ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Le Blog Du Doc   

La France du metal et son éternel train de retard


Illustration (à agrandir) signée Morgor

Mais quelle belle brochette de cons !

Excusez ce cri du cœur grossier, surtout pour un blog de fin d’année. Je sais que ce n’est pas vraiment le moment mais franchement, je vais vous dire la vérité, je ne pouvais pas commencer différemment ce blog du 31 décembre 2010. Car c’est l’actu qui me force à vous proposer un nouveau billet alors que l’article qui devait sortir aujourd’hui était déjà écrit depuis le week-end dernier !

Mais au moment où j’écris ces lignes, soit mardi 28 décembre à 12h25, j’ai été obligé de m’adapter à l’actu de Radio Metal pour vous proposer, en ce réveillon, un billet un peu plus… agressif.

Aujourd’hui j’ai de très bonnes raisons d’être en colère. Je suis quelqu’un pour qui la colère intérieure est de toute façon importante pour avancer donc ça tombe bien car je m’épanouis TOTALEMENT dans ce que je fais le plus dans ma vie en termes de temps : à savoir Radio Metal. A tel point que ça me cause de temps en temps quelques heurts, encore tout récemment, avec certains de mes partenaires. Mais cela n’est pas bien grave car il y a ceux qui nous suivent, qui nous ressemblent, et il y a les autres. Les faits nous ont montré que nous avions perdu beaucoup trop de temps à dialoguer avec des interlocuteurs qui n’avaient pas bien compris à qui ils avaient affaire…

Radio Metal est, dans le paysage médiatique metal français, complètement à part. C’est parfois ce que mes partenaires ont du mal à saisir et mon travail quotidien consiste aussi à leur (ré)expliquer. Si j’ai été obligé de vous proposer ce nouveau blog, et de repousser l’autre à la semaine prochaine, c’est à cause de nos confrères de Noisecreep. Franchement s’ils n’avaient pas repris notre interview de Motörhead, je n’aurais pas écrit le présent article.

Mais là c’en est trop et je ne peux louper l’occasion…

Je vais donc vous expliquer comment fonctionne un boycott médiatique en bonne et due forme.

Alors le principe même du boycott, ouvrez vos dictionnaires, est de mettre en place une stratégie qui vise à éviter à tout prix de parler, dans le journalisme, de ce que font les confrères et des infos qu’ils génèrent. Il y a le boycott direct, frontal et le boycott indirect. Ce dernier est généralement fait par des sites au fonctionnement amateur dont la sélection d’infos est approximative et souvent peu digne d’intérêt ce qui est de mon point de vue (un peu) moins grave que la première forme de boycott. De l’art d’excuser les imbéciles heureux…

Par contre le site VS (je parle de lui parce que c’est un des pionniers sur le net en France donc pas de réflexions du type « waouh encore un blog anti-VS » merci) nous boycotte pour sa part frontalement depuis le départ parce que leur « stratégie » est de ne pas parler des interviews d’autres médias – en tout cas pas celles de Radio Metal (zéro depuis le 1er avril 2007, date de notre création) – parce que « parler de » c’est « faire la publicité de ». Ainsi le site susmentionné fait le choix EDITORIAL de boycotter certains médias en empêchant donc ses propres lecteurs d’accéder à une information objectivement intéressante (RM a réalisé des interviews d’Alice Cooper, Motörhead, Nightwish et des centaines d’autres contenant pour beaucoup des infos, à l’époque de leur publication, inédites) qui correspond par ailleurs à 100% au principe même d’un site de news metal : à savoir relayer les infos des confrères quand elles sont évidemment intéressantes.

Levez la main ceux qui ne trouvent pas intéressante une interview où Alice Cooper dévoile des détails précis sur son prochain album ?

Merci de votre approbation !

Bref VS on s’en fout car ce n’est pas la bible du metal français mais là où ça me fait bien rigoler c’est qu’il y a deux semaines on a fait l’interview de Phil Campbell (Motörhead) où il balance du lourd sur les réalisateurs du film « Lemmy » en les traitants de « connards ». Une interview dont tout le monde a parlé à l’international alors qu’en France, mise à part chez nos amis de Metalorgie et sur quelques autres sites internet que je remercie, l’info a été complètement oubliée ! Comme c’est bizarre…on n’a vraaaaaaaaiment paaaaaas de chance n’est-ce pas ?!!

Donc là vous pourriez me dire « ouais Amaury t’es un con mégalo, tu penses que ce que tu fais est bien et au final ça n’intéresse pas les gens ! ». A cela je dis très bien les mecs je suis pédant, arrogant et tout ce que vous voulez mais cette fichue interview, à l’image de beaucoup de nos entretiens réalisés par le passé, a été reprise partout dans le monde !!!

Et quand je dis partout, c’est partout. Aux Etats-Unis, au Canada, en Argentine, au Brésil et ailleurs. Cet entretien étant bien évidemment relayé par les sites INCONTOURNABLES que sont Blabbermouth, Bravewords, Classic Rock, Noisecreep, le site de Gibson etc. Et c’est bien normal car comment OBJECTIVEMENT passer à côté ?!

Bref tout ça pour vous dire qu’en France on sait être de beaux charlots dans plein de domaines – médias metal compris parfois, évidemment – et ceux qui suivent depuis le début l’opinion de ce blog sur le metal français (solidarité mon cul, politique du chacun pour soi en permanence, exclusivité absurde) savent bien ce que je veux dire par « beaux charlots ». Une nouvelle preuve étant apportée par l’exemple récent de l’interview de Motörhead.

Ce billet donnera peut-être l’impression à certains lecteurs que je me plains, que j’ai de la rancœur ou que je suis passé au mode « donneur de leçons » mais que nos détracteurs se rassurent : très sincèrement je m’en tamponne le coquillard que les autres sites français ne parlent pas de nous car je sais parfaitement de quelle manière tourne Radio Metal, quelle est son évolution, et vers quoi il se dirige. Je n’ai pas besoin de l’aval de quiconque et de la reconnaissance des autres. Etre repris ou non par cette horde de sites à la VS je n’en ai strictement rien à fo*tre et ce d’autant plus quand les médias internationaux d’une envergure 10 à 15 fois supérieure à ce genre de site font leur boulot correctement !

