ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Le Blog Du Doc   

La vraie Justice est dans le cœur de chacun


L’affaire Charlie Hebdo, les coulisses du monde du metal et bien d’autres sujets : j’ai beaucoup de choses à dire en ce moment. Mais le blog d’aujourd’hui va être consacré au livre No Comment et à la réaction de quelques internautes qui se posent la question de savoir « si on a le droit de faire ça ». Certains perdant même leur temps à sortir des extraits du code de la propriété intellectuelle pour donner du poids à leur propos : un signe de plus que, décidément, beaucoup aimeraient qu’on se casse la gueule.

Mais là n’est pas le problème.

Dans l’éventualité où une ordure de procédurier, ou un ardent défenseur de la médiocrité du web, porte plainte contre nous pour atteinte à la propriété intellectuelle (car Radio Metal a compilé des commentaires des anonymes du web dans un livre) alors nous irons au procès, le sourire aux lèvres, dans le but d’assister à la mascarade qui se produira devant nous. Nous vous tiendrons informés à chaque minute du déroulement des opérations dans ce grand cirque qu’est la Justice et nous vous ferons une fois de plus partager en détails cette nouvelle aventure liée à notre média.

Oui, de cette éventuelle absurdité future, vous connaîtrez tous les rouages. Exactement comme on le fait depuis le début dans ce blog : de l’idée du projet à sa concrétisation dans les faits puis à son développement. D’ailleurs, quand on y réfléchit en adoptant le même esprit tordu que tous ces acharnés qui nous détestent, un procès nous apporterait un contenu non négligeable sur le site (vous connaissez notre capacité à aborder des thématiques différentes) et ce coup de pub particulièrement original, même s’il aurait un prix (les frais d’avocats), fera peut-être même parler du cas Radio Metal dans les médias généralistes, qui sait ? A moins que tout le monde ne s’en contrefiche, ce qui est plus probable, puisque les médias généralistes se désintéressent du metal !

Mais enfin, nous avons pris la décision de sortir ce livre tout simplement car pour nous elle a du sens. Nous savons pertinemment, et ce depuis le début, que l’existence de ce livre soulève des questions juridiques extrêmement complexes, en tout cas bien plus complexes que veulent nous le faire croire les juges web 2.0 qui sévissent en ce moment sur notre site internet, mais on a quand même pris ce risque mesuré tout en sachant qu’en cas de procès nous pouvons perdre comme gagner.

La raison est simple : nous sommes des jusqu’au-boutistes, nous n’avons peur de rien et de personne, et à partir du moment où on pense que ce que l’on fait est pour une juste cause nous allons jusqu’au bout. C’est une philosophie, c’est notre morale et c’est ça qui fait notre identité. Le reste c’est de la littérature, de la diarrhée verbale et/ou d’éventuelles décisions de Justice. D’ailleurs, le gain d’un procès en règle générale, et encore plus dans le cas original et précis de ce livre, dépend avant tout du talent de l’avocat et d’arguties juridiques spécifiques.

Car avocat est un métier où la base de l’activité est simplement de tout entreprendre pour défendre les intérêts de son client. Une fois qu’on a compris ça, on fait d’ailleurs une croix sur la Justice avec un grand J. Parfois on gagne, parfois on perd, et c’est comme dans la vie. C’est ça la Justice des hommes, c’est ça leur vérité, et comme cette dernière est complètement aléatoire (car soumis aux deux facteurs principaux évoqués dans le paragraphe ci-dessus) elle n’a pour moi aucun sens. En outre, un mec qui porte une robe ne m’impressionne pas, qu’il soit danseur ou avocat, et l’éventuelle décision qu’il peut donner, bonne ou mauvaise pour Radio Metal, n’aura donc aucune incidence sur ma philosophie et sur mes actions, mis à part le fait de retirer le livre de la vente au cas où on perdrait.

Eh oui, c’est cruel mais c’est ainsi, la Justice des hommes n’existe pas. Elle n’existe pas parce que, par exemple, un homme politique important peut au XXIe siècle agresser sexuellement une femme et, à cause du principe de prescription, ne sera pas condamné alors qu’il devrait, OBJECTIVEMENT et AVEC UN TANT SOIT PEU DE BON SENS, faire de la prison ferme ou être suivi pour maladie. Pour moi Justice égale Vérité et ce n’est pas parce qu’on a fait 7 ou 8 ans de droit qu’on est à même de donner la vérité et de « rendre la Justice ». La prescription, sur l’exemple précité, est le fruit de la bêtise… pardon… de la Justice, voulais-je dire, des hommes et en cela je la méprise (même si je tente de me soigner chaque jour en ayant conscience que le mépris, ce n’est pas bien…).

La vraie Justice est dans le cœur et l’âme de chacun.

Eh oui, c’est comme ça, je suis un romantique avant d’être un chef d’entreprise et c’est pour cette raison que j’ai été le premier à créer un média professionnel sur le web metal français. La musique et le metal sont ma passion mais je voulais la vivre à ma façon. Ce côté arrogant et cette vraie/fausse confiance en moi n’auront été que renforcées à travers les épreuves, les obstacles, les intimidations, les menaces de procès et autres.

C’est aussi pour ça que j’ai choisi cette voie-là, celle du journalisme. Parce que la manière dont j’envisage la Vérité (avec un putain de grand V) se concrétise au quotidien dans mon métier où on n’arrête pas, avec mes collègues, de dire « oui » ou « non » et de prendre des décisions pour faire avancer cette entreprise tout en tentant de conserver intactes nos valeurs morales.

