ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Nouvelles Du Front   

Josh Homme contre Kyuss Lives


Voilà une nouvelle qui tombe comme un cheveu noir, épais et gras dans un délicieux potage qui mijotait pourtant gentiment depuis novembre 2010… C’est dire si la chute de cette histoire a mis du temps à venir. Josh Homme et Scott Reeder, étant respectivement l’ancien guitariste et l’ancien bassiste de Kyuss, portent plainte contre Kyuss Lives, le groupe de leurs anciens comparses Garcia, Bjork et Oliveri qui fait revivre le son des pères du desert rock. La plainte a été déposée auprès de la Cour de Californie pour atteinte à la propriété intellectuelle et utilisation frauduleuse d’une marque déposée, citant Homme comme le seul plaignant (même si un communiqué nous prouve bien que Reeder se trouve bien du même côté) et le chanteur John Garcia et le batteur Brant Bjork comme les défendants.

Si la nouvelle est aussi énorme, c’est aussi parce que rien ne laissait présager la mise en place d’une pareille procédure. Le navire Kyuss Lives semblait naviguer sur un long fleuve tranquille, Garcia, d’abord, ne se plaignant pas de l’absence à leur côté de Josh Homme, comprenant à quel point il est un homme occupé. De son côté, ce dernier a d’ailleurs été vu en juillet dernier remuant du chef pendant un concert de Kyuss Lives aux Eurockéennes de Belfort, prouvant à quel point il était satisfait de ce qu’on faisait de ses anciennes compos. Et voir Reeder mêler à ça est tout aussi – sinon plus – étonnant puisqu’il est carrément venu tenir la basse pour ses vieux copains à chaque fois que Nick Oliveri était absent ces derniers mois.

Alors, qu’est-ce qu’il se passe ? Premier indice justement dans les mots de Homme et Reeder publiés sur le site de l’agence de communication Nasty Little Man :

« Ça craint. De penser que nous sommes allés à une réunion en janvier dans le seul but de les aider dans leur désir de continuer Kyuss Lives ! Les bras ouverts, nous avons tout tenté pour les aider à continuer dans le respect. Tout ça pour découvrir que pendant qu’ils nous regardaient dans les yeux, le management de Kyuss Lives! et le groupe avait rempli les documents fédéraux en 2011 pour tenter de voler le nom Kyuss. C’est ce que nous avons essayé désespérément d’éviter. C’est un triste jour pour nous et pour John – mais plus que tout pour nos fans. Un bordel dont on se serait bien passé. »

Une déclaration qui peut être complétée par celle, plus personnelle, de Scott Reeder, faite via sa page Facebook (où on ne la trouve plus mais qui a été retranscrite par le site Blabbermouth) : « Tout ce que j’ai fait, c’est faire le choix de me lever pour défendre et conserver les petits droits que je devrais pouvoir maintenir comme sacrés et sans entraves pour le reste de ma vie et au-delà. Je n’avais pas beaucoup de choix : perdre tous ces droits en deux semaines ou les conserver pour toujours. Je n’ai pas du tout choisi d’être dans cette situation — j’étais forcé de réagir vite avec la menace d’une date limite, et ça a été dur. J’ai vu des gens se quereller âprement à cause de cette affaire… C’est dingue. »

Il semble donc que cette plainte soit une mesure extrême, non pas pour empêcher Kyuss Lives d’exister (et il est fort probable que l’un des points discuté devait être le droit de Kyuss Lives de faire sous ce nom un nouvel album) mais pour résister quand le groupe cherche à perdurer en empruntant des chemins boueux propres à heurter le fondement d’un des membres fondateurs mais surtout de deux musiciens qui ont fait de Kyuss ce qu’il est aujourd’hui.

Malgré toutes les mauvaises intentions décrites par les plaignants, Garcia et Bjork se montre quand même étonnés, comme le montre un communiqué : « Nous sommes tout deux choqués et attristés que notre ami et notre ancien camarade aient choisi de porter plainte contre nous, tout particulièrement après toutes les discussions positives que nous avons eu depuis notre reformation. Nous espérons résoudre ce problème privé en huis clos et aller de l’avant dans notre travail sur le nouvel album et être en contact avec nos merveilleux et loyaux fans. »

L’avenir et la loi nous diront si, si l’on en croit les affirmations de Homme et Reeder, Kyuss Lives a gagné à vouloir forcer les choses, ou si Homme et Reeder ont choisi de poser eux-mêmes une barrière au futur de Kyuss. Pour le présent, c’est une fois de plus une de ces affaires qu’on ne voudrait jamais voir, surtout que tout avait l’air de si bien se passer.



Laisser un commentaire

  • Mouais, je comprends Josh Homme quand même. Kyuss ou Kyuss Lives! on s’en tape c’est juste un nom ce qui compte c’est la musique mais pour Josh Homme et Scott Reeder il était important d’avoir une différenciation entre le Kyuss de l’époque et le Kyuss d’aujourd’hui, les autres auraient du respecter ça. Après ce « lives! » c’était bien pourri et pour faire un nouvel album ce n’était pas possible mais ils auraient pu juste changer de nom. J’espère que ça ne provoquera pas l’annulation de Kyuss Lives! au Graspop et au Hellfest, déjà que l’affreux Nick Oliveri sera surement en taule…

    [Reply]

  • Josh Homme est un excellent musicien mais a parfois des réactions bizarres… même sur scène!

    [Reply]

  • Arrow
    Arrow
    Alice Cooper @ Paris
    Slider
  • 1/3