Nous faisons une distinction claire et nette entre les médias web français qui font bien leur boulot et toute la cohorte des abrutis qui gangrènent le web. Car l’incompétence et le manque de professionnalisme de ces derniers ont pour principale conséquence l’image très nuancée du web auprès de ceux qui font le business du metal en France. Et ce n’est pas une question d’entreprise, d’association ou de ce que vous voulez : c’est une question de faire son taf avec honnêteté et qualité.

D’ailleurs Radio Metal a déjà la reconnaissance de ses fidèles lecteurs et auditeurs, toujours de plus en plus nombreux, donc que « machin » ou « truc » organise son boycott contre nous je m’en fous sévère mais soyons francs et honnêtes : on sera toujours étonné par le ridicule. Car la situation actuelle décrite ci-dessus est objectivement ridicule, absurde et triste pour le petit monde médiatique du metal français qui se tire dans les pattes en permanence.

Et c’est pour dénoncer à nouveau cet état de fait que j’écris ce blog aujourd’hui.

Vous voyez même si je suis un ambitieux, un vrai, je milite depuis le début pour un dialogue sain entre structures – en trois ans et demi je n’ai jamais mis fin à un partenariat car je connais trop bien l’intérêt du business – mais comment diable pouvons-nous nous entendre avec les débiles présents tout autour de nous et notamment dans certaines rédactions web ?!

Ce n’est pas possible tout simplement car on ne peut pas faire plus opposée que la logique de Radio Metal et de ceux qui nous voient comme des « concurrents ».

Comment fonctionne un média metal aujourd’hui ? Il a notamment ses infos par les gros sites internet (blabber, bravewords…) qui centralisent les dépêches puis il les traduit (ou les analyse) en français avant de les relayer. Il était impossible de manquer cet entretien de Motörhead et quand j’ai réfléchi à ça il y a quelques minutes je me suis dit que c’était intéressant de vous faire partager ma vision des choses.

Pour conclure sur une note positive, je vous souhaite à tous une très bonne année 2011.

La semaine prochaine le blog sera moins percutant. Mais le poing qui apparaît sur le logo RM est pour nous bien plus qu’un poing. Nous sommes là pour faire bouger la petite société du metal médiatique et si nous étions seuls contre le monde entier nous ne pourrions pas avancer. Donc bien au contraire nous avons des partenaires, de très bons partenaires même, avec qui l’on bosse efficacement parce qu’ils partagent très souvent la même philosophie que nous.

Radio Metal, avec l’aide de ses partenaires privilégiés (artistes, labels, producteurs de spectacles…), est en avance sur son temps. Merci à tous ceux qui croient en nous. Je sais que cela peut s’avérer difficile de dialoguer avec les « grandes gueules » que nous pouvons être parfois… nous avons les défauts de nos qualités et les qualités de nos défauts. Merci à tous ceux qui nous ont soutenus et aidés à leur manière dans notre tâche, et merci particulièrement à tous ceux qui ont contribué au développement de Radio Metal cette année :

Phil et Nacer (Rock Hard), Sarah et Aurélie (Rock One), Metalorgie, French Metal, Musik Universe, l’équipe de Garance, Céline (Nous Productions), Valérie (Century Medias Records/Nuclear Blast), Rose (Season Of Mist), Laure (Alias Production), l’équipe d’Hollow Nations, Nicolas et Alice (GDP), Jéhanne et Pierre (Athome), Julien (K-Productions), Roger (Base Productions), Olivier Garnier, Scorpions, Arjen Lucassen, Adagio, Dagoba et particulièrement Franky Costanza, Abir (Moka Inc.), l’équipe d’Oragerock, Gilles Lartigot (in the heavy metal cook we trust!), Alexis (Mass Hysteria), The Arrs, Matt Kleiber (this guy really sucks!) et Karelia, Melechesh, Punish Yourself, Samael ainsi que tous ceux qui travaillent avec nous au quotidien (partenaires et annonceurs) et qui se retrouvent dans la liberté de penser de Radio Metal.



Laisser un commentaire

  • Il y a quand même un point important à relever dans les remarques de Necronos (sa femme) c’est que, comme elle s’en excuse après, l’orientation de la ligne éditoriale et le fonctionnement du site a été incomprise.

    Si elle lui est incomprise, il n’y a pas de raisons qu’elle ne le soit pas pour pour d’autres lecteurs (je parle d’incompréhension dans la démarche, pas de non-acceptation).

    J’ai pas de solution à apporter mais il y a peut être des questions a se poser sur ce point

    [Reply]

  • C’est clair que c’est totalement con que des sites traitant des mêmes sujets se tirent dans les pattes, et que leurs propriétaires ont à l’esprit de bouffer les autres pour on ne sait quelle gloire de mes deux. Donc ouais, t’as raison Doc’, une guéguérre puérile entre VS et RM c’est stupide et contreproductif.

    Mais il faut quand même pas non plus prendre la mouche pour un oui ou pour un non. Campbell a poussé un bon coup de gueule, connaissant le bonhomme ça m’étonne pas, il en est pas à son coup d’essai et en fin de compte, « merde quoi, c’est Motörhead ! ». Rien de bien neuf sous les tropiques, et puis surtout c’est vraiment de la news people ça, parce que d’un point de vue artistique on s’en tape et Phil parle dans cette interview de trucs bien plus intéressants !

    L’exemple de l’interview d’Alice Cooper, non-obstant le fait que le gaillard soit mon idole, était on ne peut plus fondamentale parce que justement, il balançait des info sur son prochain album. Alors que les états d’âme de Phil Campbell c’est marrant, mais bon y’a pas non plus de quoi casser trois pattes à un canard…

    Bref, je vois plutôt dans ce billet un coup de gueule provoqué par « la goutte d’eau qui fait déborder le vase ». Je suis pas certain que ça fasse avancer le schmilblic, et je doute vraiment que l’hostilité de VS à l’égard de RM soit de nature à porter préjudice au développement de ces deux médias. C’est juste stupide… Mais y’a des connards partout en même temps.

