ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Le Blog Du Doc   

La trajectoire d’Anathema donne de l’espoir



Être connecté à soi-même est sans doute l’une des choses les plus difficiles au monde… mais c’est possible ! Sur ce sujet, Anathema est l’un des exemples musicaux les plus parlant qu’il m’ait été donné de croiser au cours de mes pérégrinations metalliques. La musique du groupe me touche énormément mais, sur un plan purement personnel, c’est surtout son évolution musicale qui m’intéresse le plus.

Car encore récemment c’est pour une large part Anathema qui m’a convaincu que le bonheur et la paix totale avec soi-même étaient un horizon possible, atteignable. Personnellement, au quotidien, je me bats pour ça en tout cas. La lutte est difficile, incontestablement, mais elle vaut le coup parce que je sais qu’il est possible de (re)trouver la joie, de sortir de nos tourments et des problèmes qui nous entourent ou que nous créons nous-mêmes de toute pièce.

Anathema l’a musicalement exprimé, l’a affirmé à de nombreuses reprises en interview et l’a écrit noir sur blanc dans toutes ces chansons alors, corne de bouc, pourquoi je n’y arriverai pas moi et pourquoi vous n’y arriveriez pas vous ?!

Sortir du désespoir, de la souffrance et des pulsions négatives est possible mais c’est un combat. Il faut par conséquent accepter de lutter et de s’interroger en remettant tout en cause tout le temps sans pour autant aller trop loin sur ce sujet car la vie est sans cesse une histoire de curseur que l’on pousse pour trouver la juste carburation… et c’est sans doute pour cela qu’elle est aussi compliquée à vivre !

Peut-être que l’indispensable renouveau de nos âmes passe par la recherche de consentement à chaque minute, par une alimentation saine, par une bonne gestion du sommeil, par le fait de toujours envisager les choses en positif et pas en négatif, par le fait de s’entourer des bonnes personnes… bref par une recherche constante d’équilibre individuel sur tous les sujets.

Alternative 4 (1998)

Alors quand tu sens que tu n’es pas capable de savourer la vie car un voile noir obstrue toutes tes pensées ; quand tu déplores que tes nombreux rêves sont extrêmement fragiles et facteurs d’instabilité mentale ; quand le sentiment de vacuité t’écrase 24 heures sur 24 ; quand tu as le sentiment de perdre le contrôle sur ce qui t’entoure et que tu as conscience d’avoir perdu tout contrôle sur toi-même, quand tu tentes de te reconnecter (en vain) lors de tes phases où tu devines que ton énergie envolée n’est finalement pas si loin ; quand même ton propre silence devient assourdissant et que tu n’arrives plus à rien savourer ; quand aucune alternative n’est envisageable « lorsque tu es comme ça » car ta lucidité t’échappe complètement ; quand tu regrettes tout et son contraire ; quand tu ne ressens plus tes propres émotions – cruelle déchéance – et quand tu te poses la question de ta propre destinée sans pouvoir apporter ne serait-ce qu’une bribe de réponses alors, s’il te plaît, garde en mémoire qu’Anathema est l’exemple qui prouve qu’il y a une lumière à la fin du tunnel…

We’re Here Because We’re Here (2010)

Le groupe anglais propose une véritable philosophie de l’Essentiel qui, traduite en musique, nous explique que la vie part en un souffle et que l’on se doit d’apprendre à en respirer chaque recoin ; que l’horizon peut réellement être envisagé avec sérénité si l’on domine nos peurs ; que nos rêves même les plus fous peuvent se réaliser si on sait faire la lumière sur nous-mêmes ; que tout est terriblement important et qu’absolument rien n’est à négliger pour « vivre bien » ; que les bonnes références doivent constamment guider nos sillages respectifs ; que l’erreur est possible et se doit d’être appréhendée pour éviter qu’elle ne se reproduise ; que nous devons appréhender le monde et que le recul est indispensable dans notre perpétuelle quête de sagesse individuelle…

Il a fallu douze ans à Anathema pour parvenir à illuminer son obscurité et trouver la paix intérieure. Pour autant chaque sortie du gouffre est personnelle donc, pour chacun d’entre nous, cela prendra le temps que cela prendra mais gardons toutefois à l’esprit que le renouveau est possible.

La musique d’Anathema, c’est plus que de la musique. C’est de l’Espoir dans une société qui nous tuera toujours de plus en plus…

Doc’ (@AmauryBlancRM sur Twitter)



Laisser un commentaire

  • Arrow
    Arrow
    Alice Cooper @ Paris
    Slider
  • 1/3