ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

On Nous Prend Pour Des Cons   

La bande FM est définitivement morte


A la fin de la semaine dernière, nous recevions cette information : « Dagoba en exclusivité sur Europe 1, dimanche (NDLR : 5 septembre) soir dans l’émission « Vous allez en entendre parler » de 19h à 20h (écoute d’une chanson du nouvel album et présentation du groupe). » De toute évidence, nous n’étions pas les seuls à avoir reçu l’information puisqu’on en apprenait autant sur d’autres sites comme Metalorgie ou VS-Webzine.

Sur le moment, nous étions assez tentés de relayer nous aussi cette information. Mais qu’aurions-nous dit exactement ? Donc nous avons décidé de prendre notre temps parce qu’il serait peut-être plus constructif d’écouter cette émission pour mieux en parler ensuite. Mais voilà, malgré notre premier sentiment de satisfaction – satisfaction de voir le metal accéder à une radio nationale de premier plan, une radio de grande écoute – nous avons vite dû admettre que tout ça n’avait pas beaucoup de sens.


Première déception : la découverte de l’émission elle-même. A Europe 1, c’est comme à Radio Metal (on peut aisément dire qu’ils nous ont tout piqué…!) : ils ont des podcasts. Alors, on jette une oreille sur la précédente émission et… que voulez-vous que je vous dise ? C’est de la radio de papa. Le genre d’émission que je pouvais entendre quand j’étais gosse, sortant de l’auto-radio de la voiture quand on partait dans l’Yonne pour les vacances d’été. Donc, premier constat : puisque ce qui n’évolue pas est condamné à mourir, la bande FM semble – au moins – agonisante. Des chroniques tout ce qu’il y a de plus plan-plan avant qu’enfin jaillisse au bout de plus de trois quarts d’heure la rubrique culturelle qui, comme elle est coincée en queue de peloton, est priée de se dépêcher de finir.

Alors comment, dans ce cadre là, pourrait-on trouver une petite place pour un groupe comme Dagoba ? Je vous rappelle ce qu’on nous faisait miroiter : « Dagoba en exclusivité sur Europe 1, dimanche soir dans l’émission « Vous allez en entendre parler » de 19h à 20h (écoute d’une chanson du nouvel album et présentation du groupe). » Passons déjà sur le côté « exclusif » parce que des exclusivités pareilles, on s’en passerait. Vous allez bientôt comprendre. « De 19h à 20h » ? Ne rêvez pas ! Ce ne sera pas une heure de Dagoba sur Europe 1. Dans une émission d’une durée totale de 51 minutes et 22 secondes exactement, le mot « metal » n’est pas lâché avant 49 minutes 40 ! On évoque alors en un souffle le succès du Hellfest, Iron Maiden numéro 1 des ventes d’album en France, on parle de Trust parce qu’au vu des connaissances du chroniqueur, il n’y pas eu de metal en France depuis trente ans.

Quoi d’autre ? « Écoute d’une chanson du nouvel album » ? Peut-être, s’il y a sur cet album un morceau de neuf secondes… Et est-ce qu’on peut écouter un autre extrait ? « Non », répond-t-on au journaliste, « pas le temps ». Nous sommes à 50 minutes 30 d’émission. Nous avons entendu parler de metal sur une grande radio pendant ni plus ni moins que 50 secondes ! Ô joie ! Ô événement ! On bave parce qu’on a entendu que les metalleux sont des gens sympas qui ont été plus de 400 à envoyer des e-mails au journaliste pour le féliciter, le remercier de son initiative…

Alors, que retenir de ce non-événement ? A part donner encore raison à Jannick Gers (Iron Maiden) quant à la maigre exposition médiatique du metal ? Peut-être, aussi, simplement vous rappeler que vous n’avez plus besoin de cet artefact archaïque appelé « radio » qui ne fait plus la pluie et le beau temps de la culture depuis des lustres. Et puis aussi retenir que ce type d’événements – présenté à grand renfort de promo et d’annonce par ceux qui font vivre le metal en France – reste une goutte d’eau qui n’est pas loin de servir à rien dans un océan médiatico-culturel souvent risible.

Bien sûr, nous saluons l’initiative d’Europe 1. Mais au final, cela sert-il à quelque chose ?

Si nous en sommes tous à nous gargariser parce que le nom d’un groupe est évoqué dans une émission généraliste à la radio, c’est surtout le signe que le metal est tombé très bas.



Laisser un commentaire

  • « Bien sûr, nous saluons l’initiative d’Europe 1. »

    Ben… non, même pas. Parce que là, en fait d’initiative, je vois surtout une opération d’entubage des métalleux dans le seul but de faire un peu plus d’audience.

    [Reply]

  • 12 ans après la bande à Baader, c’est au tour de la bande FM de disparaître. Pas de quoi verser une larme…

    [Reply]

  • Trve Potatoe dit :

    Restons underground, faisons les vomir si possible. Pour moi y a pas photo, à partir ou y a de la pub entre les morceaux, que ce soit deezer ou la radio fm, faut se mefier.

    Je suis de cette génération qui à créer sa culture musicale grace au telechargement illégal et au potes. Donc laissons la radio à ceux qui aiment les chansons et pas les artistes ni leurs demarches.

    [Reply]

  • Y a que dalle sur les grosses radio c’est pas une nouvelle surprise ça fait déjà 20 ans que y a plus rien de potable sur les radio. Dommage, au fait, je cherche toujours le numéro de chaîne de Radio Métal. Quelqu’un pour se dévouer et me le donner SVP

    [Reply]

    Potatoe mythomane

    Tiens mec cadeau
    07818666452

  • La seule émission potable c’était Wango Tango sur RTL.

    Sorti de là , que dalle sur les grosses radios.

    On a jamais compté sur ces mass-medias pour promouvoir notre zic preférée.

    On s’en sort très bien sans eux.

    [Reply]

  • jeffrey lebowski dit :

    comment peut on choisir l’yonne comme destination de vacances?…..

    [Reply]

  • Nicometal dit :

    P***** LES MECS NE VOUS DEMORALISER PAS ON VA Y ARRIVER A PASSER SUR CETTE SALOPRIS DE FM

    [Reply]

  • « Le premier groupe de Metal à percer en France depuis 30 ans » ?

    Et GOJIRA, qui a tourné quand même en 1ère partie de METALLICA

    [Reply]

  • Arrow
    Arrow
    Avenged Sevenfold @ Hellfest
    Slider
  • 1/3