    [Reply]

  • Dimebag Darrell/RM dit :

    Bonjour à tous,

    J’interviens dans ce débat car il me passionne. En effet, au-delà du formidable quiz que j’anime sur Radio Metal tous les premiers jeudis du mois, je suis journaliste professionnel depuis cinq ans (N° de carte de presse : 103 336). J’ai travaillé dans différents types de presse – généraliste, sportive, économique… – mais jamais musicale. Ceci dit, les thématiques et les débats sont souvent les mêmes. Le journalisme est un métier très particulier puisque si vous le faites bien, vous êtes OBLIGE de vous engueuler avec des gens. C’est une profession qui traite de l’humain et suscite des réactions vives. Positives et/ou négatives. Ce qui est bien.

    Seulement, ce qui est gênant, c’est que beaucoup de personnes décrètent souvent que « ça, c’est du journalisme » ou «ça, ce n’est pas du journalisme » et expliquent doctement comment les choses doivent se passer dans un média. Alors qu’ils ne sont pas journalistes ! Est-ce qu’on imagine des gens qui ne sont pas physiciens expliquer à Pierre-Gilles de Gennes ou Georges Charpak que leurs «théories, c’est pas de la physique-chimie » ? Non. Alors pourquoi, dans le journalisme, beaucoup se le permettent ? Parce que ce métier nous touche dans notre quotidien bien plus directement puisque l’écrasante majorité de nos sources d’information provient des médias : Internet, télé, radio, presse écrite… Donc, quand un journaliste commet une erreur, elle a beaucoup plus d’impact, car beaucoup de monde la voit. Ce qui suscite vite des polémiques. Normal. D’où l’incroyable rigueur que nécessite ce beau métier.

    Par contre, en tant que professionnel, je voudrais préciser quelques points « déontologiques » qui sont vraiment confus dans la tête de Necronos (sa femme) et partagés par beaucoup. Ce qui va nous ramener à l’objet de ce blog.

    @Necronos (sa femme) : « Vous êtes des journalistes non ? Donc vous savez pertinemment comment fonctionne le milieux. On ne fais pas de publicité dans un média pour un autre média, c’est la base même du business sauf si un partenariat a été mis en place avec le dit média. Dans le monde il n’y a pas de pub pour libé, qui ne fait pas de pub pour La croix, qui lui même ne fait pas de pub pour le Progrès etc… »
    Bon, il y a dans cette citation beaucoup de bêtises. «On ne fais pas de publicité dans un média pour un autre média, c’est la base même du business ». N’importe quoi. C’est sûrement la base d’un « business ». Mais pas du tout la base du journalisme. Le journalisme, c’est informer ses lecteurs et révéler des vérités cachées. Donc, rien à voir avec le business. Le business vient après, quand il faut vendre son magazine ou trouver des annonceurs pour sa radio. Mais ce business vient APRES la rédaction des articles et n’a rien à voir avec le contenu du média.

    « Dans le monde il n’y a pas de pub pour libé, qui ne fait pas de pub pour La croix, qui lui même ne fait pas de pub pour le Progrès etc…». Encore la même confusion entre publicité-business et information. Non, il n’y a pas de pub pour Libération dans Le Monde. C’est-à-dire que Libération n’achète pas une page de pub dans Le Monde. Mais rien ne l’en empêche. Sauf que filer 20 000 euros (à titre indicatif, je ne connais pas les montants) à un concurrent direct, dont le lectorat est par essence très différent et donc peu susceptible d’être intéressé, ce serait un peu du masochisme…
    Par contre, chère Necronos, tu trouveras régulièrement dans les journaux des reprises d’informations, jugées importantes, parues chez des concurrents. Reprises dans lesquelles, le journal cite sa source, en l’occurrence un confrère. « Dans une interview accordée à France Soir, Machin a déclaré que…. » ; « « Selon une information parue dans Le Figaro vendredi dernier, le ministre Truc aurait décidé de… »

    @Necronos (sa femme) : « PS 2 : Je suis très choqué de savoir que les infos présentés par nombres de site ne sont que du relayage de celles d’un autre site, désolé mais ce n’est pas du journalisme ça mais de la fumisterie qui ne passerait jamais sur un format papier, ce serait considéré comme du plagia ! » Une fois encore, ce passage traduit une absence complète de connaissance du journalisme. Les fils de dépêches d’infos sont en effet la première source d’informations des journalistes ! Par exemple, en France, toutes les rédactions sont « pendues » au fil AFP (Agence France Presse) qui édite des centaines de dépêches par jour. Ensuite, à charge pour les journalistes de trier les dépêches : celles dont on parle, dont on ne parle pas, celles qui nécessitent du temps et pour lesquelles on va enquêter…

    Bref, pour revenir à l’article de RM sur Motörhead, une vraie bombe, reprise dans le monde entier et non repris par VS parce que ça provient de Radio Metal, un concurrent, c’est lamentable de la part de VS. Mais c’est surtout amateur. Parce que cela signifie qu’une info importante n’est pas transmise à leurs lecteurs. Donc, leur crédibilité d’organe d’information baisse. Je me place là d’un point de vue journalistique. Parce qu’effectivement, si on est dans le « business », ils font bien ce qu’ils veulent et là, ils ont même raison de boycotter RM ! Mais après, qu’on ne vienne pas me parler de « médias », de « journalisme » ou de « journalistes », hein ?!

    Sur ce, je vais réveillonner. Bonne année 2011 à tous !

    Dimebag Darrell (Aymeric Blanc)

    [Reply]

    Héhé, décidément tout le monde chez RM s’est senti insulté par Necronos. Il va falloir qu’elle fasse des excuses individuelles à chaque membre du staff, on dirait (maintenant qu’elle a commencé à le faire, autant aller jusqu’au bout)

    Moi je ne me suis pas senti insulté. Faut revoir les commentaires.