Ces dernières ont pour moi tellement plus de valeur que les bibles juridiques sans cesse évoquées par tous ces parangons de vertu de la Justice à la manière « du rapport du procureur » agité par DSK au JT de Claire Chazal. Alala… quand un avocat/politique rencontre une communicante amie pour orchestrer sa manipulation des foules, le peuple ne peut qu’être lassé et avoir un grand sentiment de lassitude face à ce grand cirque. Alors que je lui conseillerais bien au contraire de se mobiliser et d’agir, si ce n’est pour changer les choses… au moins pour se faire plaisir et se détendre.

Donc finalement, très chers amis ou ennemis, qu’on nous condamne ou pas pour ce livre à court, moyen ou long terme ne changera absolument rien à notre manière de faire et à notre philosophie. Chaque semaine la rubrique No Comment existe pour DENONCER le sentiment d’impunité des internautes en règle générale. Nous considérons que cette rubrique est d’utilité (metallique) publique car, pour la première fois, les primates.php sont mis en avant comme ils auraient toujours dû l’être. Nous sommes pionniers en la matière et cette rubrique est simplement une représentation parmi d’autres, à notre échelle, du désir de Justice que l’on a. Critiquer, souligner et tourner en dérision la médiocrité des internautes est en effet, pour nous, une forme de Justice qui sera assumée jusqu’au bout.

Et si cette très chère Justice nous condamne pour avoir commercialisé un livre thématique à moins de 10 euros qui vise à faire rigoler notre public et qui a un tirage très faible, eh bien nous retirerons le bouquin de notre boutique. La Justice aura pris sa décision, elle aura le sentiment d’avoir « bien fait son travail » et d’avoir raison sur la forme mais nous on pourra malgré tout se regarder dans une glace, comme nous l’avons toujours fait, et se dire que sur le fond on a eu raison d’agir de la sorte.

Pour finir, si un jour quelqu’un porte plainte contre nous pour ce livre, j’irai également à la Gendarmerie au nom de Radio Metal pour porter plainte contre Radio Metal car Radio Metal apparaît dans cet ouvrage. Je vous jure que cette scène sera filmée et on vous la fera partager, comme toutes celles qui suivront, car si la vie est encore plus absurde que je ne le pensais, alors rentrons dans le jeu et jouons-le à fond…

Bon, comme vous l’avez compris, si ce livre est interdit pour toutes les raisons évoquées ci-dessus on ne pourra plus le vendre. Donc si vous le voulez vraiment, commandez-le dès maintenant !

PS : vous pensez qu’un juge peut lire les citations suivantes à l’audience sans éclater de rire ?

DIVERS INTERNAUTES à propos du groupe Bad Tripes – Acte 9 :

‘Bon, c’est bien nul mais je lui éclate quand même le fion’, ‘On s’en fou avec elle est bonne’, ‘Ah tiens, en parlant de tripes, je remplirais bien celles de la chanteuse avec ma douce semence tiède.’, ‘Pas du tout, c’est juste qu’elle est bonne on t’a dit’, ‘au moins elle montre sa chatte en concert…‘



Laisser un commentaire

  • Facile. Efficace.
    Breaking the law.

    [Reply]

  • Personnellement, si Radio Metal sort un recueil de commentaires pris à droite à gauche je ne vois pas le mal…ni le bien d’ailleurs.
    Mais quand je vois le nombre de commentaires relatifs à cette démarche et le taulé que ça provoque, je suis admiratif. Admiratif car d’un côté, si ce projet de la part de RM peut provoquer autant d’indignation, je n’ose imaginer comment vous – lecteurs – vous devez vous bougez le cul pour les choses vraiment importantes et « injustes » (la crise du logement, les SDF…).
    D’un autre côté, je suis aussi admiratif quant à la mise en place de ce « coup de pub » bien calculé par ce cher Doc’. Un coup de maître ! (ce n’est pas une attaque, hein ?). Monter un projet de livre qui repose que sur des commentaires aussi inutiles que cons tout en sachant que ça va créer le « buzz » dans le milieu du lectorat de la sphère metal, ça relève du génie.
    Quoiqu’on puisse en dire, le Doc’ sait bien mené sa barque et RM a toutes les cartes en main pour aller loin. Très loin, même. Tout est question de com’ en fin de compte…

    [Reply]

  • Pourquoi tant de haine ? Pourquoi s’énerver pour une chose si absurde et dénuée de sens qu’un recueil de commentaires à priori anonymes ?

    De plus, il est clair que les personnes ayant rédigés ces commentaires n’ont pas du tout l’intention de les revendiquer, Radio Metal peut donc les citer dans un livre sans risquer de violer la sois -disant propriété intellectuelle de leurs auteurs.

    Je ne comprends pas que des personnes apparemment expertes en droit s’embarrassent d’un tel cas.

    Ensuite, il est dit plus bas que c’est le même principe que le téléchargement illégal qui est utilisé ici, ce à quoi je répond : Faux !

    Le téléchargement illégal de film ou de musiques consiste à acquérir une réelle propriété gratuitement et donc, d’en retirer les revenus que le propriétaire aurai éventuellement obtenu grâce à la vente de cette propriété. Je doute fort que les internautes ayants publier ses commentaires auraient pu en tirer quelconque bénéfice…

    [Reply]

  • Dimebag Darrell dit :

    En tout cas, j’ai hâte de l’avoir entre les mains ce bouquin !

