ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Chronique   

Jess And The Ancient Ones – Vertigo


D’Hexvessel à Atomikylä en passant par Polymoon, Oranssi Pazuzu ou encore Dark Buddha Rising, la Finlande a du psychédélisme à revendre. Et ce n’est pas Jess And The Ancient Ones qui va prouver le contraire : formé en 2010 en pleine déferlante occult rock – Jex Thoth, The Devil’s Blood, Blood Ceremony, Ghost et consorts –, le groupe propose un rock rétro et teinté d’occultisme porté par une chanteuse à la voix spectaculaire, la fameuse Jess, Jasmin Saarela à la ville. Signé chez Svart, comme tous les groupes sus-cités, le combo revient avec un quatrième album, Vertigo, qui s’annonce aussi psychédélique et délicieusement anachronique que ses prédécesseurs. Certes, de l’eau a coulé sous les ponts depuis The Horse And Other Weird Tales sorti en 2017, mais les musiciens n’ont pas chômé : The Exploding Eyes Orchestra (quasiment le même line-up que Jess And The Ancient Ones) a sorti son deuxième album, II, et Jess, cette fois-ci sous le nom Jess By The Lake, a sorti son premier album solo. De quoi fourbir ses armes et revenir revigoré à Jess And The Ancient Ones : annoncé tambour battant par un « Summer Tripping Man » imparable, Vertigo s’annonce plus accrocheur que jamais…

Car si le groupe avait commencé plutôt doom pour son premier album et avait évolué vers des morceaux plus progressifs par la suite, Vertigo a quelque chose de plus immédiat qui frappe dès « Burning Of The Velvet Fires », un premier titre explosif avec son clavier endiablé et ses mélodies irrésistibles. On pense aux films délicieusement kitscho-horrifiques de la Hammer, à Coven évidemment pour le cocktail chanteuse charismatique-rock 60s ultra dansant-atmosphère inquiétante, mais avec une fraîcheur et une production impeccablement modernes. Bref, on remonte encore un peu plus le temps et on quitte les années 70 pour un garage rock de la fin des années 60 teinté de pop. Le groupe semble avoir resserré sa formule : avec cinq membres au lieu de sept, huit morceaux en quarante minutes dont un long dernier titre tout en méandres, « Strange Earth Illusion », où Jess, entre Janis Joplin et chanteuse de soul, s’en donne à cœur joie, et un songwriting plus efficace que jamais de la part du guitariste Thomas Corpse, Jess and The Ancient Ones est en pleine possession de ses moyens. Avec un seul guitariste au lieu de trois, les claviers d’Abraham ont pris plus de place, moins en lead qu’en soutien des riffs, et, aidés des samples, créent des ambiances toujours très cinématographiques – le synthé à la Goblin en ouverture de « Love Zombi », par exemple. Et pas une minute pour s’ennuyer avec Vertigo : pour ne citer qu’un exemple, « Born To Kill », toute en basse et en riff quasiment heavy metal, succède à « Summer Tripping Man », un véritable concentré de rock des années 60 à base de flower power survolté et de mélodies qui semblent venir tout droit des Kinks.

Ce dernier titre nous met sur la voie : Vertigo se profile comme un album idéal pour l’été. Composé avec talent et exécuté avec brio, il est à la fois léger et accrocheur, et suffisamment charnu pour être savouré un peu plus à chaque écoute. Les paroles inquiétantes et l’atmosphère de film d’horreur vintage n’épouvanteront pas grand monde, certes, mais ajoutent un petit frisson idéal pour rafraîchir l’atmosphère, et quelque chose du clin d’œil, une petite distance ironique moderne à la Uncle Acid And The Deadbeats assez jubilatoire. « Il y a quelque chose d’un peu menaçant qui plane sur tout l’album, peut-être que c’est l’impression de nostalgie qui émane des paroles », explique Thomas Corpse : en effet, de la nostalgie, Vertigo en a à revendre. A travers le prisme des Finlandais et contrairement à ce que suggère la grisaille de la pochette, les années 60-70, qu’elles soient littérales ou fantasmées, n’ont jamais paru aussi éclatantes et colorées.

Chanson « Burning Of The Velvet Fires » :

Chanson « Love Zombi » :

Album Vertigo, sorti le 21 mai 2021 via Svart Records. Disponible à l’achat ici



Laisser un commentaire

  • Arrow
    Arrow
    The Old Dead Tree @ Savigny-Le-Temple
    Slider
  • 1/3