    Bonne année !

  • Petit mot pour la femme de Necronos et sa petite critique sur le contenu « journalistique » de RM.

    Comme tu fais partie du milieu, je pense qu’il serait hors de propos de t’apprendre les rouages du métier. D’autant plus que cela serait vraiment présomptueux de ma part puisque je ne peux me qualifier de journaliste. En effet, je n’ai jamais fait d’études, ni reçu aucune véritable base dans le domaine, j’ai tout appris sur le tas en m’étant retrouvé dans le plus grand des hasards stagiaire ici il y a quelques mois.

    Par contre, je ne peux m’empêcher de pointer du doigt que tu peux toujours parler des grandes règles journalistiques. La base des bases. Choses qui sont totalement vraies, il n’y a pas à revenir là-dessus mais vraies dans le journalisme que je qualifierai de « général » (quotidiens, etc.). L’univers musical n’est pas le même. L’organisation des infos non plus. Comment veux-tu créer l’info si les musiciens/labels et tout ce qui s’en suit donnent leur actu via des tweets? D’autant plus que tu seras d’accord avec ça, l’actualité sur le metal n’est pas ce qu’il y a de plus complet en France (il se passe beaucoup plus de choses aux Etats-Unis par exemple) et que l’on n’a pas forcément les moyens d’envoyer quelqu’un aux States afin qu’il aille mener son enquête. Et la façon de fonctionner de l’industrie musicale fait que si l’on n’a pas de nom prestigieux, les acteurs ne te prendront pas au sérieux. Normal, avec tous les médias sur le marché, ils y passeraient des lustres! C’est un peu le même problème que de trouver son premier boulot: « On ne peut pas vous embaucher, vous avez les qualifications mais aucune expérience! ». Mais sans matière préalable, comment voulez-vous vous la créer votre expérience alors si tout le monde agit pareil?

    Après sur le côté rédactionnel. Il est évident qu’il y a une énorme disparité entre les membres du staff. Mais n’oublie pas une chose. Radio Metal a toujours une ambition alternative. Une part qui suggère qu’il y aura toujours un ancrage dans ce qu’on peut appeler l’amateurisme (sens non péjoratif). On peut donc se permettre plus de liberté dans l’expression, être plus cru, plus dans le langage parlé si on le souhaite. Et l’un des rouages également d’un média alternatif est d’afficher des personnalités propres. Si tout le monde ici écrivait de façon soutenue, personne ne ressortirait, tout serait uniforme. Et on en viendrait plus à ce que l’on voit dans un RockHard par exemple. Après, il est sûr que la façon d’écrire de l’un pourra plus parler que celui d’un autre mais il s’agit d’opinions strictement personnelles, chacun ayant des sensibilités différentes dans la lecture ou en terme d’intérêt de contenu.

    [Reply]

    Necronos (sa femme)

    Bon je vais me répéter du coup, dernière fois que je m’excuse attention !

    Je ne connaissais pas la démarche de Radio Metal qui m’a été expliqué par Spaceman (le seul qui a pris en compte ma demande), donc je m’excuse de ma virulence qui était tourné vers des professionnels, vous n’en êtes pas mes remarques aurait donc du être plus pondéré voir oubliées pour certaines.

    MEA CULPA, on peut passer à autre chose maintenant ? De plus constructif.

  • Amaury, tu peux compter sur mon soutien pour la promotion de RM au Québec et aussi sur mes compétences pour t’apporter du contenu ORIGINAL avec mes prochaines chroniques Heavy Métal Food… qu’elles soient relayées par d’autres sites ou pas 😉
    Je te souhaite une bonne fin d’année à toi et toute ton équipe. Vivement 2011 pour faire un bout de chemin ensemble contre vents et marées !

    [Reply]

  • Je pense que cet charge du doc est inutile, basse, etc… VS n’a pas parlé de votre interview de Phil Campbell, comme ils ne parlent pas des interviews fait par les autres zines, sauf gros évènement. En l’occurrence ce n’en était pas un. Je ne suis même pas sûr du degré auquel dit être pris cette interview. Toujours est-il : arrêtez cette guéguerre, c’est puéril, personne y gagne rien, et vous apparaissez à l’opposé du professionnalisme revendiqué. Sur ce bon réveillon à tous!

    [Reply]

    Ton commentaire me fait sourire… comme si c’est moi qui alimentait une guéguerre alors que ce blog CONSTATE JUSTE DES FAITS.

    Donc :

    – soit on tolère la médiocrité partout (c’est peut-être ta philosophie mais sûrement pas la mienne…) et on ferme notre gueule -> tu sais que ce n’est pas le genre de notre maison.

    – soit on explique la situation et là on passe pour des mecs qui cherchent la merde -> personnellement cela ne me dérange pas.

    Mon choix et celui de mes collègues, comme tu l’as compris, est fait depuis trèès longtemps et on ne transigera jamais sur l’idée de dire ce que nous pensons quand nous le jugeons nécessaire car c’est NOTRE VISION d’un média.

    Le présent blog donne matière a débat, j’en suis conscient. Mais le jour où Radio Metal fermera sa gueule, je n’en serai plus le responsable. Si vous trouvez qu’on va parfois trop loin, et/ou que ce qu’on dit ne sert à rien, je ne sais pas quoi vous dire si ce n’est… de vous adapter et de passer à l’article précédent/suivant !!!! 😉

    Car ça ne changera pas de sitôt.

    Bon réveillon !

  • Beaucoup d’agressivité pour pas grand chose de neuf dans ce papier, ca devient récurrent ces derniers temps, c’est dommage car moi j’apprécie Radio Metal et VS (moins metalorgie par contre).