    [Reply]

  • J’ai une question peut-être idiote, mais puisqu’il semble y avoir des gens calés en matière de droit, je la pose.

    On parle de propriété intellectuelle. C’est une notion acceptée dans le monde du livre : on sait que si on recopie un livre on sera accusé de plagiat (cf PPDA et la biographie d’Hemingway), même si la notion de plagiat peut être sujette à débat (à partir de combien de mots commence le plagiat, différence entre citation et plagiat…).

    Apparemment, ce qu’ont l’air de dire les anti Livre No Comment, c’est que ce qui est posté sur internet est, autant que ce qui peut se trouver sur un support papier, soumis au code de la propriété intellectuelle.

    Dans ce cas, ma question est : pourquoi monter au créneau UNIQUEMENT quand le livre est annoncé ? Puisque les règles d’internet sont les mêmes que celles du support papier, la rubrique hebdomadaire No Comment est déjà une violation de la propriété intellectuelle ! Mais il ne me semble pas avoir entendu une telle polémique à propos de la rubrique.

    Alors ?

    [Reply]

    Bal Sagrotte

    C’est très simple monsieur l’avocat de la défense.

    La rubrique en ligne n’était pas en vente, elle n’aidait donc pas directement les patrons du site à gagner de l’argent avec les citations (débiles ou pas, ce n’est pas la question, une chanson débile est une propriété intellectuelle, tout comme une phrase débile), sous la forme d’un livre vendu, c’est autre chose.

    Spaceman

    Encore faut il que des commentaires, qui plus est exprimés par des anonymes – donc à priori non revendiqués – soient reconnus par un juge – qui ont parfois bien du mal à trancher sur cette question – comme étant une œuvre pour être soumis au droit lié à la propriété intellectuelle…

    @Spaceman : Cela a déjà été écris par des intervenants, mais je me permets de te rappeler que les commentaires cités dans le livre et dans votre rubrique ne sont pas tous anonymes, certains sont émis par des utilisateurs enregistrés sur les sites en question donc identifiable et facile à contacter.
    Mais vous ne vous donnez pas la peine de les contacter et ne respectez pas leur droit…

    Des plus, pour les citations anonymes, elles sont extraites des bases de données de ces sites, vous ne leur avez pas demandé l’autorisation de le faire, pourtant vous devriez le faire comme l’explique assez clairement Judge Dred.

    Tout cela me rappelle un billet du blog de ce cher Amaury où il se scandalisait sur le fait que le site Spirit of Metal avait « pompé un article de Radio Metal sans préciser la source » (cf http://www.radiometal.com/article/esprit-ou-es-tu,1069 ).
    Il faisait déjà son numéro de victime et hurlait qu’il était « dingue de devoir expliquer ce qui est le b.a.-ba du « journalisme » et des publications à Spirit Of Metal », mettant en avant un soit disant professionnalisme de Radio Metal. Mais quelle blague, je me marre !

    Il est où le professionnalisme de Radio Metal en ce qui concerne votre livre et le non respect des droits d’auteurs ?
    Professionnalisme ne veut pas QUE dire : vivre de son activité.
    Journalisme ne veut pas QUE dire : avoir une carte de presse.

    Arrêtez de vous poser en victimes avec des ennemies partout, Amaury a été le premier à critiquer de façon virulente des sites webs concurrents français comme Spirit ou encore VS vis son blog, avant de s’en prendre à leurs lecteurs via votre rubrique No comment.

    Vous avez bien cherché à vous faire des ‘ennemies’, alors arrêtez de faire vos pleureuses en parlant de conspiration contre vous.

    Vos actes démontrent que vous n’avez aucun respect pour les autres, vous n’êtes pas capable d’adopter un comportement que vous exigez des autres.

    Spaceman

    Le problème est de ne pas citer l’auteur ou le media d’origine d’un article qui est, qui plus est, le fruit d’un vrai travail de l’auteur. D’ailleurs, tous ceux qui ont exprimés des commentaires se retrouvant dans le livre No Comment sont mentionnés – par les noms sous lesquels il se sont fait connaître et en respectant leur désir de facto de ne pas révéler leur identité civile – ainsi que leur espace d’expression de provenance. C’est en effet la règle de base du journaliste que d’attribuer une citation ou un article à son auteur – sauf s’il demande expressément l’anonymat – ou au moins sa provenance si l’auteur n’est pas connu.

    Citer les auteurs, c’est une chose qu’un journaliste se doit de faire pas uniquement pour créditer ce premier et son travail – même si je ne sais pas si on peut décemment parler de travail dans le cadre de l’expression de commentaires tels ceux présents dans le recueil – mais aussi par devoir d’information vis à vis de ses lecteurs et accessoirement de protection du média qui relaye en cas de fausse information (ce qui était le cas de l’article pompé que tu mentionne, puisqu’il s’agissait d’un poisson d’avril relayé plusieurs jours après le 1er avril), même si le boulot du media est aussi de vérifier autant que faire se peut les informations à la source la plus basse possible (particulièrement sur un article publié un 1er avril…).

    Pour le reste, j’ai déjà répondu et comme les détracteurs ne lisent pas ce que l’on écrit mais bien ce qui les arrangent, le débat s’arrête là.

    Amaury/RM

    Non continuez svp tout cela est tellement instructif !! 😉

    Bal Sagrotte

    @ Spaceman : Vu que certains de ces commentaires sont tirés de chroniques musicales ou de commentaires en regard des chroniques, il est très facile de faire reconnaître la propriété intellectuelle devant un juge et la question serait au contraire vite tranchée.

