ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Nouvelles Du Front   

Hellfest : pourquoi tant de haine ?


Jouons aux différences avec… La première affiche du Hellfest 2011

L’édition 2011 du Hellfest se dessine doucement via la première annonce, parue il y a un mois environ. Comme d’habitude, il y a des groupes de tous les horizons (géographiques et musicaux) dont le seul point commun est leur qualité musicale indiscutable dans leurs domaines respectifs. Ainsi, de Converge à Orphaned Land, de Septic Flesh à Coroner, de Mayhem à Sodom ou de Triptykon à Karma To Burn, rien n’est à jeter. Cette première annonce laisse encore une fois augurer une programmation unique et exceptionnelle, à des années-lumières des néons tapageurs des autres gros festivals européens.

Pourtant tout n’est pas rose dans l’ancienne cité fortifiée du royaume de Bretagne. Malgré l’excellente première vague de groupe, un détail a fait tiquer votre serviteur : l’affiche. Elle n’est pas vraiment inesthétique, ni choquante à proprement parler. Nous parlerons ici plutôt de gratuite et malvenue.

Pour les metalleux francophones ayant entrepris une année d’exil sur la lune, il faut savoir que l’édition 2010 du Hellfest a été entourée d’une polémique concernant son nom, son affiche et la présence de certains groupes auxquels sont reprochés des paroles contraires à la loi française encadrant la liberté d’expression. Après recherche sur internet, le texte auquel il est fait référence est l’article 24 de la loi du 29 juillet 1881, modifiée en 1992 par Jean-Claude Gayssot. Cet article dit : « §24 : […]Ceux qui, par l’un des moyens énoncés à l’article 23, auront provoqué à la discrimination, à la haine ou à la violence à l’égard d’une personne ou d’un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée, seront punis d’un an d’emprisonnement et de 45000 euros d’amende ou de l’une de ces deux peines seulement ».

Cet article appelle une autre question : quels sont ces moyens énoncés dans l’article 23. Là encore, on peut trouver la réponse sur internet : « §23 : Seront punis comme complices d’une action qualifiée crime ou délit ceux qui, soit par des discours, cris ou menaces proférés dans des lieux ou réunions publics, soit par des écrits, imprimés, dessins, gravures, peintures, emblèmes, images ou tout autre support de l’écrit, de la parole ou de l’image vendus ou distribués, mis en vente ou exposés dans des lieux ou réunions publics, soit par des placards ou des affiches exposés au regard du public, soit par tout moyen de communication au public par voie électronique, auront directement provoqué l’auteur ou les auteurs à commettre ladite action, si la provocation a été suivie d’effet. Cette disposition sera également applicable lorsque la provocation n’aura été suivie que d’une tentative de crime prévue par l’article 2 du code pénal

Jouons aux différences avec… « Le Christ à Emmaüs » de Rembrandt

En gros, on ne dit pas ce qu’on veut comme on veut, surtout si c’est insultant. Ces limites semblent assez claires quand on voit le traitement que vit Sexion d’Assaut suite au propos homophobes tenus dans le magazine International Hip-Hop. S’il n’y a pas eu de décision de justice pour l’instant, le groupe a vu nombre de ses concerts annulés et MTV a retiré sa nomination aux MTV Music Awards.

« Et le rapport de tout ça avec l’affiche ?», me direz-vous. Le rapport est que l’on ne dit ni l’on fait ce qu’on veut avec la liberté d’expression. Quand on gère un festival de musique dont quelques groupes invités peuvent avoir un discours à la limite de ce que la loi de 1881 encadre, il peut être sage de faire profil bas sur la promotion pour que le débat reste autour de ce qui est le plus important pour un festival musical : la musique.

Attardons-nous un moment sur l’affiche. Qu’y voit-on : un homme, barbu aux cheveux longs, entouré d’une aura de lumière noire, au regard vitreux et aux joues lépreuses, marqué sur son front du signe du festival. Cet homme, à l’instar de beaucoup de représentations traditionnelles des figures christiques, a les yeux tournés vers le ciel. Difficile de savoir s’il s’agit du Christ ou non, mais il fait immanquablement penser à sa représentation dans « La Passion Du Christ » de Mel Gibson ou au « Christ à Emmaüs » de Rembrandt. Ce regard vitreux, ces joues souillées et cette aura noire font immédiatement penser à un Christ noir ou déchu. A défaut de reprendre simplement l’imagerie Biblique de Satan comme c’est souvent le cas dans le metal, cette affiche cherche simplement à blasphémer, surplombé par le « très inspiré » Our Music, Our Religion. « Un appât lancé à Christine Boutin et à sa bande de Boy Scouts comme le disais justement Animal… Mais pas que.

Déjà, cette affiche ne joue pas du tout la carte de l’apaisement. Là où les anti-Hellfest se décrédibilisaient eux-mêmes l’année dernière en comparant une figure mythologique (le loup-garou issu de la mythologie grecque) avec une figure biblique (le diable), on leur donne cette année le bâton pour se faire battre avec une affiche clairement blasphématoire. C’est aussi un formidable doigt levé aux quelques tentatives de dialogue instaurées l’année dernière. A ce titre elle a réussi à faire basculer dans le camp des « anti-Hellfest » une partie des catholiques qui jusqu’à présent trouvaient disproportionnées les attaques en règle contre le festival. Même le Père François, prêtre à Clisson et jusqu’ici dans une démarche de consensus, a fait part de son mécontentement dans le quotidien Ouest France daté du 12 octobre (archive non disponible sur le site, retranscription ici). Et je ne parle pas des metalleux catholiques qui doivent se sentir bien seuls face au dilemme : être en accord avec leur foi ou participer à ce qui est le meilleur festival d’Europe (qualitativement parlant).

Jouons aux différences avec… « La Passion Du Christ » de Mel Gibson

On pourra toujours dire qu’il ne s’agit là que de folklore, mais comme le disait Doc il y a quelques semaines sur ce site, « Des paroles malsaines, une musique agressive, des chevelus décervelés, de nombreuses insultes proférées à l’égard de la religion et j’en passe : bien sûr que nous sommes nuisibles à la société. Du folklore ?! Mais qu’on arrête avec le folklore… le folklore c’est de la philosophie de pacotille, de la masturbation intellectuelle». Les actes, les paroles, les images… Tout à une portée. Penser que l’on puisse faire, dire, chanter, peindre tout et n’importe quoi impunément tout en rejetant les conséquences (potentielles ou non) relève d’une certaine idiotie puérile.

On pourra aussi opposer à cet article la sacro-sainte provocation et je vais encore répondre en citant encore le Doc, à propos de Dunkelnacht : «  La provocation ? Je suis pour également, no problem. Mais la provocation est un art et pour que ce soit de l’art il faut que ce soit utilisé à bon escient : c’est-à-dire qu’il y ait du sens. Un sens. Lequel je m’en fiche, mais du sens quand même ». J’avoue ne pas saisir le sens profond de cette provocation, à mes yeux, gratuite.

Quoique gratuite dans ce cas me semble un terme inapproprié. C’est une provocation payante dans le sens où elle semble avoir été mûrement réfléchie : un bon gros blasphème, rien de mieux pour attirer les médias et faire parler d’eux. En supposant qu’à l’instar de l’année précédente, l’icône évolue au fil des annonces et/ou que le buzz se propage suffisamment, on aura bientôt le Hellfest dans le 20h, chez Morandini ou dans C Dans L’air.  De grands journalistes qui n’y connaissent rien donneront leur avis éclairé et débattront stérilement comme ils savent si bien le faire. Les metalleux feront les vierges effarouchées car on ne parle d’eux qu’en mal dans les magazines, qu’on les fait passer pour des décérébrés, brûleurs d’église, tueurs de prêtre, profanateurs de tombes. Comme les catholiques, desquels la campagne est partie l’année dernière, ils camperont sur leur position, étaleront leur étroitesse d’esprit sur des pages entières de blog et jamais – au grand jamais ! – n’accepteront de se remettre en question et d’accepter que, non, tout n’est pas blanc dans le metal.

En attendant ces événements (les gros titres des journaux, pas l’étroitesse d’esprit des metalleux qui, elle, a court depuis l’Âge de Bronze) reste cette affiche, artistiquement et esthétiquement réussie, pas du tout juridiquement condamnable, mais qui fait craindre que le débat ne sorte encore du cadre musical alors qu’il est le point le plus important pour un festival. Pour une fois, il aurait été intéressant de faire profil bas.



Laisser un commentaire

  • « Dans ce débat,il serait bon que les métalleux, ceux qui ne sont pas à l’image de ce festival, se bougent et se fassent entendre. »
    Il me semble que ça fait quelque temps qu’il y a des initiatives en ce sens:
    Par exemple:
    Les groupes Facebook « Pour que le Hellfest continue mais n’invite plus de groupes anti-chrétien », « Je sui chrétien, j’écoute du metal, et ce n’est pas contradictoire » et « Festivaliers chrétiens présents au Hellfest ».
    La publication par Radio Metal l’an dernier d’un texte de Pneumatis.
    Les débats avec des catholiques opposés au Hellfest et des métalleux allergiques au christianisme sur divers blogs et forums.
    Vous connaissez déjà un certain nombre de ces exemples. Je m’interroge donc sur le sens de votre remarque.

    [Reply]

    Ce commentaire s’adressait à Cité et Culture.