    Sincèrement Amaury, tu dis du mal de VS depuis des mois ou années via ce blog, aujourd’hui tu t’insurges car VS ne parle pas d’un de vos articles. C’est pas vraiment surprenant !
    Enfin bon, vivement que tu te débarasses de cette parano un peu nombriliste vis à vis des autres sites internet et propose des billets de blog plus musicaux 🙂

    En passant, je suis 100% ok avec Necronos et sa femme à propose d’Animal : change rien, c’est du tout bon !

    [Reply]

    Laura, VS est concerné par le présent billet mais pas uniquement. Tu sais cet article a un angle – en gros le principe même du boycott et la vision de l’information – et je l’illustre par un exemple (itw de Phil Campbell) a mon sens sacrément évocateur car repris partout dans le monde.

    Je souhaite donc constater un état de fait, en plus récurrent, et le faire partager. Et comme je me doutais qu’on me ferait ce type de remarque sur VS j’avais mis la phrase suivante :

    « (je parle de lui parce que c’est un des pionniers sur le net en France donc pas de réflexions du type « waouh encore un blog anti-VS » merci) »

    donc bon… 😉

    Par ailleurs tu le sais ce blog sert aussi à justement parler d’autre chose que de musique… mais toujours dans la perspective Radio Metal.

  • Hummm pleins de choses à dire. Je pense que quelque soit le webzine il a surtout son ton, sa « ligne éditoriale » (bien grand mot dans un monde amateur, en France), … Si VS ne fait pas de lien vers RadioMetal c’est aussi le cas, il me semble, pour n’importe quel autre zine. Du coup on ne tombe pas dans le boycott mais dans un simple choix.

    De notre coté à Metalorgie on est plus dans une optique de faire une passerelle vers « ce qui se passe dans le milieu » via les news. Donc on hésites pas à mettre une news annonçant une interview ou un truc un peu spécial chez d’autres zines. Autre philosophie et autre ligne éditoriale. On a pas de pression financière, je vois pas en quoi on peut parler de concurrence quand on fait ça en amateur.
    Après je ne relais pas tout, on filtre aussi. Si Radio Metal fait une interview d’un groupe dont les lecteurs de Metalorgie se cognent complètement je vais relayer l’info juste pour faire plaisir à Amaury ;).

    Sinon pour réagir aux commentaires : oui un webzine musical fait essentiellement du relais d’infos, pioché sur pleins d’endroits à la fois (twitter, myspace, facebook, mail, autres zines, …). Créer de l’info dans ce domaine est quasi impossible car toutes les infos viennent des groupes / labels / tourneurs / … Donc sauf à chopper des infos directement en les contactant avant que ça soit officiel (bon courage) quasi impossible. Ca arrive mais c’est rare. Du coup oui on ne fait « que » relayer les infos (mais comme un clubic.com, un journaldugeek.com, … dans un autre domaine).
    Et de mon coté à aucun moment je ne me suis considéré comme un journaliste… Et un chroniqueur musical qui se prends pour un journaliste a bien la grosse tête si il ne fait que ça.

    Sinon je trouve qu’on a quand même une masse impressionante de webzines en France, chacun avec sa personnalité, son ton, et ça c’est très positif!

    [Reply]

    Je savais que ce Blog te plairait très cher 🙂

    Sur VS : ils relayent parfois l’actu des médias metal qui font des interviews vidéos (nous aussi on en a beaucoup fait par le passé (aucun relai…) mais pas pro on est d’accord là-dessus) comme certaines émissions de radios (!!!!) locales FM sans oublier, mais c’est extrêmement rare et pour cause, des news qui concernent Metalorgie (le fest), French Metal (la compil’) voire d’autres webzines.

    Sur les news que tu sélectionnes pour Metalorgie, heureusement que tu le fais sinon je t’en enverrai 30 000 par jour ! 🙂 J’ai bien vu que tu avais oublié volontairement le live report d’Indica par exemple et pourquoi donc hein ?!!! 🙂 Je te taquine Bacteries…

    Bien entendu que c’est positif d’avoir autant de zines; après toi et moi nous avons la même vision sur la complémentarité et c’est ça qui fait la différence avec certains de nos «  » » » »concurrents » » » » »…

  • @Necronos (sa femme)

    Je laisse bien évidemment la liberté à nos lecteurs de juger si notre style d’écriture est de qualité ou non. En tant que responsable de Radio Metal et en étant 100% honnête sur le sujet j’ai mon avis sur la question qui est, comme tu t’en doutes, assez tranché et très différent du tien.

    Sur le style d’écriture, je signalerais d’ailleurs qu’écrire dans un média en tant que rédacteur est bien différent que de tenter des chroniques/exercices de styles de toute sorte.

    C’est possible d’avoir du style bien sûr (cf Animal et bien d’autres ici comme ailleurs) mais si tu as déjà travaillé dans une rédaction (est-ce le cas ? si oui laquelle/lesquelles ?) tu comprendrais probablement qu’un média a de facto une « ligne éditoriale » qui ne lui laisse pas une liberté totale au niveau du style.

    Ici comme ailleurs, on ne fait pas tout le temps ce qu’on veut car nous travaillons dans un média. Et les membres du staff RM qui m’entourent l’ont bien compris. D’ailleurs « bien écrire » pour un média c’est quoi ?! Chacun a sa réponse sur le sujet. Toi, moi et le reste du monde.

    Les médias fascinent, sont présents partout et sont au coeur de la vie des gens. Je pense que beaucoup de personnes sont fascinées par le journalisme et tout ce qui va avec. C’est très bien mais les grandes leçons de journalisme et les grandes théories qui vont avec – je ne m’adresse pas spécialement à toi Necronos (sa femme) mais en règle générale – je les entends tout le temps et sur tous les sujets.

    Si un style d’écriture d’un média ne me plaît vraiment pas, alors je ne lis pas le média en question. Voilà ce que je peux affirmer.