    Spaceman a dit : « C’est en effet la règle de base du journaliste que d’attribuer une citation ou un article à son auteur – sauf s’il demande expressément l’anonymat »

    Merci de me donner raison en appuyant ma démonstration.

    Dimebag Darrell

    @Bal Sagrotte : Spaceman a dit : « C’est en effet la règle de base du journaliste que d’attribuer une citation ou un article à son auteur – sauf s’il demande expressément l’anonymat »
    Merci de me donner raison en appuyant ma démonstration.

    @Bal Sagrotte : tu t’es relu ou tu es candidat au No Comment ?

    Spaceman

    Aucun texte figurant dans le No Comment n’est issu d’une chronique musicale ou autre article mais bien de commentaires exprimés dans des espaces de discussion.

    Pour le reste, c’est bien ce que je dis : « les détracteurs ne lisent pas ce que l’on écrit mais bien ce qui les arrangent » et de ce fait tombent décidément dans l’absurde.

  • Judge Dredd dit :

    Que de réactions depuis mon intervention de ce matin.

    Je félicite Spaceman pour savoir utiliser des propos plus mesurés, il ferrait un bon boss pour Radio Metal.

    Spaceman écrit qu’il n’est pas question de vol ici, il s’agit effectivement plus d’un problème spécifique de droits d’auteurs, de droits de reproduction, de droits de production, etc.

    Mais … pourquoi ne pas requalifier tout cela en vol après tout ?
    1. Les sites cités sont gratuit.
    2. Les commentaires publiés sur ces sites sont extraits et réutilisés sans autorisations s’affranchissant des articles L 342-1 et L 342-2 du code de la propriété intellectuelle.
    3. L’ensemble est regroupé et vendu sans accord commercial s’affranchissant de l’article L 122-5 du code de la propriété intellectuelle.
    4. Il s’agit en effet d’un VOL qui consiste en l’acquisition frauduleuse d’un bien (ici un écrit) contre la volonté de son propriétaire.

    Le plus condamnable dans tout cela est que Radio Metal est tout à fait conscient de ses actes et fautes étant donné qu’ils font références aux articles cités ci-dessus dans leurs Mentions Légales. Cet état de fait, ainsi que le présent blog, représente des arguments réutilisables pour démontrer la mauvaise foi de Radio Metal dans cette affaire…. ce qu’un juge d’instruction ne manquerait pas de prendre en compte.

    Bien à vous,
    I am the Law

    [Reply]

    Skeull

    Tu ferais mieux de réviser ton CONditionnel au lieu de baver tes articles mon pote

    Spaceman

    Pourtant, dans le fond, ce que je dis n’est pas bien différent de ce que dit le Doc…

    Le livre No Comment est un recueil de citations où les sources sont mentionnées. Si tu ouvrais autre chose qu’un bouquin de loi de temps en temps, tu remarquerais que c’est une pratique TRES courante, aussi bien sur papier, à la tv, à la radio, sur le net, etc. et pas forcément accompagné d’une analyse, car la citation n’en a aucunement besoin pour être justifiée. D’ailleurs, on n’a pas inventé le concept du recueil de citation et je peux te dire que les autres avant nous n’ont certainement pas pris, pour la plus part, la peine d’aller demander les états d’âmes de toutes les personnes citées. D’ailleurs un journaliste qui fait son travail ne demandera jamais l’autorisation à quelqu’un d’être cité, même si il pourra éventuellement accorder l’anonymat à la personne si elle le souhaite, au nom de la liberté d’information justement.

    Après, cher inconnu auto-proclamé pseudo-bible juridique et défenseur de l’application de certaines lois, tu utilise les textes juridiques qui te conviennes comme il te convient pour assurer la défense de ton opinion. C’est bien, c’est comme ça que ça fonctionne dans un tribunal lorsque l’on doit assurer sa défense. Mais, et désolé de casser ton trip, on n’est pas dans un tribunal. Voilà pourquoi je ne vais pas perdre mon temps ici à assurer une défense dans un cas qui n’existe pas, en te mettant sous le nez d’autres textes de loi, d’autres manières de les confronter au cas présent, etc. D’ailleurs, même si j’ai fais du droit à un moment donné dans le passé, ce n’est pas mon métier.

    Si tu es ce que tu prétends être, tu sais pertinemment que les textes que tu cites ne sont qu’une parcelle des lois pouvant potentiellement définir le cadre juridique de ce recueil et être mis en avant s’il faisait l’objet d’un litige. Donc tout ceci est une belle perte d’énergie, d’autant plus que, comme déjà expliqué, nous connaissons les textes que tu cite ainsi que ceux que tu ne cite pas et avons déjà étudié juridiquement le cas de ce livre avant de le sortir.

    Après, tu penses que nous avons fait ce livre par avidité, par complexe de supériorité, par machiavélisme ou même par simple ignorance – choisi le terme qui correspond le mieux à ton opinion. Soit. On sait pertinemment toi et moi que personne ne parviendra à te faire changer d’avis car tu n’es pas là pour ça mais bien pour nous démontrer à quel point nous sommes infâmes et dans l’erreur. Je me trompe peut être sur tes intensions mais c’est en tout cas ce que tu laisse transparaître.

    En tout cas si tu lisais une seule page de ce stupide livre en prenant du recul tu te rendrais compte à quel point ton acharnement est ridicule.

    Bref, je pense que tout à été dit.