  • Salut

    J’avoue ne pas être d’accord avec cet article, globalement. Je sais pas ce qui se passe dans la tête des orgas, mais honnêtement je ne pensais pas qu’elle produirait une telle réaction. C’est sans aucun doute un message aux chrétiens, mais je vois plus ça comme un pied de nez, pas comme une insulte, et encore moins comme un blasphème. J’ai ressenti le message fait POUR NOUS, et pas CONTRE EUX. Une sorte de : « regardez, nous aussi on en a un » ou de « St Machin, patron des métalleux ». Et puis le côté noir à l’extérieur mais lumineux à l’intérieur, c’est pas si moche que ça quand même ; tu lui vois les yeux vitreux mais je les voyais plus lumineux … bref. L’artiste a visiblement très bien fait son boulot puisqu’on peut l’interpréter (en toute bonne foi) de 36 manières différentes. Beaucoup de ceux qui attendaient le Hellfest au tournant y voient un blasphème, alors que très peu de métalleux y voient Satan (il n’y a qu’à lire les commentaires à ce sujet sur le forum du Hellfest, il n’est pas cité une seule fois). Après tout, les métalleux voient souvent le monde en plus sombre, c’est pour ça que je pense plus à une appropriation du Christ qu’à un blasphème. Enfin je ne pense pas que les orgas aient besoin de continuer de profiter de la pub de cette façon. On a suffisamment parlé du festoche l’année dernière pour que les clients occasionnels soient au courant.

    J’aurai aussi deux trois mots à dire concernant les paroles mais ce sera pour bientôt (pas le temps maintenant).

    [Reply]

    Je l’ai pris également comme un pied de nez. Mais ce dernier semble traduire une certaine exaspération (du genre « vous êtes pas content: là vous en aurez pour votre argent »), et montre que les organisateurs ont moins retenu de l’an dernier les tentatives d’apaisement et d’ouverture d’un dialogue émanant du diocèse de Nantes ou de Radio Fidélité, par exemple, que les provocations habituelles des anti Hellfest. C’est à mon avis une régression, et je trouve ça dommage.

    abriotde

    Ok, si c’est que de la provoque douce de dire « je vais tuer les chrétiens » ou se genre de chose dans un festival… Je ne peux qu’être d’accord avec ceux les festival Neo-nazi. La plus part des gens qui viennent dans les deux cas c’est pour la même raison. Le défi la provoque peut mener très loin. Et quand on est dans la provoque à se point on ne se rend plus compte de rien.

    Ce qui me dégoutte le plus c’est que organiser un apéro « pinard-sauciflard »… un apéro bien de chez nous. C’est considérer comme de la provoque. Evidemment me répondrez vous c’est vrai que dans les banlieus il y a parfois moins de 50% de français de souches.

    En tant que catholique je n’ai jamais pu aimer le métal comme le nazisme ou néo-nazi. Pour moi c’est exactement la même ambiance … de haine gratuite. Par contre j’ai beaucoup d’amis arabes et ils n’ont jamais été choqué que je prenne du saucisson et de l’alcool ou que je prie catholiquement eux font bien leurs prières et je mange avec eux leurs plats locaux. C’est du respect. C’est ça la vrai provoque qui ne blaisse pas ne pas mentir mais pouvoir dire s’exprimer. Or vous vous dites que vous voulez tuer du chrétiens et se serait un pieu mensonge… NON c’est pas de la provoque. C’est la vérité (Pour 1, 2, 3… ou 10%) des personnes du Hellfest.

    D'jé Lahba

    « En tant que catholique je n’ai jamais pu aimer le métal comme le nazisme ou néo-nazi. Pour moi c’est exactement la même ambiance … de haine gratuite »

    Ok bon déjà avec ça je crois que je vais avoir du mal a te prendre au sérieux le rigolo…
    On va faire court : Ne parle pas de ce que tu ne connais pas ! Je dois avouer que tout ça m’a bien fais rire pendant un temps (ce genre de commentaire) mais je crois qu’a un moment faut arrêter parce que ça vire dans la caricature et l’étroitesse d’esprit pur et simple.

    Tu trouves cette provocation dérangeante ? Moi pour tout avouer je trouve la religion catholique dérangeante (Ne te sens pas visé, c’est plus ou moins pareil avec les autres).Vous dites véhiculer un message d’amour et de compréhension alors que je n’ai jamais vu plus fermé d’esprit qu’un homme endoctriné dangereusement par une religion.

    J’aimerais bien pour une fois que les catholiques arrêtent de se poser en victimes…A vous lire j’ai l’impression que vous portez toute la misère du monde…

    Et arrêter de croire qu’on veut « Tuer du chrétiens » (je crois que j’ai failli m’étouffer en lisant ça)…Personne n’envisage de « tuer » quelqu’un au sens propre du terme, faut vraiment être à l’ouest total là…redescends sur terre bonhomme…
    On aimerait surtout « tuer » votre pensé minimaliste, réductrice et dangereuses…et vous voir prôner les « réelles » valeurs de votre religion qui sont soit disant la tolérance et le respect de l’autre…Perso mon grand Kiff’ serait de boire une bière et « pogoter » sur un bon HxC avec un prêtre ! ça serait fun ^^

    Allez enjoy ! ….et je ne déblatérerais pas sur les raisons de cette « provoc métalleuse » qui ;e semble socialement et historiquement assez logique à comprendre mais bon….

    D'jé Lahba

    Ce com s’adresse bien évidemment a abriotde….sans rancune man

  • Bonjour à tous,
    Petite anecdote : nous avons rencontré un représentant de la halde pour recueillir son point de vue sur ce « dossier ». Ce représentant a manifestement bien compris les enjeux. En résumé, il n’y aucune raison pour que la lutte contre l’homophobie ne s’applique pas non plus contre la cathophobie. Après nous avoir prodigué quelques conseils pratiques, il nous a de lui même proposé de rencontrer des personnes de son réseau en nous disant aussi  » merci de votre démarche, je ne savais pas et j’ai des enfants. Tenez-moi au courant de vos prochaines démarches ».

    [Reply]

    Pakete

    Bouh, effrayant !

    Pour information, la Halde s’est portée partie civile lors du procès des caricatures contre Charlie Hebdo.

    Avec le résultat que l’on connaît.

    Mais bon le:

    « ” merci de votre démarche, je ne savais pas et j’ai des enfants. Tenez-moi au courant de vos prochaines démarches”. »

    C’est assez drôle XD

    Comme si rejeter une idéologie aller changer la vie de ses enfants 😀

    « Comme si rejeter une idéologie aller changer la vie de ses enfants »

    Le problème n’est pas d’accepter ou de rejeter une idéologie, mais de ne pas tomber dans l’outrage ou l’appel à la discrimination religieuse.

    Je suis rarement d’accord avec Cité et Culture, et je ne crois pas vraiment au succès ni au bien fondé d’une démarche auprès de la Halde, mais je pense que votre réponse passe à côté de son commentaire.

  • « T’aurais eu la même réaction si y avais marqué « Tueur de Fée Clochétiens est né » ou « Fée Clochétians Pigs dead all around » ? »

    La question du respect dû aux personnes n’a rien à voir avec la légitimité ou non de leurs convictions. J’ai beau être persuadée de l’erreur et de la naïveté des raëliens, ça ne m’autorise pas à les insulter ou à appeler à la haine contre eux.
    Sinon, oui, c’est évident, remplacer les références à des gens existant par des personnes imaginées, cela rend les propos haineux beaucoup moins choquant. Voilà une belle porte ouverte d’enfoncée.

    Maintenant, il y a un point important à préciser en ce qui concerne la loi rappelée par Flo et son application concrète dans un cadre artistique. Il y a eu de nombreux précédents de plaintes concernant des propos mysogynes, homophobes, antisémites, anti-policiers, etc. De manière générale, les plaintes n’ont pas abouti car la liberté de ton de l’artiste peut s’avérer sans limite tant que le texte incriminé peut être interprété de façon symbolique et non pas réaliste (ta référence aux « saynettes », Pakete). C’est ainsi que F. Miterrand a défendu la chanson d’Orelsan « Sale Pute » en expliquant qu’il s’agissait de la mise en scène d’un jeune homme rendu fou par le dépit amoureux. Le fait de menacer sa copine de lui « péter la mâchoire », de « la mettre en cloque et de l’avorter à l’opinel », devait être compris comme une expression « symbolique » de son « chagrin ». Cela n’a toutefois pas manqué de choquer l’opinion publique et le chanteur a décidé de ne plus l’interpréter sur scène. De même pour sexion d’assaut, le jugement n’a pas encore été rendu, mais il y a de grandes chances pour que cela aboutisse à la même chose : menacer des homos de leur couper le pénis serait une « image » qu’il faudrait interpréter de façon symbolique. En attendant, leurs concerts sont annulés, car là encore, c’est l’opinion publique qui gronde.

    Comme vous voyez, la loi peut être contournée dans le cadre artistique. C’est une pirouette que, personnellement, j’estime lâche. Et apparemment, je ne suis pas la seule. Prendre plaisir à raconter une pitite histoire où une femme est menacée d’être tabassée par son mec simplement parce qu’elle l’a plaqué, prendre plaisir à raconter l’émasculation d’un gars dont on ne tolère pas la sexualité, prendre plaisir à raconter le massacre des chrétiens, écharpés tels des porcs, voilà qui, à mon sens, pose un véritable pb. Or, autant l’opinion publique s’émeut des premiers, autant les chrétiens passent pour des « pleurnichards »…

    @ Pakete:
    Si la question de l’existence du Jésus historique (que l’on prend soin de distinguer du Jésus de la Bible) t’intéresse vraiment, je te conseille de lire de vrais historiens et d’éviter de prendre tes sources sur des sites se revendiquant d’un militantisme athée. Tu découvriras, entre autres, plusieurs sources non-chrétiennes de l’époque faisant référence à un certain Jésus ayant enseigné dans la région de Jérusalem et ayant été reconnu par certains comme le messie attendu par le peuple juif (ces sources, on les estime nombreuses, comparées à ce sur quoi on se fonde habituellement pour attester de l’existence d’une personne de l’Antiquité). Maintenant, si tu cherches des empreintes ou un acte de naissance, tu risques en effet d’être déçu…
    Mais je te rassure tout de suite, le fait qu’il ait vêcu ne te force en aucun cas à croire qu’il soit bel et bien le messie ou le fils de Dieu, hein !

