ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interview   

LACRIMAS PROFUNDERE : ENTRETIEN AVEC OLIVER NIKOLAS SCHMID



Radio Metal : Lacrimas Profundere est un groupe qui n’a pas besoin d’être présenté en Allemagne car vos albums sont généralement très bien classés dans les charts de votre pays. Est-ce que la récente tournée avec Apocalyptica vous a apporté ce dont vous aviez besoin, c’est à dire une reconnaissance en dehors de votre pays?

Oliver Nikolas Schmid (Guitare) : Oui, ça aide vraiment! C’était rock’n’roll! Tu sais, avec Apocalyptica, on a joué à Londres au célèbre Astoria Club. On sait fait voler des trucs à Barcelone, pris un jour de repos à Madrid et fait quelques petits concerts à Paris, Dublin, Dover en passant par Calais! Après la tournée, on a fait le mix de nos nouvelles chansons avec John Fryer (HIM, Depeche Mode), et le mastering avec Roger Lian de Masterdisk (Metallica, Pantera, Overkill, Aerosmith). Oui, cette tournée nous a vraiment aidés à savoir à quoi devait ressembler ce nouvel album: le son devait transpirer la poussière des rues, la fumée d’un bar de nuit ou le vin rouge de la dernière soirée! Si tu écoutes « Songs For The Last View », tu pourras ressentir tout ça et c’est ce que l’on adore!

L’année dernière a été une année riche en événements pour Lacrimas Profundere. Peux-tu nous expliquer les raisons du départ de votre bassiste Daniel Lechner et de votre chanteur, et frère, Christopher Schmid tout en nous présentant leurs successeurs? D’ailleurs, la ressemblance autant vocale que physique entre les deux chanteurs est saisissante!

Etre dans un groupe demande du temps et de l’énergie, et je comprends totalement que quelqu’un veuille vivre plus vieux que 45 ans ! C’est pour cela que Daniel a quitté le groupe! Christopher n’avait, pour sa part, pas assez de temps pour les tournées ou les festivals. Il aime beaucoup de choses mais il n’aime pas prendre une douche dans un club miteux, dormir dans des hôtels pourris ou passer des heures dans le bus pour jouer sur toutes les scènes de la terre! Mais pour nous autres, nous ferions n’importe quoi pour passer ces 40 minutes sur scène!

Les bars de nuit sont mes hôtels trois étoiles, les laveries automatiques près des clubs sont ma salle de bain et la tente près de la scène mon Hilton! Un groupe a besoin que tous les membres respirent ce côté poussiéreux de la vie afin de parvenir à ses fins. Mes frères ne pouvaient plus continuer cette vie! Après ça a été vraiment dur de trouver quelqu’un aussi bon que notre chanteur pour le remplacer! On a fait des centaines d’auditions avec des tas de chanteurs ou de personnes se prétendant l’être! On a trouvé des gars vraiment talentueux mais jamais LA personne!

Je venais à peine de rentrer d’un festival lorsque Rob m’a envoyé un lien vers le MySpace de son groupe car c’était un vrai fan de Lacrimas et il voulait savoir si j’appréciais sa musique! On recherchait un chanteur et j’aimais vraiment sa putain de bonne voix profonde! Donc, deux mails et un coup de fil plus tard, il a commencé à répéter avec nous! A la première répet’, certaines chansons étaient tellement semblables que je me suis demandé: « Putain mais mon frère est près de moi! ». Il boit, s’habille en noir, fume; c’est un savant mélange de Ville Valo, Davey Havok et Jyrki 69! Et c’était tout ce qu’il nous fallait!



(Oliver Nikolas Schmid) : « Les bars de nuit sont mes hôtels trois étoiles, les laveries automatiques près des clubs sont ma salle de bain et la tente près de la scène mon Hilton! Un groupe a besoin que tous les membres respirent ce côté poussiéreux de la vie afin de parvenir à ces fins. Et mes frères ne pouvaient plus continuer cette vie! »


Tous vos albums et EPs sont marqués par une évolution d’un ou plusieurs des aspects de votre musique, bien que les bases restent évidement les mêmes. Votre dernier album, « Songs For The Last View », ne fait pas exception à la règle: cet album est plus agressif, accessible, mais également plus varié. Sur votre site internet, tu déclares également que cet album est le « Appetite For Destruction » du goth! Cela donne l’impression que vous n’essayez pas de trouver votre propre style, mais plutôt d’éviter de faire deux fois la même chose. Qu’en penses-tu?

Aujourd’hui personne ne crée plus rien sur la scène musicale donc ça revient en fait à poser la question suivante: qu’est ce que tu pourrais proposer de mieux dans un bar à strip-tease? Tous les riffs ont été joués, tous les seins ont été montrés et tellement de paroles ont été écrites ! Donc en fait, en tant que groupe, tout ce que tu peux faire c’est essayer de faire évoluer un minimum ta musique. J’aime décrire cette dernière comme étant une sorte de Frankenstein avec les yeux de Jyrki 69, les jambes de Pete Steele et le sexe de Guns’n’Roses ! Tout ce que nous devons faire c’est domestiquer la bête, rien de plus rien de moins !