    Amaury/RM

    Oui profite bien, très cher Judge Dredd, de ton heure de gloire d’ internaute…;)

    Il m intéresserait sociologiquement de tavoir en face pour comprendre d’ ou te vient cette haine a mon égard que l on sent dans tous tes posts mais enfin AC va me dire que je suis parano et toi tu vas me dire que je suis une victime : alors toute forme de débat est un peu vaine n est ce pas ?

    Et puis de toute façon « you re the law »…donc bon.

    But my friend yeah you’re the law… but in your dreams.

    😉

    Metal'o Phil/RM

    Spaceman chef de Radio Metal ? HORS DE QUESTION !!! Tu n’imagines pas l’enfer que ce serait.

  • PS c’est moi ou le doc bloque les commentaires ??

    comment peut-on attribuer une citation qui traine sur internet à une personne physique, légalement ?

    comment pourrais-je prouver que Hé-mec!! qui écrit ce commentaire et le même qui à écrit tous les commentaires ayant pour nom Hé-mec!!?

    comment même prouver que le début de ce commentaire et sa fin on été écrit par la même personne ?

    je suis bien curieux… l’ip n’est pas une personne, un labo israélien** à démontrer que l’on peut facilement usurper l’adn d’une personne à des fins criminelle!

    moi je peux vous montrer que l’on peut facilement usurper une ip!

    donc je vois vraiment pas comment une personne peut s’accaparer un commentaire sur le net!

    le net c’est comme une rue, c’est sale, c’est rempli de gens bizarres et ce qui y trainent est du domaine publique!

    ________________
    ** http://www.naturalnews.com/028052_DNA_evidence.html

    [Reply]

  • comment peut-on attribuer une citation qui traine sur internet à une personne physique, légalement ?

    comment pourrais-je prouver que Hé-mec!! qui écrit ce commentaire et le même qui à écrit tous les commentaires ayant pour nom Hé-mec!!?

    comment même prouver que le début de ce commentaire et sa fin on été écrit par la même personne ?

    je suis bien curieux… l’ip n’est pas une personne, un labo israélien** à démontrer que l’on peut facilement usurper l’adn d’une personne à des fins criminelle!

    moi je peux vous montrer que l’on peut facilement usurper une ip!

    donc je vois vraiment pas comment une personne peut s’accaparer un commentaire sur le net!

    le net c’est comme une rue, c’est sale, c’est rempli de gens bizarres et ce qui y trainent est du domaine publique!

    ________________
    ** http://www.naturalnews.com/028052_DNA_evidence.html

    [Reply]

  • « un signe de plus que, décidément, beaucoup aimerait qu’on se casse la gueule » -> nen mais sans déconner faut vraiment se calmer avec ça, on vire vraiment dans la paranoïa à force. Si certains ont du temps à perdre à citer le code de la propriété intellectuelle, personne n’a comme fantasme d’essayer d’avoir la peau de RM, c’est quoi ces conneries ? Des fois on a l’impression, en te lisant Doc’, que le monde entier est contre vous. Tu sais très bien que c’est faux, que tout le monde ne vous offre pas des fleurs, ok, mais de là à dire qu’un nombre significatif de personnes malveillantes souhaite votre mort… Bref, un peu de pragmatisme, faudrait peut-être envisager d’être un poil moins susceptible, des fois on a l’impression que la moindre attaque, la moindre critique, la moindre difficulté est le prétexte à un réquisitoire prenant à témoin l’opinion à propos d’une injustice inadmissible. Se défendre OK, mais jouer les mégalo et verser dans la victimisation non, à trop en faire quand ça sera vraiment grave, plus personne n’y prêtera attention.

    PS : si malgré tout un taré vous attaque en justice, prévenez-moi, j’irai assister au procès. En tous cas je vous rassure, si je suis mentionné dans ce livre (ce qui doit être le cas vu que j’ai gagné une édition à égalité avec quelqu’un d’autre), je ne vous trainerai pas devant la Justice !

    [Reply]

    Metal'o Phil/RM

    Loin de nous l’idée de nous victimiser. Mais c’est un fait, Radio Metal ne fait pas l’unanimité. Plus tu es important, plus tu auras de détracteurs, c’est mathématique. Et, sans aller dans des théories du complot, nous sommes tout de même mieux placés pour parler de notre situation que toi, lecteur extérieur qui ne connaît forcément que nos interactions publiques avec notre lectorat et les acteurs de la scène. C’est tout de même logique

  • Spaceman/RM dit :

    Non, je ne crois pas que quiconque ici se place au dessus des lois et encore moins de la justice. Au contraire le Doc à toujours TOUT fait pour que Radio Metal, en tant qu’entreprise rentre dans les cadres légaux, quitte, parfois, à forcer un peu la main aux administrations face à des cas de figures/statuts pas forcément prévus (notamment dans le cadre de la SACEM).

