ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Blow Up Your Video   

Krokus : Sex, Dog & Rock’n’Roll


Défi du jour : citer au moins cinq groupes de metal (ou de hard rock) suisses? Pas évident, n’est-ce pas ? Quelque part, à l’image de ses frontières, la Suisse et ses combos de metal restent très cloisonnés, et ce même pour les chevelus français, voisins directs. Pourtant, le pays des montres et du chocolat (attention cliché !) reste une contrée qui a de quoi faire. Le pays possède indéniablement un large éventail qui, malheureusement, ne parlera qu’à certains vrais initiés. Sybreed, Gotthard, Samael, des noms connus pour les amoureux de musique métallique qui aiment mettre leur nez dans les recoins du monde underground (même si Gotthard est loin d’être underground, au moins chez eux). Ajoutons à cela Eluveitie, qui bénéficie de la popularité du genre folk metal. Ou Coroner, que des années d’absence ont enfin permis d’ériger en groupe culte. Et seuls les plus férus amateurs de son seventies sont capables de citer Toad.

Toutefois, la plupart de ces noms ont généralement du mal à atteindre l’esprit du hardos lambda. Celui qui aime la bière et les bons riffs qui transpirent le sexe, l’alcool et surtout l’amour du rock’n’roll. Pourtant, pour ça, la Suisse a Krokus, qui s’est récemment produit sur la scène du Hellfest lors de la journée du samedi. Le groupe, pour ceux qui ne connaîtraient pas, évolue dans un hard rock dans la droite lignée d’un AC/DC, a été formé en 1975 (quand même), et pourtant, il semblait que c’était une découverte pour une bonne part de metalleux campés devant les Mainstages du festival de Clisson, sauf, bien sûr, pour les quadras/quinquas des premiers rangs. Alors que, malgré quelques coups d’arrêts dans son histoire, le groupe reste actif dans le paysage et a sorti en février dernier son nouvel album, Dirty Dynamite, et vient de dévoiler le clip de « Dög Song ». Un nouvelle vidéo qui montre que la vie de rockeur, c’est une sacrée vie de chien.

Ne pas lire la suite avant d’avoir vu le clip, au risque de se gâcher certaines surprises :

En passant de la galette lâchée par la portière d’un hot rod à la crotte posée sur Hollywood Boulevard (sur l’étoile de Beach Boys, s’il vous plaît, parce que le surf rock, c’est pas pour nous), ou encore en se tapant une strip-teaseuse dans les toilettes d’un club de strip et vivre sa petite mort peinard sur le carrelage, oui, la vie de rockeur est une chienne. Et Krokus, avec ses riffs bien goudronneux et fichtrement rock’n’roll et surtout son sens de l’humour, rappelle que le hard rock suisse – même peu connu – existe et qu’il serait chien de le garder si méconnu de ce côté du lac Léman.



Laisser un commentaire

  • Hellhammer
    Celtic Frost
    Triptykon
    Apollyon Sun

    … Mince j’y étais presque juste avec les groupes de Thomas Gabriel Fischer 🙁

    Pour les groupes peu peu connus qui valent le détour je rajoute :

    Enigmatik et son death jazzy (je recommande The Hanged Man et The Green Fairy)

    P.M.T. qui fait du néo/indus, il leur arrive d’être un peu caricaturaux, mais certains titres sont très bons comme Ameri can / Ameri can’t : http://www.mupiz.com/candice-c-bathory/pmt–american-american-t

    Et pour du punk/metal qui met la pêche Attack Vertical : http://www.youtube.com/watch?v=NDA41v-on24
    Je suis sur que vous gueulerez le dernier refrain vous aussi !

    [Reply]

  • Defi releve:

    Samael
    Gotthard
    Monkey 3
    Darkspace
    Celtic Frost

    🙂

    [Reply]

    Merci pour ta contribution à la reconnaissance de la musique helvète. 😉

  • Arrow
    Arrow
    Slipknot @ Lyon
    Slider
  • 1/3