    @ Spaceman
    Tu as parfaitement compris et expliqué ce que je voulais dire.

    [Reply]

    Pakete

    Là encore, Louve, tu ne fais pas la différenciation entre « raconter une histoire » en utilisant des qualificatifs et insulter concrètement une personne.

    « De même pour sexion d’assaut, le jugement n’a pas encore été rendu, mais il y a de grandes chances pour que cela aboutisse à la même chose : menacer des homos de leur couper le pénis serait une « image » qu’il faudrait interpréter de façon symbolique. En attendant, leurs concerts sont annulés, car là encore, c’est l’opinion publique qui gronde. »

    C’est proprement là où tu te trompes.

    Il y a véritablement Incitation à la haine Raciale contre des personnes qui existent vraiment (les homos), et croire que parce que F. Mittérand a défendu Obelsan suffit pour lui éviter le tribunal est faux. Il aurait fallu que son ex (la fille concernée par la chanson, une personne qui existe vraiment encore) porte plainte pour que cela ait eu une conséquence… Mais visiblement, elle devait le considérer de la même manière, donc bon xD

    Pour ce qui est de (par exemple) « Dead Chretians Pigs Dead around » (si je me rappelle bien) un qualificatif pas très glorieux est-il considéré comme une insulte et inciterait-il à la Haine et aux meurtres ? Je ne crois pas, non xD

    « C’est une pirouette que, personnellement, j’estime lâche »

    Ca, c’est votre point de vue.

    En plus, tenter de faire passer (comme cet article) une attaque contre l’idéologie comme une attaque aux personnes, c’est aussi très lâche.

    Vous (les chrétiens) tentez souvent de faire passer les autres pour ce qu’ils ne sont pas (ah, le discours de BXVI sur la « responsabilité des athées » vis à vis d’Hitler…) sans vraiment tenter de comprendre que certaines personnes ont décidé de vivre leur vie en dehors de l’Eglise… Voire en les rejetant. Et que oui, votre image n’est pas très reluisante.

    Va falloir arrêter de croire que tout le monde se courbe devant la « suprématie idéologique » de votre institution, et qu' »ils ont droit d’étaler le peu d’estime qu’ils éprouvent pour vous (s’entend « les chrétiens en général)… Même de façon grossière…

    « rendre plaisir à raconter une pitite histoire où une femme est menacée d’être tabassée par son mec simplement parce qu’elle l’a plaqué, prendre plaisir à raconter l’émasculation d’un gars dont on ne tolère pas la sexualité »

    Vous aimez bien prendre des épouvantails.

    Il est évident que Obelsan (quel rapport avec le Hellfest ??) ne raconte pas « une histoire », mais ça reste limite son point de vue et ne fait qu’exprimer son mépris pour son ex. Pas très glorieux, mais il a le droit de l’exprimer (et c’est un autre domaine que « l’incitation à la haine raciale »…).

    « prendre plaisir à raconter le massacre des chrétiens, écharpés tels des porcs, voilà qui, à mon sens, pose un véritable pb. Or, autant l’opinion publique s’émeut des premiers, autant les chrétiens passent pour des « pleurnichards »… »
    En plus, le mot « porc » n’est là qu’à titre de comparatif ?

    Si je dis que le chrétien « s’est fait aplatir comme une crêpe », c’est une « insulte », une « incitation à la haine raciale » ?

    « Or, autant l’opinion publique s’émeut des premiers, autant les chrétiens passent pour des « pleurnichards »… »

    Oui;, les chrétiens sont des pleurnichards.

    Autant les homos je les comprend qu’ils puissent considéré les paroles du groupe banni comme « dangereux », autant je ne vois toujours pas où est l’incitation à la haine raciale dans les autres propos…

    « ces sources, on les estime nombreuses, comparées à ce sur quoi on se fonde habituellement pour attester de l’existence d’une personne de l’Antiquité). »

    Et ces sources, j’attends toujours qu’elles soient cités.

    F. Joseph par exemple on sait que le morceau de texte parlant du christ a été rajouté, en plus de savoir que FJ n’était pas un contemporain de Jésus (fin Ier siècle, et tous les « documents » datent d’après la rédaction d’une partie des évangiles(au moins)… En plus du fait que l’Eglise avait la mainmise sur tous les documents de l’antiquité, avec tout le loisir pour elle de les modifier…). Sans oublier les innombrables tentatives des faussaires…

    Donc si les historiens se basent sur le peu de document mis à disposition par l’Eglise ce n’est pas une bonne idée. Nous retent les découvertes récentes. Par exemple, les manuscrits de Qumran qui eux parlent d’une secte de l’époque de Jésus mais… Rien sur le « christ »…

    Louve

    « Il y a véritablement Incitation à la haine Raciale contre des personnes qui existent vraiment (les homos) »

    Ah oui, j’oubliais, les chrétiens n’existent pas.

    « Pour ce qui est de (par exemple) « Dead Chretians Pigs Dead around » (si je me rappelle bien) un qualificatif pas très glorieux est-il considéré comme une insulte et inciterait-il à la Haine et aux meurtres ? Je ne crois pas, non xD »

    Le chanteur ne se contente pas de les traiter de porcs, il décrit le plaisir à les voir se faire écorcher comme des porcs, nuance… (Je ne vois AUCUNE différence avec le cas de la chanson de Sexion d’Assaut)

    « Ca, c’est votre point de vue. »

    Oui, en général, quand je m’exprime, j’adopte rarement le point de vue de mon voisin d’en face.

    « En plus, tenter de faire passer (comme cet article) une attaque contre l’idéologie comme une attaque aux personnes, c’est aussi très lâche. »

    Attaquer une religion/idéologie : A bas le christianisme !
    Attaquer les personnes : Mort aux chrétiens !
    C’est pourtant pas bien compliqué. Quand Besancenot critique le capitalisme, il n’appelle pas au meurtre des capitalistes.

    « Vous (les chrétiens) tentez souvent de faire passer… »

    Ah tiens, on existe maintenant, nous, les chrétiens ?

    « sans vraiment tenter de comprendre que certaines personnes ont décidé de vivre leur vie en dehors de l’Eglise… »

    Je n’ai aucun souci à le comprendre. La plupart de mes meilleurs amis sont athées. (Et quelque chose me dit que vous n’avez pas tout compris du discours de BXVI)

    « Et que oui, votre image n’est pas très reluisante. »

    ça j’en ai malheureusement conscience. L’image des métalleux n’est pas terrible non plus. Mais apprendre à vraiment connaître les gens et la réalité de leurs convictions, ça vaut vraiment le coup, je t’assure.

    « Il est évident que Obelsan (quel rapport avec le Hellfest ??) ne raconte pas « une histoire » »

    Le rapport est simple : les limites de la liberté d’expression dans le cadre artistique.
    Vous n’y voyez pas une histoire ? c’est pourtant ce que ses chargés de com’ et notre ministre de la culture n’ont cessé de répéter : «Ce texte met en scène un jeune homme qui, apprenant que sa petite amie l’a trompé, décide de noyer son chagrin et sa colère dans l’alcool. Sous influence, il se met alors derrière son ordinateur et écrit cette lettre en forme d’exutoire de la passion qui le dévore.»

    « Si je dis que le chrétien « s’est fait aplatir comme une crêpe », c’est une « insulte », une « incitation à la haine raciale » ? »
    Non, car tu n’es pas acteur et, de plus, tu n’exprimes pas de plaisir à voir le chrétien aplati comme une crêpe. Mais si tu dis « Nous allons vous écorchez vivants, quel plaisir de voir des cadavres de porcs chrétiens tout autour de nous », oui, c’est une incitation à la haine, mais pas raciale (je ne sais pas pourquoi tu tiens tant à cet adjectif. La loi dont parle Flo ne concerne pas que les discriminations raciales, mais aussi religieuses.) L’appel à la violence contre les homosexuels n’a rien à voir avec la discrimination raciale non plus, mais à celle liée à leurs pratiques sexuelles.

    « Et ces sources, j’attends toujours qu’elles soient cités. »

    ça n’est pas le sujet, on a suffisemment dévié. Commence par chercher sur wikipédia, mais je te conseille surtout de lire les historiens qui se sont intéressés à ce sujet de façon beaucoup plus exhaustive, sans a priori idéologique.
    Au passage, parmi les sources non chrétiennes, Suétone et Tacite (archiviste et historien du premier siècle) parlent tous deux d’un certain Christ. Sinon, là, pour le coup, ça n’a rien à voir avec le Hellfest, donc pour moi ce sujet est clos.

    Pakete

    Non, ce n’est pas qu’ils « n’existent pas », c’est qu’il n’y a, tout simplement, pas incitation a la haine raciale, ni incitation au meurtre.

    Raconter une histoire – même grossièrement – un point vue, contextualiser le morceau de musique, n’en fait pas une tentative de manipulation dont l’objectif le meurtre/destruction ou je ne sais quoi en direction de la « race chrétienne » (qui effectivement, n’est pas une « race », déjà…).

    « Attaquer une religion/idéologie : A bas le christianisme !
    Attaquer les personnes : Mort aux chrétiens !
    C’est pourtant pas bien compliqué. Quand Besancenot critique le capitalisme, il n’appelle pas au meurtre des capitalistes. »

    Bien, vous avez compris la nuance.

    Maintenant, dîtes en quoi ces deux deux phrases:

    _ Des corps de chrétiens égorgés comme des porcs
    (description imagée)
    _ Le tueur de chrétien est né
    (simple qualificatif qui précise qui il tue de préférence)

    … équivalent à « Mort aux Chrétiens ! ».

    Egalement, vous me citerez les groupes ayant joués au Hellfest, et qui menacent, ou font de l’incitation à la haine « raciale/appel au meurtre.