Y’a-t-il une idée directrice, un concept qui régit cet album?

Tout l’album parle des dernières visions d’un Homme. On a toujours lu que notre vie entière nous passait devant les yeux comme une sorte de résumé durant les quelques secondes avant notre mort. Notre album raconte donc l’histoire du petit Nikki Sixx : ce qui comprend l’alcool, les p*tes et la drogue! A la dernière note de l’intro, il meurt, et à la dernière note de l’album il revient à la vie dans la chanson « While »! J’ai vraiment aimé le livre « The Heroin Diaries » écrit par Nikki. Bref l’idée directrice de l’album est « la vie est magnifique »…pour reprendre les mots de Nikki!

De quoi parle la vidéo de « Pearl »? Cette dernière est subtile mais aussi déconcertante car l’histoire qu’elle est censée raconter n’est pas vraiment présente. C’est le groupe qui prend le plus grand rôle. Etait-ce intentionnel?

Cette histoire est une sorte de road movie goth/rock et c’est ce dont parle la chanson! Rob et sa copine volent de l’argent et c’est ce qui fait mourir sa copine!

Que peux-tu nous dire à propos de la version digipack de l’album? Que peut-on trouver de plus sur cette version?

Cette dernière comprendra quatre chansons bonus et un DVD d’à peu près une heure, avec un live, un reportage sur la tournée, des clips et des vidéos backstage! C’est vraiment fun, il faut que tu l’achètes!

Dans une interview que tu as faite à mes confrères de Spirit of Metal en 2004, tu insistes sur la différence entre le gothic rock et le rock’n’sad, un genre dont vous seriez le plus grand représentant. Peux-tu nous expliquer cette différence?

On a simplement trouvé ce qu’on cherchait: être le whisky dans le coca de HIM ou le Gin dans le tonic de 69 Eyes! Lunettes de soleil, blousons en cuir, vivre à 100 à l’heure… des sortes de James Dean du métal en fait! On a essayé d’enlever les couleurs du metal, de peindre le style musical en noir et de le mixer avec de la mélancolie et une voix grave! Et hop, on a crée le Rock’n’Sad!

Est-ce que le goth metal est « trop gothique » pour vous? Est-ce pour cela que vous avez voulu ajouter cette touche rock n’roll?

Non, trop metal! Tu sais, on aime les riffs lourds, mais par le passé, le metal gothique comprenait plus de chanteuses et de martèlement de piano. Et ce n’est pas ce que l’on veut faire!

Que penses-tu de groupes tels que Sentenced ou Poisonblack? Tu ne penses pas qu’ils collent parfaitement à ta définition du Rock’n’Sad?

J’aime vraiment les deux groupes! Lors de notre tournée avec Lacuna Coil il y a deux ans, on a rencontré Ville et les gars de PoisonBlack et on s’est vraiment bien marrés ensemble! Donc oui, notre définition pourrait totalement coller à des groupes comme ça!

La scène gothique devient de plus en plus grosse, à tel point que le courant est presque devenu une mode. Ce style et cette attitude, qui avaient l’habitude d’être marginalisés, sont maintenant devenus tendance. Qu’en penses-tu?

Tu sais, les goûts et les tendances vont et viennent! En Allemagne les Hypes sont déjà morts et des groupes comme Rammstein ou AC/DC sont de nouveau au top! C’est une sorte de cercle mais Lacrimas n’en a rien à foutre des tendances ! On essaie simplement de rester aussi bourrés que possible et de ne pas s’arrêter de l’être trop longtemps!

Ce style a également été très moqué. Les gens se moquaient des caricatures de goths, avec leur amour pour le maquillage et leur art pour avoir l’air dépressif. Quelle est ton opinion là dessus?

La musique n’est pas simplement de la musique, c’est souvent plus une façon de vivre! J’aime les gens qui ne ressemblent pas aux autres et je trouve même souvent qu’ils sont bien mieux que les autres! Les filles gothiques sont les beautés de ce siècle!

Dernière question : est-ce vrai que vous aviez pris l’habitude d’uriner par la fenêtre de votre salle de répet’ lorsque vous avez débuté le groupe?!

Qui t’a dit ça ?! C’est vrai ! On avait notre salle de répet’ au deuxième étage et juste en dessous il y’avait une pièce avec un très grand toit, donc on pouvait pisser par la fenêtre. Cette dernière atterrissait sur le toit…puis sur le sol! On était que des gamins qui ne pensaient qu’à faire la fête, boire de l’alcool et jouer fort ! Et on était simplement trop écervelé pour utiliser les escaliers ! Mais c’était il y a longtemps, et crois-moi, le mec à qui appartenait le toit n’était pas vraiment content de la situation! Imagine: « tu regardes par la fenêtre et tu vois de la pluie jaune qui tombe et qui arrose tes fleurs… »

Entretien réalisé en 0ctobre 2008 par email.
MySpace Lacrimas Profundere : myspace.com/lacrimasprofundere

NB : Merci à Vincent Tassy « Rosariüs », (http://www.obskure.com), pour son aide.




Laisser un commentaire

  • Arrow
    Arrow
    Slipknot @ Lyon
    Slider
  • 1/3