    Par ailleurs on ne fait pas de publicité payante pour un autre média dans le journalisme ? C’est très rare en effet mais là n’est pas la question de mon blog. Moi je parle des sites de « relai » qui font mal leur travail. A moins que tu ne considères que boycotter éditorialement un média est positif ? Eh bien sache que chez nous nous n’avons JAMAIS boycotté qui que ce soit. Une question de philosophie probablement…et d’honnêteté vis-à-vis de nos lecteurs. Une nouvelle fois je laisse chacun opter pour le média dont la philosophie éditoriale lui correspond…

    « Ceci dit accrocher vous et vous pourrez percer et aller loin, mais rendez vous compte qu’il y a des sous en jeu, parfois même de gros sous et que ce milieu c’est la jungle ! »

    Merci de tes encouragements…! héhé

    Mais je pense que l’on se rend compte d’énormément de choses et la preuve, si tu en veux une, est que ce blog vise justement à faire « rendre compte des choses ».

    Voilà ce que je souhaitais dire à propos de tout ça. Le reste est dans le blog.

    Bonne année – un peu en avance – à tous !

    [Reply]

    Necronos (sa femme)

    Effectivement la ligne éditorial d’un média ne laisse que peu de place au style, je travaille pour Le Pristina, un journal Pragois.

    Je n’avais pas compris que votre site était en fait un blog, ce qui change tout du coup étant donné que je n’aime pas spécialement les blogs et qu’un blog n’a rien à voir avec un journal, le mode de fonctionnement est totalement différent en effet.
    Mais si vous fonctionnez par relaye d’information d’autre site comme il est décrit dans l’article svp ne parlez pas de journalisme ce n’en est pas, je ne dis pas que c’est le cas mais si ça l’est un peu de respect pour cette profession svp.

    Après en effet le style est propre à chacun, ma remarque certes très maladroite était plus dans le sens : Essayer une écriture un peu plus soutenu et peu être que les lecteurs de votre blog accourront plus vite que vous ne pensez (tout dépend aussi de votre cible, mais elle pourra du coup être étendue je pense).

    PS : Désolé pour le doublon, mauvaise manipulation de ma part.

    Lison

    Juste pour répondre à propos du style d’écriture, je suis les articles régulièrement et je trouve qu’ils sont plutôt bien écrits, avec humour et tout donc un style sympa à lire. Après j’peux pas vraiment parler de qualité d’écriture parce que les lettres c’est pas mon truc et ça m’intéresse pas, d’ailleurs ce qui m’intéresse ici c’est plus le metal, ce qui n’est pas un hasard puisqu’on est sur un média dédié au metal et je suis pas sûre que les amateurs de ce style seraient sensibles à un meilleur niveau de langage, au contraire.
    Si Radio Metal se mettait à faire de la prose en langage soutenu juste pour faire journal sérieux et se donner un genre intellectuel, ce serait comme vendre son âme et je pense pas qu’elle y gagnerait en crédibilité, en popularité ou quoi que ce soit.

    Necronos (sa femme)

    Effectivement, je ne pense pas non plus, une fois de plus je n’ai pas choisit le mot approprié.

    Je trouve le style d’animal fluide, travaillé, recherché, très agréable à lire et pertinent. Selon moi au dessus du niveau des autres rédacteurs.

    Ce n’est une fois de plus que mon opinion et je pense que la qualité de RM ressortirais plus avec un style plus travaillé. Je le redis je n’érige pas ça en vérité absolue je donne juste mon avis en tant que lectrice et cet avis n’engage que moi.

    Une petite précision: ce site n’est pas un blog, mais cette rubrique, appelée « le Blog du Doc » (écrit en rouge au dessus du titre de l’article, comme les autres rubriques « Vide(O)rdure » ou « Nouvelles du Front ») en est un.

    Spaceman

    Pour ce qui est de la question du relai d’information, c’est le cas de 99% des sites metal en france. Ils relayent majoritairement les infos déjà relayés par des sites anglo-saxons, majoritairement Blabbermouth, celles relayés par twiter, facebook et consort et celles qui nous sont communiqués directement à TOUS par les labels, groupes, etc. C’est un choix éditorial et d’ailleurs, je ne crois pas me tromper en affirmant que c’est également et en grande partie le cas de la presse papier et de leurs rubriques « news »! Et c’est le cas de nombreux sites internationaux professionnels et de référence comme ceux cités par le Doc. Donc rien de très affolant dans cette démarche.

    Malgré tout et pour revenir sur Radio Metal, nous nous ne faisons pas du relai d’info à proprement dit. Nous avons plutôt fait le choix d’exploiter et d’analyser les informations – celles que nous jugeons pertinentes et pour lesquelles nous avons une analyse à apporter ou un mot à dire qu’il soit sérieux ou humoristique (parce qu’à coté de l’aspect sérieux nous adorons nous marrer!). Pourquoi ce choix? Parce que des sites de relai d’information il y en a a foison en france – dont certains qui malgré tout font du très bon boulot – parce que la démarche « analytique » n’existe pas vraiment en france dans les media lié au metal et parce ce que tout simplement ça nous intéresse.

    Mais ça c’est la moitié de notre activité sur le site (je ne parle pas du volet radio, ça c’est encore autre chose). L’autre moitié consiste à tirer les vers du nez aux artistes, acteurs de la scène, etc. par le biais d’interviews, rédiger des reports d’événements en tout genre et aller à la pêche aux infos. Quand je dis aller à la pêche aux infos je ne parles cette fois ci pas de relai mais bien de « créer de l’info ». Par exemple, quand nous avons écho de l’annulation du concert de W.A.S.P. à Lyon alors que le groupe est sur place, et bien tout le monde au sein de la rédaction s’active, prend son téléphone et essaye de comprendre la situation et d’avoir des infos à communiquer. Je te renvois sur les articles que nous avons publiés à ce sujet qui, d’ailleurs, ont été relayés par Blabbermouth et compagnie – mais pas forcément par « certains » média web français qui habituellement relaient ce genre de « complément d’infos », amusant d’ailleurs comme au final leurs lecteurs eux même en ont fait mention dans les commentaires de ces derniers ;).

