ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interview   

HOLYHELL, LES CHOUCHOUS DE MANOWAR



Radio Metal : Tout d’abord, comment avez-vous vécu votre concert en France au cours du Hellfest ?

Francisco Palomo (clavier) : : C’était une expérience merveilleuse pour nous ! C’était génial de jouer pour la première fois en France devant un public qui ne connait pas très bien notre musique. Jusqu’à présent, nous n’avions joué qu’en Allemagne. Ce concert était donc très important pour nous. Nous avons adoré et nous le devons aussi à nos sponsors qui nous ont beaucoup aidé.

Qu’est-ce que vous avez pensé du public Français ?

C’est un public merveilleux ! L’expérience a été totalement nouvelle pour nous, même si nous étions placés assez tôt sur l’affiche. La plupart des gens étaient là pour voir les groupes en tête d’affiche. C’était quand même super de voir à quel point ils ont aimé HolyHell. Après ce concert, nous avons reçu énormément de courrier venant de fans Français qui voulaient qu’on revienne ! Donc je pense que nous avons plutôt assuré. C’était notre deuxième date de la tournée donc ça comptait beaucoup pour nous. Je pense que nous avons réussi.

Maria s’est souvent absentée de la scène au cours du show, que s’est-il passé ?

Nous avons eu quelques problèmes techniques. C’est quelque chose qui arrive de temps en temps et il faut le gérer. C’est très fréquent dans les festivals, quand il y a plusieurs groupes qui jouent. Je pense que nous avons pu rectifier ces petits problèmes assez rapidement.

La chronique de votre album « HolyHell » sur votre MySpace officiel est très enthousiaste. Cet enthousiasme est-il partagé? Quels sont les retours que vous avez-eu?

Premièrement, nous avons attendu assez longtemps avant de sortir cet album. Heureusement, tous les retours que nous avons eu ont été géniaux. Nous étions numéro 16 dans les classements Allemand, Suisse et Autrichien a la sortie du disque. On est ensuite montés à la 7ème ou 8ème place. Puis à la mort de Mickaël Jackson, ses disques ont monopolise les charts. Malgré tout, ça reste un bon début ! Nous avons reçu de très bonne critiques de l’album et en sommes ravis. Cela nous a pris du temps, mais ça en valait la peine.

[/urlb]
Quel est la thématique de votre album? Ce serait apparemment un concept album?

Beaucoup de gens pensent que c’est un concept album à cause des images et des paroles. En fait, ce n’était pas du tout l’idée voulue. Chaque chanson a son propre message et son propre contenu, mais le concept c’est HolyHell. Nous n’avons pas essayé de créer un lien entre les titres, ils sont simplement liés par le contenu des paroles qui parle de l’éternelle lutte entre le Bien et le Mal.


« Bien sûr qu’il faut prendre Manowar au sérieux. S’ils ne croyaient pas en leurs textes, il n’auraient pas eu une carrière aussi longue »

La biographie sur votre site officiel parle d’un son et d’un style uniques. Pourtant, vous êtes dans un registre, dans une scène, où tout a été fait et qui peine à se renouveler. Qu’est qui selon vous, vous permet de vous démarquer, quel est ce son unique ?

Comme tu le dis, tout a déjà été fait à travers les années dans cette scène metal. HolyHell peut apporter sa pierre de par ses musiciens talentueux et par le fait d’avoir une vocaliste féminine. Joe Stump (guitare) et Rhino (batterie), ainsi que Jay (basse) sont reconnus pour leurs qualités techniques. Avec un peu de chance, Maria et moi en auront aussi. Mais d’un autre côté, nous ne voulons pas être un groupe de plus dans le style opéra metal : il y en a déjà tellement… Nous préférons une approche plus rock n’roll. Ces éléments là sont présents, mais on reste dans un registre plus power metal. Malgré les éléments techniques, les mélodies sont mémorisables et touchent beaucoup de monde. C’est ce qui nous différencie des autres. Nous essayons de maitriser à la fois le côté orchestral et le côté rock n’roll.

[/urlb]
Penses-tu que quand les gens écoutent votre album, ils peuvent reconnaitre le style de HolyHell ?

Je pense que oui parce que chaque élément sur cet album est très distinctif. Rhino, notre batteur a un style très reconnaissable…Ensuite, on a les soli déjantés de Joe à la guitare, que beaucoup de fans reconnaîtront. Enfin il y a Maria, qui a une voix mélodique très différente des autres chanteuses du genre. Donc oui, je pense que les gens reconnaîtront ces éléments et cet équilibre. En tout cas je l’espère !