    « Non, car tu n’es pas acteur et, de plus, tu n’exprimes pas de plaisir à voir le chrétien aplati comme une crêpe »

    Donc, tu n’as rien à dire sur les deux phrases précédemment citées.

    « (…) mais je te conseille surtout de lire les historiens qui se sont intéressés à ce sujet de façon beaucoup plus exhaustive, sans a priori idéologique. »

    Ah ouais, c’est vrai que les chrétiens n’ont aucun à priori idéologique.

    Et wiki, euuuh, ouais, je connaîs déjà.

    Comme dit plus haut, je suis assez bien renseigné (à mon modeste niveau bien sûr) malheureusement il n’y a rien de concret, c’est le mot.

    M’enfin, si vous êtes vexé pour les « insultes au christ », va falloir prouver son existence devant un tribunal. Si vous tentez le coup, je ne peux que vous souhaiter bon courage.

    Louve

    La traduction intégrale du paragraphe cité par Spaceman (d’Impaled Nazarene), c’est celle que je t’ai donnée précédemment :
    « Nous allons vous écorchez vivants, quel plaisir de voir des cadavres de porcs chrétiens tout autour de nous »
    Le chanteur ne fait pas que décrire ce qu’il voit, il exprime le plaisir de tuer lui-même des chrétiens.
    Quant à la traduction de « Kill the christians » (Deicide), je ne te ferai pas l’affront de te la rappeler.
    Rien que ces deux groupes ont été invités au Hellfest.

    Et je ne te parle pas d’incitation à la haine « raciale », je te l’ai déjà précisé !
    La loi rappelée par Flo dit : »Ceux qui auront provoqué à la discrimination, à la haine ou à la violence à l’égard d’une personne ou d’un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée ».

    « F. Joseph par exemple on sait que le morceau de texte parlant du christ a été rajouté, en plus de savoir que FJ n’était pas un contemporain de Jésus (fin Ier siècle, et tous les “documents” datent d’après la rédaction d’une partie des évangiles(au moins)… En plus du fait que l’Eglise avait la mainmise sur tous les documents de l’antiquité, avec tout le loisir pour elle de les modifier…). Sans oublier les innombrables tentatives des faussaires…

    Donc si les historiens se basent sur le peu de document mis à disposition par l’Eglise ce n’est pas une bonne idée. Nous retent les découvertes récentes. Par exemple, les manuscrits de Qumran qui eux parlent d’une secte de l’époque de Jésus mais… Rien sur le “christ”… »

    Merci les clichés rebattus depuis des années et qui ne font absolument pas l’unanimité chez les historiens. C’est comme si je m’appuyais sur Lords of Chaos pour critiquer le black metal…

  • « Non, aucun de ces textes n’est une « attaque contre les chrétiens » en tant que « personne ». »

    Bon, je vais me faire l’avocat du diable. 😉

    Tiré de « Humble Fuck Of Death » d’Impaled Nazarene (programmé au Hellfest 2008) :

    « We will hack off all your teeth
    Then we will skin you alive
    What a great thing to see
    Christian pigs dead all around »

    Pas « d’attaques contre les chrétiens en tant que personne »? Bon ok, admettons, soyons idiots et prenons ces paroles au mot. Quand bien même! Les cochons eux aussi ont le droit au respect! Les pauvres bêtes!

    Plus sérieusement, moi aussi je trouve que tout ceci va trop loin pour une poignée de groupes qui n’attaquent pour l’essentiel qu’une idéologie, moi non plus je n’ai pas une très haute estime des organisations religieuses. Mais tout de même, que l’on estime que c’est condamnable ou pas, il ne faut pas se voiler la face : il est bien entendu que certains textes attaquent directement des personnes! Soyons honnêtes.

    « Je ne vois pas non plus pourquoi on ne peut attaquer avec violence/vulgarité et tutti quanti une idéologie… »

    Dans l’absolu, je ne penses pas que la critique vulgaire d’une idéologie mérite censure (après, tout dépend du niveau de vulgarité et où cela est exprimé). Mais on peut trouver dommage que des groupes choisissent un tel moyen d’expression qui insulte plus qu’il n’apporte une véritable critique. Je me trompes peut être mais je penses que c’est ça que voulais souligner Louve en disant « ce n’est pas qu’on peut le faire, qu’on doit le faire ».

    De plus, on peut comprendre qu’un croyant se sente attaqué, même si la sagesse et la confiance en sa croyance voudraient que l’on ignore les insultes et les critiques vulgaires. Comment réagis-tu lorsque tu vois quelqu’un crier sur tous les toits que le metal est une musique de dégénéré? Pas très bien je suppose. Ou, dans la mesure où la foi est en quelque sorte l’habit de l’esprit, le prendrais-tu bien si quelqu’un te disais que tu t’habille comme un plouc alors que tu es si fier de ton t-shirt?

    « Et les organisateurs ont répondu à leur manière: en parodiant le christ et en faisant venir un groupe à la réputation sulfureuse. »

    C’est précisément ce qui est reproché dans le présent article : le fait, au lieu de laisser courir, d’en rajouter une couche pour raviver de plus belle la polémique – sachant que de nombreux chrétiens qui ont porté un regard sur le sujet sont encore chauds comme la braise – au lieu de se concentrer sur l’essentiel, c’est à dire la musique.

    [Reply]

    Pakete

    Et non, ça ne fait que raconter une histoire, il ne fait que décrire une saynète… Désolé. Comme le coup du « le tueur de chrétiens est né » d’un autre groupe.

    T’aurais eu la même réaction si y avais marqué « Tueur de Fée Clochétiens est né » ou « Fée Clochétians Pigs dead all around » ?

    Tu peux en trouver des exemples de ce genre, y en a des tonnes dans le BM. Oh, ce n’est pas très gentil

    « il est bien entendu que certains textes attaquent directement des personnes! Soyons honnêtes. »

    Soit, ils existent.

    Mais sont-ils de ceux qui participent au Hellfest ?

    « Mais on peut trouver dommage que des groupes choisissent un tel moyen d’expression qui insulte plus qu’il n’apporte une véritable critique. Je me trompes peut être mais je penses que c’est ça que voulais souligner Louve en disant « ce n’est pas qu’on peut le faire, qu’on doit le faire » »
    J’ai très bien compris sa phrase (qui était de Flo, soit dit en pensant).

    Mais là, comme dis avant, c’est une critique de forme, c’est du genre « on a raison tous les deux ».

    « Comment réagis-tu lorsque tu vois quelqu’un crier sur tous les toits que le metal est une musique de dégénéré? Pas très bien je suppos »

    Tu supposes mal, j’en ai rien à foutre, et je dirais même que ça me fait plutôt rire.

    Surtout qu’être « dégénéré » c’est l’être en n’obéissant pas à une morale en particulier.

    « C’est précisément ce qui est reproché dans le présent article : le fait, au lieu de laisser courir, d’en rajouter une couche pour raviver de plus belle la polémique »

    Et moi, je lui reproche de reprocher, en réinterprétant une loi, en cherchant à ménager le choux mais surtout la chèvre, et mal en plus, puisqu’il ne fait que ressortir les « arguments » déjà connus depuis au moins l’année dernière…

    Après, les organisateurs commencent à connaître leur public et lorsque de toutes les manières il suffisait de mettre des zombies ou des loups garous sur l’affiche pour qu’ils viennent fourrer leur nez dans leurs affaires, on se dit que peut importe ce que l’on fait, on les a toujours sur les dos.
    Encore une fois, je remarque que les chrétiens sont exempts de faire des efforts de compréhension, et que ce soit les métalleux obligés de faire tout xD

  • Reprenons point par point, alors:
     »
    – En ce qui concerne les attaques contre les personnes, je te parle de certaines chansons de groupes comme Deicide, Watain ou Mayhem dans lesquels les chrétiens sont insultés et menacés en tant que personnes. Je ne parlais pas de toi. Je parlais de ces groupes car tu affirmais que les groupes de BM se contentaient d’attaquer une idéologie et non pas un groupe de personnes. »

    Non, aucun de ces textes n’est une « attaque contre les chrétiens » en tant que « personne ». pas même « Kill The Christian. Je ne sais pas si vous êtes au courant, mais le comité d’organisation fait en sorte de ne pas en prendre. De plus, cela ferait longtemps que des groupes chrétiens (s’entend des associations) procéduriers auraient fait interdire le Hellfest…

    Ensuite, vous dîtes:
    – Quand je dis, à la suite de Flo « ce n’est pas parce qu’on peut, qu’on doit », je parle de la critique vulgaire et sans argument dont se contentent certains groupes pour parler du christianisme en détournant des symboles ou en blasphémant contre des figures religieuses. Ils en ont le droit du point de vue de la loi, mais ça me semble stérile et puérile. D’autres groupes entrent dans une réflexion et des critiques beaucoup plus subtiles et intéressantes, sans estimer nécessaire de sodomiser le christ au passage… Donc, pour résumer, la critique ne me pose pas de pb en soi pour peu qu’elle soit respectueuse des personnes, réfléchie et un minimum fondée. Tu peux tout à fait critiquer le communisme sans pour autant tomber dans le graveleux et l’insultant. »

    Mais ça, c’est une critique de FORME, et non de fond. Je ne vois pas non plus pourquoi on ne peut attaquer avec violence/vulgarité et tutti quanti une idéologie…

    Les organisateurs ont fait le choix d’être « agressif », il y a des groupes qui attaquent avec subtilité, d’autres non. Mais c’est un choix. C’est tout à fait critiquable, mais ça ne justifie pas la censure, ni de l’empêchement, ni une montée des chrétiens sur leurs grands chevaux…

    Tu dis ensuite:
     »
    – J’ai jamais dit que les historiens faisaient profession de foi. J’ai dit que peu d’historiens remettaient en cause l’existence de Jésus (les Evangiles ne sont pas les seules sources, même si elles sont majoritaires. Sache également que la documentation d’époque disponible sur Jésus est bien plus importante que celle concernant de nombreuses autres personnes de l’Antiquité.) Là où il y a controverse (pas parmi les historiens en tant qu’historiens, mais parmi les hommes qui s’intéressent à cette question) c’est sur sa divinité (qui est objet de foi). »

    Vous avez dit que la plupart des historiens acceptaient l’existence de Jésus en tant que personne ayant réellement existé, ce que vous confirmez lorsque vous dîtes « pas en tant qu’homme mais en tant qu’historien ».

