ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Blow Up Your Video   

Kaada / Patton : pilule surréaliste


kaadapattonInceste et zoomorphisme, névroses infantiles et comédie du divin, omniprésence de la mort et un plancher foutu. Tels sont les ingrédients de la vidéo illustrant « Imodium », extrait de Bacteria Cult, nouvel album de Kaada / Patton. Qui ça ?

Mais voyons, Mike Patton est loin d’être un inconnu ! Incontournable serait plutôt l’adjectif qui lui correspondrait le mieux tant son nom revient sans cesse à travers la multiplication de ses side-projects. D’abord concentré sur ses premiers groupes Mr Bungle et Faith No More jusqu’à leur arrêt à l’aube du XXIe siècle, ces dernières années, il ne s’en est pas passé une seule sans qu’il fonde un nouveau groupe, rejoigne un nouveau projet, sorte ou participe à un album. Sans parler du retour de FNM et de la gestion de son label Ipecac Recordings pour éditer tout ça et les œuvres des copains et autres artistes qu’il admire qui se retrouvent parfois dans les mêmes groupes que lui. Et 2016 ne fait pas exception puisqu’il aura déjà participé à une nouvelle association artistique – Nevermen – mais revient aussi avec un ancien side-project qui semblait ne plus devoir avoir de suite : Kaada / Patton.

Mais c’est qui Kaada ? Là est la question.

John Erik Kaada est un compositeur norvégien et, comme Patton, il multiplie cette année les champs d’expression. Ayant aussi démarré dans un groupe de rock touche-à-tout question fusions de genres, Cloroform, c’est par ce biais que ce bidouilleur de sons met le pied à l’étrier de la compo de bandes originales pour le cinéma avec le film Mongoland en 2000 (on sent encore le lien avec Patton à un niveau chronologique mais aussi parce que l’Américain a lui-même touché à la musique de film). Il a depuis signé pas moins d’une quinzaine de B.O. (en parallèle de ses œuvres solos personnelles) dont celle du film finlandais Diving Into The Unknown qui sort cette année, alors qu’il renoue en même temps avec Cloroform après un hiatus de neuf ans pour un nouvel album intitulé Grrr qui vient de sortir sur son propre label Kaada Recordings.

C’est en 2003 qu’a lieu la rencontre avec Patton qui réédite son premier album solo, Thank You For Giving Me Your Valuable Time, chez Ipecac, avant de réaliser l’année suivante avec lui l’album Romances, sorte de bande originale imaginaire pour un film expérimental (fermez les yeux, vous aurez le sentiment de plonger dans un film de David Lynch). Et douze ans après, surprise !, les revoilà ensemble avec Bacteria Cult qui sortira le 1er avril et qui se présente déjà comme similaire à une autre œuvre majeure d’un autre groupe de Patton : l’album Director’s Cut de Fantômas. Ci-dessous le premier extrait dévoilé « Red Rainbow » :

Et, oui, Kaada / Patton est un projet, comme nombre de ceux du chanteur, à classer comme « expérimental ». Sans doute pas autant que certains autres mais assez pour qu’ils ne choisissent pas d’associer leur musique à autre chose qu’un film expérimental. En l’occurrence, un remontage du court-métrage de 2013 (déjà mis en musique à l’époque par Kaada), Isac Is Still Sleeping, d’Alexandru Ponoran, réalisateur roumain visiblement disciple du surréalisme (l’influence de la psychanalyse et des rêves sur ce mouvement se retrouvent très bien dans ce film) et plus particulièrement le cinéaste Luis Buñuel dont le portrait est installé à la place d’honneur de ce repas de famille auquel n’aurait pu être invité ni végétarien ni allergique aux colorants.

Enfin, si c’était un peu trop court pour tout comprendre, voici le film d’origine avec dialogues.

Ci-dessous l’artwork et la liste des titres de Bacteria Cult :

kpalbum

1. Red Rainbow
2. Black Albino
3. Peste Bubonica
4. Papillon
5. Dispossession
6. A Burnt Out Case
7. Imodium
8. Fountain Gasoline



Laisser un commentaire

  • Arrow
    Arrow
    Trivium @ Villeurbanne
    Slider
  • 1/3