ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Chronique   

Greg Puciato – Child Soldier: Creator Of God


The Dillinger Escape Plan a cessé de créer il y a plus de trois ans. Si certains s’inquiétaient de l’avenir de son frontman talentueux Greg Puciato, ses multiples travaux ont rassuré quant à sa créativité. Deux albums avec The Black Queen et un deuxième album de Killer Be Killed à paraître : Greg Puciato a bel et bien cessé d’œuvrer au sein de The Dillinger Escape Plan pour « libérer sa créativité » et ne plus ressentir de la frustration. Cette peur de « rater » les opportunités créatives est ce qui motive principalement sa décision de s’illustrer pour la première fois en solo. En d’autres termes, Greg Puciato doit pouvoir s’exprimer sans dépendre de personne. Child Soldier: Creator Of God est la réalisation d’une liberté absolue. Il est l’équilibre entre deux extrêmes que sont The Black Queen et The Dillinger Escape Plan, et l’intégration de ses multiples facettes en tant qu’artiste.

Greg Puciato a tout écrit et joué sur Child Soldier: Creator Of God, mis à part la batterie enregistrée par Chris Hornbrook de Poison The Well, l’ancien batteur de The Dillinger Escape Plan Chris Pennie et celui de Killer Be Killed, Ben Koller. Le seul contrepouvoir à l’œuvre sur Child Soldier vient de la présence du producteur Nick Rowe (Lamb Of God, Biffy Clyro, Madonna, etc.), sorte de « deuxième membre de groupe ». Il a œuvré avec Steve Evetts en charge du mix, un habitué de The Dillinger Escape Plan, pour rendre justice à l’extrême versatilité de Greg Puciato. Il est effectivement question d’une présentation très large des capacités du frontman. Child Soldier n’est pas motivé par des questions de cohérence mais de sincérité : il représente les états d’âme de son créateur qui s’expriment en chansons. L’assemblage survient dans un second temps, avec ce souci de proposer une expérience intégrale qui récompense l’écoute d’album. Child Soldier délivre alors toute sa complexité. Les atours gracieux d’« Heaven Of Stone » avec ses accords de guitare acoustique et sa ligne de chant murmuré ne doivent pas induire en erreur. Greg ne souhaite pas livrer une version intimiste et mielleuse de sa musique et de sa personnalité, sorte de cliché de l’œuvre solo. L’électro sombre de « Creator Of God » prend très vite le pas, comme une évolution naturelle de l’état d’âme de l’auteur. Greg Puciato passe d’un vocabulaire pop-folk à celui de la noise (dont un final totalement bruitiste, antithèse du premier morceau), avec toute l’austérité du genre et l’investissement qu’il nécessite. L’agressivité de « Fire For Water » (avec le jeu atypique de Chris Pennie) et la violence de son chant écorché emmènent l’auditeur vers d’autres territoires plus sombres tout en rappelant que Greg Puciato a toujours cette capacité à rendre l’extrême audible.

C’est bel et bien ce qui impressionne avec Child Soldier: Creator Of God : une navigation fluide et organique entre des titres qui n’ont parfois que très peu en commun. Le rock indus-grunge de « Deep Set » aux accents d’Alice In Chains prédispose aux claviers éthérés de « Temporary Object » et de son évolution lumineuse qui emprunte à l’EDM. « Fireflies » transforme cette approche délicate de la musique électro en empruntant à la synthwave sans souffrir de l’étroitesse du genre (on peut penser au projet Crosses de Chino Moreno). « Do You Need Me To Remind You » joue sur une pesanteur quasi sludge via un riffing massif, prélude à l’enragé « Roach Hiss », véritable exercice de vocifération pour le chanteur. Greg Puciato invite en quelque sorte l’auditeur à parcourir des montagnes russes, entre brutalité extrême, élans mélancoliques intimistes (« You Know I Do ») et allures chaleureuses planantes (la fin groovy de « Through The Walls »). Il y a même une volonté d’aller tutoyer le joyeux et le dansant via « A Pair Of Questions » et ses atours pop-eighties, vite rattrapé par le Reznorien « Evacuation » qui rappelle l’époque The Fragile de Nine Inch Nails (1999). Tout ce panel d’émotions se trouve condensé sur la conclusion cathartique et entêtante « September City ». Comme un symbole, les multiples voix de Puciato s’enchevêtrent : toutes ses facettes coexistent sans entrave.

Indéniablement, Greg Puciato a encore énormément de choses à apporter à la scène musicale contemporaine. Si l’on peut regretter le monument Dillinger Escape Plan, il faut reconnaître que sa mort est un affranchissement pour l’artiste. Child Soldier: Creator Of God est la posture sincère d’un homme qui croît fermement que seule la liberté compte et que diversité musicale n’est pas synonyme de « collection de chansons sans rapport ». Child Soldier: Creator Of God prend tout son sens lorsqu’il se parcourt d’une traite. Si les registres et les catégorisations sont des chaînes, Greg Puciato les brise sans relâche. Immortaliser une émotion ne doit souffrir d’aucun impératif.

Chanson « Roach Hiss » :

Chanson « Do You Need Me To Remind You? » :

Clip vidéo de la chanson « Deep Set » :

Clip vidéo de la chanson « Fire For Water » :

Album Through The Hollow, sortie le 23 octobre 2020 via Federal Prisoner. Disponible à l’achat ici



Laisser un commentaire

  • Arrow
    Arrow
    Slipknot @ Lyon
    Slider
  • 1/3