ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Courrier Des Lecteurs   

Iron Maiden sur France Inter : heureusement qu’il y a Lynda Lemay pour ça


« Salut les amis,

Alors je sais pas si vous avez eu vent de cet épisode, mais quand j’ai entendu ceci j’me suis dit : il faut que je leur montre ça ! Alors mieux vaut un peu tard que jamais, j’vous raconte.

Samedi 4 janvier en descendant dans la cuisine pour faire des nouilles aux échalotes et basilic-curcuma j’ai laissé tomber mon oreille sur l’émission « La prochaine fois je vous le chanterai » sur France Inter (parce que comme Radio Metal n’a pas de fréquence FM, eh bah du coup ma mère n’écoute que France Inter), et forcément j’y ai prêté quelque attention parce que la fraîche et sympathique invitée du jour au charmant accent du Québec que grâce à ça j’ai immédiatement reconnue, c’était Lynda Lemay.

Alors quelle n’est pas ma surprise quand au bout d’à peine 2 minutes j’entends de la bouche de l’animateur Philippe Meyer : « Je ne sais pas si le choix suivant, que vous m’avez proposé et que nous allons entendre, fait partie de ce que vous écoutiez quand vous étiez sacristine, mais ça pourrait, c’est : Iron Maiden. » Et Lynda Lemay de répondre avec sa douceur envoûtante que « Oh oui mais ça ça m’a vraiment beaucoup inspiré, […] « Je Voudrais Te Prendre » qu’est une chanson qu’j’ai beaucoup chanté sur scène, j’me dis ÇA, les gens sauront jamais qu’c’est inspiré par Iron Maiden… »

Alors c’est vrai on parle pas de Metal dans les médias généralistes, mais putain heureusement qu’on a Lynda Lemay ! Tiens j’vais peut-être dire une connerie mais ça mériterait presque de faire passer « Je Voudrais Te Prendre » dans la playlist ? 🙂

Thibaut »

Pour écouter l’émission (Pour le morceau, écouter vers 13:20 ou vers 11:50 juste après la
chanson de Serge Lama pour un peu plus de Lynda) :

Réponse :

Tout d’abord : merci. Tout simplement merci d’avoir souligné ce petit instant de radio et de l’avoir partagé avec nous et tous les lecteurs de RM qui ont probablement renoncé depuis longtemps à entendre des choses pareilles sur la bande FM française, même avec le récent lancement de l’émission Le Metal sur Le Mouv’ (pendant une heure le dimanche soir, à 23h, ouais, comme le film coquin sur M6 dans les années 90 !), surtout sur une radio comme France Inter (qui n’est pourtant pas la dernière pour élargir les horizons de ses auditeurs).

Ensuite, merci d’avoir souligné ce fait, que la chanteuse n’a pourtant jamais caché mais sans que cela se remarque vraiment. Au cours d’un petit tour rapide des interviews que la Québécoise a pu donné ces dernières années, comme en 2011 avant son passage au Festi’Val de Marne, chacun peut découvrir, qu’entre Johnny Halliday et Francis Lalanne, elle a du metal dans le cœur et on peut y lire gravé Iron Maiden (et Meat Loaf). Et même en 2008, pour le site Canoë, à l’époque de la sortie de son album Allo, C’est Moi, tout en confessant ces mêmes penchants, elle dévoilait le titre « Si J’étais Optimiste » où elle gravait sur disque ce penchant pour les riffs heavy, certes un peu sous mixés, mais présents quand même.

Et c’est loin d’être une passion récente : comme elle le raconte, c’est adolescente, chez les Sacristines, que « le Diable » vient la posséder, elle chante du Dire Straits en passant le balai dans l’église avant la messe, et c’est, semble-t-il, à la même époque qu’elle écoute ses premiers albums de Maiden qui vont aussi inspirer une de ses premières œuvres, la chanson « Je Voudrais Te Prendre », présente sur son album éponyme de 1998. Et il ne faut pas beaucoup forcer l’imagination pour se rendre compte en quoi elle ressemble à ce « The Flight Of Icarus » (extraite de l’album Piece Of Mind de 1983) qu’elle a choisi de passer sur France Inter. Il suffit de comparer les deux pour sentir la ressemblance :

