ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Nouvelles Du Front   

Kurt Cobain, encore en vie… au cinéma


« Si vous êtes un Kurt Cobain à notre époque, qu’est-ce que vous faites? » On en ferait des choses avec des « si ». Et si untel était mort… Et si un autre ne l’avait pas été… Et si telle guerre avait eu lieu… Et si on avait pu éviter telle autre… Comme ça, ça ne mène à rien à part à des spéculations creuses. Mais, en fait, avec des « si » on peut aussi écrire des œuvres géniales (combien de chefs-d’œuvre de la science-fiction nés ainsi ?) et des films de Clint Eastwood… et comme on ne me fera jamais dire du mal du Grand Clint, cela entrera encore dans la catégorie des œuvres géniales (non, pas question de peser mes mots).

Alors que nous venons de dépasser d’une semaine la date des dix-huit ans de la mort de Kurt Cobain, on apprend que l’icône grunge pourrait être l’un des personnages principaux de la prochaine œuvre du réalisateur qui sera le troisième remake d’un classique du cinéma américain : « A Star Is Born ». Grosso modo, le speech du film, c’est (selon les adaptations) l’histoire d’une jeunette qui débarque de sa campagne dans la grande ville dans l’idée de percer dans le monde de la musique ou du ciné et qui trouve, pour l’aider à se lancer, un acteur ou un musicien has-been rongé par la drogue ou l’alcool qui va surtout tenter, à travers elle, de faire son come-back.

Le scénariste du film, Will Fetters, explique comment lui est venu l’idée d’associer la figure du leader de Nirvana à ce film (traduction du Huffington Post) : « Je voulais adapter ‘A Star Is Born’, quand quelqu’un l’a mentionné, j’ai dit que, pour moi, le point de départ était Kurt Cobain. S’il n’avait pas enregistré Unplugged et s’il avait survécu et que vingt ans ans plus tard, donc aujourd’hui, il décidait de créer un tel album, les choses seraient plus compliquées. S’il n’était plus l’icône qu’il était, comment aurait-il fait pour enregistrer cet album ? Pour moi, le film balance entre art et commerce, un compromis qui vous arrive en pleine figure quand vous commencez dans ce business. [...] L’industrie musicale est en train de changer. C’est de plus en plus difficile d’être un artiste à succès et de vivre de son art, d’autant plus si vous êtes un dinosaure. Si vous avez la cinquantaine, et que vous êtes un artiste dans le monde de Justin Bieber. Si vous êtes un Kurt Cobain à notre époque, qu’est-ce que vous faites? Comment existez-vous dans ce monde ? »

Et la question est vraiment intéressante et surtout bien ancrée dans notre époque. Si Cobain n’était pas mort en 1994 (non, on ne s’amusera pas à balancer des théories sur les causes), étant donnée le malaise que lui avait causé la célébrité, on l’imagine bien faire le choix de devenir une espèce de reclus du music-business, ne pas devenir une icône (la recette de la mort tragique fonctionne mieux pour ça) et tourner comme le personnage de Norman Maine dans « A Star Is Born ».

Il faut tout de même espérer que cela se fasse dans le respect du défunt musicien, ne serait-ce que pour s’éviter les foudres des fans idolâtres du « rocker martyr ». Mais on peut probablement déjà être rassuré par le fait que Fetters est lui-même un fan de Nirvana, comme il l’avoue au site CraveOnline.com : « Je voulais faire ‘A Star is Born’ car je suis un grand fan de Kurt Cobain. Quand il est mort, quand j’étais adolescent, ça a été pour moi comme l’assassinat de Kennedy, c’était énorme, c’était horrible. » Mais là encore, quand on est un « grand fan », il y a deux écueils à éviter : l’adoration qui vous fait mettre de la dorure à tous les étages ; et l’appropriation qui vous fait faire ce que vous voulez d’un personnage, en en faisant votre chose, à l’image du fantasme qu’on projette dessus.