    Les historiens sont des scientifiques qui font avec ce qu’on leur présente. Depuis que l’Eglise n’a plus le monopole de ce genre de choses (ayant décrété par principe que tout ce qui est écrit dans la bible est vrai, du premier au dernier verset) et l’avancée des découvertes archéologiques, l’existence du Jésus tel qu’il est décrit dans la bible est de plus en plus remise en question, avec de multiples types de théorie…

    Je suis curieux de connaître les « nombreux documents » prouvant l’existence de Jésus. J’ai eu une discussion récemment avec un chrétien à ce sujet, et mis à part son insistance pour parler du « message de Jésus », je n’ai pas obtenu grand chose…

    Pour finir:
     »
    – Enfin, j’ai du mal à comprendre ta dernière remarque et son lien avec la phrase de Flo… Peux-tu me préciser ce que tu veux dire ? »

    Ce que je veux dire, c’est que les groupes ont fait un choix, et qu’il ne l’ont pas fait par obligation, forcé par qui que ce soit.

    Etrangement, lorsque les chrétiens pleurnichent sur leurs textes violents contre le christianisme tout en menaçant de procès les organisateurs, ils tentent d’influencer la vie du Hellfest, la vie des groupes tout en imposant aux spectateurs ce qu’ils doivent voir ou non.

    Mais comme les chrétiens ont été décrété comme les gentils dans cette histoire, pas un mot sur cette tentative d’ingérence. Et les organisateurs ont répondu à leur manière: en parodiant le christ et en faisant venir un groupe à la réputation sulfureuse.

    C’est plutôt, comme réaction =)

    (même si il y a un petit côté commercial dans ce coup là, mais c’est de bonne guerre…)

    [Reply]

  • C’est génial de voir qu’à chaque fois que l’on parle de religion, le débat s’anime. Je le dis sincèrement, avec tout le respect que je peux avoir en rapport avec mon éducation et mes préjugés. Cela prouve au moins à quel point cela a de l’importance pour nous, dans notre rapport à la mort car là est la question finalement, notre degré de conscience, d’éducation, d’endoctrinement, de peur face à la condition humaine.
    Bref, ni dieu (sans D), nio diable (sans D), ni maître est peut-être la bonne doctrine. Pour me la péter intello je me réfererai à Schophenauer (je ne suis sûr de l’otrhographe) qui dit, en gros, que l’état dans lequel nous serons aprés notre mort nous sera aussi naturel que celui dans lequel nous étions avant notre naissance. Si j’arrivais à m’en convaincre…

    [Reply]

    Pakete

    Ce qui a d’important, c’est de ne pas laisser un groupe défendant une idéologie tenter de pourrir la vie de ceux qui ont envie de vivre leur vie, avec une vision des choses différentes.

    Les chrétiens croient que leur idéologie est parfaite, inattaquable, juste, d’Amour, et je ne sais quoi.

    Profitons de la liberté d’expression pour la renvoyer dans les cordes, et lui dire qu’on n’a pas besoin d’elle pour savoir ce qui est « bien » et ce qui est « mal ». C’est agir en adulte responsable;, merde…

  • @Pakete : je n’ai absolument jamais dit qu’il y avait des preuves dans ce roman. Je te conseille simplement sa lecture car c’est un livre extrêmement intéressant pour les non-croyants, dont, encore une fois, je fais partie.

    La première partie donne une vision de Jésus qui me parle carrément : un type qui avait simplement la foi, qui s’exprimait bien, et qui a été totalement dépassé par l’ampleur qu’ont pris les choses. Quant à la deuxième partie, sur l’enquête de Pilate, elle est également très intéressante parce qu’elle est racontée du point de vue de quelqu’un qui refuse catégoriquement de croire à la résurrection.

    Donc non, effectivement, ce n’est pas un essai historique (ne me fais pas dire ce que je n’ai pas dit), mais ça reste très intéressant. Surtout que c’est écrit par un super-croyant…

    [Reply]

    Pakete

    Alors mes excuses, je suis obligé de géré deux discussions en même temps… 😉

    Je t’invite par ailleurs à te renseigner un peu mieux, notemment au Cercle Zététique, aux sceptiques du Québec ou chez Rationnalisme.org 😉

    Bonne chasse !

  • @ Pakete

    Tu dis : « C’est vulgaire, peut être pas très subtile »
    Oui, c’est exactement ce que je dis. Rien de plus, rien de moins. Mon premier paragraphe concerne les attaques contre les personnes, indéfendables vis à vis de la loi.
    Mon second paragraphe, en revanche, s’intéresse à la « forme » (puisque tu parlais de « bonne et due forme ») de la critique du christianisme qui, comme tu le dis, est souvent vulgaire et peu subtile. ça n’est pas interdit pas la loi, certes. Mais comme le dit Flo, ce n’est pas parce qu’on peut, qu’on doit.

    Sinon, pour ce qui est de l’existence de Jésus-Christ, peu d’historiens la remettent en cause. C’est sa résurrection et sa divinité qui sont objets de foi et donc de controverses. Il s’agit donc d’un homme qui a bel et bien existé, qui a bel et bien donné des enseignements que certains, encore aujourd’hui, essaient d’appliquer dans leur vie, qu’ils reconnaissent en lui un Dieu ou non.

    [Reply]

    Pakete

    De quelles attaques contre les personnes parles-tu ? Il y en a pour que tu puisses affirmer

    « Mais comme le dit Flo, ce n’est pas parce qu’on peut, qu’on doit. »

    Ah d’accord, tu m’interdis fièrement de m’exprimer sur une idéologie quelconque, sous couvert d’une réinterprétation bancale ? C’est bien beau la rhétorique, mais c’est de l’enfumage, rien de plus.

    Ce qui voudrait dire qu’en critiquant le communisme je m’en prend à Georges Marchais ?

    Je reprend donc ma phrase qui semble portée confusion:

    « C’est un droit d’allumer une idéologie, même si cela est fait sans finesse comme certains groupes du Hellfest l’expriment »

    Ensuite, tu dis:
    « Sinon, pour ce qui est de l’existence de Jésus-Christ, peu d’historiens la remettent en cause. C’est sa résurrection et sa divinité qui sont objets de foi et donc de controverses. Il s’agit donc d’un homme qui a bel et bien existé, qui a bel et bien donné des enseignements que certains, encore aujourd’hui, essaient d’appliquer dans leur vie, qu’ils reconnaissent en lui un Dieu ou non »

    Les historiens n’ont pas à faire « profession de foi », qui est la croyance par définition sans preuves. Hors, « être sans preuve » de son existence, c’est tout simplement ne pas existé. Un historien se doit d’amener des preuves pour que ce qu’il avance entre dans le concret, dans la réalité. Et non, les Evangiles ne sont pas des preuves, il faudrait d’autres sources indépendantes pour confirmer son existence, que la conviction « profonde » (sic) de plusieurs personnes vis à vis de ces écrits.

    Pakete

    Par ailleurs, tu me donneras les noms de ceux qui obligent les groupes à critiquer le christianisme, ou obliger de critiquer le christianisme pour participer au Hellfest……..

    Cf ta phrase:
    « « Mais comme le dit Flo, ce n’est pas parce qu’on peut, qu’on doit. » »

    Louve

    Bon, je vais essayer de tout reprendre passage par passage parce que je pense que tu m’a comprise de travers.

    – En ce qui concerne les attaques contre les personnes, je te parle de certaines chansons de groupes comme Deicide, Watain ou Mayhem dans lesquels les chrétiens sont insultés et menacés en tant que personnes. Je ne parlais pas de toi. Je parlais de ces groupes car tu affirmais que les groupes de BM se contentaient d’attaquer une idéologie et non pas un groupe de personnes.

    – Quand je dis, à la suite de Flo « ce n’est pas parce qu’on peut, qu’on doit », je parle de la critique vulgaire et sans argument dont se contentent certains groupes pour parler du christianisme en détournant des symboles ou en blasphémant contre des figures religieuses. Ils en ont le droit du point de vue de la loi, mais ça me semble stérile et puérile. D’autres groupes entrent dans une réflexion et des critiques beaucoup plus subtiles et intéressantes, sans estimer nécessaire de sodomiser le christ au passage… Donc, pour résumer, la critique ne me pose pas de pb en soi pour peu qu’elle soit respectueuse des personnes, réfléchie et un minimum fondée. Tu peux tout à fait critiquer le communisme sans pour autant tomber dans le graveleux et l’insultant.

    – J’ai jamais dit que les historiens faisaient profession de foi. J’ai dit que peu d’historiens remettaient en cause l’existence de Jésus (les Evangiles ne sont pas les seules sources, même si elles sont majoritaires. Sache également que la documentation d’époque disponible sur Jésus est bien plus importante que celle concernant de nombreuses autres personnes de l’Antiquité.) Là où il y a controverse (pas parmi les historiens en tant qu’historiens, mais parmi les hommes qui s’intéressent à cette question) c’est sur sa divinité (qui est objet de foi).

    – Enfin, j’ai du mal à comprendre ta dernière remarque et son lien avec la phrase de Flo… Peux-tu me préciser ce que tu veux dire ?

