ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Potin    Vide(o)rdure   

Hi, my name is Ben Robson and I like Nevermore


Vous vous souvenez de Ben Robson ? Mais si, cet internaute aux goûts vestimentaires les plus exquis, sorti de nulle part, qui s’était illustré dans un concours organisé par Metal Sucks. Ce dernier consistait à composer des lignes vocales pour un titre de Nevermore et à se filmer en train de les interpréter. Le vainqueur gagnait le droit de jouer sa version du titre avec le groupe. Sacré cadeau ! Parce qu’on ne s’en lasse pas et parce qu’un visionnage vaut mieux qu’une description, voici à nouveau cette vidéo qui avait permis à ce fan de Devin Townsend et des Pittsburgh Pinguins d’écraser toute concurrence.

Depuis, Ben a eu son cadeau. Et même plus que ce qui était prévu ! Voici un mini reportage qui retrace la journée inoubliable qu’il a passée avec le groupe. Comme promis, lors de son moment de gloire sur scène, il n’a pas oublié sa gestuelle ni son cultissime sweat-shirt.

Ben a eu la gentillesse de nous faire partager ses impressions via quelques lignes :

« J’ai tout d’abord vu Nevermore devant la salle dans l’après-midi juste avant le concert alors qu’ils descendaient de leur bus. J’ai pu faire les sounchecks avec le groupe, c’était vraiment très cool ! Mes amis m’ont ensuite rejoint pour un meet-and-greet avant que le show ne commence, nous avons parlé avec Nevermore pendant un moment notamment de leur musique mais aussi de tout et de rien. Après ça, nous sommes allés directement devant la scène et nous avons pu rester au premier rang tout au long du concert.

Les premières parties (Hatesphere, Blackguard, and Warbringer) ont toutes fait de supers concerts, mais c’est une fois Nevermore sur scène, que les choses sérieuses ont véritablement commencé. Ils sont incroyables sur scène : ils parviennent à être débordants d’énergie tout en jouant ces titres complexes sans le moindre pain. Jeff Loomis est évidemment excellent, mais le nouveau guitariste (Attila) a également joué de très bons soli. Cela m’a agréablement surpris, je n’avais en effet jamais entendu parler de lui avant d’apprendre qu’il avait rejoint le groupe.

Après que Nevermore ait interprété quelques titres, Warrel (NDLR : Dane, chant) m’a sorti du public et m’a fait monter sur scène pour me présenter à la foule. J’étais pas mal stressé de jouer sur scène avec un tel groupe, mais dès que le titre a commencé, mon stress s’est envolé et je ne pensais plus qu’à en profiter au maximum. Le public a vraiment eu l’air d’apprécier et une fois le titre terminé, j’ai reçu énormément de compliments venant des gens qui étaient debout près de moi dans le public. Je ne m’attendais pas à remonter sur scène après ça mais, lorsque « Ennemies Of Reality », le dernier morceau est arrivé, Warrel m’a fait revenir sur scène : j‘étais sur le cul ! Warrel et moi avons chanté ensemble cette chanson en entier et nous avons eu une immense ovation de la foule après ça. C’était une sensation incroyable !

Après le concert, Jim Sheppart (NDLR : le bassiste) m’a offert quelques vinyls des premiers albums du groupe. Certains de mes amis sont restés dans les parages un moment et on a pas mal discuté avec Jim. Il nous a raconté beaucoup d’histoires très intéressantes sur ce qu’est la vie sur les routes, sur ses expériences personnelles quand il jouait sur la scène musicale de Seattle dans les années 1980, il est également revenu sur les débuts de Nevermore. J‘ai ensuite pu monter dans le tourbus du groupe puis nous sommes allés, avec Warrel, Jim et Dagna (le technicien basse du groupe), dans un restaurant pas très loin. A la fin, j‘ai évidemment remercié le groupe de m’avoir offert cette opportunité on ne peut plus unique dans une vie. Warrel a, quant à lui, eu de belles paroles à mon égard.

C’était vraiment une expérience incroyable, et une des meilleures journées que j’ai vécu depuis un sacré moment. Je suis honoré d’avoir pu rencontrer et jouer avec un groupe aussi talentueux que Nevermore !

Ben Robson »



Laisser un commentaire

  • Arrow
    Arrow
    Slipknot @ Lyon
    Slider
  • 1/3