Tout cela montre bien que ce n’est pas parce qu’on a choisi un mode d’expression plus populaire (et ce n’est pas un gros mot), de la chanson française tout sauf subversive ou incisive (enfin, ça, il faut le dire avant d’avoir écouté les textes de Lynda Lemay, souvent plus sérieux que ce qu’on peut souffrir dans ce registre) qu’on n’est pas sensible à la force d’un album de heavy metal. En fait, la chanteuse est tout comme nos artistes de heavy metal favoris qui disent (et ils sont plus nombreux dans ce cas qu’on pourrait le croire) ne pas écouter de metal (quand ils ne disent pas carrément ne pas écouter de musique du tout) mais que le metal est leur mode d’expression de prédilection car ils ne trouvent pas de genre plus adapté à ce qu’ils ont à extraire de leur cœur. A contrario de ceux-ci, Lynda Lemay est donc une fan de metal (au moins d’Iron Maiden, ce qui n’est déjà pas rien) qui a fait de la chanson française son style de prédilection.

Quant à ta question : « à quand du Lynda Lemay, ou au moins cette chanson, « Je Voudrais Te Prendre » (voire « Si J’Etais Optimiste ») dans la playlist de Radio Metal ? », il se pourrait qu’une partie des auditeurs hurle déjà la même chose que quand nous passons une reprise des Foo Fighters par Anastacia ou – « pire (!) » – d’AC/DC par sa compatriote Céline Dion (encore avec Anastacia), déjà présentes dans notre dossier Cover Songs. Mais le fait est que si l’hommage à Iron Maiden est subtile et néanmoins sensible (surtout quand on le sait), il ne pourrait figurer dans le même dossier. Mais comme on aime aussi glisser du poil à gratter dans nos playlists, taquins comme nous sommes, nous dirons seulement que l’avenir est un champ infiniment vaste de possibilité…



Laisser un commentaire

  • Je me demande si le blocus fait en France sur le Rock en général n’était pas le fait des maisons de disques et des producteurs, histoire d’encourager la diffusion de leurs produits sur les ondes… Tout ça pour dire que les playlists radios sont de pire en pire.

    [Reply]

  • MERCI à vous pour cette réponse développée au delà de mes espérances, et qui m’a permis de connaître un peu mieux cette artiste à laquelle, je l’avoue, si sympathique soit-elle, je n’accorde pas la même attention qu’à Iron Maiden ou Metallica.

    En écho à la remarque du Doc’, symptôme d’une déformation professionnelle (avec tout ce que ça peut avoir de positif!) : ça fait réfléchir en effet, sur le traitement reservé au rock-metal dans les médias généralistes, qu’il ne faudrait pas considérer comme un seul panier homogène. Un média comme M6 cherche à flatter l’opinion du public qui est le sien à l’instant T, en le confortant dans ses idées reçues ; car c’est bien un phénomène temporel : à ses débuts, lorsque le hard-rock était à la mode, c’est bien M6 qui lui faisait la part belle. Un média comme France Inter est très différent, sa ligne éditoriale n’est pas guidée par le même marketing sur le temps de cerveau disponible. France Inter est ouvert à tout, et comme je crois qu’en règle générale, un média est à l’image de son public, je crois que ses auditeurs réguliers le sont aussi. À l’instar d’Arte et de ses télespectateurs, qui ont eu le privilège de découvrir des reportages de qualité sur le Hellfest. Pour illustrer mon propos, je reviens à cette « intimate joke » (qui n’a véritablement de sens que pour moi) dans mon mail, dans laquelle j’évoque ma mère, qui donc écouterait France Inter à défaut d’écouter Radio Metal. Au risque de vous décevoir, c’est un peu faux, car ma maman n’écoute pas du tout de metal. Pourtant, elle est capable de s’y intéresser : récemment nous sommes allés voir ensemble et sur sa propre initiative (!) le film ‘Through The Never’ : Maman a tapé du pied sur ‘One’, sur ‘Enter Sandman’ et même sur ‘Battery’ ! Pour autant, elle n’est pas devenue une metalhead le lendemain. Elle ne m’a pas demandé à réécouter Metallica ni un autre groupe de metal. Elle m’a seulement dit qu’elle avait aimé ce film-concert, que cette musique n’était pas du bruit, que ce n’était même pas désagréable à l’écoute.