    Saff'/RM

    « Hors, « être sans preuve » de son existence, c’est tout simplement ne pas existé. »

    Il n’est absolument pas question d' »être sans preuve » dans ce qu’a dit Louve. Il y a des preuves historiques de l’existence de Jésus, et même moi, athée pure souche, je suis obligée de le reconnaître. Cet homme a existé, il a prêché, il y a des gens qui l’ont suivi. Toute la phase post-crucifixion, tu en penses ce que tu veux, mais la phase pré, elle n’est pas à remettre en question.

    Je t’invite sincèrement à lire « L’Evangile selon Pilate » d’Eric-Emmanuel Schmitt, tu y trouveras des choses très intéressantes. (Louve, tu l’as lu ?)

    Pakete

    Il n’y a pas de « preuves » dans ce livre, surtout qu’il s’agit d’un roman, et on d’un essai historique…

    http://fr.wikipedia.org/wiki/L%27%C3%89vangile_selon_Pilate

  • @Florian

    Tu dis pourtant:

    « En gros, on ne dit pas ce qu’on veut comme on veut, surtout si c’est insultant. Ces limites semblent assez claires quand on voit le traitement que vit Sexion d’Assaut suite au propos homophobes tenus dans le magazine International Hip-Hop. S’il n’y a pas eu de décision de justice pour l’instant, le groupe a vu nombre de ses concerts annulés et MTV a retiré sa nomination aux MTV Music Awards. »

    Avant de rajouter:

    « « Et le rapport de tout ça avec l’affiche ?», me direz-vous. Le rapport est que l’on ne dit ni l’on fait ce qu’on veut avec la liberté d’expression. »

    Donc, pour toi, insulter les personnes comme les homosexuels (chose interdite puisque s’en prenant aux personnes)via ta phrase d’incompréhension paraphrasée ci après « pourquoi eux et pas les groupes anti-chrétiens* ? », c’est la même chose que « d’insulter » une idéologie (peut on insulter autre chose qu’une personne ? J’en doute…) comme le christianisme.

    Tu comprendras pourquoi le groupe homophobe a été banni du Hellfest (puisque s’en prenant aux personnes en tant que tel) et que le festival continue d’inviter des groupes anti-christianisme, parce que tout simplement la distinction en droit existe.

    Cette distinction existait aussi avant, on ne condamnait pas un meurtre et un blasphème de la même façon…

    Mais bon, c’est l’éternel débat, avec des croyants qui tentent de faire que l’identification forte qu’ils éprouvent vis à vis d’une idéologie suffit pour construire une « personne » transcendant celle ci.

    * A noter, par ailleurs, l’ambiguité du terme « anti chrétien », qui permet d’orienter autant sur l’idéologie que des personnes en tant que tel, alors que ce sont deux choses différentes (la première constitue effectivement

    [Reply]

    Pakete

    Et merde, je complète donc =)

    (…) constitue une critique en bonne et due forme, la deuxième constituant effectivement une attaque sur les personnes).

    Louve

    Pakete, tu as raison de faire cette distinction. Maintenant, va relire les textes de Deicide, de Watain ou de Mayhem (groupes parmi d’autres mais qui nous intéressent particulièrement puisqu’ils ont été invités l’année dernière et cette année), tu verras qu’ils ne se contentent pas d’attaquer le christianisme, mais aussi les personnes.

    Ensuite, concernant la « critique en bonne et due forme », c’est une chose d’avancer des arguments, de reprocher aux chrétiens le mal qu’ils ont commis, de dénoncer l’hypocrisie d’une classe bourgeoise pour qui la religion tient plus du folklore et du verni que d’une ligne de vie (ce qui est tout particulièrement le cas des pays nordiques), c’est autre chose que de répéter à longueur de texte qu’il faut empaler le Christ, le sodomiser, répandre la mort et le viol, se baigner dans le sang des chrétiens et mettre à mort les prètres (qui, rappelons-le, sont tous pédophiles)…

    Enfin, ces groupes ont souvent pour point commun de reprocher au christianisme une vision par trop manichéenne (le manichéisme, pour info, est une déviance sectaire du christianisme) et pourtant, ils sont les premiers à mettre de côté tout ce que le christianisme a apporté et continue d’apporter de positif pour ne voir que le mal commis en son nom. Voilà qui manque totalement de réalisme. ça ressemble à s’y méprendre à un catho qui ne connaîtraît rien au métal et qui n’y verrait (tel un certain xénophon) qu’une musique de dégénérés qui pousse au suicide ! Et pourquoi? Parce que le seul point de vue qu’il en a est ce que les médias en disent, ce que les groupes les plus provoc’ donnent comme image, etc.

    Pakete

    « Ensuite, concernant la « critique en bonne et due forme », c’est une chose d’avancer des arguments, de reprocher aux chrétiens le mal qu’ils ont commis, de dénoncer l’hypocrisie d’une classe bourgeoise pour qui la religion tient plus du folklore et du verni que d’une ligne de vie (ce qui est tout particulièrement le cas des pays nordiques), c’est autre chose que de répéter à longueur de texte qu’il faut empaler le Christ, le sodomiser, répandre la mort et le viol, se baigner dans le sang des chrétiens et mettre à mort les prètres (qui, rappelons-le, sont tous pédophiles)… »

    et alors ?

    Il n’y a que les Evangiles qui racontent l’histoire du Christ. C’est comme si je disais que « j’encule la Fée Clochette » et que les Fée Clochettiens faisaient les outrés.

    C’est vulgaire, peut être pas très subtile, mais le Christ a existé ? Pour l’instant, on en sait rien, ce qui est quand même dramatique pour un personnage aussi fondamental dans l’histoire humaine XD

    Alors qu’ils soient choqués, soit, mais cela reste du domaine du blasphème grossier, ni plus ni moins.

  • WhoDoYouThinkIAm dit :

    Ceux qui y voient le Christ n’auront pas tort et pourront passer leur chemin. Faut pas voir le mal partout tout de même et c’est vous qui tirez les premiers. Ah, les médias, toujours pre^t à polémiquer. Moi, j’y vois un hippie moderne et halluciné, sous LCD, une espèce de peace brother qui aurait vu…le diable 😉
    Pour des gars qui il y a quelques temps, dans une afiiche « caricature » de banania, affichait sans vergogne les deux SS des nazis, je vous trouve bien soupe-au-lait d’un coup…

    [Reply]

  • Malgré un article très bien écrit et avec des arguments qui tiennent la route… Faut vraiment chercher la petite bête pour voir d’emblée le Christ dans cette affiche !

    Ce n’est pas la première fois que je la vois (et ce ne sera certainement pas la dernière) et je n’ai JAMAIS vu la moindre allusion au christianisme. Si chaque représentation d’un chevelu brun barbu est d’emblé catalogué comme une provocation à l’égard des religions, nous n’iront pas loin (et il faudrait que j’arrête le dessin… Passons).

    Personnellement j’ai plutôt tendance à voir dans cette affiche un voyageur aux pouvoirs obscurs, ou à l’extrème limite une version humanisée du Démon… Mais pas le martyr local ardemment défendu par nos croyants. Cessons donc de chercher la bagarre pour une simple affiche. Personne ne sait quelles furent les volontés des organisateurs et autres graphistes.

    Enfin, je doute que le Hellfest ait besoin de se faire une mauvaise pub en utilisant ce genre d’appat à « journalistes de bas étages ». Ca baisserait son image et sa crédibilité, je pense

    [Reply]

    Louve

    Mouaismouais…
    Ce ptit gars barbu, il a quand même une auréole, un manteau sans couture qui lui couvre la tête et un sur-titre qui annonce « Our music, our religion ».

    Franchement, le rapport avec la religion et le Christ sont absolument sans équivoque. Mais finalement pourquoi pas ? ça ne sera pas la première fois que le monde du métal utilise des symboles ou des figures religieuses en les transformant à sa sauce (lui donner des airs de hippie, d’antéchrist, de jedi ou même si tu veux de « voyageur aux pouvoirs obscurs »).

    Ce que Flo regrette, si je ne me trompe pas, c’est la provoc un peu ado qu’il y a derrière sachant ce qui s’est passé l’année dernière et les efforts qu’il y avait eu (très peu rendus par les médias) pour rétablir un dialogue.

    Louve

    Ah oui, et aussi, il ne s’agit pas de mauvaise pub pour journaliste de bas étage mais un appât à catho chatouilleux pour faire de la pub gratuite (Et ça, les orgas n’ont pas arrêté de le répéter l’année dernière.)
    ET
    en même temps, une sorte de gage vis à vis des métalleux soucieux de voir leur festival menacé comme pour dire « Ne vous inquiétez pas, on ne se laissera pas impressionner, voyez, on en rajoute même ! »

    Eöl

    C’est un genre de provocation parfaitement compréhensible. Personne ne hurle au scandale quand des curés font des conférences anti-métal en pronant qu’au final métalleux, goths, et autres ados ne sont que de futurs dévos de satan. Qu’on arrête cinq minutes, pourquoi certains n’auraient pas droit à quelques piqûres dans les côtes alors que d’autres se prennent des pavés dans la figure ? Si les cathos ne veulent pas être attaqués, qu’il en fasse de même. On ne surveille pas tout ce qu’ils disent dans leurs eglises, ce qu’ils lisent… Leur pensée, même si eux le croient, n’est pas une vérité universelle !

    Personnellement, je comprends, vu les évênements de l’année dernière, le choix marketing. Qui plus est, pour un nombre à mon avis assez important de fans, le métal peut être vu comme une sorte de culte

    Louve

    Eöl,
    Si, en effet, j’ai souvent entendu des chrétiens tenir des discours réducteurs sur le métal et les métalleux (ce contre quoi j’ai toujours lutté), j’en ai rarement entendu appeler publiquement à la haine et à la violence contre eux au cours d’un festival !

    Les discours réducteurs sur les cathos ou sur les métalleux, j’en bouffe tous les jours, ça me lourde sévère, mais ça n’a rien à voir avec le fait de se faire cracher dessus ou menacer dans des paroles de chanson.