    Mais comme le mentionne le Doc, le cas juridique de ce livre est beaucoup plus complexe que ce que certains veulent faire croire. Alors après avoir étudié le cas, nous avons décidé en notre âme et conscience de le faire, en prenant des risques (lié à la diversité des interprétations de la loi française – on ne parle pas du vol d’un bien ou d’une œuvre sur lequel la loi est claire et tranchée) qui restent mesurés selon nous. Et si nous nous sommes trompés, si la justice tranche en notre défaveur jugeant que nous avons transgressé la loi Française, alors nous l’assumerons car, vivant en France, nous nous plions aux lois françaises et à la justice française. Il faut aussi savoir que la liberté d’information du journaliste l’amène souvent à titiller la justice et même les justices… C’est une composante qui fait partie intégrante du métier. Les caméras cachées dans le cadre d’un reportage est un bon exemple. Certains citerons même, dans un tout autre registre, Wikileaks…

    Mais, entre nous, regardons bien de quoi on parle : un recueil idiot de citations idiotes d’anonymes (idiots?) recueillis dans des espaces de commentaires ouvert à tous et qui est avant tout là pour faire marrer et pointer du doigt la stupidité incroyable dont nous faisons parfois preuve caché derrière notre écran. N’en déplaise aux adeptes de la théorie du complot qui n’y voient qu’une volonté de décrédibiliser les autres médias. Aucun média web n’a le monopole des commentateurs stupides, c’est pourquoi nous essayons de TOUS les représenter, y compris nous et nos amis, pour ne pas faire de jaloux.

    Pour le reste du discours du Doc, il reflète une profonde déception de sa part en la justice. Ce qui n’est pas incompréhensible si l’on considère certains événement de ces dernières années (et pas uniquement les affaires de DSK) et qui prouve que la justice se trompe ou est parfois biaisée. Même face à la justice et les lois on peut garder un esprit critique. C’est ainsi qu’elles évoluent et deviennent plus « justes ».

    [Reply]

  • je ne comprends pas pourquoi certains font tout un fromage sur ce bouquin, vous avez peur de figurer dessus ou quoi???? De plus en faisant un commentaire idiot, à moins d’etre vraiment tres idiot vous ne laissez pas vos noms, adresse etc, ne vous inquiétez pas personne n’ira frappé à votre porte pour vous foutre la honte…
    ma foi certains n’ont rien d autres à faire de leur journée, on se plaint pour un oui ou pour un non, désespérant.

    [Reply]

  • Pardon d’avance, Amaury, tu sais que je te soutiens en temps normal, mais là, j’ai toutes les peines du monde à cautionner cet article. Et pourtant, je ne suis pas une « procédurière frustrée » à cheval sur les méchantes lois liberticides qui nous enchaînent en ce bas monde et entendent empêcher les jeunes entrepreneurs créatifs de faire ce que bon leur semble.

    Je sais qu’il t’arrive souvent de parler de « la prétention de Radio Metal » sur le ton de la blague, mais là, on a largement dépassé la plaisanterie. Ce blog dégouline de prétention et de petites phrases dignes des plus belles pages de Ségolène Royal (« nous sommes de pauvres malheureux que la majorité absolue du peuple adore, sauf nos méchants concurrents qui font de belles phrases avec des beaux mots »). Tu places très clairement Radio Metal au-dessus de la loi (à défaut d’être au-dessus de la justice), et ça, j’ai vraiment du mal à l’avaler.

    Tu donnes l’impression de partir en croisade contre la Justice. Alors oui, certaines lois font profondément chier, certaines règles n’entraînent rien d’autre qu’une perte de temps et de la paperasse inutile, mais elles ne sont pas là pour faire joli. Ce que tu dis, en somme, c’est : « les lois, on s’en tamponne, la vraie justice c’est ce que tu penses être bien en ton âme et conscience ». Si tout le monde pensait comme ça, on atteindrait très vite le chaos total et irrémédiable. « Je sais que c’est illégal, mais je suis au-dessus de tout ça, donc je le fais quand même », c’est ce qu’a dû se dire Bernard Madoff en piquant leurs thunes aux gens qui lui faisaient confiance. Pareil pour le mec qui continue à conduire après qu’on lui a retiré son permis. Ou les gens qui arnaquent la Sécu.

    Si on s’en tenait à la prétention et au menfoutisme, on pourrait presque pardonner le ton de l’article. Mais ce qui me tue le plus, ce sont les contradictions sidérantes entre ce blog et certaines autres attitudes donneuses de leçons de Radio Metal. Je ne compte plus le nombre d’articles publiés au sujet des immondes téléchargeurs qui ont l’outrecuidance de passer par Internet pour économiser 20€ sur un CD, tuant ainsi à petits feux la totalité des musiciens de la planète. Mais de qui se moque-t-on ? Ceux qui téléchargent méritent d’être cloués au pilori pour leur attitude inqualifiable, tandis que RM, sous prétexte que vous êtes des « jusqu’au-boutistes qui n’ont peur de rien ni de personne », devrait se faire des sous en violant ces mêmes droits de propriété intellectuelle et être applaudie pour ça ? Je rêve, ou quoi ?

    Quant à tes réponses à Judge Dredd, elles cristallisent précisément tout ce que tu reproches d’habitude aux autres. On ne ressent aucune colère dans son dernier message (dans aucun de ses messages, d’ailleurs). Judge est avocat (ou alors c’est un cinglé qui prend plaisir à avaler le code civil tous les matins au petit-déj), il ne t’agresse pas, il se contente de relever les incohérences flagrantes de ton discours et de les pointer du doigt. À ce propos, l’extrait des mentions légales est tout de même assez parlant, je trouve… Ça ne fait pas de lui un procédurier frustré qui prend son pied en te mettant des bâtons dans les roues. C’est quelqu’un qui maître ses règles de droit et qui vous fait remarquer que peut-être, ce serait pas mal de les respecter, sans quoi vous allez très vite passer pour des Guignols incapables de respecter le fameux « professionnalisme » dont ils se vantent si bien.

    À bon entendeur.

    [Reply]

    Skeull

    Ah tiens, en parlant de tripes, je remplirais bien celles de la chanteuse avec ma douce semence tiède.

