ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Nouvelles Du Front   

Il est temps de ranger ces guitares en carton !




A partir du 3 mai, Francis Zégut reprendra sa place au micro pour Pop-rock Station sur RTL2. L’émission existant depuis 2001, rien de nouveau nous direz-vous. Non pas que l’émission ait disparu entre-temps mais, depuis 2008, elle était devenue hebdomadaire, les gens ne pouvaient entendre la voix grave de Francis que le dimanche soir en seconde partie de soirée.

Fait attristant étant donné qu’auparavant, la programmation nous donnait l’opportunité d’écouter l’émission du lundi au vendredi. Vous l’avez compris, Pop-rock Station reprend son statut d’émission quotidienne qui lui revient de droit. La différence est que la diffusion interviendra du dimanche au jeudi. Très bonne nouvelle pour tous les passionnés de musique rock et metal.

Certains se demanderont la raison d’un tel engouement. Dans la tête de beaucoup d’entre vous, votre réflexion s’arrêtera au simplement au nom : RTL2. C’est une radio nationale qui, comme toutes les autres, a vendu son âme au diable pour se faire plus de profits. Nous n’irons pas contre-argumenter cet état de fait plus qu’évident. C’est plutôt le personnage qui nous intéresse. Certains d’entre vous ne connaissent peut-être pas Tonton Zégut. Laissez-nous vous raconter qui est cet homme qui marque tant le milieu du Rock français.

Non, il ne s’agit pas d’une faute de frappe, dans ce cas précis, nous pouvons parler de Rock avec un grand « R ». Dans le cas de ce personnage, nous naviguons du simple rock, pop-rock, hard rock jusqu’au metal. Mais commençons par le commencement. Francis Zégut est né en 1953, une période charnière dans l’évolution de la musique. Ayant eu une enfance malheureuse où il voguait de famille d’accueil en famille d’accueil, jusqu’à se retrouver coincé « dans le trou du cul du monde », au fin fond de la Normandie. Perdu, son seul contact avec l’extérieur restait une émission de radio sur Europe 1, « Salut Les Copains », ainsi que la musique.

C’est justement cette dernière qui lui a permis de tenir le coup dans sa solitude : « la musique, à ce moment-là est devenue une sorte d’abri pour moi, un moyen de m’évader ». Tout a commencé pour lui avec le 45 tours de « Love Me Do » des Beatles et, avec le temps, sa culture musicale s’est étendue avec, en autres, Led Zeppelin ou Jimi Hendrix. Zégut avoue d’ailleurs à qui veut l’entendre que « la musique m’a sauvé la vie quand j’étais môme ». C’est certainement grâce à cette épiphanie qu’il a décidé de consacrer sa vie entière à la musique. Tout d’abord en « dépensant tout l’argent que je gagnais dans les disques lorsque j’ai commencé à travailler » mais également en n’hésitant pas à utiliser son temps nocturne à assister les gens de la radio RTL bénévolement. « C’est comme ça que je me suis ramené avec le premier U2 et que le mec l’a passé à l’antenne ». Un précoce dénicheur de talents. Mais c’est en 1980 où tout changea pour Francis. Fini le statut d’homme de l’ombre, l’heure est venue d’aller vers la lumière. Cette lumière s’appelait Wango Tango, émission diffusée sur RTL première du nom, tout d’abord de façon hebdomadaire puis quotidienne. Wango Tango… Ce nom doit inspirer une certaine nostalgie pour certains.

C’est grâce à cette émission que l’on pouvait, entre autres, entendre les premiers Metallica sur une radio nationale. Nous pouvions le voir également participer à d’autres émissions radio telles que Colours, Rock It, Z comme Zégut, Zicmag etc. La télévision lui donnera son quart d’heure de gloire sur Canal + ou M6 Music Rock en tant que chroniqueur musical. Mais, à partir de l’année 2001, c’est RTL2 qui reprend Tonton Zégut, la radio ciblant un public plus rock que la première monture, notamment avec l’émission Pop-rock Station. Mais rassurez-vous, ne vous fiez pas au nom : nous ne retrouvons pas que de la pop/rock aseptisée, à moins que vous ne considériez AC/DC comme tel.