Peux-tu revenir sur la relation privilégiée que HolyHell nourrit avec Manowar ? Comment êtes-vous rentrés en contact ? Est-ce que, lorsque vous avez fait la démarche de contacter Joey DeMaio, vous pensiez vraiment qu’il accepterait de vous aider ? Vous y croyiez ?

Notre relation avec Joe à débuté il y a longtemps. Au début, il coachait beaucoup Maria en tant qu’artiste et vocaliste. Rhino et moi avons également joué quelques fois avec Manowar. Nous avons une relation amicale et professionnelle (nous sommes sur la même maison de disque) avec eux. Bien sûr, il nous ont offert une occasion incroyable d’aller en tournée avec eux. En tant que producteur, Joey DeMaio a une idée très précise de ce qu’il veut. Quand il s’intéresse à un artiste, il le pousse à se donner au maximum en tant que musicien, compositeur et dans l’écriture des textes. C’est quelque chose que nous apprécions tous et qui a engendré un respect mutuel entre nous. De notre côté, nous avons beaucoup d’admiration pour Joey et ses talents de producteur et de bassiste. Nous lui sommes très reconnaissants d’avoir cru en nous.

Quelle a été votre réaction lorsque vous avez vu son enthousiasme ?

Ca a été un moment magnifique pour nous tous. Je parle au nom de tous les membres de HolyHell quand je dis que nous avons un respect énorme pour lui. Quand un perfectionniste tel que lui travaille avec vous et prend sur son temps libre qui est déjà assez limité, c’est quelque chose qu’il faut savoir apprécier. Pendant l’enregistrement, nous nous sommes sentis complètement satisfaits du fait qu’il fasse maintenant partie de notre carrière. C’est une chose qui n’arrive pas souvent. Il est producteur pour d’autres groupes que nous et s’y met toujours à cent pour cent. Dans cette scène musicale, c’est rare de voir quelqu’un se donner autant pour un projet.

J’imagine que cette collaboration vous a ouvert des portes qui étaient jusque-là restées fermées ?

Bien sûr ! Etre en tournée avec Manowar nous a ouvert des opportunités. Mais la chose la plus importante que nous retirons de cette collaboration, c’est d’avoir eu la possibilité d’apprendre le métier à travers eux. C’est ce qui nous pousse aujourd’hui à prendre notre envol en utilisant cette expérience acquise aux côtés de Manowar.

A l’avenir, comptez-vous encore travailler avec Joe DeMaio ou souhaitez-vous au contraire vous émancipez afin qu’on ne parle plus des « protégés de Manowar » ?

Il nous reste une dernière tournée avec Manowar et trois autres groupes cet hiver. L’étape suivante pour HolyHell sera de continuer notre histoire seuls. Nous sommes en pleine discussion avec notre label pour faire une tournée avec d’autres groupes ou de partir en Europe.

La question stupide de l’interview : à votre avis, Manowar, c’est du second degré ?

Manowar est un groupe qui a un énorme respect pour ses fans. Ils doivent être pris au sérieux, ils n’auraient pas continué aussi longtemps s’ils ne croyaient pas à leur discours.

Entretien réalisé en Octobre 2009 par phoner

Site Internet HOLY HELL : www.myspace.com/holyhellofficial




Laisser un commentaire

  • Le précédent com’ était de moi, désolé de l’oubli.

    [Reply]

  • Actuellement, si tu veux faire jouer Manowar, tu es obligé de prendre Holyhell aussi. Donc le Hellfest n’a pas eu trop le choix… un mal pour un bien quoi !
    Il y a pas mal d’exemples comme ça tu sais… là c’est franchement flagrant, mais quand tu commences à connaitre le milieu de la musique c’est la même chose à plus petite échelle

    [Reply]

  • une honte au Hellfest en tt cas j’ai pas compris, musique sans intérêt, chanteuse sans charisme, sans voix, et à peine bonne, bref moi pas comprendre

    [Reply]

  • « Manowar est un groupe qui a un énorme respect pour ses fans. Ils doivent être pris au sérieux, ils n’auraient pas continué aussi longtemps s’ils ne croyaient pas à leur discours. »
    à méditer.

    [Reply]

  • Arrow
    Arrow
    Judas Priest @ Vienne
    Slider
  • 1/3