ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Potin   

Je vous promets de la ressortir la prochaine fois que je m’engueule avec Spaceman


Vous savez, moi, je suis un éclectique. En matière d’insulte, j’aime autant la vulgarité dégradante d’un « grosse p… » que la subtilité d’un non moins violent « Tu sais quoi ? Si je te file un miroir, tu te suicides ». En matière d’engueulade, on a tous notre petite « phrase qui tue », fruit, au mieux, de notre répartie ou, au pire, d’un peu d’imagination et de réflexion. Vous savez, ce genre d’injure tellement travaillée et définitive qu’elle en devient aussi drôle que vexante.

Chacun de nous a dans son entourage cet individu que l’on n’apprécie pas tant pour son amitié, sa fidélité, ses bons conseils ou sa petite amie que pour ses injures. On se délecte de le voir rembarrer les autres et on aime presque en être la victime. En ce qui me concerne, il y a parmi mes amis proches ce type à la répartie des plus aiguisées lui permettant de pondre à la vitesse de la lumière une vanne percutante et tellement capillo-tractée qu’il est impossible de répliquer. Parce qu’elle vous immobilise d’incompréhension (« mais par quel cheminement est-il parvenu à ça ?! ») tout en vous mettant K.O.

L’autre jour, j’étais justement avec lui dans notre bar de prédilection. Non loin de nous (en tout cas pas assez) se trouvaient deux types arborant une gestuelle et un look – pardonnez moi l’expression – de losers. Très rapidement, nous ressentîmes le besoin de nous en éloigner à tout prix. Nous ne voulions pas que notre proximité géographique nous associe à eux aux yeux des demoiselles du bar. Puis il eut cette phrase délicieuse : « Ils ont tellement l’air losers que j’ai peur de retrouver mon pucelage en restant à côté d’eux ».

J’en oublie presque l’information à traiter, qui n’est cependant que prétexte pour cette ode à la vanne. Car le titre du prochain album solo d’Eddie Ojeda, guitariste de Twisted Sister, est excellent dans ce registre. « Pick A Window, You’re Leaving », comprendre « Tu te casses, choisis une fenêtre ». Cette sentence n’est-elle pas magnifique ? Subtile, rythmique, déroutante et haineuse au plus haut point. Vous ne m’en voudrez pas de ne pas aborder plus en détail l’absence d’informations supplémentaires. Si ce n’est que, comme sur le premier album Axes 2 Axes sorti en 2006, Eddie sera entouré d’invités divers. Dee Snider sera-t-il à nouveau de la partie ? Une chose est sûre, Ronnie James Dio, lui aussi présent sur le premier disque, a décliné l’invitation pour d’obscures raisons.

Bref, à la place, cet article est une invitation au partage de vos insultes, injures, vannes et autres break-up lines préférées.



Laisser un commentaire

  • ya jamais eu plus obscures raisons que celle de Dio
    elles sont mêmes mortelles tellement elles sont obscures

    désolé je peux pas vous sortir de réparti comme ça, je les prépare pas à l’avance ça sort tout seul en fonction du déclencheur

    [Reply]

  • -Wouaou c’est un manteau RG512
    -(thès fière de lui) Ouai
    -Eh ba c’est moche

    [Reply]

  •  » tu sait ce que j’aime bien chez toi ? »
    « non »
    « ben moi non plus »

    Ça ca calme pas mal!!!

    « t as des photos de ta meuf a poils? »
    « heu non »
    « tu veux que j’ten file!!! »

    [Reply]

  • Oh! Enfin, pourquoi tant de violence verbale ?!
    Arrêtons de nous insulter et agissons comme de vrais Hommes, avec une majuscule!

    Cassons-leur la gueule, bordel!

    Un gamin de 6 ans te menace de « casser ta gueule »? Contente-toi de l’accrocher à une branche haute!
    Ton voisin de droite te fais chier avec son stylo à encre en cours? Prends sa feuille de cours et déchire-là, et amuse-toi à les coller les uns sur les autres, histoire qu’il ne puisse pas les scotcher.
    Ton pote te souffle sa fumée de cigarette dans la gueule? Brûle son paquet!

    Tout ça, c’est du vécu et croyez-moi, c’est nettement plus efficace qu’une citation de Déproges ou une réplique rafinnée qui met du temps à être comprise. Vous vous sentirez mieux après…

    [Reply]

  • Perso, je préfère la classe d’Audiard. Ça ne date pas d’hier mais c’est toujours aussi juste : « si on mettait tous les cons dans une valise, tu ne serais pas assis sur le couvercle ».

    [Reply]

    Morgor

    Tout a fait. Ou plus connu : « si on mettait les cons sur orbite, t’aurais pas fini de tourner »

  • Perso, je suis assez fan de répliques, disons menaçante.
    Le genre de réplique badasse et bodybuildée qu’aurait pu sortir le lieutenant Hartman ou Chuck Norris lui-même.
    Du style : « Je vais tellement te casser la gueule que tes petits enfants souffriront encore »

    J’aime surtout les répliques qui font de quelque chose de primaire une réponse plus subtile.
    Exemple :
    Après un « cmb » …
    – Pff. Tu sais quelle est la vraie différence entre ta bite et la mienne?
    – Non?
    – Demande à ta copine.

    Après y en a eu des bien mieux, mais c’est souvent le fait qu’elles soient bien placée, voire private joke, et avec la répartie qu’il faut.

    [Reply]

  • « Salut Laxatif!
    – Mais pourquoi laxatif?
    – Parce que tu me fais chier »

    « J’ai peur que tu ne sois pris d’une diarrhée verbale!
    – Pourquoi?
    – Pour plusieurs raisons mettant en rapport ta bouche et de la merde. »

    Ou le classique « Ca pue
    – T’as le nez trop près de la bouche! »

    [Reply]

  • « Je ne parle pas au cons, sa les instruits  » très connu, au aussi :
     » Si j’avais ta tête a la place de mon cul j’aurrais honte de chier »

    Jsuis pas un pro dla répliquation ni de l’orthographe mais bon..

    [Reply]

  • Arrow
    Arrow
    In Flames @ Lyon
    Slider
  • 1/3