    Dans un cas, il y a échange d’opinions (plus ou moins fondées, certes, mais c’est un revers de la liberté de pensée), de l’autre insultes et menaces…

  • Je n’ai pas compris pourquoi on parlait de « dialogue ». Avec qui? Pourquoi? A quoi sert-il d’établir un contact entre un festival n’ayant aucun rapport avec la religion (les opinions des 3 ou 4 groupes de black metal prônant un pseudo-satanisme à deux balles ne regardent qu’eux, pas le festival et encore moin l’athé convaincu que je suis) et les institution religieuses? Le metal, le vrai, n’a rien à faire avec tout ça. Les organisateurs du hellfest sont des passionnés de musique (cette affiche c’est juste un procédé discutable pour se faire de la pub), nous aussi et les musiciens aussi. On ne dialogue que quand les deux parties parlent de la même chose, ce n’est absolument pas le cas.

    [Reply]

    AzNight

    (ce commentaire était une réponse au premier message de Cité & Culture)

    Louve

    « les opinions des 3 ou 4 groupes de black metal prônant un pseudo-satanisme à deux balles ne regardent qu’eux »
    Ben non, à partir du moment où leurs opinions, ils les expriment sur une scène devant un public, cela ne regarde plus qu’eux (relis l’article 24 de la loi citée par Flo), cela regarde nécessairement aussi ceux qu’ils insultent ou contre qui ils appellent à la haine (tu noteras que ça n’est pas tant le satanisme (qui souvent s’apparente d’avantage à un athéisme militant) qui est en cause que les propos anti-chrétiens).

    Donc d’une certaine manière, tu as raison, cela n’a pas vraiment de lien avec la religion, avec l’existence ou non de Dieu, avec le fait que tu sois athée ou non, mais de la liberté d’expression et de ses limites dans le cadre d’un festival public.

    Après, il y a ce que prévoit la loi et il y a son application concrète. Or, concrenant l’expression artistique, les politiques sont toujours très frileux d’intervenir (sauf parfois dans le cadre de propos mysogynes violents, homophobes ou antisémites).
    D’où, pour répondre à Cité&Culture, un cul de sac du point de vue de l’intervention politique. D’autant que ce type d’intervention a tendance à aggraver le dialogue qui existe entre chrétiens et métalleux.

    Je tiens à saluer, par contre, l’initiative de la table ronde de l’année dernière. C’est à mon sens la bonne direction à prendre. Sans doute faudrait-il aussi organiser des rencontres non médiatisées pour qu’il y ait plus de liberté de parole. Ensuite, je suis certaine que le père Culat (amateur lui-même de métal et auteur d’un livre sur ce sujet publié aux éditions Camion Blanc) aurait des propositions concrètes à faire pour peu qu’on lui demande aussi son avis.

  • Pour info, nous avons rencontré Ben Barbaud au mois de juin dernier et un nouveau rv est programmé. L’un ou l’autre d’entre vous a t-il pris contact avec lui ?
    En prenant par ailleurs en compte les avis, autorisés nous semble t-il sur le sujet, aussi bien du Père Domergue sur l’irrecevabilité des textes de certains groupes que du Père Henry dans l’article de ouest france, il y a de quoi tout de même s’indigner et protester.
    Et nous réaffirmons que soutenir le hellfest,tel qu’il est aujourd’hui, par sa présence avec ses sous, engage.
    Ce n’est pas une condamnation, juste une interpellation.
    Comment résoudre le problème interroge Louve.
    Plutôt que des questions en écho à la question de départ, il serait intéressant de disposer de propositions concrètes concernant le pb en question ( le hellfest, le pb politique, les métalleux), des propositions qui ne soient pas excluvivement des critiques de ce qui a été fait, peut-être maladroitement, par les uns ou par les autres, à l’occasion de l’édition 2010.

    [Reply]

  • « il serait bon que les métalleux, ceux qui ne sont pas à l’image de ce festival, se bougent et se fassent entendre. »

    Ce sera difficile, car le Hellfest est précisément à l’image des métalleux. C’est à dire hétéroclite et pluriculturel. Après, cette affiche est juste une maladresse de communication, éventuellement un moyen marketing et provocateur d’attirer les regards ou, au pire, un « fuck » assumé, certes un peu puérile, adressé aux emmerdeurs auxquels les organisateurs ont fait face.

    C’est dommage, certes, Flo a très bien argumenté le pourquoi du comment, mais il ne faut pas non plus pousser mémé dans les orties! Il faut arrêter de partir en croisade dès qu’on a un pet de travers.

    Je crois sincèrement que si on a confiance en notre foi, on n’a pas a se sentir blessé par une caricature ou une représentation détournée telle que celle du présent sujet.

    Et puis, soit dit en passant, si vous avez bien lu, il ne s’agit pas de dénigrer le Hellfest mais simplement d’émettre une critique constructive sur un point donné, parce qu’après tout, personne n’est pas parfait. Il serait donc malvenu d’essayer de rallier Radio Metal à la cause des anti-Hellfest par une lecture en diagonale ou selective d’un article. Merci de prendre le temps de lire, comprendre et mesurer. On en revient toujours au même.

    [Reply]

  • Wow, effrayant !

    Des résurgences d’Action Directe ?

    [Reply]

  • Waow !

    Plutôt contre le hellfest pour les textes insupportables qui s’y entendent (bien qu’aimant bien certains « métaux »), je reconnais que cet article est bien écrit et que le raisonnement y est solide.

    Bravo.

    [Reply]

  • « Dans ce débat,il serait bon que les métalleux, ceux qui ne sont pas à l’image de ce festival, se bougent et se fassent entendre. »

    C’est là, je pense, que vous faites un amalgame. Ce festival est extrêmement hétéroclite (tout comme le genre du métal d’ailleurs) et beaucoup de métalleux l’apprécient, s’y rendent et sont fiers qu’il existe sans pour autant partager la haine que possèdent certains groupes vis à vis du christianisme et des chrétiens. On ne peut pas diviser les métalleux de façon binaire entre les gentils qui vont pas au festival et les méchants qui vont à Clisson. La question en fait est là et elle est double :
    – Ce n’est pas le métal, ce n’est pas le festival qui posent pb en soi, ce sont ces qq groupes qui dépassent les limites (rappelées par Flo dans cet article).
    – Comment on résoud le pb ? Opposition frontale ou dialogue ? D’où vient ce fossé d’incompréhension (qui, chez certains, se transforme peu à peu en aversion ou en haine) entre chrétiens et métalleux ? Sommes-nous prêts à prendre le temps nécessaire et à employer la pédagogie nécessaire des deux côtés pour faire connaître et découvrir ce que l’autre possède de précieux ? Ou voulons-nous absolument un résultat tout de suite et maintenant qui ne peut déboucher que sur un rejet bilatéral ?

    [Reply]

  • Salut,

    j’invite par ailleurs l’auteur de cet article à se renseigner un peu plus au sujet de l’article, peut être qu’un jour ils finiront par comprendre la différenciation entre les attaques à la personne (comme l’article le précise) et non à l’idéologie (comme le christianisme par exemple, oups….) et ses symboles (comme le christ, les croix, le diable, etc…).

    J’imagine bien Besancenot attaqué pour Incitation à la Haine Raciale des Capitalistes 🙂

    (Sinon, j’apprécie le « our music, our religion », petite référence aux attaques subies par le Hellfest par les cathos).

    [Reply]

    Florian

    Pas de souci Pakete, je connais la différence entre l’attaque a l’idéologie et l’attaque a la personne. Je ne taxe pas du tout cette affiche d’illégale et d’inadmissible. Elle entre parfaitement dans le cadre défini par la loi française. Je déplore juste qu’ils aient fait le choix de la représentation religieuse – qui plus est pouvant facilement être rapprochée au Christ – alors que l’année dernière le débat religieux a gangréné les 3 mois précédent le festival quand, ils auraient pu choisir autre chose (Mythologie, Histoire, Fantastique, Science Fiction, Fantasy, Post Apo… etc).

    Ils sont dans leur droit avec cette affiche, mais comme le disait 38 dans ces commentaires, je la trouve assez peu originale et assez gratuite, un peu comme si ils faisaient la crise d’ado avec ce côté « je peux le faire, donc je le fais ».

  • Bonsoir

    Lire un article avant de publier un commentaire peut servir…

    [Reply]

  • ils nous pêtent les couilles! franchement fuck ! attends on se choppe du « manger halal tte l’année » ou alors du « votez lepen » et sa pute de salope de nazie blondasse décolorée.

    franchement personne n’emmerde personne sauf les nazis et le halal. et d’ailleurs qui attaque qui??? moi je pense que c’est le christianisme qui fait chier son monde! en france on brule pas d’église! chacun son mode de pensée! et puis sans etre raciste ils ont plus à craindre d’un terroriste qui est pour la lapidation qu’une bande de crétin qui s’enduisent de sang de cochon juste pour le rigolage. eh puis en parlant de chrétiens qui c’est qui a protégé les dépeceurs des camps de concentration!

    Moi je pense qu’il faut nier absolument en bloc et renvoyer chaque parcelle d’informations dans leur gueule.

    en plus pour ce qui est de l’affiche on interprête ce que l’on veut voir et ce que l’on veut comprendre! moi en voyant l’affiche j’ai mm pas pensé au christ! on a qu’à prétendre qu’on soutient une cause tt autre que celle qu’il daigne comprendre

    [Reply]

  • Merci Flo… notamment d’avoir écrit l’article que j’aurais aimé avoir le temps d’écrire moi-même, et que j’aurais aimé écrire aussi justement. Bien sur, comme Louve, je suis touché plus que tu ne peux l’être par l’idée de nouvelles prestations musicale violemment anti-chrétiennes. Mais globalement, nous sommes d’accord sur le fait que Ben fait un choix qui me semble non seulement aussi stupide sur le plan éthique qu’il peut être juteux sur le plan marketing, mais aussi qu’il a prend un gros risque. Parce que je ne connais pas grand chose au milieu du métal, mais ce que je sais des métalleux que je connais, c’est que le marketing qui piétine les gens et le respect pour faire plus de tune, c’est pas trop l’esprit de la « fraternité métal » (enfin celle que j’ai eu la chance de fréquenter jusqu’à maintenant).

