouvre !

À peine le temps de se réchauffer que les Orléanais de Wild Dawn débarquent pour nous chauffer les oreilles.

Artistes : GotthardWild Dawn
Date : 22 octobre 2014
Salle : Ninkasi Kao
Ville : Lyon

Wild Dawn

Avec Wild Dawn, on a affaire à du bon hard rock sans prétention mais pas moins efficace, tantôt Airbournien, tantôt Motörheadien, qui fait plaisir à entendre. Malgré un engouement relatif d’un public qui bougeait peu, la bande à chemises à carreaux nous a envoyé environ quarante minutes de musique où l’on retiendra surtout un Romain (guitariste lead) véritable pile électrique et qui descendra même faire un solo dans le public. Le dernier morceau du set pointe le bout de son nez… lorsqu’une odeur de brûlé émane des premiers rangs. De la fumée s’échappe en fait des retours de scène sur le côté droit et les techniciens de la salle interviennent rapidement pour les débrancher. Une petite frayeur qui n’aura finalement pas dérangé les Wild Dawn qui auront pu malgré tout terminer leur prestation.

Gotthard fait le show !

Une fois les musiciens sortis de scène, les techniciens et roadies s’affairent telles des fourmis ouvrières à préparer la scène pour le concert de Gotthard. 20H45, les lumières s’éteignent, les gyrophares posés sur les amplis s’allument et des sirènes de police retentissent. Pas de doute, c’est bien eux, venus promouvoir leur nouvel album Bang! auprès d’un public lyonnais qui ne se fait pas prier pour mettre très vite l’ambiance ! La première chose qu’on remarque concernant ce show concerne le volet visuel où rien n’est laissé au hasard. Impacts de balles sur les amplis et la grosse caisse sont en relation avec le back drop sur lequel on voit une femme fatale armée d’un revolver (référence à la pochette de l’album).

Cette fois les membres du groupe n’ont pas besoin de s’agiter partout car leur seule présence en impose. Les Suisses attaquent donc par « Bang! », tirée de leur nouvel album éponyme, directement suivie de « Sister Moon ». On remarque donc un changement par rapport aux setlists des concerts précédents, en effet d’après nos sources Nic Maeder, le chanteur de Gotthard, serait tombé malade à cause de la climatisation du tour bus et c’est pour cette raison que le set lyonnais a donc été raccourci de dix-neuf à quinze chansons.

Mais pour quelqu’un de malade, on peut dire qu’il en a encore dans le ventre, le Nic ! Sa prestation vocale aura été superbe, en accord avec les autres musiciens tous irréprochables dans leur rôles. Leo (guitare) ne sera pas en reste et jouera avec sa talk box pour faire partager au public un petit discours avec une voix à la Daft Punk avant d’enchaîner sur un « Right On » qui ravira les fans. Nic de son côté s’est également équipé d’une guitare, créant un mur de son pour ce titre qui lui donne l’impact qu’il mérite. Le groupe embraye sur « Master Of Illusion » et « Domino Effect », qui nous offre un très beau solo/duel de guitare entre Leo et Freddy.

Leo a la classe

Puis c’est au tour du single de leur nouvel album d’émerger, « Feel What I Feel ». La salle déjà à bonne température est maintenant chauffée à bloc et aura apprécié également le très beau light show du concert, à l’exception du claviériste, manifestement oublié par l’ingénieur lumière… La bonne ambiance est de mise et le claviériste nous gratifie même d’un petit solo style baroque incluant La Marseillaise, puis les autres le rejoignent sur scène pour entamer « Starlight ». Mais pas seuls puisque Gotthard fait monter quelques personnes du public sur scène pour les aider à chanter les « tou dou dou dou » du morceau. Leo mettra même sa guitare autour d’un jeune pour jouer un solo en la tenant par derrière lui. Une très bonne ambiance tout au long du set qui aura mis le sourire !

Après un petit discours en français approximatif de Leo (qui aura notamment essayé une blague sur le métro parisien !) le groupe entame un morceau appelé « C’est la vie » dont les couplets sont chantés en français. C’est donc la pause du concert puisque le morceau suivant est « One Life, One Soul ». Après une petite session où Nic fait chanter le public (on aura noté beaucoup d’interactions ce soir entre le combo et ses fans), le groupe balance sa reprise de « Hush » de Billy Joe Royal, en incluant un jam sur « Hey Joe » de Hendrix au milieu du titre où ils en profitent pour présenter les musiciens avec des petits solos. C’est au tour de l’intro de « Lift U Up » de commencer et les guitaristes en profitent pour jammer encore un peu sur des riffs comme « Whenever You Want » (Status Quo) ou « Smoke On The Water » (Deep Purple). Un bon moment.

Le morceau fini, le groupe quitte la scène et revient quelques instants après pour le rappel sur leur incontournable « Anytime, Anywhere » suivi de « Thank You », pour remercier les fans. Au vu de la composition « lente » et « ballade » de ce morceau, le jouer avant « Anytime, Anywhere » aurait sans doute été un meilleur choix mais cela n’enlève évidemment rien à la qualité de la prestation de ce morceau et plus globalement de ce set.

Le groupe salue le public chaleureusement et quitte la scène : c’est un très beau concert qui vient de se finir.

Merci messieurs !

Setlist :

Bang!
Sister Moon
Right On
Master Of Illusion
Domino Effect
Feel What I Feel
Remember It’s Me
What You Get
Starlight
C’est La Vie
One Life, One Soul
Hush
Lift U Up

Anytime, Anywhere
Thank You

Live report : Hub’
Photos : Claudia Mollard



Laisser un commentaire

  • Arrow
    Arrow
    Alice Cooper @ Paris
    Slider
  • 1/3