ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

News Express   

HELLFEST : communiqué du festival suite à l’affaire des steak avariés


Le Parisien a, le 17 juillet, publié un article ayant pour titre « Steaks avariés au Hellfest« . Le journal expliquait alors : « 70 kg de steaks hachés avariés ! Dans un premier bilan peu ragoûtant des opérations de contrôles sanitaires d’été, les agents de la Répression des fraudes (DGCCRF) épinglent le Hellfest, le festival qui a attiré quelque 100000 amateurs de hard rock et de heavy metal du 21 au 23 juin derniers à Clisson (Loire-Atlantique). La viande provenait du festival hard rock de Saint-Brieuc et ‘décongelait à température ambiante sous un arbre’ révèle le rapport. Le concert de David Guetta à Grenoble, le 28 juin, n’a pas fait mieux côté restauration : 100% des marchands ambulants contrôlés en marge de la manifestation étaient en infraction pour fausses frites ‘maison’ et conservation des denrées à trop hautes températures. »

Le Hellfest vient de publier un communiqué afin d’apporter de plus amples détails sur cette affaire :

« Suite aux propos du Parisien titrant « Steak avariés au Hellfest », « les agents de la Répression des Fraudes épinglent le Hellfest », Hellfest Productions, l’association organisatrice tient à préciser qu’elle n’est pas responsable des faits puisque l’association ne propose pas directement la restauration au public. L’association met à disposition des emplacements de vente aux restaurateurs servant le public avec arrivée, évacuation de l’eau et électricité. Mais en aucun cas elle ne se charge de fournir directement la restauration au public. Des contrats strictes sont établis entre l’association Hellfest Productions et les 37 stands de restaurations. Ces contrats exigent que les restaurateurs assurent leur activité dans des conditions d’hygiène irréprochables et conformément aux lois en vigueur, et que les aliments proposés soient de qualité, non périmés et stockés dans des conditions d’hygiène et de conservation irréprochables.

Hellfest Productions tient également à préciser qu’elle porte une attention particulière au choix des restaurateurs, qu’elle met en place des clients mystères pendant le festival et surveille de près l’installation des stands de restauration avant l’ouverture des portes au public. Malheureusement, un contrôle sanitaire ne peut être mis en oeuvre par le festival et il appartient donc aux services dont c’est la responsabilité de les effectuer pendant le festival. Ce qui a été fait cette année, et Hellfest Productions félicite donc ces services pour avoir « épinglé » ce restaurateur (1 sur les 37 présents). Bien entendu ce pseudo restaurateur sera définitivement radié des restaurateurs/sociétés pouvant prétendre à un stand sur le festival. Hellfest Productions regrette seulement d’apprendre par voie de presse cet état de fait qui ne lui avait pas été communiqué par les services de la Direction Départementale et de la Protection des Populations que nous avons accueillis et dirigés pendant le festival et avec qui nous avons étroitement collaborés en amont du festival en leur fournissant la liste des restaurateurs présents pour l’édition 2013.

Hellfest Productions déplore également le fait que l’ensemble des restaurateurs ou de ses prestataires/traiteurs soient stigmatisés par cet article diffusé car la quasi totalité d’entre eux font leur travail dans les règles de l’art, et, nous y sommes attentif, autant que nous pouvons l’être…

Nous continuerons à collaborer étroitement avec les services de la Direction Départementale de la Protection des Populations afin de protéger les festivaliers et lutter le plus efficacement possible contre ces restaurateurs malveillants ! »

Laisser un commentaire

  • Comme d’habitude, on reste dans la désinformation la plus totale ! C’est sûr qu’il vaut bien parler de celà que de la mer** économique dans laquelle on se trouve avec des politiciens véreux et nombrilistes.
    A quand une presse qui informe, une presse qui fait son travail de recherches et d’investigations et qui arrête de traîter souvent de façons globale des épi-phénomènes ??? Vive le metal et vive le HellFest !

    [Reply]

  • P.I.T.O.Y.A.B.L.E.
    C’est vraiment du très bon journalisme, on généralise, et on porte le discrédit sur le festival qui n’y est pour rien.
    Il fallait bien un titre racoleur pour attirer l’attention du lecteur. Mais si au moins le contenu était honnête. Ah oui, c’est vrai l’honnêteté journalistique n’existe plus.

    1 restaurateur sur 37 lors du Hellfest n’était pas conforme.
    On ne se prend pas la tête, on descend le festival.

    Enfin bon, c’est le même procédé avec un terroriste dit musulman. Le « VRAI » problème c’est l’Islam vous diront-ils.

    [Reply]

  • Encore du travail de journaliste approximatif.

    [Reply]

    Noëltamère

    +1

  • Ça me semblait pourtant évident que le hellfest ne proposait pas directement la nourriture au public, enfin bon faudra expliquer au journalistes du parisien qu’il faut s’informer un minimum avant de rédiger un article.

    [Reply]

  • la mal bouffe sur des concerts et festivals , ça existe depuis des lustres , jaloux du succès d’un fest métal

    [Reply]

  • C’est peut-être moi qui suis parano (et pour être honnête mon but n’est pas de défendre à tout prix le Hellfest), mais sérieux qu’est-ce qu’on ferait pas pour taper sur ce festival.

    [Reply]

  • Encore un travail de journaleux en dessous de tout.
    A ce train la ils vont rattraper les chaines publiques d’info télévisées…

    [Reply]

    Fallen

    oh tu sais, les journaux c’est des entreprises, qui appartiennes à des groupes… si tu remontes un peu tu vois très vite qu’c’est les memes personnes qui controle tout les médias, par exemple libé c’est controlé par rotschild, tout comme certaines chaines de pseudo information. 🙂

  • Arrow
    Arrow
    Dream Theater @ Lyon
    Slider
  • 1/3