    Voilà, j’espère que mes explication aurons éclairer votre lanterne quand au mode de fonctionnement général des média metal et de la démarche que nous avons entrepris avec Radio Metal dans ce petit monde.

    Necronos (sa femme)

    Oui, tu as très bien expliqué la démarche de RM, que je ne connaissais pas du tout, maintenant je suis donc plus apte à apréhender vos articles.

    Mea culpa aussi pour l’analyse alors je croyais vraiment que c’était fait en professionnel par des professionnels et non par des « amateurs », le terme ici n »‘ayant rien de péjoratif.
    C’est donc pour ça que je me suis montré un peu virulente car je trouvais le travail un peu léger la part de journaliste professionnel.

    Bref maintenant que je sais tout, je serais plus à même d’apprécier votre travail.

    Spaceman

    Je n’ai personnellement pas parlé de l’aspect « professionnel ». Pour clarifier ça, de notre coté nous avons effectivement l’ambition de devenir professionnels. Ça nous tient à cœur et nous faisons notre propre apprentissage pour essayer d’atteindre ce niveau. Ce n’est pas encore le cas, bien évidement, mais telle est notre démarche et notre ambition. Et nous avons la prétention d’avancer dans ce domaine et d’avoir atteint un certain niveau de professionnalise dans de nombreux aspects (les interviews que nous proposons ou notre démarche pour aller à la pêche aux informations par exemple). D’autres où nous avons encore des lacunes et sur lesquelles nous travaillons.

    Après, à partir de quand sommes nous « professionnels »? Chacun a sa propre réponse. D’ailleurs, nombre de nos interlocuteurs et acteurs de la scène nous considèrent déjà comme tel. Peut être parce que, justement, le professionnalisme n’est à la base pas le fort du milieu metal en france. Mais tu as raison Necronos (sa femme) d’être exigeante, c’est cette démarche qui est la bonne à mon sens. Et c’est d’ailleurs l’exigence qui pousse, en partie, le Doc à écrire ce genre de billet. N’acceptons pas tout et soyons exigeants avec nous même et avec les autres (particulièrement avec ceux qui se proclament « 1er » ou « meilleurs »).

  • Femme de Nécronos, tu as raison : Animal s’en sort très bien, mais quoi de plus normal quand c’est le milieu de la jungle?

    Pour le reste je pense qu’il y a quelques facteurs à prendre en compte :
    Un media web ne fonctionne pas comme un « journal papier » même si l’illustration pourrait le faire croire…
    Certains n’en font pas un métier à part entière, ne sont pas rémunérés etc. Beaucoup se rapproche plus du fanzine que du journal.

    Je ne crois pas me tromper en disant que le relais d’information décrit dans le billet, est une loi admise et pratiquée dans le monde entier. A ce compte là, je pense que les médias ont tout à gagner à travailler entre eux.
    Surtout qu’ils n’agissent pas dans les mêmes domaines et peuvent se compléter, sans vraiment phagocyter « la part de marché » d’un autre. Le boycott signifie que certains se sentent menacés par les choses que RM a à proposer en plus, et tentent d’étouffer (ou refusent de faire progresser) l’affaire de peur de perdre le titre de « premier media ». Donc pas de gros sous ici, juste de l’orgueil.

    Pour finir je dirais que le staff de RM peut bel et bien s’en foutre, mais le but de cet article et de ce blog, est justement d’être incisif, de pousser des coups de gueule, et d’expliquer aux gens comme toi et moi, les tenants et les aboutissants de ce marché.

    [Reply]

    Necronos (sa femme)

    Personnellement je n’accepterais jamais de relayer une information que je n’ai pas expressément trouvé moi même, j’assimile ça à du plagia, mais ça c’est mon éthique personnelle.

    Sinon, sans même se sentir menacer, c’est le mode opératoire normale entrepreneuriat surtout type Anglo Saxon, pas de concurrence = plus de visibilité = plus d’argent (juste la visibilité si l’argent n’est pas en jeu). Donc éliminer la concurrence le plus tôt possible c’est tout bénèf.
    Je le redis, ce n’est pas du tout un milieux caritatif, loin de là la concurrence y est très rude.
    L’article n’explique pas les tenants et les aboutissants du marché justement mais juste une situation perçut comme injuste par l’auteur, c’est donc un gros coup de gueule.
    Ce n’est pas du tout un reproche d’ailleurs, les éditorialistes sont fais pour ça, mais dès lors qu’on écrit sur un sujet c’est qu’il nous touche ou nous intéresse,si on s’en fou on n’écrit pas dessus, « Le mépris c’est le silence ».

    J’avais compris que RM était un média type professionnel et donc le fonctionnement se rapprochait d’un journal papier car ne pouvant pas fonctionner comme un fanzine pour être viable.
    Je peux me tromper, je n’est à mon grand désarrois pas la science infuse 🙂
    J’avoue juste ne pas voir l’aspect « visionnaire » de RM, et serais toute ouïee si l’un des membres pouvaient me l’expliquer.

  • Necronos (sa femme) dit :

    Vous êtes des journalistes non ? Donc vous savez pertinemment comment fonctionne le milieux.

    On ne fais pas de publicité dans un média pour un autre média, c’est la base même du business sauf si un partenariat a été mis en place avec le dit média. Dans le monde il n’y a pas de pub pour libé, qui ne fait pas de pub pour La croix, qui lui même ne fait pas de pub pour le Progrès etc…

    Vous êtes dans un univers économique professionnel, pour grandir il faut donc acquérir des parts de marché or ces parts de marché ne s’obtiennent qu’au travers des lecteurs, un média concurrent ne va donc pas vous envoyer gratuitement ses lecteurs au détriment de sa propre croissance.

    Si il n’y a pas encore de partenariat entre vous; c’est que l’un n’apporte concrètement rien à l’autre d’un point de vue strictement économique.

