ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Chronique   

Kypck – 3epo


Zéro. Pas juste « plus bas » (Ниже), mais un retour aux abîmes, au noir (Черно), au néant, à l’absolu. Voilà ce que l’on peut comprendre derrière ce mot en cyrillique, Зеро, qui sert de nom à ce quatrième opus des plus russes des finlandais de Kypck. Et puis, il y a cette pochette d’un bleu glacial et asphyxiant, photographie d’une ancienne prison soviétique immergée à Rummu, en Estonie, qui annonce la couleur. Il faut certainement être un peu maso pour plonger dans ces eaux, et même équipé de sa meilleure carapace, on ne peut s’empêcher de ressentir une appréhension.

On ne s’étonnera pas que Зеро reprenne les ingrédients de Имена на стене et les pousse plus loin encore. En particulier l’aspect martial. Aucune chanson, ou presque, n’y échappe, avec des rythmes doom accablants qui avancent à une cadence militaire, lorsqu’ils ne nous font pas ramper dans une boue givrée. Pourtant, tout ne commence pas de manière si dramatique avec les premières secondes de « Я свободен », reprenant instrumentalement un refrain entraînant et ces mots d’espoir : « Je Suis Libre ». Puis c’est la dégringolade dans le couplet : transition dissonante anxiogène, guitare qui bourdonne, une batterie qui résonne comme des coups d’enclume. Le jeu d’A.K. Karihtala a une responsabilité capitale dans l’atmosphère autoritaire et déstabilisante qui règne, comme les martèlements de toms et cymbales en contre-temps vers la fin de « Последний тур ». On frise même le Meshuggah dans le jeu entre le couple basse-batterie qui écrase le temps et la guitare syncopée sur le suffocant « Русофоб » (« Russophobe »). On tombe carrément dans le pachydermique sur « 2017 » (sorte de suite au « 1917 » sur le premier album, avec certaines ressemblances) ou, plus encore, « Мне отмщение », anéantissant la moindre lueur que peut susciter un refrain pourtant profondément mélancolique.

Car la mélancolie reste évidemment la marque principale de Kypck, avec ces refrains mélodiques qui font tourner la tête, ces arpèges blafards, cette basse qui grogne maladivement sous les guitares qui vrombissent à en donner la nausée (« Прогулка по Неве ») et ces leads déchirants sur lesquelles planent parfois l’ombre de Gregor Mackintosh de Paradise Lost (« Моя жизнь »). Une mélancolie abyssale sur « На небе вижу я лицо » et ses onze minutes d’ambiance désolée, dans laquelle on ère perdus et grelottants, sentant le vent qui nous siffle aux oreilles, avant que ne se dévoile Anna Jousne, invitée à donner la réplique à E. Seppänen. Ce dernier reste à ce titre notre guide émotionnel tout au long de l’album, au point qu’on ne sait plus si l’empathie est de notre côté ou du sien, et qui n’hésite pas à user de cynisme et de sournoiserie, même d’un grain de folie (des rires, les « y ya y ya y ya y ya… » en fond sur « Моя жизнь ») voire d’un sursaut bestial sur « Прогулка по Неве ».

Le temps et les albums passent et Kypck affine son style et gagne en richesse, avec le travail des textures sonores et des arrangements qui apportent des détails discrets mais favorisant l’immersion dans un univers de plus en plus unique et atypique. Зеро se révèle une expérience à part entière, nous renvoyant en premier lieu une sensation claustrophobe, enfermés que nous nous retrouvons dans notre tristesse et nos angoisses, mais puissante lorsqu’on s’y abandonne. Et en dépit de l’agonie sur laquelle il se termine (la chanson « Белая смерть », qui signifie « Mort Blanche » et parle d’un homme qui se laisse mourir dans une tempête sibérienne), il fait nous sentir effroyablement vivants.

Clip vidéo de la chanson « Я свободен » (Je Suis Libre) :

Clip vidéo de la chanson « Русофоб » (Russophobe) :

Album 3epo, sorti le 16 septembre 2016 via Ranka Kustannus. Disponible à l’achat ici.



Laisser un commentaire

  • Arrow
    Arrow
    Trust @ Talence
    Slider
  • samedi, 16 décembre 2017 à 14:14
    KATATONIA va faire une pause
    samedi, 16 décembre 2017 à 11:07
    Trust : Renaissance dans l’Hexagone ?
    vendredi, 15 décembre 2017 à 7:22
    The Darkness @ Trabendo, Paris, France – 19/11/2017
    mercredi, 13 décembre 2017 à 17:40
    SONS OF APOLLO va sortir un CD/DVD live dans le futur
    mercredi, 13 décembre 2017 à 12:36
    SCORPIONS annonce de nouvelles dates en France
    mercredi, 13 décembre 2017 à 6:18
    Justice : La liberté du dancefloor
    1/3