ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Chronique   

Inquisition – Bloodshed Across The Empyrean Altar Beyond The Celestial Zenith


Inquisition - Bloodshed Across The Empyrean Altar Beyond The Celestial ZenithSe plonger dans les abysses du black metal peut revenir en partie à aiguiser son écoute pour comprendre les subtilités de sa musique souvent exigeante. C’est pourquoi certains groupes sortent du panier et proposent une énergie singulière qu’ils transmettent à travers leur œuvre. A ce jeu-là, le duo Inquisition a largement démontré qu’ils avaient déjà les cartes en main. Son émergence et sa notoriété se doit en partie par la particularité de leur son et une force cosmique sombre dont ils disent puiser l’essence de leur exercice de composition. Avec ce septième album, les Américains promettent à la fois de rester dans la même veine de leurs travaux, tout en ayant muri et pris confiance dans leur maitrise de processus d’écriture. Bloodshed Across The Empyrean Altar Beyond The Celestial Zenith est donc annoncé comme une nouvelle étape dans leur discographie…

L’œuvre ne laisse aucun doute sur la fidélité de la ligne entreprise par le groupe, et l’auditeur n’aura d’ailleurs simplement qu’à lire les titres des morceaux pour comprendre qu’on parlera simultanément de satanisme et de cosmologie. Cet esprit se traduit musicalement par une saturation lourde et pesante des guitares tout au long de l’album, parsemée néanmoins de riffs volatiles dans les compositions, comme l’illustre le morceau « The Flames Of Infinite Blackness Before Creation » particulièrement aérien par rapport au reste de l’opus. L’uniformité de l’album, et son côté parfois répétitif, permet réellement à l’auditeur de se plonger dans l’univers du disque et de voir la toile peinte par le duo pendant presque une heure. Le chant monocorde de Dagon se fait presque oublier au fur et à mesure de l’écoute de l’album qui semble insister sur le côté instrumental des compositions, car ce sont bien les mélodies qui marqueront les esprits à l’écoute. Si l’album reste majoritairement obscur, un morceau OVNI comme « Through The Divine Spirit Of Satan A Glorious Universe Is Known » donnerait presque un ton jovial au disque.

Cependant, l’évolution notable de cet album par rapport aux précédents est l’accent porté sur une musicalité se voulant plus puissante et plus épique. Si Inquisition semblait avoir misé sur une musique réflexive et envoûtante au fur et à mesure de sa progression, cet album semble primer en terme d’efficacité, et est par conséquent moins atmosphérique que pouvait l’être « Ominous Doctrines Of The Perpetual Mystical Macrocosm » par exemple. A l’écoute de certains morceaux, on pourrait notamment penser aux travaux de Melechesh sur des riffs singuliers sonnant un peu à l’oriental. Ainsi, aucun morceau ne semble vraiment se démarquer des autres, si ce n’est peut-être l’éponyme instrumental. C’est pourquoi l’album semble être produit pour être écouté dans son entier, sans montrer une pièce plus qu’une autre, et cela se démontre par les titres d’introduction et de conclusion quasi identiques. Néanmoins, l’album reste coloré par des chansons aux tempos différents, toujours exécutées avec une fluidité évidente et raccord par Dagon et Incubus.

Explorant toujours l’espace à la recherche de l’énergie de Satan, Inquisition reste dans le champ qu’il a conquis et qui a su lui donner un véritable nom. Mais le duo semble se diriger vers un black metal plus classique, et quelque part plus accessible aux amateurs de la scène extrême au sens large. C’est pourquoi on peut se poser la question du ressenti des premiers adeptes du groupe à l’écoute d’un album comme celui-ci, qui propose une intensité différente de ce que le duo proposait avant. La moindre évolution n’étant pas toujours facile à accepter, et l’histoire black metal l’a montré à plusieurs reprises.

Chanson « Vortex From The Celestial Flying Throne Of Storms » en écoute :

Chanson « Power From The Center Of The Cosmic Black Spiral » en écoute :

Chanson « Wings Of Anu » en écoute :

Album Bloodshed Across The Empyrean Altar Beyond The Celestial Zenith, sortie le 26 août 2016 via Season Of Mist. Disponible à l’achat ici.



Laisser un commentaire

  • Arrow
    Arrow
    Slipknot @ Lyon
    Slider
  • samedi, 19 septembre 2020 à 20:12
    Dooweet est au service des artistes
    samedi, 19 septembre 2020 à 12:04
    The Ocean : voyage en terre d’expérimentation
    jeudi, 17 septembre 2020 à 16:39
    Behemoth : dieu du live stream
    mercredi, 16 septembre 2020 à 18:32
    Amaranthe – Manifest
    mardi, 15 septembre 2020 à 14:21
    Ihsahn prend le large
    vendredi, 11 septembre 2020 à 19:29
    Forgotten Tomb : le misanthrope
    1/3