ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Nouvelles Du Front   

Karma To Burn et ses déboires


Karma To Burn n’est pas ce que l’on peut nommer un groupe à l’aise avec l’art de la communication. Le trio reste toujours très mystérieux sur ses affaires internes, et ce même si son line-up vient à être modifié. Et dans ce monde de l’instantané où tout se sait ou se crée en un tweet, les rumeurs vont bon train quand aucune explication n’est décelée ou donnée sur un fait obscur. Ainsi, sorti de nulle part, au début de l’été 2012 était annoncé le départ de Rob Oswald, batteur de la formation à la sublime allure de vagabond. Une rumeur persistante qui se transforma vite en vérité vraie avec le communiqué du cogneur, expliquant alors son départ de la sorte : « Fait moyennement intéressant sur ​​moi : Je me suis fait mettre à la porte de mes deux groupes [ndlr : le second étant Year Long Disaster avec Rich Mullins de KTB], aujourd’hui, pour avoir respecté mes principes et valeurs morales et avoir fait ce qu’on m’a appris être juste. Aucun regret, et pour être honnête, je me sens ragaillardi spirituellement. Si jouer de la musique signifie être un menteur et un connard, alors je serai plus heureux à traîner ici avec les animaux. » Il est donc parti se détendre peinard dans son garage.

Remplacé par Evan Devine d’Ancient Shores pour la tournée estivale du groupe, cela fait donc un an que le combo évolue avec ce nouveau visage permanent derrière les fûts. Mais cette année, certains ont dû avoir la surprise et se poser pas mal de questions, comme lors de leur performance au Hellfest, de voir le groupe évoluer en duo guitare et batterie ; de toute évidence, Karma To Burn avait encore connu un chamboulement dans son line-up. Mais là encore, les questions sont restées sans réponse étant donnée l’absence de communication. Mais une explication a récemment été apportée par William Mecum, guitariste de la formation ; des raisons qui pourraient même nuire à leur avenir proche.

Début octobre, Karma To Burn, en tournée européenne, se produisait au Vk de Bruxelles (Belgique), présentant ainsi au public Rob Halkett, leur nouveau bassiste (également membre de The Exploited). Le site Shoot Me Again s’est alors entretenu avec Mecum qui explique sans détours l’absence de Rich Mullins lors des dates de cet été : « Rich a été viré et ne fait plus partie de Karma To Burn. Il a eu pas mal de problèmes plutôt personnels et personne n’a pu l’aider. C’est honteux, mais on ne pouvait plus continuer de la sorte avec lui […] Il nous a vraiment et complètement laissé tomber à un moment donné et c’est vraiment honteux de sa part. Il n’était vraiment plus bon à rien. »

Il confirme aussi que les addictions et dépendances nuisibles physiologiquement, physiquement et financièrement, de Mullins ont conduit le groupe à cette situation : « Rob Oswald a quitté le groupe à cause de Rich. Et Rich a été viré du groupe à cause de Rich (rires) » explique le guitariste. Ce à quoi il ajoute : « Rich a des problèmes de fric, moi je n’ai pas de problèmes financiers. J’ai toujours été pauvre donc ça n’a rien changé (rires). Il est ce qu’il est et c’est juste malheureux. Encore une fois j’espère qu’il va aller mieux, mais j’ai vraiment décidé de couper les ponts avec lui. Tu sais, quand tu dois bosser avec quelqu’un qui a de telles dépendances, ce n’est pas ce qu’il y a de plus fun au monde. Je ne suis pas en train de dire qu’il est pire que moi car personnellement je ne vaux pas mieux. J’aime bien boire un coup, mais je pense qu’il avait vraiment beaucoup plus de problèmes que moi. »

Ainsi, en l’espace d’un an, Karma To Burn a vu les deux-tiers de son line-up changer (ce qui n’est pas rien quand on est un trio). Ce qui, premièrement, retarde évidemment ses plans pour la préparation d’un nouvel opus. Mecum a dû déjà beaucoup travailler pour que les deux nouveaux membres apprennent les morceaux du groupe et peaufinent les plans et arrangements des compositions : « Ma principale occupation avec le groupe ça a été d’apprendre les morceaux à Rob de The Exploited qui nous a rejoint. Ça prend déjà pas mal de temps. […] Si Rich n’avait pas merdé on aurait probablement pondu un nouvel album pour le printemps prochain. » Toutefois, il précise aussi que lui et Evan retourneront prochainement chez eux, en Virginie, pour composer et écrire du nouveau matériel : « Là on ne doit faire qu’une seule chose : arrêter de tourner et se poser pour écrire. On a déjà quelques nouveaux titres. »

Or, si le combo s’apprête à plancher sur une nouvelle galette, le groupe se heurte à l’actuel mécontentement des labels, peu enclins à s’engager avec eux : « Pour le moment on n’est plus sur aucun label [ndlr : Karma To Burn était depuis 2010 chez Napalm Records] donc il faudra régler ça aussi […] Le management et les labels ne sont pas contents à cause de Monsieur Mullins. Moi j’ai envie de garder mon groupe en vie et de continuer à le faire tourner car c’est ce qu’on fait de mieux. » Mais la passion de Mecum pour son groupe s’avère grande et nul doute que Karma To Burn n’en restera pas là. Et même si Mullins était l’un des membres fondateurs du combo et que son jeu en tant que bassiste a participé à construire le caractère musical du groupe, un renouveau et un line-up tout frais pourrait bien offrir une véritable bouffé d’air au guitariste qui est et restera, le principal compositeur et véritable leader de la formation.



Laisser un commentaire

  • Déjà sans Rob KTB n’avait plus grand chose d’intéressant, mais alors là sans son bassiste le groupe est définitivement mort pour ma part.Tout ce qui en faisait sa spécificité n’est plus.
    Surtout que le remplaçant à la batterie n’assure pas vraiment.
    J’espère qu’il y aura une chance dans un avenir plus ou moins proche que Rob revienne, maintenant que Rich a quitté le groupe.

    [Reply]

  • Arrow
    Arrow
    Slipknot @ Lyon
    Slider
  • 1/3