    Et très honnêtement si tu te foutais vraiment de la situation tu n’aurais pas fait un tel article 😉

    Bon je suis peut être un peu sèche, mais j’entends souvent ce genre de discoure de la part de jeunes média qui ne sont tout simplement pas réellement au fait de ce qui se passe dans le monde journalistique et entrepreneuriale. Ceci dit accrocher vous et vous pourrez percer et aller loin, mais rendez vous compte qu’il y a des sous en jeu, parfois même de gros sous et que ce milieu c’est la jungle !

    PS : Ce n’est absolument pas pur être méchante ni désobligeante, mais il faut revoir votre style d’écriture pour paraitre plus professionnel à part Animal qui selon moi a à très bon style et donc le niveau d’écriture d’un professionnel (peut être que certains de vos problèmes viennent de là, je n’en sais rien, je suggère uniquement).

    PS 2 : Je suis très choqué de savoir que les infos présentés par nombres de site ne sont que du relayage de celles d’un autre site, désolé mais ce n’est pas du journalisme ça mais de la fumisterie qui ne passerait jamais sur un format papier, ce serait considéré comme du plagia !

    [Reply]

    Après avoir apprécié la qualité de ton orthographe et de ta syntaxe, je trouve cela plutôt amusant que tu te permettes de critiquer le « style d’écriture » des « journalistes » (pareil pour ta définition du journalisme…) de RM.

    La vieille histoire de poutre et de paille dans l’oeil…

    Necronos (sa femme)

    J’ai écris un commentaire ici, pas un article sinon j’aurais pris plusieurs jours ce qui n’est pas le cas 😉

    Necronos (sa femme)

    Ma définition du journalisme n’a d’ailleurs été donné dans aucun de mes commentaires…

    Necronos (sa femme)

    Je me suis montré virulente je le reconnais car je pensais que les rédacteurs avaient tous fait une école de journalisme.

    Spaceman m’a expliqué la situation, que je ne connaissais pas, et la démarche que vous avez.

    J’ai réalisé mon erreur et m’en suis excusé.
    En revanche je ne vais pas le faire indéfiniment, je n’ai donné que mon avis et des petits conseils maladroits certes mais je ne cherchait pas à avoir raison.

    Connaissant la situation, enteront la hache de guerre.

    Je sais qu’un phrase ne se commence pas par une forme de participe en bon français, ma phrase est donc fausse grammaticalement parlant.
    En Tchèque par contre ça ne pose aucun problème, j’essaye de m’adapter au français et sais reconnaitre mes erreurs quand je les identifie, ou qu’on me les fait remarquer.

  • Super dessin Morgor. Bravo !

    [Reply]

    Tout à fait, très bon dessin.

    Mais j’hésite à le critiquer, le sujet ayant déjà été débattus avec son auteur.

    Morgor

    Justement tu ne devrais plus hésiter, car tu sais que j’apprécie toujours une critique/remarque constructive. 😉

    Le point principale, c’est le « trait poilus ». Le dessin n’ pas l’air propre comme ça. J’en déduis que c’est à cause du matériel (critérium à mine trop grosse et/ou dessin trop petit).
    Une solution possible est aussi d’utilisé des mines de couleurs (par convention rouge et/ou bleu car se différenciant très bien entre elles) pour faire le dessin initiale (en trait plus ou moins poilus) sans appuyer pour resté effaçable. C’est ensuite que l’on utilise une mine standard en prenant soin de faire un « tracé propre ». Ensuite quand tout les défauts on été corrigés, il y l’étape d’encrage. Très délicate, il vaut mieux toujours la faire sur une autre feuille par dessus, par transparence grâce une « table lumineuse ». Après l’encrage, bien sur, il n’y à plus qu’à scanner.

    Bien sur cela nécessite l’investissement d’en du matériel, souvent très couteux.

    Un autre point concerne cette fois les proportions des personnages. La longueur totale bras + avant-bras doit être égale à 2,5 longueur de tête. Le mec au téléphone, on à l’impression qu’il a des bras télescopique. Sinon il y a aussi la taille des mains trop grande. Ils on tous des paluche de bucherons sans en avoir la carrure (le chauve ressemble à Mr. Propre sans les muscles). Ne pas négliger certains ouvrage sur le sujet permettant d’acquérir de bonne notion sur le sujet.

    Bon, voila c’est à peut prêt tout.

    Morgor

    Premier vrai problème: la perspective.
    Là ca va que j’ai fait assez peu d’éléments de décor, mais les meubles sont limites, comme toujours.

    Second problème, tout aussi grave : Les proportions.
    Généralement on me fait remarquer que les personnages sont trop musclés ou ont des grandes mains, bien que ce dernier point soit plus rare et que je ne trouve généralement pas ca si exagéré.
    Dans ce dessin ce n’est pas tant que les bras du mec au téléphone soient grands (même si ca l’est un peu quand même ^^), c’est surtout que le gars à droite en a de minuscules! Et concernant ses jambes qui changent de taille d’une vignette à l’autre ca ne relève même plus de la tératologie…
    En voulant faire du caricatural je me suis un peu trop laissé allé et j’ai omis de rectifier ces grosses erreurs par ordinateur (comme je le fait souvent).

    Troisième problème : Le tracé.
    Là ca relève en parti de d’éléments indépendants de ma volonté. Le trait épais gâchant les petits détails et l’effet « sale » est dû au fait que je fait tout au criterium en plus ou moins petit format, que je scanne (quand j’ai un scanner à disposition et quand il marche correctement, ce qui arrive rarement… sinon c’est la photo au portable), puis que je fait varier le gamma et le contraste de sorte à ce que ca soit suffisamment nette.

    Bref, mon gros problème, et pas qu’en dessin, c’est que je n’ai aucune discipline personnelle et que je suis une grosse feignasse. XP
    Il faut aussi dire que j’hésite à changer certaines chose et à encrer de peur de devoir tout recommencer.
    La fonction Ctrl+Z me manque IRL…

    En parlant de traces « sales », moi aussi j’ai pensé à Monsieur propre ^^

  • Arrow
    Arrow
    Alice Cooper @ Paris
    Slider
  • 1/3