    Ca c’est de la propriété intellectuelle???

    Saff'

    Malheureusement, ce n’est pas comme si la propriété intellectuelle était fonction de la qualité de la production. Les paroles de Justin Bieber, c’est de la merde, c’est tout de même soumis à la loi sur la propriété intellectuelle. « Twilight » est la plus grosse bouse littéraire de ces 10 dernières années, même topo. Les articles et les commentaires bas de plafond et plus scato que toute la série « American Pie » cumulée postés sur Internet, idem. La profondeur et l’intelligence du propos n’ont rien à voir là-dedans.

    skeull

    Donc la moindre chose que tu écris sur internet t’appartient en fait, si je te suis… Sauf que nan, comment quelquechose que tu expose aux yeux de 7 milliards d’individus te parait être tien?? tu vois ce que je veux dire.
    Twilight, on en dit ce qu’on en veut, c’est un bouquin, et ya des droits pour les bouquins, bieber c’est pareil (et là ça sent la lourde culture de saff lol).
    Un post internet, je pense n’appartient à personne

  • Lars Ulriche dit :

    Tiens je viens de lire les Mentions légales de Radio Metal, et je suis tombé sur CA:

    « Tout utilisateur du site RADIO METAL est informé et accepte que tout commentaire posté sur le site http://www.radiometal.com pourra être utilisé librement par RADIO METAL au sein de toute publication par voie numérique ou physique.  »

    Ce genre de mentions n’existe pas sur les sites où vous pompez vos coms. Tant que vous y êtes, vous devriez demandé aux sites que vous citez d’ajouter un truc du style dans leurs mentions légales …

    « Tout utilisateur du site XXXX est informé et accepte que tout commentaire posté sur le site http://www.XXX.com pourra être utilisé librement par RADIO METAL au sein de toute publication par voie numérique ou physique.  »

    comme vous semblez penser que le web vous appartient, avec ça vous seriez dans vos droits…

    Bref, Radio Metal = Radio Corbeau

    [Reply]

    8 minutes pour rajouter un « e » convaincant à Lars Ulrich.
    Excellent.

  • Lars Ulrich dit :

    Tiens je viens de lire les Mentions légales de Radio Metal, et je suis tombé sur CA :

    « Tout utilisateur du site RADIO METAL est informé et accepte que tout commentaire posté sur le site http://www.radiometal.com pourra être utilisé librement par RADIO METAL au sein de toute publication par voie numérique ou physique.  »

    Ce genre de mentions n’existe pas sur les sites où vous pompez vos coms. Tant que vous y êtes, vous devriez demandé aux sites que vous citez d’ajouter un truc du style dans leurs mentions légales …

    « Tout utilisateur du site XXXX est informé et accepte que tout commentaire posté sur le site http://www.XXX.com pourra être utilisé librement par RADIO METAL au sein de toute publication par voie numérique ou physique.  »

    comme vous semblez penser que le web vous appartient, avec ça vous seriez dans vos droits…

    Bref, Radio Metal = Radio Corbeau

    [Reply]

  • Sont marrant tous ces gens qui veulent tout rendre sérieux. Le No Comment c’est une rubrique humoristique, pour s’amuser.

    Et puis si on suit cette logique ça veut dire qu’on peut faire des procès aux chaines de télé qui passent des vidéos qui viennent d’internet, bah ouais les gens dessus ils ont l’air cons (et contrairement à un commentaire, on peut les reconnaitre).

    ‘Fin bref, tout ça pour dire : restez cools, c’est pour s’amuser ce bouquin.

    [Reply]

  • Fucktoy aime Amaury Blanc.

    [Reply]

  • « la justice aura prise sa décision »
    4e paragraphe avant la fin, enfin moi, j’dis ça j’dis rien hein ^^

    [Reply]

    Oups ! coquille corrigée, merci ! 😉

  • Allez, encore une tartine de 50 cm sur l’injustice dans le monde et vous pourrez peut etre vendre assez de bouquins pour ne pas perdre de l’argent.

    Non en fait, foutez une gonzesse a poil.

    [Reply]

  • shouks_guilbert dit :

    Oh les gars ! un peu de légèreté !
    Si je ne me trompe pas, les no comment viennent aussi de RM

    Et l’idée de publier les pires interventions des animateurs serait pas mal aussi, il y aurait de quoi remplir un livre ;-p

    [Reply]

    La légèreté ? Impossible, nous l’avons perdue pour toujours, Cl… euh, Shouks.

  • C’est effectivement assez limite et choquant d’afficher vouloir s’affranchir de la loi quand on revendique être professionnel toutes les 5 minutes.

    La loi n’est pas mon domaine, mais moi ce qui me choque le plus dans ce procédé, c’est qu’un internaute postant un commentaire sur un site A, ce commentaire finit par se retrouver cité dans un article d’un site B puis dans un bouquin édité par ce même site B sans le savoir !!!

    Personnellement je trouve ça assez déconcertant et très limite comme procédé !

    Bref, Je pense que ceci sera mon dernier commentaire sur ce site vu le traitement réservé aux lecteurs.

    [Reply]

  • Bal Sagrotte dit :

    Je crois qu’il est inutile d’aller jusqu’au procès, cela n’en vaut pas la peine. Radio Metal a décidé de faire un peu de pognon avec des citations prises à droite à gauche (on voit où se situe ta fameuse passion pour le Metal…), grand bien leur en fasse, mais en se présentant comme les défenseurs de la veuve et de l’orphelin et au dessus de la justice ils ne sont pas crédibles.