Après, le problème pourrait plutôt venir du casting. Enfin, si vous ne supportez pas de voir Tom Cruise jouer un Kurt Cobain à l’aube de la cinquantaine… Bon, au-delà de l’exaspérante personnalité publique, ça reste encore un excellent acteur. Mais savoir qu’un Christian Bale ou un Russel Crowe était aussi pressentis offre quand même quelques regrets… Paraît-il que c’est le rôle de Cruise dans la comédie musicale « Rock Of Ages » (qui sortira en France en juin sous le titre « Rock Forever », notez l’intérêt très relatif de changer le titre), où, au milieu d’une B.O. très « hair metal », il interprète le rôle d’un chanteur de hard rock en pleine ère du glam metal. Voyez plutôt la bande-annonce ci-dessous si vous n’en avez encore jamais entendu parler :


Du glam au grunge, ça a bien été l’évolution sur les radios au début des années 90, alors pourquoi pas dans la carrière de Tom Cruise. On peut en débattre. Ce qui risque de faire bizarre au casting, mais pas forcément pour des raisons musicales mais plutôt d’acting, c’est Beyoncé dont on ne sait pas trop si elle devrait jouer l’ingénue guidée par ce « Cobain contemporain » dans le music-business. Mais bien dirigée (surtout par Eastwood), ça ne pourra pas être pire que Rihanna dans l’adaptation cinématographique de la bataille navale…

Reste à savoir : verrons-nous d’autres anciens membres de Nirvana, vingt ans après, dans ce film ? Car voir Krist Novoselic et/ou Dave Grohl (alias l’homme le plus cool du monde) dans un film de Clint Eastwood… bin, j’ai pas de mot pour décrire ce que ça me ferait.



Laisser un commentaire

  • blackwolf dit :

    ce qui aurait été encore mieux c qu’il font un film sur le mouvement TRASH des années 80 ca serait génial

    [Reply]

  • Mince… j’étais emballée jusqu’à « Tom Cruise ».
    Tampiche.

    [Reply]

  • Ouch, un paragraphe avant la vidéo :

    « Enfin, si vous ne supportez pas de voir Tom Cruise joué un Kurt Cobain à l’aube de la cinquantaine… »

    Jouer, pas joué :)

    Cela étant dit dans un esprit d’optimisation, bien sûr, parce que celle là elle pique les yeux quand même ^^

    [Reply]

    Merci, c’est corrigé.

  • Ca me rappelle cet excellent navet qu’est Rock Star.

    A la base, un projet biopic sur Tim « Ripper » Owens.
    Mais d’un ultra fan de Heavy Holywood en a fait un truc super Glam, avec Mark Walberg dans le rôle du fan et Zakk Wylde en figurant.

    A la fin, le mec dégouté du music buisness se trimbale avec sa guitare sèche et nous fait le coup des petits concerts dans des bars ambiance « Unplugged in New-York » du pauvre.

    Le film est ce qu’il est, mais la B.O. est monstrueuse ou pas mal de classique du Hard-Rock sont revisités avec de prestigieux musiciens.

    Tout ça pour dire que je n’attends pas grand chose de ce film inspiré de Cobain, tout comme l’était l’ennuyeux « Last Days »

    [Reply]

  • C est un bon speech de film !

    [Reply]

  • Si ma tante en avait, on l’appellerait mon oncle

    [Reply]

  • Ouais Kurt Cobain disait qu’il voulait finit sa carrière à la manière de Johnny Cash, tout seul avec une guitare. Je pense que ça aurait être sympa.
    Sinon niveau casting, même si je ne l’apprécie pas vraiment, Jared Leto s’était grimé en Kurt Cobain pour je ne sais plus quelle occasion et le résultat était assez frappant de réalisme.
    Allez Dave Grohl, rase toi la barbe et joue dans le film, on n’y verra que du feu.

    [Reply]

    Muzak

    J’ai vraiment écrit comme une ouiche.

  • Vendredi, 31 octobre 2014 à 23:56
    FOO FIGHTERS dévoile un nouveau morceau
    Vendredi, 31 octobre 2014 à 23:52
    Le nouveau clip d’ALICE IN CHAINS est en ligne
    Vendredi, 31 octobre 2014 à 20:19
    Un nouveau titre de FOO FIGHTERS est en écoute
    Vendredi, 31 octobre 2014 à 20:14
    PAPA ROACH propose un nouveau titre en écoute
    Vendredi, 31 octobre 2014 à 19:31
    SLIPKNOT dévoile un nouveau morceau
    Vendredi, 31 octobre 2014 à 18:49
    JUDAS PRIEST de passage à Paris en juin 2015
    Vendredi, 31 octobre 2014 à 17:51
    LADY GAGA : « Je suis une fan de metal »
    Vendredi, 31 octobre 2014 à 17:15
    AMARANTHE dévoile une nouvelle lyric vidéo
    1/3
    base
    kprod