ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Potin   

Ha, comme le monde est petit !


Pendant que D’arcy Wretzky, ancienne bassiste de Smashing Pumkins dans les années 90, règle ses problèmes avec la justice, Billy Corgan, le leader du groupe, en a appris une bonne sur la demoiselle occupant aujourd’hui ce poste, miss Nicole Fiorentino.

Mais avant de vous en dire plus, revenons un peu en arrière. En 1993, les Smashing sortent l’album Siamese Dream avec pour illustration le portrait de deux petites filles, siamoises, devinons-nous. En 2007, Billy Corgan lançait un appel sur le web pour retrouver ces fillettes : « Comme vous le savez tous, elles étaient assez jeunes quand la photo a été prise. Pour ce que nous en savons, elles ne sont plus conjointes. » Quatre ans plus tard, il ne s’attendait probablement plus à les retrouver. Et pourtant…

Dans un récent twit, Corgan a fait cette déclaration : « je viens d’apprendre la plus bizarre des nouvelles : Nicole, notre bassiste, vient d’admettre qu’elle est l’une des filles sur la pochette de Siamese Dream. » Mais pourquoi l’a-t-elle avoué seulement maintenant alors qu’elle occupe ce poste depuis un an ? Twit suivant : « Elle nous a dit qu’elle ne voulait pas que nous le sachions parce qu’elle pensait que nous ne voudrions pas d’elle dans le groupe. »

Un fait encore plus extraordinaire que Spencer Elden, le bébé tout nu de la pochette de l’album Nevermind de Nirvana (1991), symbole d’une génération, devenu grand et travaillant pour le studio de Shepard Fairey, concepteur d’une autre icône de notre époque : l’affiche Hope de la campagne de Barack Obama en 2008.

Reste quand même à savoir si c’est vrai. Nicole n’a-t-elle pas balancer un bobard pour se rendre intéressante ? Qui ne l’a jamais fait ? A-t-elle montré comme preuve la cicatrice de l’opération de séparation à Billy Corgan ? Lui a-t-elle présenté sa sœur ? Nous préférerions ne pas avoir à nous poser la question pour préserver toute la magie de ces incroyables retrouvailles mais nous avons de quoi douter : si la photo avait été prise spécialement pour illustrer cet album (comme l’affirme l’assistant de l’auteur de ce cliché au site du magazine Rolling Stone) alors ces fillettes qui ne devaient pas avoir plus de dix ans à l’époque, ne devrait pas avoir plus de vingt quatre ou vingt cinq ans aujourd’hui. Or, Nicole Fiorentino en a trente-et-un.

Non, oubliez ce que je viens de vous dire. C’est magnifique, c’est merveilleux ! L’un des visages les plus représentatifs du groupe en fait maintenant pleinement partie. Et le bébé Nirvana a contribué à l’image d’une des plus grandes icônes politiques d’aujourd’hui. What a wonderful world !



Laisser un commentaire

  • C’est dommage, j’arrive pas à y croire 🙁

    [Reply]

  • Billy Corgan c est un peu le Dany Filth du rock, sa voix elle est terrible pour certains, terrible pour les oreilles pour d’autres.

    [Reply]

  • Mouais. Mais l’essentiel c’est de direque que cet album est de toute façon énorme, comme tous les albums des citrouilles (celles-ci , pas celles d’hambourg) d’avant la séparation. Pour compléter l’article, il faut également dire qu’on peux voir le titre de l’album comme un métaphore sur l’enfance de Billy Corgan. Il a un frère souffrant de retards mentaux, avec lequel il est toujours très proche. La chanson Spaceboy lui est dédié.

    [Reply]

  • Arrow
    Arrow
    Mass Hysteria @ Transbordeur
    Slider
  • 1/3