Voici, en résumé, le parcours de cet homme. Mais qu’a-t-il de si spécial ? C’est très simple, c’est un véritable passionné de musique qui possède un flair hors du commun pour dénicher de petites perles. C’est d’ailleurs grâce à lui que des noms tels que Placebo, Ben Harper ou Massive Attack ont pu arriver sur les radios françaises. Un véritable visionnaire donc. Mais Zégut, c’est aussi une belle ouverture d’esprit musicale : il voyage autant dans les sphères rock que dans des sphères plus violentes et metalliques. Son amour pour la musique se sent tellement dans son discours qu’il en est palpable. Laissons-le nous expliquer sa vision du rock pour que vous cerniez mieux ce personnage: « Dire que le rock, c’est Elvis, et qu’après il n’y a plus rien, c’est un peu réducteur. Chacun a apporté sa pierre à l’édifice. Il y a sans cesse de nouveaux sons, de nouveaux mots… Après tu fais le tri, tu aimes ou tu n’aimes pas, mais il faut être curieux, c’est le nerf de la guerre. C’est idiot de s’enfermer dans un château fort avec un pont-levis en disant que ce qu’il y a à l’extérieur, c’est forcément moins bien ». En d’autres termes, voilà ce qui compose une véritable passion sincère, passion que nous pourrions presque comparer à une drogue.

Pourquoi l’émission Pop-rock Station est-elle passée à une formule hebdomadaire pendant deux ans ? RTL2 tentait à l’époque d’imposer une certaine ligne de conduite à Tonton Zézé dans ses émissions et ce dernier n’avait que très peu apprécié. Suite à des accrochages, un deal convenant que l’émission ne serait diffusée que 2h par semaine mais que ces 2h seraient entièrement contrôlées par Francis au niveau de la playlist, a été trouvé. Il est bon de voir une personne se battant encore bec et ongles pour ses idéaux, quitte à y laisser des plumes.

Zégut est une figure à part entière dans le milieu du rock en France. Il a su faire naître des passions. Bon nombre ont dû suivre l’exemple qu’il a donné. Aujourd’hui encore il représente encore une lueur d’espoir dans le milieu radiophonique grand public. Nous espérons donc sincèrement que le flambeau que tient ce grand bonhomme sera transmis aux générations futures. En attendant d’ouvrir « nos cages à miel », nous vous souhaitons bonsoir, bande de p’tites graisseuses et de p’tits graisseux!

Sources :
Le blog de Zégutwww.vs-webzine.comwww.evene.frwww.evene.frwww.rtl2.fr



Laisser un commentaire

  • me souviens du gros rougeaud au camping des flots bleus ! merci zeze ! dans mon ado ttu m as fait passé des soirées avec l oreille collée au poste ! chapeau

    [Reply]

  • Amaury / RM dit :

    Déjà on essaye de refiler Spaceman à RTL2 mais y en veulent pas;.. 🙂

    [Reply]

  • Screaming for Metal dit :

    Tonton Zézé!!!!!!!!!!!!!!!!
    Toute une jeunesse!!!
    Le Métal tout les soirs de 23 à midnight au camping des flots bleus pour l’émission des sculpteurs de mehnirs qui débouche les cages à miel de Gros Rogeot.
    Le « Lutsa bande de p’tites graisseuses et bande de p’tits graisseux! » raisonnera longtemps dans ma mémoire de métalleux faisant la tente de Khadafi dans son pieux pour échapper aux parents le vieil Optalix à l’oreille…
    Merci Francis Zégut, merci Tonton Zézé!!!
    Au fait, à RadioMétal, pouvez pas lui demander de faire un enregistrement ne serait-ce que pour 1 heure par mois d’une émission avec lui? …le rêve d’un vieux métalleux qui n’écoute plus la radio depuis la fin de ce cultissime Wango-Tango… sauf depuis la découverte de RM of course!!!

    [Reply]

  • C’était donc ça le compte à rebours sur son blog ! 😮

    [Reply]

  • Amaury / RM dit :

    Cool Margot. C’est clair que Tonton Zégut aura joué un rôle non-négligeable pour nous tous. L’homme ayant également signé bon nombre de chroniques dans la presse metal.

    [Reply]

  • Arrow
    Arrow
    Arch Enemy + ACOD @ Cenon
    Slider
  • 1/3