    [Reply]

  • On devrait arrêter définitivement de se soucier de ces pseudo-polémiques sur le metal et la religion. Déjà parce que la religion n’a RIEN à voir avec le metal, qui est pur hédonisme (comme beaucoup d’autres genres musicaux). Et c’est pas 3 groupes de gogols peinturluré qui vont me faire changer d’avis sur la question.
    Et surtout, au lieu de gueuler au scandale faudrait se rendre compte que les types qui alimentent les intransigents et compagnie sont aussi nombreux que le public à un concert des Devil Rollmops. En gueulant plus fort qu’eux, non seulement on les rends visibles mais en plus on leur donne du crédit. Laissons ces imbéciles se tortiller tout seuls dans leur coin, ils n’en seront que plus ridicule. Et on pourra retourner à ce qui nous intéresse, je vous laisse deviner quoi.
    Donc félicitation pour cet article qui touche juste.

    [Reply]

  • Je trouve que cet article touche juste. Voilà une affiche très agaçante : facilité extrême du thème, lourdeur du cliché…aucune subtilité, aucune originalité. Le Hellfest fait sa crise d’ado ou quoi ?

    [Reply]

  • Non, du tout. D’autant que les mecs ont malgré tout fait un bon boulot. Il est trop tôt pour ça, et de toute façon je ne vois pas les questions qu’il y aurait à leur poser. C’est juste un billet d’opinion sur une affiche qui m’a déçue, et plutôt que d’attendre que le débat prennent – ou ne prennent pas – j’ai préféré prendre les devant et exprimer mon désaccord avec le choix artistique fait cette année. Je ne vais pas contacter tous les auteurs de pochettes que je n’apprécie pas non plus ^^.

    Ce billet est une opinion personnelle argumentée, rien de moins – mais rien de plus non plus.Si ça peut amener a un débat interressant, tant mieux (d’autant que comme dans tout article d’opinion, je n’ai pas la prétention de dire que je détiens la vérité). Sinon ça sombrera dans les abysses du site, ce qui en soi n’est pas grave non plus. Mais si on peut évacuer le débat pictural, comme ça, d’entrée de jeu et ne se concentrer que sur les groupes pour les prochaines annonces, je n’en serais que plus heureux.

    Reste à savoir qui de l’affiche ou de la présence de doro est le plus décevant ^^

    [Reply]

    Tanguy L.

    Oui, on va rester sur ce qui nous intéresse le mieux …

    Merci de l’explication 😉

  • Je sais que ce n’est pas véritablement la question qu’il serait judicieux de poser, mais avez-vous pris contact avec les réalisateurs de l’affiche ou quelqu’un du festival pour en savoir plus ?

    [Reply]

  • Moi, bizarrement, je vois pas l’invitation de Mayhem comme une provocation. C’est un grand groupe, très influent, sans qui une partie de la scène actuelle n’existerait pas. Depuis la création du Hellfest, les orgas ont toujours cherché a faire venir une ou deux grosses pointure du black et Mayhem entre parfaitement dans cette catégorie.

    Sinon, comme je le dis à la fin, l’affiche en elle même ne me choque pas, elle est même plutôt esthétique. Ce que j’ai plus de mal a cautionner c’est la volonté de jeter de l’huile sur le feu qu’elle représente. Mais c’est sûr que picturalement, on ne peut pas comparer avec le « fuck me jesus » de Marduk ou le « jesus is a cunt » de Cradle.

    [Reply]

    Louve

    Tout à fait d’accord avec toi pour ton 2e §. Maintenant, comme tu disais toi-même les paroles des chansons sont ce qu’elles sont et, soyons francs, celles de Mayhem sont violemment anti-chrétiennes (ils ne s’attaquent pas seulement à la « religion », mais aux chrétiens eux-mêmes en tant que groupes de personnes), sans parler de leur passé et de l’absence de remords en ce qui concerne les incendies d’églises.

    Ok pour dire que c’est un groupe de référence musicalement, mais pas d’accord pour fermer les yeux sur leurs paroles et ce qui, en plus de la musique, ont fait leur réputation. Au-delà de l’affiche, je pense que c’est leur venue qui va le plus relancer la polémique.

    Florian

    Je connais un peu l’idéologie de Marduk, je sais que c’est limite. C’est pour ça que je ne vois pas l’intérêt d’en rajouter une couche ailleurs.

    « Quand on gère un festival de musique dont quelques groupes invités peuvent avoir un discours à la limite de ce que la loi de 1881 encadre, il peut être sage de faire profil bas sur la promotion pour que le débat reste autour de ce qui est le plus important pour un festival musical : la musique. »

    Le groupe est déjà venu jouer en France et Ben dit bosser avec la DST pour s’assurer de la conformité législative des groupes invités, donc je pense qu’il ne s’inquiète pas outre mesure des menaces de mises en examen. Mais je ne pense pas que ce soit une raison pour autant d’en rajouter une couche. Ce n’est pas parceque l’on peut que l’on doit.

    Louve

    Mouais, toi et moi on sait très bien que la direction du Renseignement n’interdira ja-mais un concert uniquement sur la base de paroles sortant des limites (sauf s’il s’agit de propos homophobes ou anti-sémites) s’il n’y a pas eu de violences ou de dégradations effectives à la suite du concert. Et encore… Le groupe en question sera interdit de concert pdt un an et ça ira pas plus loin.

    Comme tu le dis très bien, les orgas ne prennent pas beaucoup de risques, tout en jouant pourtant la carte des provocateurs qui ont des couilles.

    Moi, j’aimerais juste que les métalleux qui aiment leur musique finissent par taper du poing quand on se sert de leur passion pour véhiculer des idées qu’ils estiment plus que limite.

  • ça va ptêtre vous étonner, mais l’affiche ne me choque pas en tant que telle (celle de l’année dernière me gênait encore moins car sans rapport aucun avec la religion). Franchemement, je préfère ça à l’image de cette nana à poil avec un crucifix dans le derche par ex. C’était beaucoup plus choquant, blessant, dégradant. D’ailleurs, y a un groupe de chrétiens métalleux sur facebook qui arbore fièrement l’image de l’affiche comme avatar (comme pour dire : un Christ métalleux, pourquoi pas ?).

    Maintenant, je suis d’accord avec toi Flo pour la lecture que tu fais de cette provoc’ financièrement intéressée. Je suis vraiment dégoutée de voir que l’essai de dialogue de l’année dernière se solde par cette double provoc’ (affiche et invitation de Mayhem) sans aucune considération pour les cathos (métalleux ou non) qui essaient vraiment de renouer le dialogue et de faire mordre la poussière aux préjugés de tous bords (et qui n’ont pas grand chose à voir avec Boutin, de Villiers ou consorts).

    Mais je trouve qu’il est encore un peu trop tôt pour parler de tout ça, sinon on va vite saturer…

    [Reply]

  • Je pense que cette affiche a été lancé dans le but de défendre le Hellfest. Le fait est que le festival s’est fait attaqué d’une (peut-être) manière qui a mis les fans mal à l’aise. Je pense aussi que les programmateurs n’ont pas vraiment l’envie de se faire écraser, je sais que les débats reviendront hardîment pour ce dessin mais, ne pourrions nous pas dire que sans culot nous n’avancerions pas ?
    Et puis, nos Lyrics d’albums ne pourraient-elles pas Être vus comme un livre, qui nous fait voyager vers des fantaisies et nous font oublier un instant nos problèmes quotidiens ?
    Car oui, je le dit, je suis catholique et j’écoute des artistes traitant de satanisme et d’autres choses dans leurs textes, mais si l’Eglise continue ainsi, ce n’est pas ainsi que je me tournerais vers elle, car beaucoup de leurs critiques (telles que celles du dernier No Comment, la B)nous agacent, car nous le leur cherchons pas les poux.

    [Reply]

    Florian

    Les paroles des groupes sont ce qu’elles sont et je ne cautionne pas les déprogrammations ou les tentatives de faire pression pour ce résultat. Mais dans ce contexte, je trouve dommage de chercher à exacerber encore plus les différences avec une affiche qui n’apporte rien au contenu musical du festival.

    Quand aux intransigeants, je connais quelques personne qui alimentent les commentaires, et aucun d’eux n’est catholique – même pas de loin. Je doute même que les rédacteurs le soient ^^

  • Conclusion ? Il faut que Stryper soit la tête d’affiche de ce Hellfest. 🙂

    [Reply]

  • Je pense que le fait que le 1er festival de metal français accepte de débattre avec certains catholiques sur les lieux même du festival l’année dernière montre que l’affiche 2011 est en effet une provocation gratuite qui vise à faire sourire…surtout quand on connaît l’étroitesse d’esprit de certains cathos.

    Je ne sais pas si c’est bien joué en termes d’image.

    [Reply]

    Florian

    Je pense que ça l’est en terme de « buzz ». Je pense toujours que Ben se contrefout de la religion comme de mon repas d’hier (pâtes aux beurre). Mais ça risque d’apporter pas mal d’eau au moulin des détracteurs… D’autant quand on connaît l’importance du Christ à leur yeux.

    J’ai peur qu’au final ça ne fasse pas sourie grand monde. Surtout que le Buzz c’est un peu la promotion du pauvre quand il n’a rien a vendre. Là, avec une programmation comme la leur, je suis pas sûr qu’ils aient besoin de ça pour vendre.

  • Arrow
    Arrow
    In Flames @ Lyon
    Slider
  • 1/3