    Là où je veux en venir, c’est qu’il est un peu facile de penser que les médias généralistes ne traitent pas de metal tout simplement parce qu’ils méprisent le metal. En faisant exception de médias industriels bas du front (suivez mon regard) qui concentrent leurs efforts sur la télé-« réalité » et les séries B promues par défaut au grade de séries A, je crois la plupart d’entre eux ne s’y intéressent tout simplement pas parce que ce n’est pas ce qu’attendent leur lectorat ou leur auditoire, et il faut les comprendre. Ça ne veut pas dire qu’ils lui seront forcément hostiles. On peut constater, à l’écoute de ce podcast, que Philippe Meyer ne semble pas particulièrement réticent à l’idée de passer Iron Maiden sur les ondes de France Inter. Certes, il précise que c’est le choix de Lynda Lemay, mais il faudrait être bien soupçonneux pour penser que cette précision serait avant tout une « décharge » de responsabilité : c’est plutôt une manière de remarquer ce fait un peu surprenant, surtout pour nous autres, qu’une chanteuse québécoise de variété puisse placer un classique du heavy metal entre un Serge Lama et un Serge Regianni. Le Heavy Metal dans un contexte particulier, celui d’une émission sur les inspirations musicales, pour ce qu’il est et pas comme une bête curieuse, eh bien ça c’est un exemple de vraie culture de la différence.

    Alors, dans la même idée, diffuser Lynda Lemay dans la playlist de Radio Metal, évidemment ce serait un peu n’importe quoi, puisqu’a priori, ce n’est pas ce qui intéresse directement votre public. (D’ailleurs si vous faites cette folie j’en décline toute la responsabilité puisque dans le mail suivant j’ai bien précisé à Spaceman que c’était une blaaaague !!) En revanche et toujours dans la même logique, si c’était dans Anarchy X eh bien là, ça ne serait pas incohérent (et ça doit bien pouvoir se placer au milieu de tout ce bordel). 😉

    !m!, Bien à vous, Thibaut

    [Reply]

    Sache que la rubrique « La chance aux chansons » de High Hopes est toute disposée à diffuser, un soir, du Lynda Lemay ! 😉

    Doc'

    On va la diffuser en faisant un jingle avant qui dit « Et maintenant une artiste choisi par notre auditeur/lecteur Thibaut : Lynda Lemay ! » 😉

    MegaRalf

    … Et je maudirai votre nom. 😆

  • Perso, mon titre d’article aurait plutôt été :

    « Lynda Lemay évoque Iron Maiden : heureusement qu’il y a France Inter pour ça » ! 😉

    Car c’est bien que tous les médias généralistes ne fonctionnent pas comme M6 sur le sujet… ^^

    [Reply]

    Fatal-Blood

    « Lynda Lemay évoque Iron Maiden sur un média généraliste: Heureusement que France Inter a l’esprit ouvert! »

  • Hélène Ségara est également fan de Heavy-Metal (notamment d’Iron Maiden, comme Linda Lemay). Elle aurait même aimé chanter dans un groupe Heavy, mais y a renoncé car sa voix n’est pas adaptée.

    [Reply]

  • clouchpipet dit :

    métaliquement

    [Reply]

  • clouchpipet dit :

    LES NORMANDS PLUS FORTS QUE LES VIKINGS !! à propos des médias plus que timides mécaniquement;j’étais dans ma famille en normandie pour les fêtes de fin d’année et le soir de Noël , consterné comme chaque année devant le programme TV, je fais un dernier scan zapping et je tombe sur le concert de SICK OF IT ALL du hellfest 2013 diffusé sur  » la chaine normande » ; classe…(et bon souvenir de cette édition )

    [Reply]

  • Bon ok le mouv à une émission sur le metal mais celle est diffuser à 23h le dimanche en même temps que bring the noise sur ouifm donc ça risque pas d’attirer grand monde

    [Reply]

  • Arrow
    Arrow
    Hellfest - Warzone - Jour 3
    Slider
  • 1/3