    On y trouve de belles perles dans ce fameux no comment c’est certain, mais on y trouve aussi des citations sorties complètement de leur contexte, et toujours orientées de façon à faire passer les adeptes du Metal extrême pour des primates, alors que du côté des soit disant « ouverts d’esprit », les conneries débitées sont parfois encore plus énormes mais n’y figurent jamais. Ceci porte un nom : le parti pris, et ce n’est pas digne d’un media « professionnel ».

    Pour info, filmer une scène dans une gendarmerie est également interdit, mais apparemment RM se contrefiche de la loi…

    [Reply]

    Doc'

    Investigation = caméra cachée.

    C’est ce qu’on appelle « le journalisme professionnel ». En tout cas : c’est ma vision.

    Nicroz

    Il est donc interdit pour une entreprise de commercialiser des produits pour vivre et payer ses salariers? Car oui il ne faut pas oublier que Radio Metal est une entreprise!

    Sinon personellement je ne comprend pas dans ce billet du doc qu’il voit RadioMetal au dessus de la loi.

    Après est-ce de la faute de radiometal si certains commentaire dans ce livre traite du metal extreme? Pour avoir suivis le No Comment toutes les semaines je peux te dire qu’il n’y avait pas que de ça et parfois certain fan d’autre genre comme le power en ont pris pour leur grade. Même les membres du staff on eu droit à leur no comment.

  • Judge Dredd, t’es peut être la loi, mais t’es pas marrant.
    T’as été publié, c’est ça? 😀

    [Reply]

  • lord professeur dit :

    Propriété intellectuelle ? Je ne qualifirait pas d’intelligence les propos tenu de ce qui finissent dans le no comment.
    Et puis pour achever le tout je dirais que ces messieurs le raleur devraient lire les chartes des sites internet. Vous savez la petite croix que l’on coche sans avoir lu le texte du dessus ?
    Vous y ferez sûrement que vos commentaires peuvent être repris et ne vous appartiennent pas.
    Quand vous commentez sur des sites PUBLIC vos commentaires deviennent PUBLIC. C’est simple comme bonsoir.
    Sinon je veux bien assister à un hypothétique procès, bien que je doute qu’il se fera.

    [Reply]

  • Judge Dredd dit :

    Bonjour,

    J’attendais ce billet de ton blog avec intérêt et j’en sors plein de déception tant il est prévisible (communication autour des thèmes de la persécution, conspiration, bonne foi, moralité. etc.).

    Une fois de plus, Radio Metal tente de faire croire à ses lecteurs que « leur morale » est plus forte et importante que la justice.
    Radio Metal se met dans la même position que ceux qui ont jeté des cocktails Molotov sur Charlie Hebdo car leur morale n’acceptait la caricature de Mahomet.

    La problématique ici n’est pas d’évoquer un quelconque procès, vous vous doutez que les sites cités ne porteront très certainement pas plainte vu les frais à engager et le peu d’impact qu’à ce livre. Il s’agit plutôt de faire les choses dans les règles de l’art en respectant le droit français.

    Ainsi, Radio Metal sait très bien qu’il aurait été nécessaire de demander les autorisations ou accords des auteurs des citations (qui ne sont pas tous anonyme) et à défaut des sites internet cités.

    Mais non, Radio Metal préfère ignorer les bonnes manières, le respect d’autrui et le droit français en appliquant jusqu’au bout une politique de dévalorisation systématique des lecteurs des sites concurrents. Et ne soyons pas dupe, le fait de Radio Metal s’autocite n’est qu’une tentative d’équilibrer les choses pour prouver une soi-disant bonne foi.

    Je conclurais en proposant aux lecteurs de Radio Metal de lire avec attention les extraits ci-dessous des ‘Mentions Légales’ du site Radio Metal.

    Il est à noter que Radio Metal n’applique pas aux autres les règles qu’il a défini pour son propre site en reproduisant et en réutilisant sans autorisation des citations issues de base de données dont l’extraction est constitutive du délit de contrefaçon.

    Extraits Mentions Legales de Radio Metal :
    « Toute reproduction, représentation, publication, transmission, utilisation ou modification, intégrale ou partielle du site et/ou d’un ou de ses contenus, faite sans l’autorisation écrite de RADIO METAL est constitutive du délit de contrefaçon qui engagent votre responsabilité et est susceptible d’entraîner des poursuites judiciaires à votre encontre.

    RADIO METAL est par ailleurs producteur des bases de données du site http://www.radiometal.com. Ainsi, toute extraction et/ou réutilisation de la ou des bases de données au sens des articles L 342-1 et L 342-2 du code de la propriété intellectuelle est interdite. »

    Bien à vous
    I am the Law.

    [Reply]

    Doc'

    C’est cool, on sent bien la colère dans ton message.

    Bref merci pour tous tes posts : tu auras contribué à ta manière, et en tant que bon vieux procédurier frustré, aux ventes du livre.

    lord professeur

    tu veux ta part c’est ça? ^^

    Ou c’est vraiment d’ordre « moral » ton commentaire ?

  • UniversFéérique dit :

    Si vous aviez dit  » on va faire une compil des vos meilleurs commentaires et en faire un bouquin », tout le monde y serait allé de son petit commentaire, juste pour se la péter d’apparaitre dans un livre 🙂 !!!

    [Reply]

  • Arrow
    Arrow
    Trivium @ Villeurbanne
    Slider
  • 1/3