ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Nouvelles Du Front   

Il était une fois… Un conte de Noël


Noël est là avec, dans son sillon, un cortège de bons sentiments, de foie gras pas trop AOC, de repas de familles, d’huîtres pas trop fraîches, de gadgets empaquetés, de VRPs Coca-Cola septuagénaires et de chansons guimauves indigestes censées alourdir encore un peu le tout. Noël est un peu à l’année ce que le beurre est aux bretzels, la crème chantilly à l’apfelstrüdel, les oignons frits aux käse spätzle ou le nouvel album de Rammstein à l’industrie musicale : lourd, gras, facultatif, mais bizarrement indispensable. Cette fête apporte avec elle toute une série d’histoires racontables uniquement a ce moment précis de l’année : les contes de Noël. Le 24 décembre passé de quelques heures, laissez-moi vous en raconter un.

Il était une fois, un royaume éloigné dans lequel vivent une reine, un roi, des princes et leurs vassaux. Dans ce royaume féérique, les gens ont pour habitude de boire du thé, de regarder la télévision, d’aimer leur reine, de manger des OGNI (Organisme Gélatineux Non Identifié), de prendre des bus si hauts qu’ils en deviennent rouges et, Noël oblige, de célébrer la naissance d’un gros monsieur si grand qu’il est rouge, lui aussi. Quand, malgré toutes ces activités, le peuple arrive à avoir du temps libre, il crée des groupes sur un site communautaire nommé Facebook.

Dans ce royaume merveilleux, les programmes télévisuels le sont tout autant. Chaque année, ITV – une chaine télévisuelle locale – propose à son audience un tremplin pour jeune talent nommé X Factor. Dans ce programme, un jury, supporté par les voix du public, élit celui ou celle qui sera leur nouvelle star de la chanson. Cette année là, le vainqueur s’appelait Joe McElderry. Comme le veut une des traditions de ce royaume, le vainqueur de ce tremplin artistique doit enregistrer une chanson pour Noël et le single de cette chanson doit être le n°1 des ventes. Non seulement c’est la tradition, mais en plus ça rend les producteurs très heureux.

Malheureusement, cette année là, quelque chose de terrible allait se produire. Décontenancés par la qualité de « The Climb », la chanson de Joe McElderry, ainsi que par l’idée même de cette tradition, quelques internautes ayant trouvé le temps d’aller sur Facebook ont eu l’idée de créer un groupe désapprouvant ladite tradition. Nommés « Rage Against The Machine For Christmas No.1 », ce groupe avait pour but de regrouper les citoyens que cette tradition dérangeaient aussi et de les inciter a acheter en ligne Killing In The Name, une chanson du groupe Rage Against The Machine[/urlb] datant de 1992. Leur idée était qu’en regroupant plusieurs personnes et en se focalisant sur une seule chanson, ils avaient peut être une chance de la faire passer n°1 des ventes de single la semaine précédent Noël.

La semaine du 13 au 20 décembre de cette année là fut donc particulièrement agitée. Le mouvement internet ayant fédéré beaucoup de personnes dès les premiers jours, les médias s’en sont mêlés. Par l’effet boule de neige (grossissant de média en média), tous les habitants de ce royaume furent rapidement mis au courant de l’opération. Tant et si bien qu’ils se scindèrent, le temps d’une semaine, en deux : les pro Joe d’un côté, les pro Rage de l’autre.

Pour appuyer leur point de vues, certaines radios ou télévisions invitèrent les artistes concernés sur leur plateaux. Malheureusement, si Joe était parfaitement formaté pour côtoyer le public, Il n’en allait pas de même pour Rage Against The Machine. Les chansons de ces derniers comportant des mots très grossiers dont les enfants de ce royaume devaient être protégés. Ainsi, certains de leur passages médiatiques ont été coupés en plein milieu, ce qui ne leur a bien sûr pas facilité la tâche…

Mais comme dans toute histoire de Noël, il faut un happy end. Il arrivera le 21, après le comptage du nombre de singles vendus. Avec environ 450 000 copies pour Joe McElderry contre 500 000 pour Rage Against The Machine, ce sont ces derniers qui remportèrent ce challenge, mettant ainsi fin (pour un année tout du moins) à cette tradition.

Interrogé sur ce surprenant dénouement, le groupe a commenté « C’est une grosse victoire par, et pour, les fans de vraie musique et nous souhaitons plus globalement remercier tous les fans et combattants pour la liberté qui on fait de notre hymne à l’insoumission le miracle anarchiste du Noël de cette année. Comme promis, nous donnerons un concert gratuit dans le royaume pour célébrer cette incroyable victoire sur le grand favori qu’était X Factor. Nous sommes aussi contents que tant d’argent ait pu être récolté pour aider les sans abris et nous sommes heureux de donner pour soutenir cette cause importante. Il y a plusieurs enseignements que nous pouvons tirer de ce retournement historique. Le principal est que des personnes ordinaires se groupant dans la solidarité peuvent TOUT changer, que ce soit le classement musical ou le monde. »

C’est aussi cela la magie de Noël !





Laisser un commentaire

  • J’ai suivi la « compétition » de très près, et j’ai hâte de connaître la date du concert de RATM car je compte bien aller fêter la victoire avec eux!

    [Reply]

  • c’est genial it’s bioutifoul  »liebe ist fur allei da »

    [Reply]

  • Voilà une bonne nouvelle effectivement.

    [Reply]

  • C’est bon ça. C’est très positif de voir qu’en effet quand la minorité s’active les choses peuvent changer. Plus globalement, je pense que la majorité des gens sont lobotomisés par la société alors que le changement est possible. Je le dis car tout le monde, à tous les niveaux, a peur de la révolution. Pourtant, et sans incitation à la haine, la révolution est possible. La révolution des esprits, des âmes et des coeurs.

    Putain, c’est beau ce que je dis non ? 🙂

    [Reply]

  • Arrow
    Arrow
    Slipknot @ Lyon
    Slider
  • 1/3